Bunker

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 27 avis)

À plus de 7 000 mètres d'altitude, la Demarkacia est le dernier rempart entre le Velikiistok et le territoire des Ieretiks. Dans le Bunker 37, le soldat Aleksi Stassik scrute le versant ennemi et attend l'offensive. Au-dessus de lui, dans la montagne, un ennemi autrement plus redoutable rôde...


Froid. Neige. Glace La Montagne

Sur la Demarkacia, la peur est contagieuse... À plus de 7 000 mètres d'altitude, la Demarkacia est le dernier rempart entre le Velikiistok et le territoire des Ieretiks. Dans le Bunker 37, le soldat Aleksi Stassik scrute le versant ennemi et attend l'offensive. Au-dessus de lui, dans la montagne, un ennemi autrement plus redoutable rôde...

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Octobre 2006
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Bunker
Les notes (27)
Cliquez pour lire les avis

27/09/2006 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai lu cette série d’une traite, dans l’épais album de l’intégrale. C’est dire qu’elle se laisse lire. Mais je n’ai pas pourtant trouvé cette série suffisamment accrocheuse pour en garder un excellent souvenir. Et je l’ai lu sans tout comprendre. L’histoire baigne dans une Science-Fiction étrange, mâtinée de fantastique (avec apparition d’un monde parallèle). Le mélange des décors et situations est parfois surprenant : on passe de la haute montagne aux plaines sans transition. L’essentiel semble contemporain, mais j’ai été surpris par les différences de technologie – voire de civilisation ! – très importantes entre les différents peuples qui se font la guerre. L’un d’entre eux est préhistorique (ce genre de décalages se rencontrait surtout dans certaines séries d’antan). Comme d’habitude dans ce genre de série, le début est obscur. Mais les éclaircissements ne permettent pas d’évacuer le sentiment de fouillis de l’ensemble. Entre les actions guerrières et l’évolution du fantastique (on retrouve quelques tics de Bec, déjà utilisés dans d’autres de ses séries), de longs passages d’attente. Les passages les plus classiques sont ceux dont la lecture est la plus fluide. Le dessin est bon, mais je le trouve dans l’ensemble trop sombre (la lecture de certaines scènes en est rendu difficile). Une série à emprunter, éventuellement, mais sans trop en attendre. Note réelle 2,5/5.

06/04/2019 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

J’ai lu l’intégralité de la série et l’ensemble m’a assez peu emballé. L’intrigue est d’emblée difficile à suivre et peine à passionner le lecteur. Puis l’histoire se dévoile et elle semble sombrer dans le n’importe quoi car Bunker intègre beaucoup trop d’éléments de genre. Le mélange fantastique / science-fiction / monde parallèle ne fonctionne pas et nuit à l’intérêt et à la cohérence de la série. Les personnages sont convenus, froids et peu attachants, quand ils ne sont pas carrément inutiles comme Iosef (l’élément comique), qui est particulièrement pénible du début à la fin. Les dessins sont plutôt réussis mais comme souvent chez Christophe Bec, ils sont assez figés et les scènes d’action manquent de dynamisme. Bunker est une série qui s’est voulue ambitieuse et c’est tout à l’honneur des auteurs. Malheureusement le résultat, sans être complètement raté, est très décevant. Dommage…

06/11/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai arrêté ma lecture après deux tomes. L'intrigue n'était pas nécessairement mauvaise, mais je la trouvais parfois un peu trop dur à suivre et il n'y a rien qui ne m'a intéressé. Les personnages me laisse de marbre. J'ai lu ses deux tomes dans une indifférence totale et je n'avais pas envie de perdre mon temps avec les trois tomes suivants. Je suis divisé pour ce qui est du dessin. Il créé une bonne ambiance et niveau décors c'est pas mal. Sauf que je n'aime pas les visages des personnages. La plupart du temps ils n'expriment aucunes émotions et cela m'a vite ennuyé.

