Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Terres Lointaines

Note: 2.92/5
(2.92/5 pour 13 avis)

Planète Altaïr-3 dans un futur lointain. Deux enfants, accompagnés de leur mère, viennent de faire un long voyage à bord d’une navette en provenance de la Terre.


Auteurs brésiliens Coquillages et crustacés

Planète Altaïr-3 dans un futur lointain. Deux enfants, accompagnés de leur mère, viennent de faire un long voyage à bord d’une navette en provenance de la Terre. Ils sont là afin de rejoindre leur père mais celui-ci n’est pas présent à l’aéroport… Ils décident alors de partir à sa recherche, accompagnés par une créature extra-terrestre ressemblant à un crabe humanoïde – un Stepanerk- doué d’intelligence et à la force hors norme. Le voyage s’avèrera particulièrement périlleux…

Scénariste
Leo
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Mars 2009
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Terres Lointaines
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

05/03/2009 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

C'est reparti avec Léo dans ses mondes étranges, cette fois sur la planète Altaïr-3 qui ressemble à la Terre mais elle aussi peuplée de créatures bizarres, dont d'horribles bestioles très dangereuses, mais aussi des sortes de grosses créatures insectoïdes ou de crustacés géants intelligents et très forts ; être au look repoussant, le Stepanerk qui a un peu de mal à comprendre les humains, est une créature surprenante et intéressante. La série est très similaire aux mondes d' Aldébaran, Léo est en terrain connu en écrivant cette histoire pour le dessinateur Icar avec qui il collaborera à nouveau sur Ultime Frontière ; c'est inventif, plein de trucs étranges, d'un tas de péripéties, et l'exotisme planétaire est ici agrémenté d'une histoire plus ou moins policière mouvementée qui compense le faible nombre de bestioles inventées pour l'occasion, de même qu'il n'y a pas de sexe ou d'érotisme. J'ai bien aimé l'ensemble, même si j'ai eu l'impression que l'intrigue trainait un peu par moments, et le final dans le tome 5 m'a semblé un peu plat... Graphiquement, Icar possède un trait fin dans le style de Léo, mais pas vraiment joli, c'est le moins attractif des graphismes avec qui Léo a collaboré jusqu'ici, je l'ai trouvé un peu léger, fébrile, pas très abouti, il ne s'améliorera que dans Ultime Frontière, à tel point que ça m'a légèrement dérangé parfois au début, mais au bout d'un moment, on finit par s'y habituer.

29/10/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Après avoir lu les cinq tomes de cette série je reste sur une impression plus que mitigée. Du côté des choses positives, l'imagination débridée de Léo qui encore une fois nous propose un bestiaire plus qu'intéressant avec Icar au dessin qui s'en sort plus qu'honorablement, (à ce titre je trouve la couverture du tome 3 assez fabuleuse). A présent le côté négatif ; des extraterrestres ? Ben non si Mr Step mais avouons que ce que nous attendions tous c'était la fameuse rencontre, point de ça Lisette et c'est bien dommage. D'autre part une des choses qui m'a le plus perturbé ce sont les dialogues, excusez moi braves gens mais je les trouve d'un niais, mais d'un niais, au point que je ne voyais plus que ça. Au final ce n'est pas la BD la plus excitante que j'ai lu, alors que le pitch paraissait bon et ce n'est que par quelques fulgurances au niveau du dessin que l'ensemble mérite cette note. Voilà une série pour les fans de Léo qui se retrouverons en Terres très connues.

08/01/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Eh bien moi j'ai bien aimé le début de cette nouvelle série. Certes, on se retrouve dans un "univers" proche de ce qu'a créé Leo, et du coup les fans ne seront pas vraiment dépaysés. Par contre l'approche scénaristique me semble différente, plus... intime. Je parle bien du point de départ, car l'arrivée dans le récit d'une civilisation extraterrestre disparue va faire changer d'orientation au récit, peut-être dans une option plus "planet opera" ou "planet fantasy". Ce n'est pas pour me déplaire car j'aime bien ces récits où l'Homme est confronté à des énigmes xénobiologiques. Pour tout dire ça me manque depuis les romans d'Arthur C. Clarke... Mais ce début me botte, avec ce personnage crustacé aussi énigmatique que plaisant et une planète qui renferme de nouveaux secrets. Le dessin d'Icar me semble... étrange, un peu décalé, même si il prouve une belle maîtrise de ce personnage et des designs technologiques. Alors bien sûr, l'écologie est encore au centre de l'histoire, de façon plus prégnante peut-être que dans d'autres récits de Léo. Mais cette fois-ci il me semble que c'est mieux géré, et même si la fin fait preuve d'un optimisme et même d'une naïveté un peu confondants, ce n'est pas forcément pour me déplaire...

