Paul dans le métro

Note: 2.3/5
(2.3/5 pour 10 avis)

Paul dans le métro regroupe les cours travaux réalisés par Michel Rabagliati depuis ses débuts. On retrouvera donc Paul avec grand plaisir mais cette fois-ci dans de petits récits aussi touchants qu'amusants.


Auteurs canadiens Paul Québec

Michel Rabagliati est graphiste de formation et illustrateur professionnel. Ses débuts dans la bande dessinée ont été fracassants. Raflant tous les prix destinés à la bande dessinée québécoise, ses premiers livres ont rapidement modifié la scène de la bande dessinée Québécoise. Rabagliati est un conteur extraordinaire. Sa maîtrise de la narration et son dessin témoignent de la profonde finesse de cet auteur d'exception.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2005
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Paul dans le métro © La Pastèque 2005

24/09/2006 | Quentin
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est un album à part dans la série des Paul. En effet, ce n’est pas une histoire longuement développée comme à l’habitude, mais un recueil d’histoires courtes, publiées en revues : diverses commandes, quelques récits épars (voir fiche de l’album pour les détails), qui, pour certains, complètent les histoires des premiers albums (jusqu’en 2004). C’est donc très hétéroclite, mais aussi très inégal, et pas toujours captivant. Je pense que cet album s’adresse essentiellement aux amateurs des Paul, et je le déconseille à ceux qui voudraient – moindre pagination oblige – découvrir cet univers avec cet album. C’est en tout cas l’album de Paul qui m’a le moins intéressé, c’est clair. Note réelle 2,5/5.

19/04/2022 (modifier)
Par cac
Note: 2/5
L'avatar du posteur cac

Clairement pas le meilleur de la série des Paul. Déjà j'ai été déçu de voir que ce n'était pas une grosse histoire complète mais un recueil de différentes histoires d'un Paul adolescent. Il faut dire que je me demandais comment faire tout un album sur un sujet aussi restreint que prendre le métro, mais sait-on jamais peut-être aurait-il parlé de tout un milieu sous-terrain découvert lors de son stage de troisième (je ne sais pas si de tels stages professionnels existent au Québec). Mais non ce fut une histoire d'une douzaine de pages. Il fait les 400 coups et des conneries d'ado dans ces récits comme quand il s'amuse à dévisser les bouteilles de shampooing dans les magasins. Rien à dire sur le dessin qui reste égal au reste de la série. L'ensemble des histoires ne m'a pas séduit.

20/04/2021 (modifier)
Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Bon, pas l'album le plus intéressant de l'auteur que j'ai lu jusqu'à présent. C'est clairement du dispensable avec un mélange de plusieurs histoires qui sont dans différents styles, on sent que c'est un mélange de périodes de l'auteur. Le dessin n'est pas toujours autant maitrisé, mais dans l'ensemble tout est reconnaissable sans aucun problème. C'est plus niveau histoires que je suis mitigé, avec une impression de moins d'intérêt dans la moitié de celles-ci, et pour celles qui m'ont plu je ne suis pas non plus extrêmement enthousiaste. C'est le genre de Bd qui est là en complément des autres, si vous êtes un fan de la série elle complète l'ensemble, mais sinon c'est clairement dispensable. Je vais me tourner vers Paul à la pêche plutôt, qui m'a l'air d'être plus intéressant que celui-ci.

10/11/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Contrairement aux autres ouvrages de Michel Rabagliati que j'ai lus, cet album de Paul ne comporte pas une longue histoire complète mais plusieurs histoires courtes mettant en scène le fameux Paul à différentes époques de sa vie semi-fictive. Globalement, je n'ai cependant pas été captivé. La majorité des histoires sont plaisantes, quoique les deux histoires tournant autour de recettes de cuisine m'ont ennuyé, mais elles n'ont rien d'exceptionnel à mes yeux. J'ai ressenti à la lecture de cet album l'effet d'un recueil de réalisations piochées à droite à gauche, un cocktail hétéroclite et inégal comprenant en majorité des œuvres qui n'auraient peut-être pas été publiées en album autrement. C'est donc l'album de Paul qui m'a le moins enthousiasmé jusqu'à présent même s'il reste de bon niveau.

