Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les forums / Enfin libre (Le Songe de Siwel, La Rumeur, Le Fluink)

Par Enfin Libre Le 08/10/2020 - 09:51 (Modifier)

La case 815 Image Page 113 - 2ème case. Lors de son errance nocturne dans le cimetière du Père Lachaise, K. croise non pas la tombe de Jim M., mais celle de Jean-Baptiste Clément. Ce n'est pas seulement l'auteur du texte Le Temps des cerises que j'ai voulu mettre en avant dans cette case. Il y a aussi la tombe d'un autre communard, à la gauche de K., celle de Gustave Lefrançais. Quelques mois auparavant, je souhaitais en apprendre plus sur ce qui s'est déroulé au XIXe siècle en France. À l'école, j'ai l'impression qu'on nous a seulement enseigné Napoléon, la guerre de 1870 rapidement, Napoléon III et la révolution industrielle. À la bibliothèque, je tombais sur l'autobiographie de Gustave Lefrançais. J'allais pouvoir lire les souvenirs d'un des acteurs de cette période. J'ai beaucoup aimé... même si le livre était assez complexe avec toutes ces références aux personnages, aux courants de l'époque. Gustave Lefrançais ! Eugène Pottier t'a déjà dédicacé "L'international", cette case est une pensée émue pour toi. Par la suite, K. ne croisera pas le chanteur mais trouvera assurément des portes. ----- Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Noirdésir Le 10/07/2020 - 20:36 (Modifier)
Noirdésir

>> Alix avait écrit : >> Mais ?! Après tout ça, personne n’a lu l’album ? Toujours mon seul avis ? M’enfin ! (libre) Ça va venir, ça va venir...


Par Alix Le 10/07/2020 - 20:34 (Modifier)
Alix

Mais ?! Après tout ça, personne n’a lu l’album ? Toujours mon seul avis ? M’enfin ! (libre)


Par Mac Arthur Le 18/06/2020 - 21:57 (Modifier)
Mac Arthur

>> Enfin Libre avait écrit : >> >> Mac Arthur avait écrit : >> >> 111 >> >> La case 111 >> >> >> >> Page 17. Troisième case. >> >> J'ai utilisé cette case pour expliquer le processus de création de notre dernière BD, de l'écriture à l'impression. Pour la voir dans tous ses états, c'est par ici. >> >> Comme indiqué dans le scénario, le but de cette case est principalement de montrer l'intérieur de la maison de Sol et son immense capharnaüm. >> Je veux également une perte complète des repères. Lorsque Agathe découvre la maison de Sol, c'est un bâtiment haut et étroit, style art nouveau, coloré. À l'intérieur, c'est très différent : long, sombre, encombré. D'autant plus que pour rejoindre Sol, Agathe devra encore traverser un long couloir néolithique. Ce ne sera pas la seule fois dans la BD que les repères logiques d'un endroit seront ainsi bouleversés. Néanmoins, cela n'a pas l'air de déranger la jeune fille - contrairement au lecteur. >> >> C'est extrêmement agréable pour moi de dessiner des décors très fournis comme celui-ci où confinent les fioles, ingrédients et autres alambics énigmatiques. Je peux me faire plaisir en y intégrant des éléments que personne ne verra comme le plant de petit pois géant ou la pomme de touline suite à ma visite de la Corderie Royale de Rochefort. Le lecteur ne voit ce décor que dans son ensemble et s'attarde rarement sur les détails. >> >> En y réfléchissant, on retrouve dans cette image toute l'influence de Peyo avec, entre autres, la maison de Gargamel. Schtroumpf alors ! >> >> ----- >> Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd Merci beaucoup !!


