Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Seuls

Note: 3.56/5
(3.56/5 pour 41 avis)

Angoulême 2007 : prix jeunesse 9-12 ans pour le tome 1. Diagonale 2013 : prix de la meilleure série. Cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS !


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Angoulême : récapitulatif des séries primées Bande de gosses Fabien Vehlmann Institut Saint-Luc, Liège Journal Spirou Prix Diagonale Séries à offrir aux jeunes ados Survival

Ils sont cinq ... mais ils sont seuls Il y a d'abord Yvan, 9 ans, l'artiste rigolo et carrément lâche. Il y a ensuite Leïla, 12 ans, la garçonne énergique et optimiste. Viennent ensuite Camille, 8 ans, la naïve généreuse et moralisatrice et Terry, 5 ans et demi, le gamin turbulent et attachant. Et puis, il y a aussi Dodji, 10 ans, l'ours au grand coeur. Ces cinq enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s'est-il passé ? Où sont leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller... SEULS ! texte : Dupuis .

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Janvier 2006
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (1 cycle de 5 tomes + 1 cycle de 4 tomes + ...) 12 tomes parus
Couverture de la série Seuls

03/01/2006 | ArzaK
Modifier


Par SkAmby
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Superbe série jeunesse ! Enfin une série qui ne prend pas les jeunes pour des cons. Aucune mièvrerie, enfin... Je pense qu'un jeune qui lit cette série, pour peu qu'il s'identifie à l'un des personnages, (il y a de quoi compte tenu de leur diversité) devrait regarder ses parents et le cocon familiale autrement. "Finalement c'est pas si mal". Cette série cartonne auprès du public que je reçois en médiathèque. Des jeunes au moins jeunes, tout le monde apprécie cette série. Visuellement c'est très classique, un peu à la Spirou en moins fouillé. Beaucoup de contraste dans la colorisation. Mais rien qui révolutionne le genre. L'intrigue quant à elle est captivante. La narration est très dynamique et laisse peu de temps pour souffler. Les moments de calme mettent en exergue une tension presque palpable. Pour le moment, on se laisse embarquer par l'histoire même si on ne sait pas du tout où cela va nous mener. Les caractères, les histoires de vie opposées des personnages mettent en avant la diversité tant culturelle que physique : des ados, des plus jeunes, un bébé, certains personnages sont plus charismatiques que d'autres sans pour autant avoir une présence forte dans l'histoire. Je pense en particulier au maître des couteaux. Ce melting-pot rend l’ensemble vraiment intéressant et donne une vision assez juste de la réalité avec ses rapports de force qui par la connaissance de l'autre s’estomperont au fur et à mesure de l'histoire. Après la lecture des 9 tomes, A la fin de chaque cycle, il reste de nombreuses zones d'ombres, avec un nouveau rebondissement et c'est pour cela que la suite et le dénouement sont attendus avec impatience.

18/02/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Seuls est une des rares séries actuellement en cours de publication que je considère comme Cultes. J'attends chaque nouveau tome avec impatience et surtout une grande curiosité, très désireux de savoir où les auteurs vont nous emmener. J'aime beaucoup le dessin de Gazzotti et je suis un grand fan des scénarios de Vehlmann, je partais donc sur un à-priori positif sur cette BD. Pourtant, j'avais des craintes au tout début de la série car la trame était au départ assez simple et légèrement vide. Elle s'est néanmoins énormément étoffée, prenant à chaque nouveau tome davantage d'ampleur et d'originalité, tout en maintenant une narration parfaitement impeccable et très prenante. Le postulat de départ est une thématique SF assez courante : que se passerait-il si nous nous retrouvions seuls sur Terre, si tous les êtres humains disparaissaient d'un coup sauf nous ? Seule originalité, quoiqu'elle rappelle fortement le livre "Sa Majesté des mouches", les survivants sont ici des enfants. Par la suite, cependant, ce cadre un peu post-apocalyptique prend une tournure vraiment innovante et surprenante qui se développe encore plus à partir du second cycle. Excellente narration, bons dialogues, très bon dessin, j'ai tout de suite été pris dans le récit. Celui-ci se déroule sans anicroche, avec réalisme mais aussi légèreté car il n'oublie pas qu'il s'adresse autant aux adultes qu'aux jeunes lecteurs. Il s'offre en outre le luxe de dispenser quelques moments d'humour qui m'ont bien fait rire ou au moins sourire. C'est prenant, bien raconté. Et on s'attache rapidement à chacun des membres de ce petit groupe d'enfants. Bref, après un premier tome introductif, un second tome plus tourné vers l'action mais à nouveau fort bien construit, les tomes 3 et 4 introduisent de nouveaux personnages et font tout doucement avancer l'intrigue globale, y apportant des éléments clés qu'on comprendra mieux plus tard. Et c'est à partir du tome 5 que se dévoile une énorme part du mystère qui va modifier grandement la donne. La révélation est forte et l'intrigue va énormément gagner en ampleur par la suite. Plus les tomes avancent et plus les réponses amènent de nouvelles questions et de nouveaux mystères. Ce sont sans arrêt de éléments nouveaux qui donnent clairement envie de lire la suite. A cela s'ajoute une ambiance survival-horror au ton léger qui me donne parfois l'impression de lire une version pour adolescents de Walking Dead, tout aussi captivant tout en offrant une intrigue nettement plus axée sur le fantastique et avec des idées souvent étonnantes. Tout se tient et c'est bien foutu, carrément prenant. Clairement un must, pour les jeunes comme les moins jeunes !

