Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Bruce J. Hawker

Note: 2.63/5
(2.63/5 pour 16 avis)

Aventures navales.


1799 - 1815 : Le Premier Empire - Napoléon Bonaparte Journal Tintin Magazine - Femmes d'aujourd'hui Vieux gréements

Les aventures de Bruce J.Hawker nous plongent dans l'univers de la Royal Navy et des batailles maritimes. Un monde de bruit, de fureur et de machinations, mais aussi de courage et d'amitié. Pour le détail des histoires de chaque album, voir la rubrique "Série" !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1985
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Bruce J. Hawker

28/05/2002 | Lucky Luke
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

Je ne suis probablement pas parmi le public visé par cette série tellement elle m'agace. Je me méfie des séries maritimes où les auteurs ajoutent quelques mots du métier. Cela impressionne toujours le béotien. Plus quelques représentations de maquettes du musée de la marine et le tour est joué. Hawker est le type de héros maudit qui doit se réhabiliter. Il possède un entrainement digne des meilleurs commandos d'une armée moderne. Possède un matériel étanche qui peut baigner dans les tempêtes puis servir deux heures après. Parle les différents dialectes des régions traversées pour passer inaperçu avec ses compagnons dans des villages où tous se connaissent depuis des générations . A l'époque la tv n'avait pas encore uniformisée les accents, langues ou coutumes. Le scénario est très manichéen avec des personnages sans grandes profondeurs. Le dessin de Vance est bon (le dessin s'améliorera beaucoup avec XIII) même si on retrouve un visage déjà vu. Les textes et scénarii sont eux d'une grande faiblesse à mon avis. Probablement pour enfants de dix ans un peu rebelles qui se veulent sauveurs de la patrie. Une autre époque.

04/12/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Une bonne série maritime qu'il faut lire en priorisant les quatre premiers tomes, après, par manque de temps, lassitude ou que sais-je W. Vance s'est un peu désintéressé de la chose. Dommage il y avait du potentiel sur cette histoire. Sur un ressort assez classique, genre le comte de Monte Cristo revisité, l'auteur à su mener sa barque pour nous conter aux travers des aventures de ce jeune officier de la marine anglaise une belle aventure maritime qui mine de rien nous montre les dessous de la dite marine dont on sait qu'elle était extrêmement brutale et ne répugnait à aucun procédé pour recruter ses hommes. (Ça c'est pour les Anglais!!). Lorsque l'on connait le travail de Vance, son trait devient très vite reconnaissable et de Ramiro à Bob Morane, sans oublier XIII, ses personnages ont tous le visage assez ressemblant. Il n'empêche qu'ici son univers maritime est richement documenté et parfaitement illustré. Voila un auteur très à l'aise avec la mer et les bateaux. Quand j'ai découvert cette BD, j'étais à l'âge ou je ne pouvais que vibrer à des aventures haletantes de trois mâts qui fendaient les flots pour échapper à la mitraille de l'ennemi. Certes aujourd'hui après le passage de films comme "Pirates des Caraïbes", la comparaison est plus difficile, mais que c'était bon. Alors dommage bien sur mais surement à lire, une relecture récente m'a convaincu que cela n'était aussi vieux que la date de parution pourrait le laisser supposer.

21/06/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création en 1976 dans Femmes d'aujourd'hui, puis publiée ensuite dans le journal Tintin, permet à Vance de revenir à un thème qu'il aime, proche de Howard Flynn (même si l'époque choisie est le tout début du 19ème siècle), et de développer un personnage d'une riche complexité (ce qu'il n'avait pu faire sur Howard Flynn), tout en soignant son dessin grâce à une solide documentation. Il est en effet plus affûté. L'intérêt se porte surtout sur la personnalité rebelle du héros qui à l'instar de Blueberry dans le western, est malmené par les événements: injustement radié de la Marine Royale, et renié par sa famille, Hawker entame une descente aux enfers qui permet à Vance de décrire avec précision la réalité crue d'une Angleterre dominante qui fait peu de cas de l'être humain. Aidé dès le 3ème épisode par A.P. Duchâteau aux scénarios, Vance insiste aussi sur l'aspect maritime des aventures, même s'il n'abuse pas des scènes d'abordages (ce qui aurait pu être lassant à la longue, ces scènes étant toujours les mêmes). La série qui n'a pas reçu le succès qu'elle méritait, a été laissée en stand by suite au succès de XIII, et de toute façon, Vance était sur plusieurs autres séries : Ramiro, Rodric, Bruno Brazil et Bob Morane. Un achat intéressant pour la découverte.

25/06/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop accroché à cette série. Il faut dire que je ne suis pas un grand fan d'histoire maritime. Le dessin de Vince est correct, mais je le trouve un peu froid. Ça manque de dynamisme et puis j'ai un peu l'impression que son dessin serait moins beau à mes yeux si je connaissais les techniques de dessins. Les trois tomes ont été écrits par Vince et il est meilleur dessinateur que scénariste. Ses histoires ne m'ont pas du tout intéressé. C'est basique avec des personnages sans réelle personnalité. Le niveau remonte un peu lorsque Duchateau arrive, mais même là ce n'est pas assez pour me divertir.

