Shimon de Samarie

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

A Jérusalem, au début de l'ère chrétienne, un juge laïc enquête sur une affaire criminelle. Cette série a pour suite Le Samaritain.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain BoDoï Communauté juive Proche et Moyen-Orient

Bien que Samaritain, Shimon a été élevé et instruit à Rome. Dans la Palestine occupée, ce juge laic du Sanhédrin de Jérusalem est considéré comme Juif par les Romains et comme Romain par ses pairs. Cela ne lui facilite pas la tâche face aux crimes qui fleurissent de toutes parts sur cette terre où les cultures s'affrontent et où les sectes religieuses pullulent. Alors qu'on déblaie les bâtiments d'un marchand du Temple endommagés par un séisme, un cadavre est découvert dans les décombres. Simple victime du tremblement de terre au cadavre enfoui par son meurtrier ? Le juge Shimon ne se doute pas qu'en reconstituant la biographie du mort enseveli, il bouleversera bien des existences, à commencer par celle de ses proches.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2005
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Shimon de Samarie
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

09/10/2005 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette collection Dédales se spécialise dans le polar historique, et ici on est en effet confronté à une véritable enquête policière dans l'Antiquité, à Jerusalem. Les décors sont superbes, ils immergent vraiment le lecteur dans ces premières années de l'ère chrétienne, et je dois avouer que ce qui m'a incité à aller vers ce récit, c'est le nom de Michel Rouge, un auteur que j'apprécie depuis ses Bd publiées chez Glénat dans les années 80 (Les Ecluses du Ciel et Les Héros Cavaliers), puis il a succédé à Hermann sur Comanche et à Vance sur le 3ème album de Marshal Blueberry. J'aime ce trait clair hérité de Giraud dont il fut l'assistant, et ici c'était donc un réel plaisir de retrouver ce graphisme enrichi, qui plus est sur un récit historique solide. Il réussit aussi bien ses décors que ses personnages et ses gros plans de visages, bref c'est un trait académique et léché, c'est ce que je recherche en BD. Avec ce rabbi Shimon qui exerce une autorité au sein du sanhédrin, Rouge et son scénariste plongent le lecteur dans la réalité d'une époque assez méconnue, où cohabitent différentes ethnies ou sectes (Samaritains, Pharisiens, Zélotes...) composant la société juive de cette Palestine sous domination romaine. Cependant, on s'aperçoit que les Romains intervenaient le moins possible dans les affaires juives ; Shimon mène une enquête serrée qui se dénoue peu à peu, même si l'histoire s'enlise un peu lorsqu'il va chez les Fils de Lumière. En fin de compte, après avoir lu ce récit, je me demande où les auteurs ont voulu en venir et ce qu'ils ont cherché à démontrer au travers d'une banale enquête qui s'avère plus complexe qu'elle n'en a l'air. J'ai l'étrange impression que tout est en place et que le contexte historique joue son rôle, mais cette histoire n'est pas assez passionnante pour me captiver réellement, c'est un peu mou, ça manque de rythme ; il est clair que si une telle enquête avait eu lieu dans un décor contemporain et urbain, elle aurait été banale et je l'aurais rejetée, car en fait, ce qui m'a intéressé dans cette Bd, c'est qu'elle renseigne sur la vie de ce lointain passé, et notamment sur son contexte religieux. Pour l'achat, on va dire non, va pour la bibliothèque.

06/02/2014 (modifier)
Par kanibal
Note: 4/5

Shimon de Samarie est une enquête policière menée sur fond de péplum, indices, fausses pistes. Tous les ingrédients sont distillés dans les 2 tomes pour en faire une bonne bd, le tout bien dessiné avec de très belles planches en ce qui concerne les vues d'ensemble des villes, architecture etc..

04/10/2012 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 J'ai mis du temps avant de lire cette BD car les couvertures des deux tomes parus ne m'attiraient vraiment pas. Mais je serais passé à côté de quelque chose si je ne l'avais pas lue. Cette série est en effet bonne et originale. Le dessin de Rouge est très plaisant. Plein d'aisance, à la fois détaillé et fluide, il nous offre des personnages et des décors qui nous plongent vraiment dans l'ambiance de la Palestine sous l'occupation Romaine. Une Palestine qui parait vivante et presque moderne. Il est en outre assisté par son fils Corentin à la colorisation pour un résultat tout à fait agréable. Couleurs sobres, presque simples, discrètement informatisées, mais qui offrent une belle lumière et une agréable clarté aux planches. Quant au scénario, il est bien construit et surtout original par son décor. Quoique ce soit le contexte de la collection Dédales des Humanoïdes Associés de nous offrir des polars historiques, avec pour enquêteurs des personnages hors de l'ordinaire, embaumeur égyptien, esclave romain, policier chinois et autres moines français, l'idée de se placer dans une ville Palestinienne à l'époque de l'occupation Romaine est pittoresque et intéressante. D'autant plus quand le héros est déchiré entre ses origines samaritaines et son éducation romaine. Marchands du Temple, occupant romain, prédicateur de Jérusalem, sectes religieuses, nous sommes baignés dans le décor du Nouveau Testament. Mais cela ne reste qu'une toile de fond pour une enquête qui, elle, est tout ce qu'il y a de plus moderne dans son déroulement. Après un premier tome où le juge Shimon va interroger de manière classique tous les protagonistes ("où étiez-vous le jour du meurtre ?") avant de découvrir l'une des clés de l'énigme, l'action va se corser dans le second tome où le temps pour résoudre son enquête devient subitement limité et où il va devoir affronter de plus près les dangers de son époque. Une enquête intelligemment menée, légèrement complexe par moment mais sans jamais s'embrouiller. Si j'ai un reproche à formuler à cette BD, ce serait peut-être le fait que je n'ai pas été toujours très captivé par son récit et son intrigue qui, bien que bien construit, n'est pas aussi original dans son intrigue que dans son décor. Intéressante, joliment dessinée, bénéficiant d'un excellent décor et de bons personnages, c'est une BD dont je conseille la lecture et que les amateurs d'enquête policière et d'Histoire devraient adorer.

14/05/2007 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

Au premier abord, cette série est loin d'être le genre de bd qui m'intéresse. L'approche plutôt classique de ce premier tome me ferait, normalement, fuir à milles lieux de là. Bizarrement, ce fût tout le contraire qui se produisit. Tout d'abord, je pense que cela est dû au contexte historique. Oui, nous sommes ici, plongé en Palestine au début de notre ère, une époque qui m'a toujours intéressé. Le scénario nous parle de Shimon, un juge laïc chargé d'enquêter sur la mort mystérieuse d'un homme, son corps ayant été retrouvé sous les décombres d'un temple. L'histoire est surtout axée sur cette enquête policière et l'époque où se situe ce récit est nettement placée au second plan. J'ai trouvé cette bd très agréable à lire. Bon, évidement c'est très convenu et les indices se multiplient à nos yeux d'une manière très prévisible. Pourtant, j'ai constaté que la sauce prenait plutôt bien. Il est évident que cette série ne va pas révolutionner l'univers de la bd mais je me suis volontier laissé emporter par cette histoire et en fermant mon album, j'ai eu le sentiment d'avoir passé un bon moment. Il se dégage beaucoup de maturité du dessin de Rouge. Il faut dire que celui-ci n'est pas un débutant. Là, aussi, on peut lui reprocher un certain classicisme mais malgré cela, son trait se révèle très agréable à regarder. En somme, cette série est loin d'être transcendante mais la lecture de cette bd vous fera, je pense, passer un bon moment. A lire si cela vous dit !

09/10/2005 (modifier)