31/08/2009 (MAJ le 27/04/2013) (modifier)
Par Al Macino
Note: 3/5

Après lecture des 4 premiers tomes, il faut tout d'abord savoir que je suis un fan inconditionnel des mondes de Léo. Ceci étant dit, je commencerai par le négatif : c'est peut-être la série de Léo que j'ai le moins appréciée, le scénario n'est pas des plus originaux : un garçon d'une vingtaine d'années débarque sur une planète avec sa mère et sa soeur afin d'y retrouver son père, mais à l'arrivée à l'aéroport, le papa n'est pas là, s'ensuit une recherche à travers la planète Altair, pleine de surprises et de dangers… pour autant je mets tout de même un 3/5 pour plusieurs raisons : - Un scénario et des dialogues parfois décalés mais qui m'ont accroché voire séduit par moment. - Un dessin confié à Icar qui colle bien au récit et change du trait de Léo. - Enfin les classiques toujours maîtrisés de Léo : faune et flore de la planète, technologie, architecture. Pour résumer, même si je conseillerais plutôt cette série aux fans de Léo, je pense qu'elle vaut tout de même le détour.

07/11/2011 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Impossible de ne pas faire un parallélisme entre ces albums et « Les mondes d’Aldébaran ». Je ne parle pas ici d’un « copier-coller » mais quand même, cela m’y a fait penser par bien des aspects. L’histoire générale est on ne peut plus simple : la recherche d’une personne sur un monde inconnu. C’est tout ?… c’est tout !… J’aime pourtant cette impression de « découvrir », en même temps que les « acteurs », un monde nouveau, inconnu, une région, une ville… C’est –en partie- ce qui se passe ici MAIS je ne me suis « intégré » à l’action. Pourquoi ?… à vrai dire, je n’en sais trop rien… mais c’est comme ça… il y a des histoires qui me « scotchent » dès le début… et d’autres pas. Ca a été le cas ici. Un peu dommage car il y avait « matière à ». Nonobstant ces impressions, je reconnais du travail bien fait, précis, un dessin général de bien bonne tenue autant que créatif mais qui ne pas trop séduit outre mesure. Bonne série, oui, mais à laquelle il manque ce petit quelque chose indéfinissable, comme une sauce bien préparée mais à laquelle il manque un soupçon de… folie ?… Pas mal mais dispensable. Dommage encore.

06/07/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est le genre d'aventure qui me passionne dans la plus pure tradition de ce que fait généralement Léo. Cela pourrait d'ailleurs s'apparenter à un Aldébaran bis. Cela ne me dérange guère si cela conserve la même qualité. On admettra cependant que c'est quand même un niveau en-dessous ! On pourra bien sûr tout de suite reprocher un manque d'originalité graphique et scénaristique. Je m'abstiendrai car cette nouvelle aventure tient toutes ses promesses avec des idées bien singulières (une maison close de robots par exemple...). Deux adolescents et leur mère débarquent sur une planète colonisée par l'homme dans un futur lointain et peuplé non seulement d'extraterrestres mais également de créatures étranges. Ils doivent rejoindre le père qui a émigré quelques années plus tôt pour trouver une situation plus confortable que sur la Terre polluée. Cependant, à leur arrivée, il n'est pas présent. Ils vont devoir gérer une situation "désagréable" comme dirait l'extraterrestre de service, c'est à dire une espèce de crustacé géant fort sympathique au demeurant. Cette recherche du père n'est qu'un prétexte à une aventure encore plus riche sur une civilisation disparue dans d'étranges conditions. Les bases de cette histoire sont posées et l'intrigue demeure intéressante. Que dire de plus ? L'univers décrit semble un peu dénudé mais la finesse du trait est remarquable. Cela plaira aux fans de science-fiction assurément et peut-être au-delà de ce public.