28/06/2012 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5
L'avatar du posteur McClure

Dire que, adolescent, j'ai aimé cette série est un euphémisme. Je suis très porté sur les histoires d'aventures maritimes. Hélas, que ce soit en BD ou même au cinéma, l'essai est rarement transformé, que ce soit à cause d'un manque d'ambition et d'envergure dans le récit, d'un héros trop caricatural et/ou manquant de charisme, ou enfin dans le traitement "portnawak" du sujet. Si certaines réalisations sont réussies (LJS notamment), c'est presque toujours sur un traitement pirate que les auteurs se précipitent. De même, on a souvent un manque d'originalité dans les thèmes abordés (on va rarement dans l'océan indien...). Je me suis replongé récemment dans les 4 premiers tomes de cette série. Ici, nous démarrons par une histoire certes classique mais qui réserve son lot de rebondissements et moments de bravoure. Malheureusement, comme il a été dit précédemment, on plonge assez vite dans le banal et un traitement "facile" qui dénonce un manque d'ambition quant à cette série. Cela se ressent dans le dessin, qui peut être merveilleusement réussi, notamment les scènes de batailles navales ou des extérieurs réussis mais qui masquent par trop l'absence d'envie de faire de cette série un incontournable, et c'est dommage. Ah que j'aimerais voir une transposition réussie des romans d'Alexander Kent.........

20/03/2012 (modifier)
Par Xavier
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Achat conseillé à condition de s'arrêter aux 5 premiers tomes. Une excellente série de marine avec des dessins superbes et extrêmement dynamiques. Par contre, ne pas commencer la 2eme saison. Entre le tome 6 (promettant une nouvelle histoire passionnante) et le tome 7, il s'est écoulé plusieurs années comme si Vance avait abandonné le personnage. Il termine cette saison avec un seul tome (le 7) en donnant l'impression qu'il fallait terminer l'histoire à tout prix et le résultat est totalement bâclé et indigne. Quel dommage et quel gâchis !

20/06/2011 (modifier)
Par Chéreau
Note: 2/5

Je n'ai lu qu'un Bruce J. Hawker. Je n'irai sans doute pas plus loin. Le dessin de Vance est trop fouillis, trop flou, parfois trop paresseux dans le traitement des visages ou des arrière-plans. Et le scénario sent son Charlier mais sans attendre le niveau du maître. Ca va trop vite, c'est prévisible. Bof.

01/01/2010 (modifier)
Par Nijal
Note: 3/5

Les aventures de "Bruce J.Hawker" sont le fait de l'union de deux "pointures" prolifiques de la bande-dessinée franco-belge: au seul Vance des origines s'adjoindra A.P Duchâteau en renfort pour le scénario, à partir du tome 4. Cette oeuvre, élaborée dans les années 80, est-elle alors à même de tenir toutes ses promesses? En partie seulement. Comme le titre l'indique, c'est autour de Hawker, officier dans la marine britannique au temps des guerres napoléoniennes, que se tisse tout le fil de l'intrigue. Eternel jouet d'un destin capricieux (emprisonnement, déshonneur, enlèvement de son père, etc), Hawker, dans son malheur, est comparable à un Blueberry, mais sans la gouaille de ce dernier. Malgré son courage et sa modestie, ce militaire aux cheveux blancs est finalement un personnage assez peu charismatique. Car il y a bien une chose qu'il faut savoir: "Bruce J. Hawker" n'est pas la grande fresque épique et maritime qu'on aurait pu attendre, à l'instar d'une série comparable comme H.M.S. Des péripéties militaires classiques mais toujours diablement "efficaces" des deux premiers tomes (batailles navales...), les intrigues de Hawker s'orienteront plus vers l'espionnage et l'action pure, qu'elles prennent pour cadre les paysages verdoyants du nord-est espagnol ou -surtout- les lugubres "slums" londoniens. Etonnamment, malgré cette aspiration à un réalisme bien souvent sordide, la psychologie des personnages ainsi que les dialogues sont datés, se contentant d'un manichéisme qui prévalait dans les années 50. "Bruce J. Hawker", c'est surtout l'occasion de retrouver le graphisme unique de Vance autre part que dans sa série phare XIII. Il fait merveille dans les scènes d'ambiance -brume, pluie, aube, obscurité...- qui sied aux scènes d'océan comme à celles du Londres des bas-fonds. Il convient en outre aux formes pulpeuses des femmes qui n'hésitent pas à jouer de leurs charmes, mais le manque d'effort dans les décors des scènes d'intérieur est parfois dommage. Malgré ses défauts, j'ai quand même pris pas mal de plaisir à suivre cette série, et le fait qu'elle ne s'éternise pas, même s'il n'y a pas de fin à proprement parler, est un bon point. Je conseille donc cette oeuvre, qui assume son statut scénaristiquement un peu hybride, mais qui aurait gagné à une psychologie moins manichéenne des personnages et à un effort sur les décors. Note finale: 3,5/5