20/08/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un recueil d’histoires courtes que j’ai trouvé loin d’être mémorable. En fait, je trouve ces histoires très disparates. En règle générale, cela ressemble à des souvenirs de jeunesse (comme beaucoup d’entre nous doivent en avoir) puis vient une histoire plus fantaisiste. Alors, oui, c’est souvent sympathique, parfois drôle mais jamais je n’ai réellement été touché ou marqué par cette lecture. Le trait de l’auteur va à l’essentiel. Il n’est pas de nature à pousser le lecteur à s’attarder sur une planche pour l’admirer ou observer l’un ou l’autre détail. Par conséquent, si l’histoire ou l’humour ne sont pas de haut vol, l’ensemble chute vite dans le tout-venant… et c’est bien le cas présentement. Pas mauvais, mais pas marquant. A lire à l’occasion, à la rigueur mais pas à posséder, selon moi. Pour la cote, j'hésite franchement entre le "bof" et le "pas mal". Parce que l'auteur a déjà fait mieux, je suis sévère (na !)

09/01/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Paul dans le métro est sans doute le moins bon de la série. Il est vrai que le dernier titre de l’auteur à savoir Paul au parc m’avait littéralement scotché. Ce titre en comparaison fait très pâle figure. Il s’agit en fait d’une succession de courts récits. Seul le premier mérite notre attention car le reste ne sera que remplissage pour terminer une commande afin de prolonger le plaisir. En effet, il n’y a pas de ligne directrice car les histoires se situent chronologiquement à des époques différentes. On ne retrouve pas ce qui fait le charme de la série des Paul avec ces petites anecdotes historiques sur le Québec. La série des Paul mérite d’être lu mais on pourra aisément faire l’impasse sur ce titre.

08/01/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

C'est le seul tome de la série des "Paul" que j'aurai lu et ce sera le dernier. Je n'ai pas souvenir d'avoir lu une BD aussi insipide depuis longtemps. Avec ce genre de BD, on n'attend pas grand chose du dessin, on cherche à être touché par l'histoire. Malheureusement, j'ai subit cette BD sans aucune émotion. Cela ne s'explique pas, pour d'autres le charme agit... A oublier ...... ou plutôt à continuer d'oublier car je n'ai rien retenu de cette lecture.

28/02/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Pas mal ces petits récits, mais je préfère quand ce sont de grandes histoires. J'aime particulièrement la première histoire avec Paul et son copain qui font les fous pendant les vacances. C'est chouette que ça se passe à Montréal car je peux reconnaître des trucs que je connais sans toutefois vivre dans cette ville. C'est chouette quelquefois de voir un cadre qu'on connaît. Les autres histoires sont de niveau inégal. Certaines sont très bonnes (le ski) alors que d'autres sont franchement ennuyantes, comme celle qui se passe dans les années 50. C'est surtout pour les fans de Rabagliati qui veulent tout lire de lui.

08/01/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Personnellement je connais relativement peu le travail de Rabagliati. Cependant j'apprécie le parfum de ses albums, fait d'insouciance et de regards tendres. Ici Rabaglati raconte quelques souvenirs d'enfance. Ca ne mange pas de pain, mais c'est sympathique, c'est frais, c'est rigolo. Je dois avouer avoir presque éclaté de rire sur deux ou trois histoires. Ca permet aussi, sans en avoir l'air, de nous apprendre quelques trucs sur Montréal, une ville que j'aime beaucoup. Rien que pour ça, j'apprécie. Ceci dit, ça se lit (très) vite, et s'oublie presque aussi rapidement.

28/07/2007 (modifier)
Par Quentin
Note: 3/5

Paul se souvient de sa jeunesse à Montréal, ses 400 coups dans le métro et les grandes surfaces, ses premières BD ("Tintin", Astérix), le ski, le baseball, etc. Des histoires courtes et humoristiques bien sympathiques mais qui restent superficielles et anecdotiques. Cet album est, à mon avis, le moins bon de la série des Paul ("Paul à la campagne", Paul a un travail d'été, Paul en appartement) et je ne le conseille qu'aux inconditionnels de Rabagliati.

24/09/2006 (modifier)