09/03/2007 (MAJ le 29/10/2015) (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Seuls est à elle toute seule une série qui réalise un véritable tour de force. Lequel ? Celui de proposer à un public adolescent voire plus jeune un univers tout à fait original et s’étoffant d’album en album sans prendre ses lecteurs pour des crétins et tout en proposant une intrigue tentaculaire. C’est ainsi que la série désormais culte du productif Fabien Vehlmann et de Bruno Gazzotti pourrait être présentée à toute bonne âme disposée à rentrer dans un univers ouvertement fantastique et anxyogène rappelant quelques classiques comme l’insurmontable roman de Matheson « Je suis une légende », et quelques autres références dignes de Twilight Zone. Le pitch est très simple et parfaitement exposé : on voit évoluer de jeunes enfants dans leur quotidien le plus banal au sein d’une ville de province en une fin de journée. Ils ne se connaissent pas mais vont se réveiller le lendemain dans une ville parfaitement vide et dénuée d’activité. Au fil de leurs pérégrinations, 5 d’entre eux vont se retrouver et tâcher de survivre dans un monde dans lequel les adultes ont disparu ainsi que l’école et toute règle sociale. Que s’est-il passé ? Pourquoi des animaux sauvages prennent possession des rues ? Quel sont ces symboles rouges et ce monolithe noir et de quoi sera fait le lendemain ? Pas besoin de zombies (quoique…) ou de futur post-apocalyptique pour mettre en scène un univers original et passionnant. Seuls n’est pas seulement une lecture de qualité pour le jeune public qui va s’affranchir de la bande dessinée de Bamboo vers un récit facile à lire (Velhmann est suffisamment malin pour ne perdre personne en route et prendre son temps pour développer son pitch) et agréable à suivre (Gazotti possède un trait issu de la ligne claire oscillant entre Franquin et Janry et découpe admirablement ses séquences) pour en faire un objet hautement recommandable. Chaque tome apporte sa pierre à l’édifice en résolvant quelques énigmes et en reposant d’autres. Vehlmann se paye même le luxe d’imposer en douceur une satire sociale digne de « Sa majesté des mouches » sans complications inutiles ou superflues (le monde de « Seuls » n’est représenté que d’enfants parlant comme des enfants en phase avec le lectorat d’origine ciblé) mais les confronte à des éléments de survie et quelques situations inédites ou inconnues (alcool, usage d’armes à feu et confrontation avec la mort et la peur du silence). Je n’étais vraiment pas convaincu à la lecture en pensant avoir à faire à une énième série mièvre pour enfants mais me suis vite pris au jeu de tant de suspens et d’interrogations. Les scènes d’action ne manquent pas à l’appel et le cocktail est vraiment réussi d’autant plus qu’on n’est vraiment pas pris pour des imbéciles. Chaque tome constitue une véritable intrigue et pierre supplémentaire à l’édifice et se termine par un cliffhanger suffisamment bien troussé pour qu’on en redemande et les personnages sont suffisamment différents sans être trop stéréotypés pour que l’on puisse s’attacher à eux d’autant plus que leur caractère évolue au fil des tomes. A ce jour et après avoir refermé le 8ème tome, je ne suis toujours pas lassé de la tournure des évènements ce qui est plutôt bon signe. Une idée de cadeau idéale pour les gosses de votre entourage que vous aurez envie de leur emprunter, ça ne m’était pas arrivé depuis les romans de J.K Rowling sur son petit sorcier myope.

