Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Cache-cache mortel à Bréhat

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Quand le passé refait surface ! Après Belle-île en père et Ouessantines, Patrick Weber et Nicoby continuent de nous faire voyager en Bretagne et ancrent leur polar intrigant dans un décor de rêve. À travers un jeu de piste entraînant et une galerie de personnages dignes d’un Agatha Christie, ce roman graphique au dénouement aussi inattendu qu’émouvant aborde le thème de l’enfance et celui du secret inavouable qui condamne au silence.


Bretagne

Luigi et sa femme décident de s’offrir enfin un peu de repos sur l’île de Bréhat : 850 habitants et la douceur de l’air marin. Avec un peu de chance, ils pourraient même croiser quelques vedettes puisque ce petit bout de terre est prisé par les artistes ! Mais à peine arrivés, la découverte d’un cadavre dans la piscine de leur voisin, M. Lannoy, jette un froid sur les vacances. La commissaire dépêchée sur place pour résoudre l’énigme compte bien élucider ce crime déguisé en noyade accidentelle ! Sachant que « ici les gens tiennent à leur tranquillité » viendra-t-elle à bout des superstitions et légendes qui entourent cette disparition ? Que s’est-il vraiment passé il y a 20 ans sur cette île paradisiaque et qu’a vu le petit Nathan, le premier à avoir donné l’alerte en apercevant un monsieur « flotter » dans la piscine ?

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Avril 2022
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série Cache-cache mortel à Bréhat © Vents d'Ouest 2022
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

L'avatar du posteur Tomdelapampa

Quatrième collaboration des 2 auteurs sur l’exploration des îles Bretonnes, après Ouessant (lu), Belle-île et Sein (non lus) voici Bréhat. On retrouve un peu la même trame que sur Ouessantines mais aux proportions inversées. J’ai trouvé que l’accent était plus mis sur le côté policier cette fois, avec l’île (et son histoire) beaucoup plus en arrière plan, de même pour les personnages on ne suit pas de natif de l’île. On perd d’un côté mais on gagne de l’autre, le récit m’a semblé plus équilibré ici. On saupoudre d’un peu de légendes locales type l’Ankou pour l’ambiance. L’enquête n’est pas folle, ni originale mais il y’a un petit côté Agatha Christie assez plaisant. Ça se lit facilement, aidé par le dessin de Nicoby, simple et efficace. La vie sur Ouessant m’a plus intéressé mais j’ai préféré l’enquête sur Bréhat. Des albums peu mémorables mais sympathique formule.

08/11/2022 (modifier)