Bouffe-Doublon

Note: 3.59/5
(3.59/5 pour 22 avis)

Truculent, jouisseur, menteur, charmeur, denue de scrupules, d'un cynisme a toute epreuve, tel est Adam Francis Wolfe, surnomme Bouffe Doublon, Capitaine Pirate anglais d'une temerite folle...


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII L'Océan pacifique Pirates

Truculent, jouisseur, menteur, charmeur, dénué de scrupules, d'un cynisme à toute épreuve, tel est Adam Francis Wolfe, surnommé « Bouffe-Doublon », Capitaine Pirate anglais d'une témérité folle. Ayant saisi un fabuleux trésor espagnol, il se voit obligé de l'abandonner à des cannibales d'une île du Pacifique. Il n'aura de cesse de recomposer un équipage de brigands, filous, coupe-jarrets et autre racaille pour partir à la retrouvaille de son trésor, tout en évitant Espagnols, autorités, anciens complices et avec la ferme intention de se débarrasser des nouveaux « amis ». .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1999
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Bouffe-Doublon
Les notes (22)
Cliquez pour lire les avis

12/10/2001 | Kael
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Franchement déçu par cette série. Au vu des différents avis je pensais qu'au moins j'allais m'amuser en lisant cette série de pirates, mais malheureusement je me suis vite ennuyé en lisant le premier tome et les deux suivants ne remontent pas le niveau. Le dessin est pas mal quoique je le trouve un peu surchargé par moments. Le problème vient du scénario. Non seulement il ne renouvelle pas le genre en reprenant les clichés du genre, mais en plus je n'ai trouvé aucun des personnages intéressant ou charismatique. J'ai aussi trouvé que parfois cela tombait dans du grand-guignolesque. Certaines scènes m'ont parues exagérées (notamment la prise du bateau au début du premier tome) et cela a fait en sorte que je ne suis pas rentré dans cette série.

06/02/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'hésitais à m'embarquer dans une nouvelle série de pirates, mais le dessin de Cassini, ça aide ainsi que le talent de conteur de Ramaïoli alias Rocca que j'ai toujours apprécié. D'autant plus que la piraterie en 1585 a été beaucoup moins explorée en BD que celle des XVIIème et XVIIIème siècles. C'est l'époque de Francis Drake et des "aigles des mers" anglais qui s'acharnaient sur les navires espagnols de retour du Pérou après avoir pillé l'or des Incas ; Bouffe-Doublon fait une allusion à Drake et à tous ses condisciples réels qui ont écumé les océans au service de la "virgin queen". C'est par la même occasion une façon de faire un joli clin d'oeil à Errol Flynn dont L'Aigle des Mers (The Sea Hawk) en 1940 reste l'un de ses plus prestigieux films bondissants dont il était l'interprète idéal à cette époque. D'ailleurs, je soupçonne l'ami Rocca de s'être fortement inspiré du caractère truculent et bravache que Flynn mettait dans son personnage pour composer cette attachante figure du captain Wolfe dit Bouffe-Doublon. Finalement, cette Bd que j'avais abordée avec une certaine condescendance suspecte, étant lassé des Bd de pirates, m'a bien diverti, je trouve l'ensemble très proprement réalisé, c'est du joli travail, soigné à tous points de vue, même si ça n'a rien de vraiment original par son sujet. C'est assez difficile vu que tout a été dit dans les histoires de pirates, et ici, tous les ingrédients de ce type d'aventures sont réunis, avec en prime une légère pointe d'humour. J'aime particulièrement le dessin chargé de Cassini avec son visuel toujours agréable à l'oeil ; sa grande scène d'abordage du début, avec une pleine page, est superbe par son détail et son mouvement, de même que l'abordage du tome 2. Ses cases sont toujours très remplies, c'est toujours plaisant à scruter. De la BD remuante et très attrayante pour s'offrir un bon moment de détente.

12/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une bonne série de pirates. Le personnage central est des plus conventionnels mais très charismatique. D’ailleurs, en règle générale, la galerie des personnages est des plus stéréotypées. Ce n’est pas un gros problème mais il est clair que ce n’est pas cette série qui va révolutionner le genre. Le scénario est bon même si je regrette l’absence de contexte historique. L’aventure est cependant au rendez-vous et le récit ne manque ni de rythme ni de rebondissements. C’est du divertissement pur mais bien fait. Quelques combats navals bien imaginés, un soupçon d’érotisme, de l’action, ce scénario contient tout le nécessaire pour parvenir à ses fins. Le dessin est agréable à l’œil. Le troisième tome tranche quelque peu par rapport aux deux premiers (surtout au niveau de sa colorisation bien plus nuancée) mais l’ensemble demeure constamment bien typé, facilement accessible et précis. Pas la meilleure série de pirates que je connaisse mais un triptyque gentiment divertissant.