21/06/2009 (MAJ le 01/01/2011) (modifier)

Pour commencer, je suis complètement fan du travail de Leo, et de sa divine imagination. C'est pour cela que j'ai acheté les 3 premiers volumes de "Terres Lointaines" sans prendre trop de risques. Après lecture des trois tomes je reste néanmoins sur ma faim, on est bien loin des Mondes d'Aldébaran et de Kenya... Je serais menteur de dire que je me suis ennuyé, car ce n'est pas le cas, c'est d'ailleurs jamais le cas avec Leo, cependant il nous avait habitué à nous plonger dans des mondes si merveilleux dans les autres séries, que l'on a l'impression que la magie s'essoufle avec terres lointaines... Mais pour les adeptes de Leo comme moi, on trouve tout de même son compte dans cette aventure, avec encore des créatures aussi fantasques qu'imprévisibles et un personnage principal plongé dans un périple semé de péripéties. Pour finir Je trouve le dessin un peu à coté par moment, entre autre les visages des personnages, mais je confirme, cela s'améliore dès le tome 2... Donc pour les "rodés" du monde de Leo, ce sera sans hésiter un oui pour l'achat. Si vous commencez l'univers de Leo par "terres lointaines", ce sera non... et courrez acheter Les Mondes d'Aldébaran!

17/11/2010 (modifier)

Mis à jour après lecture du tome 3 Une série qui commence, c’est un univers à découvrir, des personnages à comprendre, des destins à croiser. Ici le matériel est standard, une couverture banale, un format moyen et un nombre de planche classique faible dans les nouvelles productions, on est ici dans l’industrie de la BD comme on en a l’habitude avec cet auteur. A l’ouverture pas de surprise un dessin similaire à ce que l’on connait, des couleurs bien lisses, des personnages dessinés de façon classique, peu de trait qui pourrait déranger on a l’impression que les couleurs sont choisies en fonction d’études marketing des lecteurs. Bref c’est lisse sans âme. Tome 1 Côté scénario en revanche çà part plutôt bien, une famille part retrouver l’homme qui parait un peu fou, un peu aventurier, le voyage spatio-temporel place le récit dans l’espace colonisé il y a même de la pub pour airbus (ou Boeing je ne m’en rappelle même plus)! Les personnages d’emblée semblent avoir une personnalité propre absolument pas aussi lisse que le dessin, le garçon va visiblement devenir le héros de l’histoire. Débarqués en un monde inconnu il n’y a pas de problème de chômage étant donné la rapidité avec laquelle ils trouvent un job et des gens viennent les aider alors que celui qui les a fait venir est absent. Apparait alors cette bestiole, au début on se dit whaou et plus on lit plus on découvre que cette bestiole est grosse modo meilleure que tous nos super héros réunis, elle prédit le futur, apprend les langues instantanément, combat de façon experte, est libre, ne saoule pas le groupe… bref c’est la bête ultime, en plus elle va choisir notre héros pour accompagner cet explorateur qui passait justement par là et qui avait besoin de quelqu’un (!!!) Oui voilà c’est complètement téléguidé comme scénario on sent vraiment l’écriture du scénariste qui impose plus l’aventure à ses personnages qu’on ne les sent libres. Le père apparait une fois, ça a l’air d’être un sacré mafieux celui là il va faire pister son jeune fils ingénu à son insu. Le décor est planté, l’expédition commence, la sœur et la mère sont installées tout va bien ! Ils n’ont pas eu de problème pour vivre, ont trouvé un super appart, on rencontré des gens riches et serviables alors qu’ils avaient des soucis dans une planète visiblement bien mal famée. Ça en frise le cliché. Et pourtant on continue de lire. La fin du tome place une découverte de notre équipe exploratrice après que la grosse bestiole ait sauvé le groupe à elle seule à de multiples reprises, une civilisation primitive, des vortex spatio-temporels… La suite va être palpitante ! Bon le scénario casse pas trois pattes à un canard mais on se laisse prendre, quand on y réfléchit après tout ça parait bien téléguidé et banal, comme le dessin mais on s’est laissé bercer par les prouesses de la bestiole. Bref on ne peut pas détester. Tome 2 Hélas que cette suite est banale… Les dessins sont moins beaux que dans le premier tome, l’histoire explose encore plus et finalement le seul personnage qui titillait la curiosité est écarté du récit, non sans avoir encore une fois déjoué à lui seul tous les dangers. Partir avec un chasseur de tête à la recherche de son père, quelle drôle d’idée… Enfin l’histoire se nourrit de petits détails, de personnages qui disparaissent quelques planches après être apparues. Je ne sais si ces personnages réapparaitront un jour et que l’on est encore dans la présentation, mais il serait temps que tout cela décolle… Certes le bestiaires et les planètes plutôt hostiles sont inventives mais cela ne suffit pas. Tome 3 Et là c’est le drame, plus rien d’intéressant, ce tome se remplit de vide. Personnages coquilles, dessins sans créativité… Après un bon premier tome et un second poussif nous voici face au néant. Dommage, vraiment dommage il faudra espérer une nouvelle impulsion au tome 4 pour évider la dégradation sur la note minimale.

