Kim

Note: 3.57/5
(3.57/5 pour 7 avis)

Espionnage et Science-Fiction se marient parfaitement dans cette aventure où Kim, jeune agent secret suisse et sexy, a pour mission de changer le passé pour éviter la banqueroute des banques suisses qui risque de plonger le monde dans un chaos économique sans précédent.


Anticipation Le Meilleur de Bamboo Séries hélas abandonnées Suisse

Au lendemain du 3ème attentat cyber-terroriste commis par le groupe « Black Worms », la place financière helvétique est en péril. Dans l'impossibilité de protéger son secret bancaire et pour lui conserver un statut de banque mondiale, les autorités suisses décident de faire appel à la « Division ». L’agent spécial Kim Giffers devra alors sauver son pays d’une banqueroute qui déstabiliserait l’économie mondiale. Pour cela, elle aura recours à un dispositif capable d’envoyer des messages vidéo dans le temps. Un dispositif aussi dangereux que révolutionnaire, un dispositif très mal perçu par Washington et pourrait bien changer la face du monde…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Mars 2007
Statut histoire Série abandonnée (initialement prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Couverture de la série Kim
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

29/03/2007 | biglolo
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'aime beaucoup les récits de voyages dans le temps, ou plutôt de transmissions dans le temps comme c'est le cas ici. Et je suis plutôt satisfait par la façon relativement crédible dont le sujet est traité ici. Bon, il faut passer outre quelques points qui me laissent assez dubitatif : comme pourquoi les impacts des actions venues du futur semblent n'affecter les personnages que pile au moment où les gens du futur observent ces derniers (chrono-synchronicité ?), ou pourquoi seul l'acteur du passé est impacté et pas tous les autres personnages dont le futur est pourtant également plus ou moins sensiblement modifié, ou plein d'autres paradoxes possibles. Et pourtant, les auteurs y ont pensé aux paradoxes, ils en ont même fait le moteur de leur intrigue qui semble être une suite de combats contre les paradoxes et de rebondissements. A tel point que cela en devient un peu flou et complexe à un moment donné. J'ai commencé à me sentir un peu largué vers la moitié du second tome. Oh, pas complètement largué mais juste assez pour me dire qu'il y avait peut-être un petit peu trop de rebondissements et de remises en cause et qu'un peu plus de fluidité et d'épure n'aurait pas nui à une meilleure intrigue. Malgré ces légers reproches, j'ai été plutôt bien accroché par le récit et j'ai pris plaisir à le lire. Le dessin est bon, le scénario bien réfléchi. Je lirais la suite avec intérêt.

14/04/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Un postulat de départ qui m’a bien emballé. Un Accélérateur de particules au top de sa forme qui permet aux protons d’aller plus vite que la vitesse de la lumière. Tout cela pour nous mener droit dans le passé. Cette interrogation qui ne date pas d'hier, "si on va plus vite que la lumière remonte-t-on dans temps ?". Le scénariste en fait son cheval de bataille et a pris le parti d’en faire son point de départ. Ensuite tout se complique pour notre plus grand plaisir : des hackers essaient de détraquer les banques suisses et tout le monde sait que, jusqu'à présent, celles-ci étaient inviolables, et par la même, de déstabiliser l’économie mondiale. Il est clair qu’il y a magouilles ! Le but est évident : en tirer des bénéfices substantiels tout en créant une vague de panique. Un air de déjà vu par les temps qui courent... Revenons au voyage temporel. Là où ce déplacement dans le temps aurait put être traité d’une manière basique, les idées foisonnent et nous donnent autre chose généreusement : les chercheurs ne veulent pas envoyer une personne, mais des informations dans le passé ! Des mails, des petits "piratages" télévisés, en connaissant l’emploi du temps exact de leur employée Kim, ils peuvent donc communiquer avec elle. Je dois dire que s’est rudement bien fichu ! Évidemment tout ne se passe pas très bien, il faut bien corser l'histoire. Les infos sont vues par trop de monde. Kim n’arrive pas à temps, bref, le suspense est là tout comme les retournements de situation pour nous tenir en haleine. J’aime particulièrement cette vision du voyage dans le temps d’ondes télévisés ou radio. Il y a bien sûr deux trois petites choses incohérentes. Le fait de suivre les changements qui s’opèrent dans les souvenirs de Kim et des personnages envoyant des informations dans le passé est, en soit, une bonne chose. Mais il me semble que les personnages entourant notre héroïne devraient également sentir des modifications de leur passé et devraient vraisemblablement eux aussi en souffrir, subir les conséquences qui peuvent se révéler critiques, voir fatales… Ce n’est pas le cas, et cela me parait étrange, car c’est sûr que les souvenirs de pas mal de personnes changent en même temps que de ceux qui envoient les informations… Ensuite une fois que le premier lien est fait, la communication par mail me paraîtrait bien plus simple que de "se trouver devant une télé au bon moment "… Evidemment il y aurait moins de suspense entre deux messages télévisés. Rien de bien grave. L’action suit son cours dans un thriller fantastique à la sauce informatique et financière, et, il faut le dire, mélanger tout cela sans se disperser, et perdre le fil de l’histoire n’est pas chose aisée. Reste à savoir si le troisième et dernier tome du premier cycle sera à la hauteur… 16/20 Détente assurée.