04/10/2010 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

A ma connaissance et à l’heure actuelle, « Bouffe Doublon » est une des meilleures séries sur la piraterie. Par exemple, Bruce J. Hawker dessinée par Williams Vance m’a déçu par son scénario qui va de plus en plus dans la facilité. Autres exemples, Ile Bourbon 1730 de Lewis Trondheim et Isaac le pirate de Christophe Blain ne me sont pas apparus comme de vrais récits de pirates même si leurs scénarii sont intéressants. Avec « Bouffe Doublon », les auteurs ont réussi à réunir tous les ingrédients qui font une bonne histoire de flibustiers. Ainsi, les lecteurs découvriront une aventure composée d’une recherche aux trésors, de grosses batailles navales, de sang qui gicle partout sur le pont des galions (et ailleurs aussi !), de duels entre pirates, d’une belle femme d’abord prisonnière pour devenir ensuite l’un des leurs, de moussaillons courageux, de fortes gueules n’hésitant pas à sacrifier leurs vies pour une bonne bouteille de rhum, d’îles mystérieuses peuplées d’indigènes hostiles et… j’en passe ! Et pourtant, malgré toutes les qualités énumérées ci-dessus, le scénario de « Bouffe Doublon » m’a laissé sur ma faim. Oh non, n’allez pas croire que je n’y ai pas eu de plaisir à lire cette bd bien au contraire : il y a énormément de rebondissements dans cette série, je ne me suis pas ennuyé ! Ma déception, elle est plutôt liée au scénario qui manque –à mon avis- de fantaisie, de bonnes séquences franchement hilarantes. En fait, ce que je veux dire par là, c’est que je ne retrouve pas l’absurdité de mon film préféré sur la piraterie : « Pirates ! » de Roman Polanski. Quant aux personnages, ils me sont apparus assez charismatiques, je pense notamment à « Bouffe Doublon », sosie presque parfait du héros du long métrage « Pirates ». Tiens, au fait, on y retrouve également le jeune homme du film en la personne de « la ficelle »… étrange… les auteurs se sont-ils inspirés de « Pirates » ? Graphiquement, le trait de Cassini m’a semblé adéquat à cette histoire : son coup de crayon est assez dynamique, les expressions des personnages sont suffisamment caricaturées sans l’être trop, les décors sont assez fouillés, la mise en page est bien adaptée selon les séquences : multiplication des cases lors des scènes de combat, plus classiques dans les moments calmes… bref, c’est du beau boulot ! Par contre, au niveau de la mise en couleurs, je suis un peu plus réservé : autant j’aime sa nouvelle méthode de colorisation à partir du dernier tome, autant je le trouve moins lisible que les deux premiers albums de la série… je me demande si la qualité d’impression est en cause. Au fait, si vous êtes motivés par l’achat de cette série, je vous conseille de choisir l’intégrale qui comporte de super croquis pleine page ! Pour ceux ou celles qui recherchent une bonne série de piraterie et qui aiment énormément le film de Roman Polanski « Pirates ! », « Bouffe Doublon » me semble être un choix judicieux car elle comporte tous les ingrédients qui composent un bon récit de flibustiers. Cependant, je dois reconnaître que cette bd m’a laissé sur ma faim à cause d’un scénario qui manque –à mon avis- un peu de fantaisie. Il n’empêche que vous passerez certainement un bon moment de lecture !

06/04/2008 (MAJ le 06/04/2008) (modifier)
Par Jugurtha
Note: 4/5

Les aventures de Bouffe-Doublon, ou les péripéties que doit affronter une fieffée canaille pour récupérer son trésor perdu dans une île lointaine peuplée de sauvages très menaçants. Rusé et charismatique en diable, notre personnage devra user de persuasion pour convaincre toutes sortes d'aventuriers de le suivre dans sa course au butin, sans bien évidemment jamais se faire doubler. Pleine de fougue et d'humour, une série qui ne se prend pas au sérieux et réussit pleinement à faire revivre l'univers des histoires de pirates. Certes, il ne faut pas juger trop sévèrement certains éléments de l'histoire pour profiter de l'hommage rendu à un genre tombé en désuétude, splendidement reconstitué par le dessin vif et détaillé de Cassini qui évolue au fil des tomes vers la couleur directe. Classique probablement, mais dans le bon sens du terme, une histoire contée à toute vitesse et sans prétention, c'est à dire une réussite très sympathique.

