Le Vieux Bleu

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Une anthologie loufoque de la colombophilie


Cauvin Institut Saint-Luc, Liège Journal Spirou Les Pigeons Wallonie

Jules, c'est "le Vieux Bleu" : un colombophile invétéré. Un sacré caractère aussi, ce moustachu, qui ne cesse de pester contre les règlements communaux et autres qui lui interdisent de développer sa principale activité : jouer aux courses de pigeons. Et tous vont en baver : famille, curé, voisinage ; car "Le Vieux Bleu", malgré son grand âge, est en toute grande forme ; ainsi que son fusil à double canon !...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1980
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Le Vieux Bleu
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

15/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Avec cette création, Walthéry est très loin de l'univers sexy de Natacha. C'est une Bd pleine de nostalgie pour l'auteur, puisqu'elle plonge dans ses souvenirs d'enfance, inspirée par son grand-père colombophile. L'action se passe en Wallonie au début des années 30 ; Jules élève des pigeons voyageurs, le Vieux Bleu étant un specimen qui gagne des concours. Son propriétaire connaît ainsi quelques soucis domestiques avec son entourage jaloux, surtout son voisin Achille. Les affrontements sont toutefois de bonne guerre. Walthéry propose avec humour ces chroniques villageoises dans le journal Spirou dès 1974, traitées en petits récits complets, sur des scénarios habiles de Raoul Cauvin, l'auteur inépuisable de la maison Spirou. C'est frais, amusant, et ça fait du bien de lire ces turpitudes rurales à l'ancienne à une époque où la bande dessinée est saturée de séries d'action. Mais ça doit être encore plus plaisant pour un Wallon qui captera sans doute mieux qu'un lecteur Français les astuces typiquement belges assénées ici. Une curiosité originale à découvrir.

03/09/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas été très emballé par cette série. Faire une bande dessinée humoristique dans le milieu des colombophiles était pourtant une idée originale et intéressante. Malheureusement, je suis totalement passé à coté de l'humour de la série. J'ai parfois eu l'impression que des références me manquaient pour apprécier pleinement 'Le Vieux Bleu'. Je n'ai pas ri une seule fois. Les chicanes entre les trois protagonistes récurrents de la série ne sont pas très amusantes et sont très répétitives. Ça ressemble à du sous-Don Camillo. Le dessin de Walthéry n'est pas très beau dans certaines cases. On dirait qu'il dessinait les histoires à la va-vite !

12/07/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Quelle merveille que cette bd. Walthéry et Cauvin nous offraient avec « Le vieux bleu » un moment de plaisir sans prétention, reposant sur un esprit du terroir assez savoureux. Si, de plus, comme moi, vous avez la chance de la posséder dans sa version en wallon liégeois (et que vous comprenez ce dialecte), vous ne pourrez qu’apprécier ce petit bijou d’esprit de clocher. Ne vous attendez cependant pas à un chef d’œuvre mais bien à un gai moment de détente bon enfant. Des personnages pittoresques, des aventures burlesques et des expressions imagées (mais qui perdent malheureusement beaucoup de leur saveur dans la version française) sont ici mis en place par deux auteurs de talent dans ce qui allait s’apparenter pour eux à une courte récréation. Agréable, rafraîchissant et … anecdotique, mais tellement savoureux. De plus, avec un seul tome paru, nous n’avons pas vraiment le temps de nous en lasser.

03/03/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

"Le Vieux Bleu", une série que j'avais découverte durant ma jeunesse à la lecture de quelques histoires dans le journal Spirou puis grâce à l'album recueil de la collection "Les Meilleurs récits du journal de Spirou". Le dessin est de Walthéry. Ce dessinateur est doué et offre un style rond, dynamique et très fluide. Il réussit pleinement à donner vie à ces décors campagnards et à ses personnages rustiques et sympathiques. Car c'est bien le caractère du personnage principal qui donne sa force au récit du Vieux Bleu. Jules, le grand-père obsédé par ses courses colombophiles et n'hésitant pas à sortir le fusil à la moindre occasion, est très attachant et drôle. Son comportement exacerbé et ronchon, ses prises de bec avec son rival, ses menaces envers son pigeon champion et tous ceux qui risquent de l'empêcher de gagner, tout cela est assez truculent. Et comme il y a finalement peu d'histoires du vieux Bleu qui sont parus, elles ont la chance de ne pas devenir trop vite répétitive comme c'est bien souvent le défaut du scénariste Cauvin. C'est une lecture plaisante qui nous plonge avec humour dans une agréable ambiance campagnarde à l'ancienne.

01/08/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Notre brave Jules fait sa première apparition dans l'hebdo Spirou n° 1875 du 21 Mars 1974. Un véritable délire scénaristique et graphique signé par deux maîtres du genre. Le "Vieux Bleu" ?... Ce sont les histoires de Jules, un pépé dont la passion est surtout connue des Belges et du Nord de la France : la colombophilie. Ici, c'est censé se passer dans les années 30. Jules ?... inspiré des propres grand-père et grand-oncle de Walthéry. Des histoires de concours de pigeons à la véritable ambiance régionale dans des chroniques de village, aux multiples -et souvent "hénaumes"- péripéties. Quand le pépé joue (souvent le Dimanche) le coeur du village a intérêt à s'arrêter de battre. Seul le bruit des battements d'ailes des volatiles n'est autorisé que dans un (très large) voisinage. Bien entendu, ce n'est vraiment pas au goût de tout le monde. Et des goûts différents, il y en a beaucoup. Ca crie, gesticule, gueule, se (dé)bat, (s')encourage à qui mieux mieux dans des planches souvent granguignolesques accompagnées d'un délire verbal de haute tenue. Le "Vieux Bleu" ?... un sacré caractère ! Mais du pareil, on en redemande. Parues sous forme de courts récits dans Spirou, Dupuis en éditera l'ensemble dans un album cartonné en 1980 , ce dans la série "Les meilleurs récits du journal de Spirou". Il y porte le n° 3. Hélyode en fera une réédition 12 ans plus tard. Pour les puristes : Les "initiés" peuvent reconnaître dans le petit village mis en scène celui de Cheratte (près de Liège) où Walthéry a passé une partie de sa jeunesse. Une grande part de l'action se passe même souvent au café Braham. "Le Vieux Bleu" ?... Tonique et souvent explosif. Un album où on se marre vraiment ; et c'est plutôt rare !...

15/09/2006 (modifier)