Doppelgänger, le Double Maléfique

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 8 avis)

Depuis que Nelly a rencontré Germain, rien ne va plus à Terre-Clapier et dans les environs... Des objets se brisent sans intervention extérieure, des vitres volent en éclat, du sang coule des murs, des champs s'enflamment, des animaux sont retrouvés morts dans la rue et dans les fermes, des enfants se perdent sans explication... Que cachent ces intersignes, annonciateurs de mort ? Quelle force mystérieuse et néfaste est donc à l'œuvre ?


Christophe Bec Corbeyran École européenne supérieure de l'image Mon double et moi

Depuis que Nelly a rencontré Germain, rien ne va plus à Terre-Clapier et dans les environs... Des objets se brisent sans intervention extérieure, des vitres volent en éclat, du sang coule des murs, des champs s'enflamment, des animaux sont retrouvés morts dans la rue et dans les fermes, des enfants se perdent sans explication... Que cachent ces intersignes, annonciateurs de mort ? Quelle force mystérieuse et néfaste est donc à l'œuvre ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Janvier 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Doppelgänger, le Double Maléfique
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2011 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Déjà, les couvertures des 2 tomes forment une fresque, je me dis que ça annonçait quelque chose d'original. D'emblée, on est plongé dans quelque chose d'insolite et d'étrange ; avec Bec qui aime ce genre d'ambiances (et en plus Corbeyran), il faut s'attendre à ça... Et puis très vite, tout s'enraye, et l'espoir de lire un récit mystérieux et un peu flippant, disparaît, ça retombe comme un soufflé... Tous ces intersignes (les murs qui saignent, les animaux morts, les bris de vitres...) me semblent complètement inutiles et un peu racoleurs pour détourner l'attention du lecteur et pour masquer l'essentiel : l'absence d'un scénario solide. C'est quand même un comble qu'avec un duo d'auteurs comme Corbeyran et Bec (puisque l'idée de départ est de lui), on se retrouve avec un résultat aussi décevant. D'autre part, cette éruption volcanique qui détruit le manoir est totalement stupide et n'apporte strictement rien à l'histoire ; comme si ce genre de phénomène se produisait couramment en Aveyron ! non, faut arrêter, c'est franchement pas crédible, d'autant plus que les personnages se repointent dans les ruines qui logiquement devraient être recouvertes de lave fondue... non vraiment c'est trop ! Je ne compterai pas non plus les anomalies graphiques, comme la voiture de Maltret dans le tome 1 qui est une Peugeot 106, et qui étrangement dans le tome 2, a muté en Renault Mégane. Et pourtant, j'avais oublié comment Bec pouvait dessiner ; à force d'écrire des scénarios, j'avais oublié la qualité de son trait fluide qui illumine cette Bd, ce qui aurait pu être un atout. Au final, je me retrouve avec une Bd au ton morbide, pas convaincante, du fantastique de pacotille, avec des personnages pas assez creusés ou inintéressants, et avec un final un peu stupide..

08/05/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop apprécié cette série, mais il faut dire que à la base je ne suis pas un grand fan de Bec et de Corbeyran. Ils ont fait quelques trucs sympas, mais généralement je m'ennuie en lisant leurs histoires et c'est le cas ici. L'histoire ne m'a pas du tout captivé et en plus le dessin de Bec n'est pas très beau ici. Les décors sont corrects, mais les personnages sont moches et j'ai l'impression que sur certaines cases il serait impossible pour un humain d'avoir la même position que les personnages. D'ailleurs, le plus grand défaut de la série et que j'ai souvent retrouvé dans plusieurs autres séries des deux auteurs c'est que les personnages sont sans intérêt. Ils sont juste des stéréotypes sans saveur dont je n'ai pas trop envie de suivre leur aventure.

12/04/2012 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Que peut-on dire de cette série? A part correcte mais sans plus, je ne vois pas trop ce que l'on peut dire. J'avoue que le deuxième tome rattrape le premier qui à mon goût était plus que moyen. Cette histoire de double "maléfique" se laisse quand même lire rapidement et avec plaisir. Le style" photographique" de Bec s'adapte parfaitement au récit fantastique. Ce n'est pas l'oeuvre la plus marquante de ces deux auteurs très prolifiques, mais je conseille de lire ce diptyque, même si l'achat n'est pas obligatoire. Il y a quand même un "mais": je ne vois pas à quoi sert d'avoir ajouté à l'histoire l'éruption d'un volcan car ceci n'apporte absolument rien au récit. En plus celle-ci tombe rapidement dans l'oubli, aucun journaliste ne vient rechercher un scoop. Poutant les volcans n'entrent pas tous les jours en éruption en Auvergne. C'est peut-être pour faire parler les personnes dans mon genre, qui sait?

