Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Double JE

Note: 3.26/5
(3.26/5 pour 19 avis)

L'histoire de Luce, de son pére, de Marie (une femelle orang outang) mais surtout de leurs passé...


Anticipation Les clones Suisse

Genève, mars 2014... Un gouvernement fasciste catholique dirigé par le député Paul Bré-Arnaud règne sur le pays. Ce même Bré-Arnaud serait soupçonné d'avoir financé la magnifique clinique du professeur Micziak en échange d'expériences génétiques illégales. La fille du célèbre professeur Micziak, se prénomme Luce et est étudiante en archéologie, c'est autour d'elle que va se dérouler toute l'histoire. Luce est pleine de doutes au sujet des agissements de son père, et mène son enquête dans l'ombre en redoutant le pire. Qu'est-il advenu du bébé de son orang-outang Marie ? Celle-ci aurait été utilisée pour de sombres manipulations génétiques... Mais ce qu'elle va découvrir va de loin dépasser toutes ses craintes......

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Septembre 1992
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Double JE
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2002 | régis
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Ce diptyque est plutôt réussi. En effet, l’enquête que mène Luce, dans une ambiance fantastique rappelant par certains côtés « L’île du professeur Moreau » ou « Le meilleur des mondes » est assez captivante. Un peu d’anticipation, mais pas trop. Même si l’on devine assez rapidement qui sont les méchants et quel est le secret qui les lie (il aurait peut-être fallu complexifier l’intrigue, par exemple en développant le côté fasciste et religieux de l’univers Bré-Arnaud ?), on n’a pas envie de lâcher l’intrigue avant la fin. Le dessin est lui aussi, dans un style réaliste, plutôt réussi. Bref, sans trop de surprises, mais sans trop de défauts non plus, une bonne aventure à découvrir, c’est clair.

19/04/2015 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Du duo Toff/Béhé, j'avais beaucoup aimé péché mortel, série qui, même non dénuée de défaut, était un bon exemple de scénario d'anticipation réussi. Je me rends compte que je n'ai pas avisé cette dernière, je vais la relire rapidement pour ne pas faire appel à des souvenirs brumeux. Revenons à Double Je. J'ai à nouveau pris plaisir à ma lecture. Nous sommes là encore dans une forme de thriller d'anticipation, même si nous sommes plus proche de notre époque et de ses travers. On retrouve là les thèmes que les auteurs semblent apprécier, de la manipulation génétique et scientifique à l'obscurantisme religieux en passant par le fascisme et l'omnipotence financière. Ici nous avons affaire à une histoire de clonage humain particulière. Elle est assez classique, tant dans son traitement que dans le fonds. On a tous lu un nombre important de romans qui utilisent ce fonds et même d'une certaine manière la forme scénaristique, de la fille manipulée et rebelle au père indigne et au magnat tout puissant, édictant des thèses religieuses puantes à des fins de pouvoir et les reniant à titre personnel, bref rien que du classique, mais du bon classique. C'est bien réalisé, bien amené, les personnages sont suffisamment travaillés, malgré le format dytique qui impose d'aller vite. Le dessin est de bonne qualité, quelques couleurs qui peuvent déranger mais rien de bien méchant. Le rythme est bon et la narration suffisamment nerveuse. Je conseille la lecture, après l'achat est à voir au cas par cas.

27/12/2011 (modifier)
Par Thaugor
Note: 3/5

Un scénario pas très original à l'heure actuelle mais qui l'était certainement lors de sa parution. Cela reste tout de même intéressant et toujours d'actualité : cette bd nous parle de clonage, et jusqu'où la science doit et peut aller dans l'éthique. Le format de deux albums est parfait, ni trop court, ni trop long pour développer le sujet. La façon de l'aborder est intéressante, on suit une jeune fille qui a une vision faussée de la réalité et sous la forme d'une enquête, elle va découvrir une réalité pas si facile à aborder. Côté illustration, rien de bien original non plus, les couleurs restent un peu délavées, le tout correspond bien à un dessin qui a presque une vingtaine d'années maintenant. Malgré ce côté simpliste et ces dessins vieillots, le tout se tient encore bien et se laisse lire sans problème, mais ne vaut pas le coup d'être acheté.

29/11/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

J'ai lu cette série essentiellement pour Béhé dont j'apprécie énormément le graphisme avec ses belles couleurs et ses personnages très expressifs. Côté scénario l'histoire est finalement assez prenante et bien menée bien que totalement prévisible, ce qui m'a laissée un peu frustrée en fin de lecture. C'est surtout grâce aux personnages très développés psychologiquement et au plaisir de l'œil que j'ai suivi ce récit avec plaisir. Mes souvenirs sont restreints car j'ai lu la série il y a longtemps et même si j'en garde une bonne impression, je n'ai aucune envie de la relire.

06/11/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Il est très difficile de parler de cette bd sans parler de son excellent scénario. Il est très difficile de parler de son scénario sans rien dévoiler. Je me contenterai donc de vous dire que si vous aimez les intrigues mêlant corruption, manipulation génétique, influence politique, romantisme, exotisme et cynisme envers l’Eglise (dans le sens large du terme), vous pourriez bien adorer ce « Double Je ». Le dessin de Béhé est de qualité. Il officie dans un style réaliste assez dépouillé comparable à ses autres productions (Péché mortel, Minuit à Rhodes), un style que j’apprécie pour sa lisibilité … et la plastique avantageuse de ses modèles féminins. Une très bonne bd, donc, que je recommande tant pour son graphisme de qualité que pour l’originalité et la richesse de son scénario.