18/07/2008 (modifier)
Par iannick
Note: 2/5
L'avatar du posteur iannick

A la vue de « Bruce J. Hawker » et de son résumé, je me suis dis que cette série ne pourra que me satisfaire. En bd, des histoires de pirates et/ou de corsaires, il y en a des tonnes mais aucune ne m’avait vraiment enthousiasmé soit parce que ces récits manquaient de recherches historiques ou de réalisme, soit parce que les personnages principaux étaient trop caricaturaux, soit parce qu’ils lorgnaient vers le fantastique. « Bruce J. Hawler » nous conte le destin de ce jeune marin de la Royal Navy à la fin du XVIIIème siècle. Le point fort de cette série est dans son réalisme où André Paul Duchâteau a truffé son histoire de références sur le monde des marins à cette époque. Ainsi, le lecteur aura souvent des explications sur la façon dont les navires de guerre sont construits (ex : l’intérieur des vaisseaux sont teintés en rouge pour que les marins confondent la couleur du sang avec la peinture lors des combats…). Malheureusement, alors que les deux premiers tomes de la série sont assez captivants à suivre, les suivants ne seront jamais aussi intéressants. En effet, l’histoire va de plus en plus s’enliser dans la facilité (la lutte du gentil contre les méchants) et dans des rebondissements hasardeux. De plus, la bd m’a semblé par moments trop bavarde. Heureusement que la narration est plutôt bonne… Le graphisme de Williams Vance est correct, je le trouve bien adapté à ce récit. Cependant, je dois reconnaître que la beauté des planches est inégale : autant certains dessins ont fait l’objet d’un gros travail de précision comme les superbes vues des bateaux, autant il me semble que la plupart des séquences ou décors m’ont semblé vides surtout lorsque le héros bavarde avec d’autres personnages. Ce manque d’homogénéité graphique est, à mon avis, préjudiciable pour une bd de ce type où le style réaliste a été adopté. La mise en couleurs est assez simpliste, elle permet de renforcer des ambiances grâce à des tons bien choisis mais sans plus (elles sont dans l’ensemble assez ternes). Dès le troisième tome, à cause d’un scénario qui va de plus en plus dans la facilité, j’ai décroché aux péripéties de « Bruce J. Hawker ». Le dessin de Williams Vance est, à mon avis, moyen à cause du manque d’homogénéité dans la beauté des planches où certaines me sont apparu splendides et d’autres m’ont semblé vides. A ce jour, je n’ai toujours pas trouvé une bd de pirates ou de corsaires à mon goût… combien de temps encore vais-je devoir attendre pour trouver une série de ce genre qui me satisfasse ?

18/11/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

"Hawker" s'amarre pour la première fois dans l'hebdo belge "Femmes d'aujourd'hui" n° 1650 du 15 Décembre 1976. Nous sommes au 19ème siècle. Au temps de la marine à voiles. Hawker ?... C'est un jeune officier de marine promis à un très bel avenir. Mais il va être injustement "cassé" par ses supérieurs. Renié par sa fiancée et ses propres parents, une longue descente aux enfers l'attend. Vance nous décrit ici, de bien belle manière, la réalité d'un temps avec un grand souci d'authenticité. Il faut dire qu'il s'était déjà fait la main auparavant en nous contant les aventures d' Howard Flynn. Mais à la différence de Flynn -un rutilant officier de la marine britannique-, Hawker incarne plutôt le "perdant". Ces péripéties maritimes seront publiées, au fur et à mesure, dans plusieurs hebdomadaires ; passant de "Femmes d'aujourd'hui" à "Tintin", puis dans "Super Tintin" et "Hello Bédé". Accaparé par "Ramiro", et surtout par XIII, Vance cède -en 1986- le relais des scénarios à André-Paul Duchâteau (albums 4 à 7). Il est à noter que le tome 1 est amputé de 13 pages. Il s'agit d'une histoire de "présentation" intitulé "La ruche infernale". Cette histoire, est remplacée par des pages supplémentaires relatives à l'artillerie au temps de cette marine à voiles. Le pourquoi ?... Un des nombreux mystères insondables de l'édition... peut-être. L'auteur : William VAN CUTSEM, dit VANCE, dessinateur-scénariste belge, est né à Anderlecht le 8 Septembre 1935. Un auteur des plus prolifiques. Auteurs de nombreuses séries dont : "Howard Flynn", "Ringo", Bruno Brazil, "Ramiro", XIII ainsi que de nombreuses participations à d'autres séries (Marshall Blueberry, Bob Morane, etc...).

03/09/2006 (modifier)