Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Homme bonsaï

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Dans un port, au fond d’une taverne, à la lueur tremblotante et blafarde d’une lampe à pétrole, un vieux loup de mer raconte à des marins médusés l’incroyable aventure qui lui est arrivée lors d’une tempête.


Asie du sud-est Mirages Pirates

Durant une tempête, le capitaine O'Murphy et deux marins abordent un navire en perdition dans lequel est planté un arbre colossal. Incrédules, ils l'entendent lui demander d'écouter le récit de son destin tragique. Il s'appelle Amédée. Il fut enrôlé de force sur un navire pirate, puis abandonné sur une île. Là, il sentit une graine lui tomber sur la tête, et, très lentement, se transforma en arbre...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Homme bonsaï
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

21/03/2010 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une histoire que j'ai trouvée sympathique, mais sans plus. Je crois que j'ai moins apprécié l'histoire comparé à d'autres posteurs parce que la philosophie présente dans l'album ne m'a pas du tout intéressé. J'ai aussi trouvé que certains passages étaient banals et j'étais bien content de finir l'album parce que j'avais un peur de commencer à m'ennuyer. Enfin, comme je l'ai écrit, j'ai tout de même trouvé l’histoire pas mal. La narration est fluide et j'étais curieux de lire le récit de l'Homme bonsaï. Je crois que la raison pourquoi je trouve que l'histoire est 'juste' sympathique c'est parce que cela manque un peu de rebondissements qui feraient remonter mon intérêt. Il y a certes une histoire d'amour sympa, mais j'ai besoin de plus que ça.

20/08/2012 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

J’ai le sentiment curieux de ne pas avoir lu le même album que mes prédécesseurs. Ou alors suis-je passé à côté de ma lecture ? Toujours est-il que cette histoire ne m’a pas porté, ni même intéressé. Je m’attendais à découvrir quelque chose d’original, à me délecter d’une lecture peu banale. Il n’en a rien été. Seule la déception fut au rendez vous. Pourtant la couverture marque les esprits, le titre intrigue. Il n’en fallait pas plus pour me décider à entamer sa lecture. Au final, ce conte me parait bien fade, sans saveur particulière. J’ai l’impression que l’idée de départ n’est pas exploitée (ou si peu). Pourtant, il y avait "matière à" pour extraire ce récit de la monotonie qui le guettait. En vain . . . Côté dessin, j’ai également été déçu. La planche de la galerie ne permet pas de se rendre compte mais le trait est maladroit, peu assuré, difforme par moment. En fait, il fait très amateur avec des hachures non maîtrisées, histoire de faire du remplissage. A oublier . . .

09/05/2011 (modifier)
Par Superjé
Note: 3/5 Coups de coeur expiré

Note : 3.5/5 "L'homme bonsaï", c'est tout d'abord une couverture, magnifique de poésie, qui présage une aventure orientale plein de merveilleux, portée par deux couleurs : le rouge et le bleu. C'est un bien bel objet, à tenir dans ses mains, posséder et contempler. Mais une fois ouvert... Ce qui est sûr, c'est que c'est une claque au niveau scénaristique, mais pas du tout pour le dessin. Alors oui, je n'aime pas trop le dessin. Je dois reconnaître qu'il possède son style a part entière, mais moi je le trouve trop naïf (et ne va pas trop avec le récit, il ne le sert pas très bien), manquant d'expressivité, de maturité et sûrement encore de technique. Il est un peu trop simple et aussi un peu trop confus, c'est dommage, car en général, ce genre de dessin me plaît. Bon, il y a quand même plusieurs planches ayant beaucoup d'esthétisme. Et je dois reconnaître aussi, beaucoup de recherche graphique (je dirais même d'audace graphique). Je trouve, pour finir, la colorisation de très, très bonne qualité. Par contre, le scénario quel régal. C'est un conte, mêlant grande aventure, tout d'abord maritime, de piraterie, puis sur une île déserte, et enfin, une douce ambiance orientale s'installe dans ce récit. Cette BD m'a rappelé pleins de références, littéraires, de bds et aussi cinématographiques. Si vous avez aimé les romans de Jules Verne ou L'Ile au trésor, si vous avez aimé Isaac le pirate ou Robinson Crusoë ou encore Ratafia ou (plus tous publics) "Pirate des Caraïbes", je pense que tout comme moi, vous serez séduit par ce conte, avec ce héros si peu charismatique mais tout de même attachant, nous conte, d'abord ses malheurs, puis ses aventures sur mer. Franchement, j'ai adoré cette histoire, et malgré le dessin que je n'apprécie que peu, je vous conseille cette BD pour son histoire qui rattrape tout son intérêt.