17/03/2014 (modifier)
Par bab
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur bab

7 tomes de parus et force est de constater que le rythme ne faiblit pas et l’intrigue reste toujours aussi…intrigante ! Pendant longtemps on a voulu savoir ce qui arrivait à ces enfants et quand on a la réponse (bien amenée d’ailleurs), le scénario nous donne envie d’en savoir plus. C’est un peu le Lost de la bd cette série quand on y pense. Vehlmann mène donc sa barque avec beaucoup de brio et le scénario nous tient en haleine sans nous lâcher une seconde. Ses personnages sont riches de caractère et ne peuvent pas laisser indifférents au regard des émotions qui les traversent et des actions qu’ils mènent. Gazzotti au dessin s’en sort aussi admirablement bien. Son trait dont je suis particulièrement fan allie parfaitement le côté sombre, froid et oserais-je dire morbide de cette histoire avec l’espoir de compréhension et cette volonté des enfants à trouver une solution échappatoire dans un monde qu’ils ne comprennent pas. A lire de 7 à 77 ans.

06/03/2013 (modifier)

C'est avec l'intégrale parue en fin d'année 2010 que j'ai finalement découvert cette série dont j'ai toujours entendu du bien. L'intrigue est simple, mais étonnante : des enfants se réveillent dans leur monde où tous les adultes ont disparus. Ils vont alors apprendre à survivre dans ce monde devenu hostile, seuls. Au dessin, on retrouve le maestro de Soda, et au scénario l'un des jeunes scénaristes les plus en vogue à l'heure actuelle auprès des éditeurs. L'histoire est destinée à un public adolescent et/ou adulte (je dirais 10-12 ans minimum) : malgré le fait que les héros soient des enfants de 6-12 ans, c'est parfois violent, très dur, et même quelquefois émouvant. Je ne m'attendais pas à une telle noirceur sur certains passages. Vivement la suite dans le cycle 2 (parce que si une partie du mystère nous est révélée, il semble que la route soit encore longue pour ces courageux jeunes enfants). Note : 4,5/5 noté sous la forme 4/5 + coup de cœur.

30/01/2011 (modifier)
Par Graveen
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Graveen

Une tornade de fraîcheur. Cette série sonne juste. L'intrigue est menée de main de maître. J'ai cru un instant un positionnement 10/14 ans mais il n'en est rien, tant l'auteur sait jouer avec des situations un peu glauques ou morbides, sans pour cela qu'elles ne pourrissent l'oeuvre. Lu en bibliothèque sur les 4 premiers tomes, je file l'acheter. Et je ne sais pas comment je vais faire pour attendre demain tant j'ai envie de lire le 5ème tome. ;) Bref pour moi, on frise... pardon on atteint la perfection dans ce registre faussement enfantin. Magistral.

09/07/2010 (modifier)
Par Superjé
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Hé bé moi, j’ai adoré cette série. Le dessin de Gazzotti est très beau, très maîtrisé (je comprends pourquoi il a repris Soda) même s’il est un peu trop en rondeurs pour les personnages. Le scénario commence sur bonne idée, mais il n’est pas vraiment original. Sur le tome 1 on présente un peu l’histoire, et on voit quelques scènes d’action, mais c’est dans le tome 2 que l’action se passe vraiment, et cet album fait vraiment bien passer l’émotion à la fin du tome. Les personnages sont attachants, l’humour est bien présent (un passage qui m’a bien fait marrer, c’est quand Terry prend tous les jouets qu’il y a dans les magasins, en y pensant bien je ferais la même chose, mais avec des bds ou d’autre chose). Donc voilà une très bonne série, et un vrai coup de cœur. J’attends la suite avec impatience.

07/08/2007 (modifier)