Ile Bourbon 1730

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 14 avis)

Epaulé par Appollo, scénariste réunionnais, Trondheim livre un récit assez touchant sur la fin de la piraterie sur l’île Bourbon.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Ile de la Réunion L'Océan indien La France d'Outre-Mer Lewis Trondheim Pirates

Tous les capitaines pirates ont rendu les armes, sauf La Buse, désormais emprisonné. Les anciens forbans, devenus colons, le sauveront-ils ? Son trésor restera-t-il à jamais perdu ? Dans ce monde entre deux époques, sur une île qui n'est déjà plus le paradis originel des découvreurs, l'agitation est à son comble et deux ornithologues fantasques caressent l'espoir de capturer le dernier dodo. . .

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Janvier 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ile Bourbon 1730
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

25/01/2007 | ArzaK
Modifier


Par js
Note: 3/5

(3.5/5) J'ai emprunté cette BD pour deux raisons principales : le format livre de la BD, c'est esthétique et avec pas mal de planches et pour Trondheim que je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir. Et bien Ile Bourbon 1730 est une bonne BD : un scénario prenant avec un côté historique riche et intéressant (avec explications en fin de lecture) et un dessin agréable et maîtrisé. J'ai bien aimé cette histoire de pirates mélangée au thème du colonialisme sur l'Ile de la Réunion ; avec en prime un petit groupe d'ornithologues plutôt marrant. Les personnages ont des caractères bien trempés et crédibles. Le début de la lecture va détacher un peu les différents récits pour finalement "relier" tous les personnages au fur et à mesure de la lecture. Lecture par ailleurs fluide, avec de l'humour et une trame de fond qui fait bien tenir le lecteur. Le dessin est particulier au premier abord mais il est au final agréable. Les personnages, et notamment les pirates, ont de vraies gueules ; mais ce qui m'a le plus bluffé, ce sont les décors car Trondheim arrive à rendre de superbes planches en noir et blanc, remplies de végétations où évoluent plusieurs personnages sans que cela ne surcharge la planche. J'ai apprécié cette lecture instructive et amusante baignant dans un décor superbe où j'ai pu découvrir deux auteurs que je n'avais pas encore lu.

04/02/2012 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Pour ceux qui, comme moi, aiment bien les histoires de piraterie, ils seront comblés ! Ce pavé de presque 300 pages est une mine d’informations sur une des pages les plus méconnues de la flibusterie. La fin de la piraterie est un sujet peu (pas ?) traité en bd et pourtant bigrement intéressant. L’album se veut donc didactique (j’y ai appris plein de choses). Appollo fournit là un bien beau travail historique sur son île. Et c’est là que réside la force de ce one shot : intégrer des éléments véridiques à un récit de fiction sans rien appesantir. En toute fin d’album, quelques notes historiques viennent compléter ce récit fort instructif et intéressant. Un bonus plutôt bienvenu. Le dessin de Trondheim ravira son public. Je le trouve un peu chargé par moment mais il est bien en phase avec le récit. A lire !

04/06/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

La première fois que j'ai lu 'Ile Bourbon 1730', je l'avais trouvé confus et sans intérêt. Pourtant, j'ai décidé de lui donner une seconde chance et je l'ai relu récemment. J'ai bien fait car, surprise, j'ai adoré ma relecture ! Lewis Trondheim et Appollo ont bien reconstitué l'ile. Ce que j'ai surtout aimé dans ce one-shot s'est la galerie de personnages qu'on croise dans l'album. Ils sont tous très intéressant et pittoresque. Pour finir, je pense que réussir à tenir les lecteurs jusqu'au début alors qu'il ne se passe finalement pas grand chose c'est vraiment incroyable.

13/03/2008 (MAJ le 07/04/2009) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ce qui m'a vraiment plu dans cette BD, c'est son décor, tant géographique qu'historique, très original et l'aspect très instructif qui en découle. Par son biais, j'ai appris beaucoup de choses sur le passé de l'ile de La Réunion d'une part mais aussi sur la fin de l'ère des flibustiers et comment elle cohabitait avec la période de l'esclavage des noirs. Trondheim et Appollo donnent vraiment vie à cette époque et à ces lieux. Les personnages et les moments sont judicieusement choisis pour nous en apprendre un maximum tout en ne s'écartant pas d'un récit fluide et suffisamment aventuresque pour ne jamais sombrer dans le documentaire. C'est très intéressant et jamais ennuyeux. On se laisse porter par le récit. Maintenant je dois dire que cela ne suffit pas à faire une BD vraiment captivante. L'intrigue est intéressante mais manque un peu d'accroche et d'originalité dans son déroulement. Ce n'est pas une lecture à laquelle on reste accroché du début à la fin comme dans les meilleurs scénarios. Quant au dessin, il est fluide et efficace mais je sais Trondheim capable de planches plus soignées et plus agréables à l'oeil. Et pour finir, je suis resté sur ma faim en refermant l'album. J'ai eu l'impression d'avoir appris des choses, certes, mais pas d'avoir vécu une vraie aventure avec un début, un développement et une fin. Si on me demandait de résumer ma lecture, il en resterait des bribes, des passages, mais pas un tout construit et inaltérable comme je l'aurais souhaité. C'est néanmoins une bonne BD dont je conseille la lecture.