17/03/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Non seulement "Kim" est une série qui débute mais en plus elle constitue mon tout premier album chez l'éditeur Bamboo. L'inconnu a parfois du bon ! C'est heureusement le cas ici. Devant les avis positifs des autres lecteurs je me suis laissé tenter. Le dessin est pas mal et se prête bien à cette série et à son thème mais le trait semble parfois hésitant ce qui me déplaît quelque peu. Rien de bien grave mais ça me gêne. La colorisation est très plaisante et met bien en valeur le graphisme. Note : 3/5 Le scénario est incontestablement le point fort de cette BD. J'ai déjà éprouvé un grand plaisir à découvrir dès la première case de l'album le pont de la machine ! Ce pont se situe réellement à Genève. Il est au départ du Rhône depuis le lac Léman. Etant de Genève, j'ai également trouvé amusant de voir à plusieurs reprises dans les mains des personnages le journal que je reçois chez moi : La Tribune de Genève ! Mise à part le fait que la présentation de la première page vient de changer, tout est authentique : la couleur, le titre, le site internet, etc. Je sais bien que ce sont deux détails quasi insignifiants mais ça m'a plu. Pour une fois qu'une BD parle un peu de ma ville ! L'histoire est développée avec intelligence. Le scénariste nous distille des infos au fur et à mesure sans précipiter les évènements ni les ralentir inutilement. On découvre petit à petit les personnages, la Division et leur technologie. Le thème du voyage dans le temps est au centre de cette BD. Quoi de plus normal quand on sait que ce type de voyage constitue l'un des plus grands rêves de l'humanité ! Qui n'a jamais rêvé de voir les dinosaures ou la Rome antique ? Mais attention ! Ici rien de conventionnel : pas de machines futuristes qui permettent à un groupe de visiter le Paris du 15ème siècle ou le jurassique... non la seule chose qui peut voyager dans le temps ce sont des messages comme des films ou des coups de téléphone... Cela peut sembler déroutant mais il faut bien dire que c'est très novateur en tout cas à ma connaissance. Cela permet des jeux scénaristiques intéressants et rend le voyage dans le temps plus réaliste. Passerait-on de la science-fiction à l'anticipation ? Qui sait ? Cet album est donc bien plus qu'une simple introduction même si je pense qu'il faudra attendre le prochain tome pour se faire une meilleure idée de la qualité de "Kim". Note : 3/5 Je conseille donc l'achat de cette BD ou tout du moins sa lecture ! Sa construction devrait vous plaire.

12/05/2007 (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Me méfiant généralement des BD, livres ou films qui traitent du voyage dans le temps (c'est si facile de faire des erreurs ou de faire "semblant" que la trame est correcte alors qu'elle n'est pas du tout logique), j'ai été attiré par cette BD car j'avais lu que le voyage dans le temps était traité de manière originale. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est le cas... J'ai vraiment été enchanté par cette nouvelle approche de voyage dans le temps (oui, nouvelle, car je n'avais encore rien lu qui traitait cette manière de le faire). De plus, à la première lecture (je n'ai pas encore fait la deuxième), je n'ai pas trouvé de problème. Il me reste néanmoins deux questions sans réponse (dont une posée par Kim elle-même). Mais j'ai confiance dans le scénariste... De plus, l'histoire s'appuie sur des concepts scientifiques et rejoint une théorie dont j'avais déjà entendu parlé (je n'en dis pas plus). Tout ça pour dire que j'ai vraiment bien accroché au concept et au scénario en général. Juste un petit mot concernant les dessins et les couleurs, c'est vrai que je les trouve un peu froids, mais je m'en accomode parfaitement au vu du scénario...