Par Enfin Libre Le 18/06/2020 - 18:02 (Modifier)

Enfin libre (le livre !) est sans doute toujours en librairie. Voici un message de la Boîte à Bulles : Pour la fête des pères, Pensez à eux avec ces trois magnifiques albums que nous mettons à votre disposition gratuitement pendant 72h ! Enfin libre de Enfin libre (David Barou et Philippe Renaut) Le récit onirique d'un père aimant qui cherche par tous les moyens à retrouver sa fille en fuite ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/717 De père en FIV de William Roy Lorsque Guillaume apprend qu'il est stérile, il ne se décourage pas. Il aura cet enfant tant désiré ! Un combat contre la fertilité plein d'humour à découvrir absolument : Tome 1 ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/431 Tome 2==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/433 Loulou ne veut pas grandir de Vincent Henry et Stéphanie Bellat Etre père c'est aussi plein de surprises, même les plus inattendues ! Comme lorsque Loulou ne souhaite pas fêter son anniversaire. Un album à lire en famille ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/53 Bonne lecture et bonne fête à tous les papas !


Par Enfin Libre Le 16/04/2020 - 11:55 (Modifier)

>> Mac Arthur avait écrit : >> 111 La case 111 Page 17. Troisième case. J'ai utilisé cette case pour expliquer le processus de création de notre dernière BD, de l'écriture à l'impression. Pour la voir dans tous ses états, c'est par ici. Comme indiqué dans le scénario, le but de cette case est principalement de montrer l'intérieur de la maison de Sol et son immense capharnaüm. Je veux également une perte complète des repères. Lorsque Agathe découvre la maison de Sol, c'est un bâtiment haut et étroit, style art nouveau, coloré. À l'intérieur, c'est très différent : long, sombre, encombré. D'autant plus que pour rejoindre Sol, Agathe devra encore traverser un long couloir néolithique. Ce ne sera pas la seule fois dans la BD que les repères logiques d'un endroit seront ainsi bouleversés. Néanmoins, cela n'a pas l'air de déranger la jeune fille - contrairement au lecteur. C'est extrêmement agréable pour moi de dessiner des décors très fournis comme celui-ci où confinent les fioles, ingrédients et autres alambics énigmatiques. Je peux me faire plaisir en y intégrant des éléments que personne ne verra comme le plant de petit pois géant ou la pomme de touline suite à ma visite de la Corderie Royale de Rochefort. Le lecteur ne voit ce décor que dans son ensemble et s'attarde rarement sur les détails. En y réfléchissant, on retrouve dans cette image toute l'influence de Peyo avec, entre autres, la maison de Gargamel. Schtroumpf alors ! ----- Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Alix Le 14/04/2020 - 15:21 (Modifier)
Alix

>> Enfin Libre avait écrit : >> La Boîte à Bulles partage tous les jours une BD (à suivre sur le compte facebook. >> >> Le songe de Siwel est ainsi à lire gratuitement pendant 3 jours : >> >> La partie 1 ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/475 >> La partie 2 ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/477 >> >> (en attendant de retrouver Enfin libre coincé en librairie :-) ) Le songe de Siwel est la BD de Enfin Libre la mieux notée sur BDT, c’est une super occasion de la lire, hop hop hop !


Par Enfin Libre Le 14/04/2020 - 15:16 (Modifier)

La Boîte à Bulles partage tous les jours une BD (à suivre sur le compte facebook. Le songe de Siwel est ainsi à lire gratuitement pendant 3 jours : La partie 1 ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/475 La partie 2 ==> https://www.la-boite-a-bulles.com/digital/play/477 (en attendant de retrouver Enfin libre coincé en librairie :-) )


Par Enfin Libre Le 06/04/2020 - 11:15 (Modifier)