31/03/2009 (MAJ le 13/10/2010) (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

Ah, une nouvelle série de Léo... Cela a toujours été un plaisir. Le sera-ce aussi cette fois ci ? Et bien, oui et non. Oui, car l'aventure est de nouveau au rendez-vous (exploration d'une planète avec ses inconnues et ses dangers), les bêbêtes sont toujours aussi géniales (enfin, pour moi, pas nécessairement pour les héros...) et certaines idées sont plutôt bien trouvées (j'ai adoré la manière de cueillir les perles). Après lecture des deux premiers tomes, je dois dire ne pas être déçu par ces aspects (je trouve même que ça monte en puissance). Non, car j'ai l'impression que le voyage de notre cher Paul (à la recherche de son père) est "trop facile", tout s'enchaîne comme si le voyage était "un voyage organisé" : les rencontres avec les bonnes personnes arrivent juste au bon moment, .... Bien sûr, sans cela, il n'y aurait pas d'histoire, mais il manque peut-être un peu de naturel dans ces passages... Enfin, ne boudez pas votre plaisir et lisez cette série qui ne fait que s'améliorer de tome en tome (pour l'instant). Ah, un dernier mot sur le graphisme: il est vrai que certains visages font plus jeunes qu'ils ne devraient (la mère de Paul, par exemple). Mais je trouve que cela s'améliore dans le tome 2... De plus, le dessin est agréable (sans être exceptionnel) et les couleurs sont mieux dans le tome 2 que dans le 1. Donc, encore de l'amélioration de tome en tome...

03/10/2009 (modifier)
Par Chaps31
Note: 3/5

Pas mal en effet, du Léo, pas de dépaysement par rapport à Aldébaran-Bételgeuse-Antarès. D'ailleurs on y trouve des clins d'oeil ici et là comme la peluche dans le flash-black de la chambre d'enfants du personnage principal. Les personnages sont bien, leurs personnalités sont bien réalisées, tout est crédible, l'ambiance de la planète aussi est tout à fait bien rendue on y est tout de suite, rien à dire. Le personnage extra-terrestre de ce tome est aussi bien conçu et sa psychologie tout à fait sympathique. Bref que de bonnes notes qui font passer un moment agréable et me dire que de pas mal on peut peut-être passer à du franchement bien avec les tomes suivants. Les 3 étoiles sont là. Néanmoins reste 2 défauts à mon gout : - les choses s'enchainent un peu vite, les révélations pourraient être plus progressives, là certaines choses nous sont servis sur un plateau comme ça, un peu frustrant, mais bon le développement à venir fera sans doute oublier ça, ou bien au contraire continuera dans la même veine, ce qui rapidement ferait chuter l'intérêt de la BD. SPOILER Je parle de la civilisation qui a précédé les humains sur cette planète, une découverte plus progressive nimbée de plus de mystère aurait été tout à fait sympathique. Idem pour la stabilisation professionnelle de la famille sur cette planète, une phase de découverte plus longue et plus difficile aurait été bien. FIN SPOILER - Le gros point noir : les graphismes, vraiment pas agréables (^^ pour ceux qui connaissent le step..). Donc les graphismes sont moyens mais surtout, il y a un gros problème sur l'âge des personnages, prenez notre première rencontre avec la famille du personnage principal : La mère-Le fils de 18 ans-La fille de 15 ans. Impossible de différencier les âges !!! On dirait qu'ils ont tous 25 ans !!! Ca m'a beaucoup gêné, c'est LE point noir de la BD pour moi, allez Léo va peut-être changer de dessinateur...

04/04/2009 (modifier)