03/02/2015 (modifier)
Par Graveen
Note: 4/5
L'avatar du posteur Graveen

Bunker.... Bunker. Commencons d'emblée: j'ai aimé: Le scénario est intéressant Le graphisme est agréable Le développement est bien mené Les personnages sont assez fouillés, et on sent tout à fait le caractère de chacun Par contre, ce que je regrette: La complexité du scénario, on se perd parfois dans les méandres des forces en présence (au sens large). Une relecture s'impose ! La fin, que je trouve non pas baclée, mais disons qu'un tome 6 aurait été bienvenue. Ca donne une impression sans doute voulue d'enchainement, mais c'est un peu dur à avaler, surtout si on lie ca au point précédent. Mais dans l'ensemble, ca vaut bien son petit 4/5 :)

18/10/2014 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

"Le désert des tartares" de Dino Buzatti, dès les premières pages j'ai pensé à cet excellent roman et au film éponyme. Une armée en situation d'attente qui surveille un ennemi qui ne viendra jamais. Bien sûr le décor est totalement différent, ici nous sommes dans les neiges éternelles mais le climat instauré dans et hors du bunker participe de cette longue attente des soldats. Très vite bien sûr l'ambiance change, une tribu survivante des âges farouches occupe également la montagne, faut accepter ce postulat, et vénère des dieux que nous apprendrons à connaitre. A la fin du tome 1 j'ai dit chapeau, voilà une histoire qui débute vraiment bien, même si je reproche au dessin de C. Bec d'être un peu figé, notamment en ce qui concerne les visages. Virage au tome 2, un nouveau dessinateur qui relève le niveau, (je pigne encore un peu, tout cela est un peu raide), mais exit le bunker du titre que nous ne reverrons que très tard. Après, et bien C.Bec sait mener sa barque, le scénario est parfaitement maîtrisé, les éléments fantastiques s'intègrent bien, il n'y a pas de too much. La lecture est plaisante et l'on a envie de connaitre la suite. Quelques éléments m'empêchent toutefois de mettre une note supérieure. Le dessin qui comme je l'ai déjà dit manque de fluidité, les décors du palais de l'impérator sont juste très bof, la partie territoires du sud plus moyenne à mon goût. Petit clin d'oeil à "Alien" avec l'extraterrestre momifié dans son vaisseau spatial!

06/09/2014 (modifier)
Par raistlin
Note: 3/5

C'est une série qui me plonge dans la perplexité au moment de rédiger cet avis ! Un gros goût de Sanctuaire lié au dessin bien entendu. Mais aussi un peu à l'histoire mélangeant fantastique, entités, et monde réel. J'aime plutôt ces ambiances et ce type d'histoire. Je trouve cette série meilleure que celle précitée. Le récit est agréable bien que m'ayant fait un peu penser à quelques BD déjà lues mais il est inutilement trop complexe à suivre à mon goût. Trop complexe et parfois avec des décalages ou des références qui m'ont gêné. Je ne comprends par exemple pas bien l'état des Iérétiques, sa place dans cet univers par rapport aux deux autres états, sa suprématie technologique est évidente et du coup ça ne cadre pas avec les 2 autres états et leur guerre. On ne comprend pas trop d'où ils viennent non plus à mon sens (je n'explique pas davantage puisque ce serait dévoiler les derniers tomes). Et il y a ces références claires à notre propre monde mais qui du coup m'ont gêné dans la lecture. Les clichés sur les territoires du sud et leur religion, ou sur les territoires du nord, leur technologie à la fois en retard et pourtant si brillante quand le scénario le nécessite... J'aurais plus adhéré à un monde sans ces références que je trouve inutiles. Il y a de vraies bonnes idées mais il manque un truc pour que ça ait été vraiment une lecture passionnante. Les personnages peut-être qui retranscrivent peu d'émotions ou les décalages évoqués avant. Je trouve dommage en fait que l'histoire ne se soit pas davantage centrée sur les 3 états et leurs évolutions au cours du temps... Une relecture s'impose peut-être, j'ai sans doute loupé des choses... Sinon le dessin est clair, les personnages bien distincts, on ne s'y perd pas trop, le changement de dessinateur n'est pas trop dérangeant, à la limite, je préfère même le trait qui a pris le relais du premier tome, les couleurs sont agréables, variées, identifiant clairement les lieux, c'est propre, et le tout est plaisant à lire. J'aime beaucoup l'épilogue notamment. Bref, un récit qui devrait plaire aux amateurs de fantastique et de science fiction. La note de 3/5 me paraît injuste, mais en même temps impossible de mettre 4, les petits trucs qui m'ont gêné pendant la lecture m'ont vraiment gêné ! Trop proche de notre monde, voilà. J'aurais été davantage porté par le récit s'il s'était abstenu de toutes ces références (on reconnait même certains véhicules !).