>> Alix avait écrit : >> 69 Clin d Case 69 Image Page 10. Septième case En dehors des pleines pages représentant des lettres, article ou affiche, il s'agit d'une des cases avec le plus de texte dans cette BD. Non, ce n'est pas ici un clin d'oeil à mes chères lectures d'enfance : j'ai adoré "Le secret de l'espadon" dans le vieux journal de Tintin relié, je n'avais pas encore conscience que c'était extrêmement bavard ! Mais voilà, j'ai un monologue de 125 mots à placer. Il ne faut pas que ça s'étale sur trop de pages/cases pour ne pas trop ennuyer et casser le rythme. J'ai aussi les silences à placer, les respirations. Je m'offre donc une page de huit cases dont trois silencieuses. Je ne suis pas un fan des gros pavés de texte, mais il me semblait que c'était possible à ce moment-là : après avoir hésité, K. lâche son histoire d'un bloc. Dans la case suivante, K. prend d'ailleurs conscience qu'il va un peu vite... Enfin, pour contraster les différences entre les attitudes des deux protagonistes, la case 69 est à mettre en regard avec la case 67 qui, avec la mise en page, se situe au-dessus. Le point de vue de chacune de ces cases est opposé. Case 67 : vue depuis K. de W. silencieux et serein. Case 69 : vue depuis W. de K. bavard et fébrile. ----- Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Ju Le 02/04/2020 - 11:50 (Modifier)
Ju

>> Enfin Libre avait écrit : >> >> Ju avait écrit : >> >> 522Sourire >> >> La case 522 >> https://i.goopics.net/GwR0v.jpg >> >> Page 73. Cinquième case. >> >> Tout se concentre sur cette petit bille de verre : le regard de N., son dos courbé, les ustensiles du balayeur : balai - pelle - poubelle. Et le vide, l'absence de décor. >> >> En réalité, il faut voir cette case comme un moment important d'une séquence de six cases. >> Durant cet enchaînement, c'est la seule case où rien ne bouge. Une pause. Le lecteur et N. regardent cette bille immobile. >> Puis tout reprend du mouvement : hop dans la pelle, inspection des lieux, direction la poubelle. >> >> Cette case est au centre d'une page complètement muette, on entend uniquement la bille parler lorsqu'elle se heurte à la poubelle. >> >> Brève montée de (petite) tension durant les cases de 3 à 7 pour retomber avec le sourire de N. et son lancer détendu en case 8. >> Cela est appuyé par la largeur des cases qui augmente au fur et à mesure : L4 < L5>> >> On pourrait aussi dire que L3 < L6>> >> En revanche, ce qui est intéressant à noter ce sont les deux couples de cases : (3 - 6) et (4 - 7). Même zoom pour l'un, même attitude (regard interrogatif à gauche puis à droite) pour l'autre. >> >> Je me demande si ça ne ressemblerait pas à de la poésie, tiens ! Avec des rimes ABC ABC... >> Non, non, pour de la vraie poésie, il faut plutôt aller voir du côté des Têtes Raides avec cette chanson de circonstance : Les papiers ! Merci beaucoup Sourire >> >> ----- >> Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Enfin Libre Le 02/04/2020 - 11:45 (Modifier)

>> Ju avait écrit : >> 522Sourire La case 522 Image Page 73. Cinquième case. Tout se concentre sur cette petit bille de verre : le regard de N., son dos courbé, les ustensiles du balayeur : balai - pelle - poubelle. Et le vide, l'absence de décor. En réalité, il faut voir cette case comme un moment important d'une séquence de six cases. Durant cet enchaînement, c'est la seule case où rien ne bouge. Une pause. Le lecteur et N. regardent cette bille immobile. Puis tout reprend du mouvement : hop dans la pelle, inspection des lieux, direction la poubelle. Cette case est au centre d'une page complètement muette, on entend uniquement la bille parler lorsqu'elle se heurte à la poubelle. Brève montée de (petite) tension durant les cases de 3 à 7 pour retomber avec le sourire de N. et son lancer détendu en case 8. Cela est appuyé par la largeur des cases qui augmente au fur et à mesure : L4 < L5 < L6 < L7 < L8, tout en augmentant le zoom sauf justement sur la dernière case pour élargir le champ, replanter le décor, "apaiser" la situation. On pourrait aussi dire que L3 < L6 < L8, créant ainsi une lecture verticale cohérente de ces trois cases. Mais ce n'est pas fait exprès (mais c'est excellent, merci). En revanche, ce qui est intéressant à noter ce sont les deux couples de cases : (3 - 6) et (4 - 7). Même zoom pour l'un, même attitude (regard interrogatif à gauche puis à droite) pour l'autre. Je me demande si ça ne ressemblerait pas à de la poésie, tiens ! Avec des rimes ABC ABC... Non, non, pour de la vraie poésie, il faut plutôt aller voir du côté des Têtes Raides avec cette chanson de circonstance : Les papiers ! ----- Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Noirdésir Le 26/03/2020 - 15:44 (Modifier)
Noirdésir

