Pauvre Lampil

Note: 2.91/5
(2.91/5 pour 11 avis)

Pauvre Lampil nous fait vivre la vie quotidienne d'un dessinateur et de son scénariste : leurs disputes, leurs brouilles, les moments où ils sont fâchés, les périodes où plus rien ne va...


Cauvin Journal Spirou Profession : bédéiste

Lampil, vous connaissez ? C'est le dessinateur de la série "Panty et son kangourou". Non, pas la série où il y a des schtroumpfs... Souvenez-vous... Panty... Le problème de Lampil, c'est qu'on le confond avec d'autres dessinateurs car, finalement, Panty et son kangourou est une série pas très connue. De plus, Lampil est quelqu'un de très complexé, de très irritable et qui pense que le monde entier lui en veut. Et pour que tout aille encore plus mal, son scénariste est Cauvin, le célèbre scénariste aux cent séries connues. Pauvre Lampil nous fait vivre la vie quotidienne d'un dessinateur et de son scénariste : leurs disputes, leurs brouilles, les moments où ils sont fâchés, les périodes où plus rien ne va...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1977
Statut histoire Strips - gags 7 tomes parus
Couverture de la série Pauvre Lampil
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

04/08/2002 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

A l’image d’une série comme le Joe Bar Team, je trouve le premier tome de cette collection culte, mais les autres rapidement dispensables. Je me souviens avec nostalgie de la découverte de cet album rempli d’autodérision à l’humour accrocheur et (pour l’époque dans un journal tel que Spirou) irrévérencieux. En effet, ce pauvre Lampil n’y allait pas de main morte avec les jeunes fans de bande dessinée qui n’avaient pas la politesse de connaître sa série culte, j’ai nommé "Panty et son kangourou". C’était d’autant plus hilarant que cette fameuse série (de son vrai nom : Sandy & Hoppy) n’avait jamais remporté qu’un succès d’estime et que je la zappais sans vergogne lorsque je feuilletais le fameux magasine. Il fallait donc à Willy Lambil une fameuse part d’humilité pour ainsi se mettre en scène et se moquer non seulement de lui-même mais aussi du peu de succès rencontré par une série qui devait réellement lui tenir à cœur. Les gags en deux planches faisaient souvent mouche et Raoul Cauvin allait s’en resservir longtemps après dans une série telle que Cédric, notamment au niveau des conflits entre le héros et son boucher. Le dessin de Willy Lambil se différenciait de sa série la plus connue (Les Tuniques Bleues) en se rapprochant légèrement de … Sandy & Hoppy, alias "Panty et son kangourou" (pour les traits des personnages). Il restait cependant très limité au niveau des décors mais officiait toujours dans une veine humoristique caricaturale. Malheureusement, comme je l’ai dit, la série allait vite s’épuiser, et les redondances allaient se multiplier dès le troisième tome. Les éditions Dupuis l’ont sans doute compris, puisqu’elles proposent le premier tome dans une nouvelle collection, dédiée aux One-shots d’humour du scénariste (Raoul Cauvin). Il peut ainsi fièrement trôner aux côtés de Le Vieux Bleu ou de Les Grandes Amours contrariées (avis aux collectionneurs). A lire par les nostalgiques de la bd franco-belge de la fin des années ’70 et du début des années ’80. Quant aux autres … Taisez-vous, vous pouvez pas comprendre … (2/5 seulement, car il s'agit ici de coter l'ensemble de la série, mais le premier tome est vraiment à essayer).

15/05/2009 (modifier)
Par Jetjet
Note: 1/5
L'avatar du posteur Jetjet

Le dessinateur des "Tuniques Bleues", Lambil, devient Lampil et Raoul Cauvin devient Raoul Cauvin, le tout est mis en scène par Lambil et scénarisé par Cauvin, mettant en scène les aventures de Lampil et de Cauvin avec les épouses de Lampil et Cauvin sur des strips de 6 pages ou plus sur leurs errances, leurs disputes et la malchance de Lampil ou Lambil, bon bref... L'idée de base est originale mais on tourne très rapidement en rond tant les sujets sur les deux personnages sont éculés et déjà vus. Lampil est un dessinateur dépressif, frustré et râleur et on assiste à sa vie à la maison, sur ses planches avec son épouse, son chat et son scénariste... Et il ne se passe rien de très drôle ou d'inédit, je lisais tout ceci sans grand intérêt dans le magazine Spirou et profite surtout de l'occasion pour citer l'oeuvre de Trondheim qui, sur une idée similaire, nous offre de véritables tranches de vie et d'humour sur ses savoureuses "Aventures de l'univers" ou sur Approximativement. Reste pour Lampil le trait de la classique école franco-belge que l'on retrouve tel quel sur les "Tuniques Bleues", plus colorées et rythmées que ces aventures nombrilistes molles du genou !

