Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Surcouf (Charlier/Hubinon)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

La saga du plus grand corsaire de tous les temps...


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Charlier Journal Spirou Les BDs à papa Pirates

17 Février 1783... Une tempête fait rage au large de Saint-Malo. Au loin, un frêle esquif est manoeuvré par un gamin : le tout jeune Surcouf. Une fois de plus, il n'en fait qu'à sa tête. Son parcours scolaire, en internat, va être cahotique : il organise de mémorables batailles entre jeunes gens... sans compter ses fugues. Il n'aime qu'une chose : la mer ! Lassés, ses parents l'engagent comme mousse sur un navire, certain qu'il sera dégoûté de cette vie. Ils se trompent lourdement : Surcouf est, enfin, dans son élément. En grandissant, et devenu homme, Surcouf va devenir un corsaire de renom. Fidèles à la France, lui et ses hommes n'auront cesse de poursuivre les navires anglais, les harceler, les aborder dans des assauts mémorables. Traqué, prisonnier, échappé, Surcouf va vivre mille et une péripéties sur mer et sur terre. Son honnêteté, sa droiture lui vaudront même le respect de l'ennemi. La paix s'est installée entre la France et l'Angleterre. Rentré à Saint-Malo, Surcouf s'occupe de sa famille et de ses comptoirs commerciaux. Mais le peuple anglais pousse son gouvernement à rompre "l'arrêt des armes". Bonaparte rappelle Surcouf et le fait commandant en mer des Indes. Parti en Mars 1807, ce sont à nouveau combats, abordages, prises de navires jusqu'en 1815. Fait baron, Surcouf se remet au service de l'empereur à son retour de l'île d'Elbe. Rendu à la vie civile, il s'occupera de la gestion de ses comptoirs jusqu'à sa mort, le 8 Juillet 1827.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1951
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Surcouf (Charlier/Hubinon)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

22/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette Bd s'inscrit dans le créneau de la bio d'hommes célèbres, genre alors très à la mode en France et en Belgique dans les années d'après-guerre. Celle-ci fut sûrement l'une des plus réussies tant sur le plan graphique que narratif, et le ton général de l'histoire. Hubinon y faisait preuve déjà d'un grand talent dans les bateaux à voiles, et Charlier glorifiait de façon très aventureuse ce corsaire malouin en véritable héros français qui fit subir au commerce anglais de terribles revers. C'est l'époque où la bande dessinée est hyper éducative tout en intégrant l'aspect ludique et héroïque, car il fallait émerveiller le jeune lecteur tout en montrant aux parents et aux éducateurs le sérieux que pouvait avoir certaines Bd historiques ; ça explique ce qui type aujourd'hui ces bandes anciennes et qui peut ennuyer des lecteurs actuels : un aspect très verbeux, des petites cases bien remplies, il faut donc la lire tranquillement, en prenant son temps. Tout est clair, tranché, défini, le manichéisme est de rigueur : d'un côté les bons, de l'autre les méchants ; le héros est brave, intelligent et bon, les Anglais sont perfides. L'exotisme est aussi de mise, et tout finit bien, pas de place au doute, même si le didactisme pointe un peu son nez, et si la morale est un peu lourde, mais c'était quand même de la sacrée bonne BD, où l'on rêvait les yeux écarquillés. Pour tous ces aspects et les petits défauts décrits plus haut qui ont tendance à me gêner un peu aujourd'hui, ma note n'est pas plus haute.

25/01/2014 (modifier)

Une très belle série de Charlier. Si vous aimez les histoires de pirates ou les 1ers tomes de Barbe-Rouge, allez-y les yeux fermés. Le dessin est très classique de l'époque, les cases sont bien remplies, les personnages facilement identifiables, les scènes de combat très bien retranscrites. Le scénario est vraiment bon, Surcouf est charismatique, on s'attache à suivre la vie de ce marin. 3 tomes en tout pour décrire ses aventures, ça se lit lentement au vue du nombre de dialogue et de voix off à chaque planche, et ça m'a plu de prendre mon temps pour ne rien manquer. Une bien belle série au final.

02/11/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Tudieu, quelle magnifique série que voilà !... Robert Surcouf donne ses premiers coups de rame dans l'hebdo Spirou n° 605 du 17 Novembre 1949. Il y tire sa dernière bordée dans le n° 738 du 5 Juin 1952. Surcouf ?... Une magnifique fresque, haute en couleurs, qui nous raconte les mille et une aventures de ce personnage hors du commun. L'histoire ?... Elle est née de la rencontre de deux "pointures" de la BD : Jean-Michel Charlier et Vic(tor) Hubinon. Hubinon, qui a déjà créé Buck Danny, adore dessiner des bateaux. D'une rencontre avec le scénariste va naître cette véritable saga maritime qui tiendra en haleine les lecteurs pendant plusieurs années. Comme à son habitude, Charlier, délaissant tout historisme sévère, va se plaire -et nous plaire- à concocter les nombreuses péripéties aventureuses de ce corsaire. Hubinon, au graphisme élégant et dynamique, concocte une longue histoire où grands combats navals, abordages sanglants, duels sans merci, prises d'assaut ont la part belle. Le tout est "réglé" d'un trait pur, classique, qui attire l'oeil... et le garde. Les nombreuses scènes de combats sont vues sous différents cadrages ; Hubinon n'ayant pas son pareil pour décrire visuellement la fougue meurtrière des hommes, les abordages sans merci... Du grand art graphique !... Surcouf a été -justement- nommé "Le roi des corsaires". Et il est vrai que peu de gens se souviennent du nom d'un autre. Il a vécu une extraordinaire et véridique épopée. Mille légendes courent encore sur lui, mais aucune n'est aussi belle que la stricte réalité des faits que Charlier et Hubinon ont pris grand plaisir à vous présenter. Si vous n'aimez pas l'histoire, "Surcouf" va vous la faire aimer !.. Surcouf ?... C'est trois éditions originales, brochées, éditées de 1951 à 1953. Cette oeuvre a fait l'objet de plusieurs rééditions. Surcouf ?... Un superbe triptyque à tenir en belle place dans toute bdthèque. Excellent. Je dis et maintiens. Les auteurs : Au dessin : Victor HUBINON, dessinateur-scénariste belge, né à Angleur le 26 Avril 1924 et décédé à Villemy le 8 Janvier 1979. Un des maîtres de la BD réaliste franco-belge. On lui doit -entre autres- : "Surcouf", Buck Danny, Blondin et Cirage, Barbe-Rouge, sans oublier les magnifiques biographies dessinées de Mermoz, Stanley... Au scénario : Jean-Michel CHARLIER, scénariste de nationalité belge (hé oui !), né à Liège le 30 Octobre 1924 et décédé à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) le 10 Juillet 1989. Une véritable "bête" du scénario. Vous mettre le détail de ses créations et participations prendrait plusieurs pages. Je vous en parlerai un jour...

22/09/2006 (modifier)