>> Enfin Libre avait écrit : >> >> Noirdésir avait écrit : >> >> 78 ! >> >> La case 78 >> https://i.goopics.net/rP9E8.jpg >> >> Page 11. Huitième case >> >> Bon on reprend. >> Les rideaux sont tirés, c'est parfait. L'ambiance est feutrée, éclairage sur le tabouret. Nickel. >> Donc, K., tu es dans la pièce, confiné avec W. >> Tu t'es levé pour partir mais W. est trop énigmatique pour toi. >> Alors tu ne tiens plus en place. >> Juste avant le cliffhanger de la page impaire, tu balances tes répliques en agitant les bras et en tournant autour du tabouret. >> Le mouvement, c'est bien pour le lecteur lors d'un dialogue ou monologue ! >> >> Mais surtout, n'en fais pas trop, ne surjoue pas ! >> >> OK. Cases 77 - 78, tournez ! >> >> NON COUPEZ LÀ, ON AVAIT DIT QUOI ?!? On refait... Merci ! >> >> ----- >> Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Enfin Libre Le 26/03/2020 - 15:39 (Modifier)

>> Noirdésir avait écrit : >> 78 ! La case 78 Image Page 11. Huitième case Bon on reprend. Les rideaux sont tirés, c'est parfait. L'ambiance est feutrée, éclairage sur le tabouret. Nickel. Donc, K., tu es dans la pièce, confiné avec W. Tu t'es levé pour partir mais W. est trop énigmatique pour toi. Alors tu ne tiens plus en place. Juste avant le cliffhanger de la page impaire, tu balances tes répliques en agitant les bras et en tournant autour du tabouret. Le mouvement, c'est bien pour le lecteur lors d'un dialogue ou monologue ! Mais surtout, n'en fais pas trop, ne surjoue pas ! OK. Cases 77 - 78, tournez ! NON COUPEZ LÀ, ON AVAIT DIT QUOI ?!? On refait... ----- Les autres cases "commentées" : https://www.facebook.com/enfin.libre.bd


Par Enfin Libre Le 23/03/2020 - 18:32 (Modifier)

À la demande de Ryle et sur Facebook, de mon grand frère Nicolas Barou et notre cher éditeur Vincent Henry, voici... La case 666 Page 95. Première case. Mais pourquoi diable y a-t-il autant de tension dans cette case ? Dans la case d'avant, K. voit vraiment rouge. Il est au summum de sa colère. Même durant mes recherches de personnage, je ne l'avais pas imaginé autant énervé. Case 664, K. s'élance donc vers N. et saute sur lui en 665. Le fond de la case est alors particulièrement rouge (C:4 M:96 J:93 N:0 quand même) Case 666, c'est le début de la bagarre, le fond rouge s'estompe de plus en plus jusqu'à disparaître deux cases plus loin. Qui dit bagarre, dit "village gaulois". Ayant grandi avec Astérix, je saute sur l'occasion - c'est le cas de le dire - de reproduire une de ces fameuses querelles des rebelles gaulois. C'est drôle et facile à dessiner avec ces petits nuages de poussière qui masquent presque tout. Bon c'est vrai qu'avec seulement deux personnages, c'est un peu léger mais dans un tas de feuilles mortes, c'est classe. En revanche, dans Le Songe de Siwel, je m'étais particulièrement fait plaisir - casque romain en bonus. https://i.goopics.net/3wnLm.jpg


Par Ryle Le 23/03/2020 - 14:55 (Modifier)
Ryle

QUIIINNNEE !! Désolé :p