Salud !

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Venez découvrir Antoine, jeune français violent et porté sur la bouteille, un petit salaud ordinaire à la rencontre de l’Espagne franquiste.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Auteurs espagnols Espagne

Nous sommes en 1975, Franco vient de mourir. Un clochard du nom d'Antoine se remémore sa vie passée et sa lente déchéance, qui le conduira depuis un restaurant français de luxe sous l'Espagne franquiste jusqu'à une vie de misère sous les Pont de Paris. Il a trente ans et l'envie de bouffer le monde. Lorsqu'il rencontre Iria, une pétillante espagnole plus âgée que lui. Grâce à elle, il compte ouvrir un restaurant en Galice. Les démarches sont longues pour obtenir les autorisations dans l'Espagne de Franco, mais grâce à l'intervention du frère d'Iria, qui connaît des gens haut placés dans l’administration ibérique, ils arrivent enfin à ouvrir l'établissement « O bistro » qui devient rapidement la coqueluche de la bourgeoisie espagnole. Mais bientôt, le rêve se fissure : Antoine, qui supporte mal les incursions de la police franquiste dans son petit univers tranquille, se réfugie dans l'alcool, au point de sombrer et d'emmener tout le monde dans sa chute, son restaurant, sa femme et ses amis...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Mars 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Salud !
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/08/2017 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne l'ai découvert qu'à la fin sur le dos de l'album: c'est tirée d'une histoire vraie à partir de la rencontre de l'auteur et d'un homme de 71 ans qui fut SDF pendant un temps. Au milieu des années 1970, il s'embarque avec sa fiancée légèrement plus âgée pour l'Espagne franquiste où il va tenir un bar restaurant qui va marcher du tonnerre avant une dégringolade liée à son penchant pour l'alcool qui le rend violent. Je retrouve au dessin mon auteur espagnol préféré du moment à savoir Nadar (Papier froissé, Le Monde à tes pieds). Il n'y a rien à redire: j'aime son style et son dessin avec une belle reconstitution des années 70. Au scénario, on ne présente plus Philippe Thirault qui maîtrise à merveille ce roman graphique sans concession. On découvre sur fond de dictature franquiste un amour qui se décompose à cause de la boisson. C'est une histoire véritablement authentique avec des personnages qui sont loin d'être sympathiques. Un drame en Galice à la fois social et moral.

10/08/2017 (modifier)