21/04/2007 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

OUI ! Quelle bonne série ! C'est sans conteste une excellente BD que nous livre ici Soleil ! Ce n'est d'ailleurs pour une fois pas de l'heroic fantasy. Une histoire de pirates d'une très bonne qualité. Le scénario est très solide, alliant rythme et originalité. Le personnage principal est charismatique au possible, les combats navals sont géniaux, etc. Le dessin progresse au fil des 3 tomes de la série. Il me plaît énormément d'ailleurs, surtout les scènes sur l'île exotique :) Trois tomes composent la série. Point fort et faible à la fois, car autant une série à rallonge peut perdre en qualité autant une excellente série mérite plus d'albums pour alimenter ses fans en délire !! :D Je ne suis pas certain que Bouffe Doublon soit encore disponible en magasin mais si vous tombez dessus n'hésitez pas vous serez conquis !

10/04/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 3.5/5 Bouffe-Doublon est une bonne BD de pirates. Elle apporte assez peu de nouvelles choses aux histoires du genre, mais son scénario est bon et plein de rebondissements, permettant même au lecteur le plus blasé de ne pas s'ennuyer. C'est une histoire de pirates dans la grande tradition, une chasse au trésor avec une île et des indigènes. Le récit est relativement réaliste même si certaines facilités scénaristiques sont prises par moment (j'en ai recensé quelques-unes assez flagrantes dans le troisième tome par exemple). Je pense que ces facilités sont acceptables dans le sens où elles permettent une meilleure fluidité et un meilleur rythme du récit. Dans tous les cas, cela nous offre du grand spectacle assez intéressant et captivant, tout en ne partant jamais dans le fantasque improbable. Les personnages sont bons, le scénario assez intelligent, l'intrigue jamais ennuyeuse, une bonne lecture. Quant au dessin, il est bon lui aussi. Les personnages sont les plus réussis. Sans être excellent, ils ont une belle personnalité graphique chacun et leur dynamisme est bien rendu tout en les rendant suffisamment réalistes. Les décors maritimes sont un peu moins bons, je trouve. Nous sommes loin des navires, des cieux et des mers d'un maître comme Bourgeon par exemple (Les Passagers du vent). Cependant, cela reste tout à fait convenable et ne réduit pas la qualité des planches. Et pour finir, la colorisation est sympathique. Elle change à partir du troisième, passant d'une sorte d'aplats de couleurs assez classiques à une colorisation à l'aquarelle plus réaliste. Dans les deux cas, elle me convient, je n'ai pas de préférence. Une bonne BD de pirates pour amateurs du genre.

28/08/2006 (modifier)
Par Dakhan
Note: 2/5

Dommage. Cette série qui, bien qu’elle ne s’annonçât pas comme un chef-d’œuvre, commençait plutôt bien et promettait d’être une sorte d’aventure rocambolesque et drôle se dégrade considérablement, et particulièrement dans le troisième tome. Le comique qui semblait nécessaire à une histoire aussi invraisemblable n’est pas au rendez-vous pour la transformer en farce agréable plutôt que de la laisser sous forme d’une aventure douteuse dans laquelle se succèdent les péripéties improbables. Péripéties au cours desquelles le héros, qui apparaissait au début comme une brave fripouille rappelant le capitaine Red du « Pirates » de Roman Polanski, semble se découvrir une morale chrétienne et des cas de conscience en même temps qu’il montre toutes les qualités. En bref, un scénario sans nuances à ne recommander qu’aux fans de Greg. Restent les bons points : le dessin très bon ; ainsi que les efforts apparents des auteurs pour se documenter sur l’époque et ses détails.

02/09/2005 (modifier)
Par Titou
Note: 3/5

Pour une histoire de pirates, c'est tout ce qu'il y a de classique, avec les clichés du genre : chasse au trésor, personnages tranchés, tempêtes, îles, mutineries et autres trahisons... Mais attention : comme le western, le récit de pirates est un style qui se doit de s'appuyer sur les lieux communs du genre. Sinon, ça ne fonctionne pas. Disons qu'il y a des "ingrédients imposés", et c'est tout le reste qui fait la différence. Et ici, le reste est franchement pas mal : beau dessin, parfaitement adapté au genre, un rythme effréné... En bref, ça se lit très bien, même si ce n'est pas un chef-d'oeuvre.

19/01/2005 (modifier)
Par Pacman
Note: 3/5

C'est une bd très agréable à lire, avec tous les ingrédients du genre : un trésor, une belle, des combats maritimes, des trahisons et des ruses de pirates,... Ce que je regrette vraiment, c'est le passage du viol sur le galion espagnol, ou loin de simplement montrer que les temps étaient durs, il semble que l'on frise l'apologie de ce genre de crime barbare. Les chiennes de gardes seraient scandalisées et elles auraient raison ! (d'où ma note de "seulement" 3/5).

18/12/2003 (modifier)