10/11/2008 (modifier)
Par Thaugor
Note: 3/5

Narration du temps des pirates et des colons sur l'île de la Réunion appelé à l'époque île Bourbon. Je trouve le scénario très intéressant car petit à petit, on comprend mieux cette époque pivot où l'époque de la piraterie est en train de s'achever pour se transformer en colons. C'est plus une tranche de vie (ne pas s'attendre à un scénario avec des aventures rocambolesques) où on voit plusieurs personnages évoluer sur l'île. À travers ce récit, l'auteur aborde des sujets tels que la piraterie, le colonialisme, le racisme, l'esclavagisme... Au niveau du dessin, c'est du Trondheim, personnellement j'aime beaucoup, mais il faut avouer que c'est particulier, et ce n'est pas ce qu'il a fait de mieux. Pour le choix du noir et blanc, j'aurais peut être préféré un peu de couleur, qui à mon avis, aurait mieux rendu ce qu'est la Réunion : une île colorée. Personnellement, j'ai beaucoup aimé (en plus à la fin, il y a des notes qui permettent d'aller un peu plus loin), mais je pense que pour bien apprécié, il faut connaître cette magnifique île et son histoire. Pour y avoir été une fois, ça m'a fait re-voyager un peu, et rien que pour ça, ça vaut le coup.

02/06/2008 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Cet album est intéressant pour son coté historique et en cela les notes en fin d'ouvrage sont particulièrement à lire. Par contre concernant l'histoire en elle-même, ce n'est ni très passionnant, ni vraiment drôle. On découvre différents personnages dont certains inspirés d'hommes ayant existé, le fameux pirate La Buse dont on parle beaucoup rapport à son trésor et sa capture mais qu'on ne voit pas au final. Les auteurs évoquent les moeurs esclavagistes de l'époque à travers l'exploration de 2 métropolitains à la poursuite du mythique dodo. Le dessin c'est du Trondheim, celui qui voulait arrêter la bd, on aime ou pas son style, pour ma part je fais partie de la première catégorie.

01/04/2007 (modifier)
Par narvik
Note: 4/5

Cet album m'est tombé dans les mains au hasard, et je ne savais même pas de quoi il parlait avant de l'ouvrir. Une belle surprise donc, parce que j'ai réussi à lire presque 300 pages d'un trait, sans jamais m'ennuyer, ce qui est très rare pour une bd d'autant de pages. Pour les dessins, c'est du Trondheim, pas génial mais pas mauvais non plus, le noir et blanc colle peut-être mieux ici, mais l'inconvénient est que ses traits assez simplistes ne permettent pas toujours de distinguer bien les scènes et de différencier les personnages. Le scénario est très prenant, avec pas mal de personnages et leurs destins croisés. Toutes les évocations et les sortes de légende font comme monter le suspense, et du coup c'est un album très agréable à lire. Ensuite, pour tous ceux qui aiment les bds d'aventure, c'est plaisant également. A lire !

27/03/2007 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Album que j'attendais avec une impatience réelle, l'"Ile Bourbon 1730" n'en est que plus décevant... Oh, ce n'est pas un mauvais album, bien sûr (avec de tels auteurs ç'eut été un comble), mais dans l'ensemble le récit m'a pas mal ennuyé, jamais fait sourire, et la seule chose que j'en retiens c'est l'intérêt de l'anecdote historique du passé pirate de La Réunion. Sinon, le dessin est chouette, on sent que Trondhiem se fait plaisir. Mais les personnages ont bien peu de consistance, et l'histoire est une somme de bribes qui ne font qu'un tout bancal. J'ai regretté de l'avoir acheté, pour tout dire. Il y a bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

14/02/2007 (modifier)
Par Steril
Note: 3/5

Un chouette bouquin qui nous retrace un morceau intéressant de la fin de l'histoire de la piraterie, tout ça sous fond d'esclavage et d'infâmes magouilles. Pour un néophyte comme moi, j'ai trouvé ça fort instructif et somme toute assez plaisant. Le petit dossier de notes en fin de volume est également bien intéressant. Le dessin, ben, c'est du Lewis comme je l'aime (c'est vrai qu'il aurait peut-être pu prendre le temps d'aquarelliser comme dans ses carnets récents...) Rien d'extraordinaire, mais une chouette lecture tout de même !

13/02/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Après avoir déclaré qu'il ne voulait plus dessiner, Trondheim nous sort un gros pavé ! Carrément en-dehors de ses sujets habituels, mais carrément en-dedans de ceux d'Appollo (lisez Fantômes blancs pour vous en convaincre), "Ile Bourbon 1730" nous propose en effet un récit d'aventures, mâtiné de légendes pirates propres à l'Ile de la Réunion au XVIIIème siècle. Je ne savais pas trop quoi attendre de cet album. Trondheim est un auteur complet que j'apprécie, Appollo un scénariste que j'aime bien aussi, pour le peu que j'aie lu de sa production. Mais que peut donner leur collaboration ? Cet opus est difficile à cerner. Autant j'ai aimé le souci de donner un maximum de détails intéressants sur l'histoire de la Réunion, autant j'ai eu du mal avec la narration un peu confuse, passant parfois du coq à l'âne par moments. Autant j'apprécie le trait de Trondheim, et le plaisir qu'il a eu à dessiner les détails de décor est évident et fait plaisir, autant par moment cela fait un peu mal aux yeux, et je trouve même que ce cher Lewis a un peu bâclé ses personnages par moments. Rien de grave, donc, rien d'irréversible, mais ma lecture, qui s'est étalée sur deux journées, s'en est trouvée quelque peu perturbée. Peut-être aurait-il mieux valu découper ce one-shot en deux (ou trois) albums d'un plus grand format. Je pense que les lecteurs potentiels, y compris les inconditionnels de Trondheim, n'y auraient rien trouvé à redire.

07/02/2007 (modifier)