23/02/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Excellent conte !!! Il y a des BD qui ne paient pas de mine et qui récompensent les courageux, "L'Homme bonsaï" en fait partie. L'histoire est étonnante, fraiche, simple et bien narrée. Les pages sont aérées et fluides et la mise en couleur est très belle. Le scénario est un petit régal, ce conte nous mène par le bout du nez jusqu'au final à l'humour bien senti. Le postulat de l'histoire est énorme mais on passe outre tant les pages sont chargées de plaisir et de beauté. Fred Bernard mélange avec réussite l'aventure, l'exotisme et l'onirisme. Son conte est un modèle du genre, à la personnalité équilibrée. C'est difficile d'en parler car il faut absolument le lire pour en saisir les qualités. Peu de gens semblent avoir tenté l'expérience, beaucoup passent du coup à côté d'une petite merveille. Il n'est pas trop tard pour corriger le tir.

06/01/2011 (modifier)
Par Altaïr
Note: 3/5 Coups de coeur expiré

Une jolie surprise que cet album ! L'histoire racontée dans "l'homme bonsaï" - la lente transformation d'un homme en arbre dans le milieu de la piraterie en mer de Chine au XVIIIème siècle - est poétique et originale, et le traitement graphique de l'album, quoiqu'inégal, ne manque ni de charme ni de trouvailles : les tatouages qui recouvrent ainsi le corps du héros, alliés au bonsaï qui orne sa tête, lui donnent une physionomie peu banale et charismatique. Il y a donc beaucoup de bonnes choses dans cette BD très attachante, et c'est avec un certain regret que j'avoue avoir trouvé certaines péripéties peu convainquantes, et le récit au final trop peu consistant, malgré l'excellence de la thématique abordée. Et c'est bien dommage, car il ne fallait pas grand chose je pense pour en faire un très grand album.

22/04/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cela commence comme une vulgaire histoire de pirates sanguinaires et cruels pour se terminer comme un véritable conte ayant pour cadre la mer de Chine et donc sa sagesse philosophique. Un pauvre jeune potier est embarqué sur un navire pirate où il sera maltraité. Il est finalement abandonné sur une île déserte où trône un arbre géant. Des graines vont tomber. Petit à petit, il va commencer à pousser un bonsaï sur sa tête. Il finira par échapper à cette île en étant recueilli par des pirates chinois. Va commencer alors une aventure mi-fantastique faite de batailles, de morts et de vengeance. C'est un conte à la fois tendre et maléfique. Il y a également une belle histoire d'amour assez charnel qui fait effet parmi les dessins de tapisseries chinoises. J'ai beaucoup aimé le cadre exotique des mers du Sud-Est asiatique. C'est emprunt également d'une certaine forme de poésie. Je reprocherais néanmoins une calligraphie assez enfantine qui ne correspond pas bien à ce genre de récit parfois cruel. Au final, nous avons une histoire assez originale. Qui n'a pas rêvé d'avoir un bonsaï qui pousse sur sa tête à la place de cheveux ? Bon, c'est beaucoup d'entretien. Avec moi, généralement, les bonsaïs meurent. Qu'en sera-t-il dans ce one shot ! A vous de le découvrir ...

21/03/2010 (modifier)