23/10/2007 (modifier)
Par Kalish
Note: 3/5

C'est pas trop mal, original je dirais, car sûrement l’une des premières séries qui parlent de la bd. Et puis montrer les situations dépressives de son propre dessinateur, ça me semble cruel de la part du Raoul mais assez drôle. En tout cas j’espère qu’ils ne sont pas tous les deux comme ils se décrivent sinon ils doivent souvent se foutre sur la gueule. Avec ce titre Cauvin commence ses séries décortiquant les métiers, il aurait peut-être dû s’arrêter là. Sinon le trait de Lambil est très bon et est comme d’habitude un gage de qualité.

31/08/2007 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Une bd hilarante sur l'univers d'un dessinateur malchanceux et impopulaire. Même si certaines situations sont répétitives, (Les contrats avec monsieur Dupuis entre autres) on rigole bien devant les malheurs du personnage principal. Le dessin de Lambil est parfait pour la série. Les gags entre le dessinateur et le scénariste qui se chamaillent sont mes préférés. Dommage qu'on ne trouve plus cette série en magasin.

31/08/2007 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 3/5

Une série, signée Cauvin et qui est plutôt réussie. Si elle n'affiche pas de grandes prétentions, elle est par contre plutôt amusante. Lampil est montré, dans tous ses travers familiaux et professionnels. Une bd intéressante qui prouve que Cauvin avait une certaine dérision et une certaine distanciation vis-à-vis de son oeuvre.

30/09/2006 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Notre "héros" découvre ses premiers problèmes dans l'hebdo Spirou n° 1826 du 12 Avril 1973. Lampil ?... Ce sont les mille et un tracas que doit subir un dessinateur de bd ; tant au boulot (aaaaahhh... son scénariste !...) qu'au cours de sa vie quotidienne. Lambil, dessinateur de la série, se met ici en scène. Lui et son scénariste (Cauvin ?) accumulent les gags "hénaurmes", tant avec leurs épouses respectives qu'au boulot. Ils se chamaillent pour un rien et se quittent toujours, méchamment fâchés, en fin de page. Promis, juré, ils ne se reverront plus... jusqu'à la planche suivante. Une série sans prétention mais dans laquelle le lecteur prend bien du plaisir (j'adore les histoires avec le boucher). Une série originale même sur l'univers familial et professionnel de la BD (du moins pour Cauvin et Lambil !). Un ensemble d'histoires courtes de bonne facture. On ne s'y éclate pas la mâchoire, mais certains gags valent néanmoins leur pesant de rires. Cette série paraît en albums, chez Dupuis, depuis 1997. On aurait tort de la bouder.

18/09/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Des gags marrants, juste un peu répétitifs. Cette série devait être la première où je découvrais des auteurs s'auto-parodiant et n'hésitant pas même à être très critique envers eux-mêmes, leur caractère et leur petites habitudes. Bref, ça se lit bien, on sourit souvent, on rit même parfois. Sympathique, quoi.

27/11/2003 (modifier)
Par Tony Ross
Note: 4/5

Bon, de peur de me répéter, Cauvin est un génie. Cette série n'est de loin pas la plus populaire qu'il est écrite mais malgré tout, le duo des Tuniques bleues fait mouche et re-mouche. Le dessin convient parfaitement et les situation dans lesquels les 2 auteurs s'auto-propulsent sont tout bonnement fabuleuses. Pauvre Lampil, ou quand 2 monstres de la BD s'auto-parodient. L'une des plus majestueuses réussites de maître Raoul. Poilant!

31/07/2003 (modifier)
Par brunelle
Note: 3/5

la vie du dessinateur maudit... en bd. pour un lecteur, c'est toujours marrant de voir l'envers du décor. la mauvais humeur de lambil est quasi-légendaire dans l'équipe de dupuis, et voilà qu'il va jusqu'à la dessiner... le principe est très sympa, le résultat aussi.

19/01/2003 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

Je mets pas mal parce que je n'en ai lu qu'un et que c'était plutôt drôle. Je pense qu'à la longue ça doit devenir un peu redondant ceci dit. Tout ça sent l'histoire vécue et les auteurs font preuve d'un sens certain de l'auto-dérision.

14/11/2002 (modifier)