03/12/2011 (modifier)
Par yOyO
Note: 2/5

Beeeeeeeeeen, je suis un peu comme l'ensemble des avis précédents. Le prometteur duo Bec-Corbeyran m'a franchement déçu !!! Et pour causes, le manque de crédibilité de cette histoire, avec des raccourcis scénaristiques évidents, des personnages sans profondeur. L'histoire en soit-même est pas mal, mais ça prend pas, ça tombe à plat ... L'ambiance a du mal à monter, et les situations sont très vides de maturité (on fait 100km pour voir le manoir, la fille a peur d'un animal mort, bon ben on rentre on se retape 100 bornes). Heureusement qu'il s'agit d'un dyptique et que ça se lit vite. Côté dessin, Bec est largement en dessous de ses productions habituelles, les Sanctuaire et autres Prométhée paraissent loin. Les décors paraissent assez vides. Les endroits noirs sont en revanche bien faits. Rien à dire côté couleur, elles mettent bien en avant le côté fantastique du récit, la palette est par contre bien gérée. Vraiment dommage pour ces deux auteurs qui ont su nous prouver qu'ils avaient du talent. Allez !!! Ce sera pour une prochaine fois !!!

21/11/2011 (modifier)

J'ai beaucoup aimé, que ce soit le scénario, le dessin ou la couleur. Je commence par le scénario. Il est prenant, il y a vraiment du suspense, les personnages ont une très grande personnalité, le scénario est de grande qualité. Le dessin de Christophe Bec à beau être fait d'après photo pour cette BD, je m'en fiche. C'est pas la façon dont tu fais ton dessin qui compte, c'est le résultat et que dire du résultat, j'adore, comparé à Ponzio dont je ne suis pas fan du rendu. Les couleurs de Sébastien Gérard sont très maîtrisées. C'est un des coloristes dont j'apprécie le plus le travail. Ses couleurs sont naturelles. Il a une très bonne gamme de couleurs et il peint très bien. Vivement août pour la fin de ce diptyque (j'apprécie que ce soit un diptyque, aussi je trouve ça mieux que les séries ou les auteurs rallongent, nous font de la mixture et les scénarios au final sont plus que décevants). Je conseille vraiment cet album. Je n'ai pas hésité une seconde pour me le prendre. PS : comparé à la première série qu'ils ont faite ensemble, Dragan, "Doppelgänger" n'a rien à voir.

17/05/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

C'est bien l'une des premières fois que le duo Corbeyran et Bec me déçoit autant. Ils ont pourtant beaucoup de talent. Cette histoire mystique paraît franchement mièvre. Il n'y a rien qui sort vraiment de l'ordinaire. Ce n'est pas avec un chat mort que les auteurs feront monter le suspense. Les personnages sont sans saveur et trop stéréotypés. Et cette histoire d'éruption volcanique dans le Massif Central achève totalement la crédibilité de l'ensemble. On n'a pas franchement envie de découvrir la suite : c'est à ce point là ! Un raté dans les oeuvres de deux artistes qui n'ont plus rien à prouver... ou plutôt si : leur capacité à se renouveller et à étonner le public.

19/03/2011 (modifier)
Par jurin
Note: 2/5

Je suis assez déçu, ce n’est pas terrible j’ai eu beaucoup de difficultés à me passionner pour cette histoire assez mièvre. C’est surtout au niveau du scénario que le bât blesse, manque de crédibilité, manque de tension dramatique, superficialité des personnages, finalement pas grand-chose à retenir de cette BD. Le dessin est bon sans plus. Deux étoiles pour une BD qui probablement ira encombrer les rayons de ma librairie d’occasions.

06/02/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Note 2,5. J’hésite entre le « bof » et le tout juste « pas mal », le début m’a beaucoup intriguée, les animaux qui meurent, la fontaine de sang, l’héritage énigmatique de Germain, le mystérieux personnage qui lui ressemble comme un jumeau, mais la tournure que prennent les évènements m’a déçue. On retombe sur une banale histoire de fantastique pas très originale avec quelques raccourcis, comme le gros coup de bol de Germain qui tombe comme par hasard sur un voyant à la pension où il loge, c’est un peu facile et surtout assez décevant. Nelly, la fille bizarre, est un peu tête à claques, elle m’a juste donné envie de la laisser là avec ses emmerdes d’impayés et son air de paumée déprimée. Par contre la narration est fluide et intéressante et rehausse le niveau. Graphiquement ce n’est pas non plus ma tasse de thé, c’est un peu trop artificiel, mais l’ambiance informatisée colle finalement bien avec le récit. Cela dit sachant que c'est Bec qui dessine c'est franchement frustrant, car il est très loin de ce qu'il est capable de réaliser, d'autant qu'il y a parfois quelques proportions douteuses… comme ce bras d’une longueur extraordinaire. Attendons de voir si la suite réserve ou pas quelques surprises et un peu d’originalité, bien que j’en doute fortement.

26/01/2011 (modifier)