21/03/2013 (modifier)
Par val62
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Alors je donne cet avis après la lecture des 4 premiers tomes. Et je peux déjà dire que de tous les commentaires que j'ai posté, c'est la première fois que je met 5/5 à une série. Pourquoi une si bonne note? Je vais vous l'expliquer. -Commençons par l'univers de la série. Lors du premier tome, on débarque à plus de 6000 mètres d'altitude sur la Demarkacia, une sorte de frontière ultra sécurisée un peu à l'image de ce que l'on peut voir entre la Corée du Nord et du Sud. On suit l'histoire de Aleksi Stassik, un jeune militaire qui se retrouve pour plusieurs mois à cette Demarkacia qui a pour but premier d'empêcher l'invasion des Ieretiks, ennemis qui ne se sont pour l'instant jamais montrés... Mais n'oublions pas qui est aux commandes, Mr Bec! On se doute donc qu'il doit y avoir autre chose de l'autre côté des montagnes... Le premier tome se finit par une révélation qui frustrera sans aucun doute toutes les personnes qui n'ont pas la suite sous la main! -Pour le deuxième tome, changement de décor, on se retrouve transporté au milieu du désert, on commence à en apprendre plus sur les différents régimes en vigueur, sur le personnage principal et autre... -Je n'irai pas plus loin dans la description de l'histoire afin de ne pas gâcher le plaisir mais il y a deux choses à dire : -l'histoire est complexe, il m'a fallu plusieurs fois revenir en arrière et aussi relire les fiches des personnages pour bien comprendre la trame scénaristique ; -la série ne fait que se bonifier au fil du temps, ne vous fiez pas aux personnes qui n'ont lu que le premier tome, il ne faut surtout pas penser que le reste se fera dans sa continuité, de nombreuses surprises vous attendent... -Les dessins maintenant. Le premier tome a été dessiné par Christophe Bec, on retrouve donc un dessin réaliste (qui paraîtra froid pour certains mais c'est assez subjectif). Pour les autres tomes, c'est M Genzianella qui prend le relais. Pas de soucis à se faire, le changement se fait très bien, et on ne peut aucunement regretter ce changement de dessinateur contrairement à certaines séries (Walking Dead par exemple...). Rien à redire sur les couleurs, elles sont efficaces, très bien adaptées. Pour résumer, une révélation! J'avais rarement eu l'occasion de lire une série aussi originale, Christophe Bec nous montre bien que l'on peut faire d'excellents scénarios fantastiques, genre trop souvent sous-estimé ! Foncez NB : juste une petite phrase par rapport au budget. La série comporte 5 tomes, et un spin-off de 2 tomes nommé Bunker Fundations est prévu. Bon à savoir si on a l'intention de se mettre à cette série, à 13,50€ la BD, mieux vaut prévoir...