15/05/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Voilà un diptyque distrayant, plutôt bien dessiné et au rythme plus que soutenu. Le sujet traité est original : génétique, clonage "thérapeutique", le tout sous l'influence d'une pseudo fondation sectaire qui dirige les institutions avec son chapelet de principes éthiques étriqués et sa ridicule cérémonie de remise du prix du "Christ d'or". Je ne dirais pas, comme Erik, que le scénario est plus que prévisible : moi, personnellement, je n'ai jamais deviné qui était le mystérieux interlocuteur téléphonique avant qu'on nous le dévoile, ni la raison pour laquelle cette fameuse expérience génétique avait été menée à l'époque, j'avoue que je ne me suis pas non plus posée la question, attendant patiemment que le scénario dévoile ses cartes. Je ne cherche pas forcément à tout deviner dès les premières pages du récit, surtout quand il tient en deux tomes et se lit aussi vite. Je trouve la construction de l'histoire plutôt bien faite, avec des flashs back bien choisis, bien identifiables avec leur colorisation différente. Les paysages de Bolivie sont très jolis. L'histoire d'amour de Luce est tout de même d'une rapidité et d'une facilité assez déconcertantes, vive la fiction ! A emprunter volontiers, si vous la trouvez chez votre bibliothécaire préféré(e).

09/03/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est le genre de bd ni bonne, ni mauvaise avec un scénario totalement prévisible. En prime, vous aurez même droit à l'héroïne sans peur ni reproche et qui est totalement vertueuse. Bref, tous les défauts sont visibles à l'oeil nu. Cela peut paraître exaspérant à la longue. Non, ce qui fait véritablement l'attrait de cette bd, c'est qu'elle traite le sujet des manipulations génétiques, notamment le clonage humain comme une réserve d'organes en cas de besoin pour des greffes. Cela m'a fait penser au film de science-fiction The Island réalisé par Michael Bay avec la sulfureuse Scarlett Johansson à laquelle ressemble d'ailleurs beaucoup notre héroïne. Pourtant plus d'une douzaine d'années séparent ces deux scénarios. Il y a des trouvailles qui m'ont bien plu comme la remise des "Christ d'or" comme on pourrait remettre un César. C'est finalement pas mal pour l'époque sur un brûlant sujet d'actualité puisque régulièrement, on a droit à des effets d'annonce sur le premier clonage humain réalisée par telle ou telle secte. Dans cette bd, c'est carrément une fondation catholique avec une très vilaine bonne soeur qui est derrière tout cela. La morale sera-t-elle sauve ? A vous de le découvrir en lisant "Double Je".

02/06/2008 (modifier)
Par Polette
Note: 3/5
L'avatar du posteur Polette

J'avoue que j'ai été un peu troublée par le début de l'histoire : une jeune femme s'introduit la nuit dans une clinique pour savoir ce qu'est devenu le bébé de son orang-outang, qui est né puis déclaré mort 20 ans en arrière... Un peu étrange... Puis finalement on est vite plongés dans cette enquête sur des manipulations génétiques financées par une fondation catholique. J'ai vite plongé dans l'histoire et dévoré les 2 tomes. Coté dessin, ce n'est vraiment pas mon genre, mais il colle bien avec ce genre de BD "aventure". C'est donc pour moi un agréable moment de lecture, mais je crois que j'aurais rapidement oublié son histoire.

31/01/2007 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

3,5/5 (difficile de trancher entre 3 et 4 …) "Double JE" est une série d’anticipation assez sympa. L’intrigue est originale et j’ai bien accroché à cette histoire de manipulation génétique. Le dessin est pas mal, pas vraiment le style que je préfère, mais pas mal quand même. En fait j’ai surtout apprécié les 2 premiers tiers. La mise en place de la situation, les personnages, leurs liens, les mystères autour de l’orang-outan, de la clinique et de la fondation catho … bref la sauce prend très bien. Jusqu’aux révélations autour de Stéphane et Vincent. Mais à partir du moment ou l’histoire d’amour prend le pas sur l’intrigue, j’ai moins aimé. Enfin je dirais plutôt que j’ai trouvé ça un peu trop conventionnel. Donc un peu moins bon, que le début, qui lui était original et intéressant.

31/12/2006 (modifier)
Par sagera
Note: 3/5

Le début de l'histoire est un peu tiré par les cheveux... voila une bonne femme qui veut savoir pourquoi des années auparavant, le bébé d'un singe est mort... Franchement, j'ai failli m'arrêter là ! Mais en fait, ô surprise, j'ai continué ma lecture. Et finalement, bien m'en a pris, parce que cette bd, est plutôt divertissante, à défaut d'être géniale. Côté graphisme, c'est du "sans surprise". C'est honnête et précis. Une bd à lire donc pour passer le temps, et qui s'oublie presque aussi vite qu'elle se referme.

10/09/2005 (modifier)