12/04/2007 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

A côté et en même temps que le Voyageur, la nouvelle grosse machine de Glénat sur le thème des paradoxes temporels, voilà qu’une série d’un petit éditeur fait sa petite sensation sur le même thème. La grande force du premier tome de cette série est de redonner un coup de neuf à un sujet mille fois exploité. Un pointe d’originalité et d’invention bienvenue dans une bd qui reste, dans sa forme, assez traditionnelle. Mais du travail de qualité, que je n’hésiterais pas à gratifier d’un quatre étoiles si la suite est à la hauteur. Mais j’ai bien la sensation qu’on devra compter sur cette Kim et que les qualités de cette série peuvent en faire un succès populaire.

30/03/2007 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Re-voilà Christophe Pernoud le scénariste de La Métaphore du Papillon ! Il nous raconte cette fois les aventures de Kim, une jeune agent secret chargée de modifier des événements dans le passé pour éviter la faillite des banques suisses dans le présent. Si le thème ne semble pas nouveau, le traitement est lui bien maîtrisé et le scénario très bien construit. Après un début un peu chargé en explications sur le pourquoi du comment de la technique qui va permettre aux scientifiques de transmettre des informations à Kim dans son passé, l’action fait vite son apparition. Et là j’ai accroché ! Le suspense se met petit à petit en place grâce à une habile alternance de passages où Kim, en 2001 sur le terrain, reçoit les informations venues du futur. Et d’autres passages où les scientifiques, en 2006, essayent d’analyser les conséquences sur le présent des nouveaux agissements de Kim. Et il semble bien que des effets de bords non prévu au programme viennent quelques peu pimenter le présent…Vous suivez ? En tout cas c’est très prenant et j’ai beaucoup aimé. Côté dessin, certains trouveront sans doute que c’est un peu froid, ou que ça manque de personnalité, moi pas du tout. C’est tout à fait le style précis et réaliste que j’affectionne. Pas de doute, ce premier tome est très prometteur, et j’attends déjà la suite avec impatience. Tome 2 J'ai tout autant aimé ce second volet. La montée en puissance de personnages secondaires est bien amenée. Le rôle de Trévor par exemple, ou encore l'utilisation des talents du jeune hacker qui est particulièrement bien trouvé. On retrouve toujours les éléments efficaces du premier tome : alternance de passage dans le présent et dans le passé, action et suspense. La situation se complique pour Kim. Il y a toujours une bonne dose "d'explications scientifiques" pour essayer de crédibiliser le tout. Une fois le postulat de départ accepté, cette deuxième couche est peut être légèrement de trop. En tout cas ça ne gâche en rien le plaisir de suivre les aventures de notre belle héroïne.

29/03/2007 (modifier)
Par biglolo
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Et non, ce n'est pas une énième histoire de voyage dans le temps... c'est beaucoup plus subtil que ça. Par un principe ingénieux, que je ne dévoilerai pas, la « Division », agence secrète helvétique, parvient à communiquer avec une de ses agents dans le passé pour le changer et ainsi éviter à la Suisse une catastrophe financière et économique. Oui, mais changer le passé n’est pas sans danger pour le monde et surtout pour l'héroïne, Kim. Cette « communication » entre le passé (5 ans en arrière) et le présent, bien que déjà présente dans d'autres oeuvres, est quand même originale par sa mise en oeuvre et par l'attention du scénariste à se prémunir de tout paradoxe temporel. C'est bourré de bonnes idées et on est plaisamment baladés entre les deux époques qui apportent chacune ses revirements et coups de théâtre. Avec un scénario solide, cette histoire m’a plu tout de suite : le rythme est soutenu, le suspense est omniprésent, le côté scientifique « science-fiction » est très intéressant et les personnages sont attachants. Ce qui ne gâte rien, une seconde lecture rapide m’a donné l’impression que le moindre détail va avoir son importance dans les tomes suivants. C’est fouillé et dense à souhait… Revers de la médaille : ça va être dur d’attendre la suite. Le dessin n’est pas en reste. Réaliste, fin et précis, il est très agréable. Coup de chapeau au dessinateur pour cette première oeuvre. Seules les couleurs me semblent un peu froides (informatique) sur quelques planches mais rien de franchement gênant. Cette série est plus que prometteuse et mérite qu’on s’y intéresse.

29/03/2007 (modifier)