01/02/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est tout à fait le genre d'histoire que j'aime avec en prime l'un de mes auteurs favoris à savoir Christophe Bec. Ce dernier possède l'art de scénariser de belles histoires passionnantes qui instaurent progressivement un climat de peur et d'angoisse. Il sait créer une atmosphère pesante et presque étouffante. Certaines scènes sont d'anthologie ! C'est vrai qu'au début, on se dit qu'il y a comme un parfum de Sanctuaire avec cette fois-ci l'ivresse des hauteurs. Ce n'est pas forcément pour me déplaire car la qualité est au rendez-vous. Et puis, la tournure que prennent les évènements dans le second et troisième tome semble marquer une certaine rupture. C'est à se demander pourquoi le titre de la série demeure "bunker"... Il y a un véritable effort qui a été fait pour créer un univers imaginaire entre deux Etats qui se font la guerre et qui ont une véritable ligne de démarcation à travers les bunkers. Cela va jusque dans le jargon employé par les différents personnages. Heureusement que le lexique nous éclaire ... La série semble véritablement se bonifier au fil des tomes. Cela monte en crescendo tout en se complexifiant. Le lecteur devra s'accrocher mais le plaisir en sera plus intense.

29/07/2009 (modifier)
Par sagera
Note: 4/5

Décidément, j’aime vraiment bien les univers mis en place par Christophe Bec. On y retrouve l’esprit qui anime certains bons films de sf. Le décor est planté de manière intelligente et détaillée. L’intrigue démarre tranquillement pour glisser irrémédiablement vers l’étrange et le fantastique. Le héros est présenté comme quelqu’un qui possède faiblesse et fêlures et chaque tome se termine par une sacré dose de suspense qui ne donne qu’une hâte, celle d’ouvrir rapidement le suivant (même s’il faut attendre au moins un an). Quand en plus d’un évident savoir faire scénaristique, le dessin est au rendez vous, ça donne un truc très, très excitant. J’attends donc la suite pour confirmer mon excellente première impression.

21/04/2009 (modifier)
Par Kikid
Note: 3/5

Voilà bien une série qu’il faut lire à tête reposée pour en cerner les tenants et les aboutissants, du moins ce qu’il est possible d’en cerner, car Bunker est une série qui laisse planer le mystère constamment. Après trois tomes parus, qu’en est-il ? Alors qu’on a l’impression d’aller de révélations en révélations, on a en même temps toujours l’impression d’être un peu perdu dans cet univers qui ne révélera sans doute ses secrets qu’après la lecture de l’histoire complète. En essayant de faire simple, on est projeté dans une nation imaginaire, le Velikiistok, qui vit sous la menace d’une nation voisine dont on ne sait presque rien. Des êtres supérieurs semblent tirer les ficelles et l’on suit en particulier le chemin d’Aleksi Stassik, un homme dont le destin semble être lié avec ces êtres. Le contexte politique et militaire de la série est intéressant, avec de bonnes idées comme par exemple la ligne de démarcation entre les deux pays. Le côté mystique et surnaturel est bien mené également, bien que perpétuellement flou. J’espère que les deux derniers volumes apporteront leur lot d’explications, car j’ai pris beaucoup de plaisir à lire Bunker jusqu’ici, et j’espère que la suite sera du même tonneau. Les dessins de Bec dans le premier tome sont fidèles à ce que l’auteur a déjà pu faire auparavant, je comprends que ce style très réaliste puisse déplaire, mais je l’ai pour ma part toujours apprécié. Le changement de dessinateur à partir du tome 2 ne m’a pas dérangé : la rupture graphique est minime, le style de Genzianella est juste moins précis que celui de Bec, au niveau de l’anatomie par exemple. Mais dans l’ensemble ce sont de très beaux albums, bien mis en couleur, avec un nombre de pages un peu plus élevé que la moyenne. La lecture de cette série a été pour moi très agréable, les auteurs entretiennent bien le mystère, ce qui me fait attendre la suite avec une certaine impatience ! Je donne un bon 3/5 en attendant la suite, qui viendra mettre je l’espère un peu d’ordre dans toutes ces intrigues.

06/04/2009 (modifier)