Le Scrameustache

Note: 2.6/5
(2.6/5 pour 25 avis)

Le Scrameustache est un étrange et sympathique animal venu des étoiles.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Journal Spirou Une histoire de famille

Le Scrameustache est un étrange et sympathique animal venu des étoiles. Avec son ami Khena, il parcourt l'univers pour venir en aide aux Galaxiens et pour élucider les grands mystères du monde. .

Scénaristes
Gos - Walt
Dessinateurs
Gos - Walt
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1973
Statut histoire Une histoire par tome (ou diptyques ou recueils de courts récits) 44 tomes parus
Couverture de la série Le Scrameustache
Les notes (25)
Cliquez pour lire les avis

28/11/2001 | Kael
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Le Scrameustache est typiquement le genre de série susceptible de séduire un jeune public… Jeune public qui s’en éloignera une fois devenu adolescent, trouvant tout cela finalement fort niais (oui, l’adolescent est implacable). A titre personnel, j’ai suivi cette série jusqu’au tome 9, ‘Le Dilemme de Khéna’, paru l’année de mes… 10 ans. Je peux dire sans honte que j’aimais beaucoup cette série. Un peu de Star Wars par-ci, un peu de mystère inca par-là, un peu de vieilles pierres par-dessus, de l’humour, de l’aventure, tout était réuni pour séduire le jeune lecteur avide d’évasion que j’étais. Je me souviens encore aujourd’hui avoir beaucoup apprécié ‘La Fugue du Scrameustache’, je pense me rappeler m’être beaucoup amusé de l’étrange façon de s'exprimer des accusmalas dans ‘Le Totem de l’Espace’, je suis convaincu d'avoir souri devant les facéties des galaxiens. Mais je me souviens aussi avoir totalement abandonné la série par la suite, la trouvant trop naïve, trop gentille. Pourtant, le dessin est agréable dans ce style typé de la maison Dupuis (lisibilité parfaite, dynamisme du trait jamais pris en défaut, colorisation vive et joyeuse), la galerie des personnages est riche et variée (un méchant comme Falzar me foutait vraiment les jetons quand j’étais petit), les scénarios des premiers tomes étaient bien construits (je ne peux pas dire pour les derniers, ne les ayant pas lus). Les auteurs ont le mérite de chercher à se renouveler, proposant à l’occasion un diptyque ou un recueil de gags pour changer du sacro-saint récit complet en 48 pages. Par respect pour le souvenir que j’en garde et pour le soin dont les auteurs ont toujours fait preuve dans leurs productions, je noterais cette série d’un honnête 3/5… mais n’en conseillerais la lecture qu’aux plus jeunes. Quant à l’achat, pas sûr qu’il se justifie puisque la relecture des années plus tard ne laisse plus qu’un vague goût de nostalgie au vieux con que je suis devenu.

22/05/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal et tirant vers le haut, voilà une série sans doute trop longue car victime de son succès qui est typiquement réservée à un public de très jeunes enfants (moins de 11 ans s'abstenir), mais qui a le mérite d'avoir été un vecteur pour amener les plus jeunes vers la BD, option SF. Je ne dirais jamais du mal d'une série dés l'instant où elle permet de lire et ensuite d'aller vers autre chose. C'est mignon, jamais violent, frais, un poil d'humour, sans prise de tête et aide à se forger l'imaginaire, ce qui est tout de même précieux pour les jeunes lecteurs. J'ai tenté de reprendre un des volumes avant d'écrire cet avis, mais je crois que c'est mort, je ne suis définitivement plus dans la cible.

27/09/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

La série débute en 1972 dans le journal Spirou sous le titre "Khéna et le Scrameustache". C'est une série de SF pour jeune public très réussie, qui constitue ainsi une bonne introduction à ce genre, et qui au fil du temps a séduit plusieurs générations de petits lecteurs. Action sans violence, merveilleux, aventure et humour forment un cocktail destiné à éveiller l'imaginaire des enfants. A l'origine, la vedette de la série était le jeune garçon Khéna, qui vit avec son oncle Georges et le chien Waterloo; mais très vite, le personnage se révèle assez falot, il rencontre le Scrameustache, étonnant petit animal extraterrestre qui va l'éclipser et donner son nouveau nom à la série. Ce petit personnage mignon tout plein fait découvrir à Khéna dans son engin fabuleux, le Continent des Deux Lunes où vivent les Galaxiens, adorables petits êtres qui ressemblent à des oursons en peluche; leurs ennemis sont les Kromoks, sortes de primates crétins qui veulent conquérir l'univers mais qui ne savent que se rendre ridicules. Le monde de Gos est charmant, naïf et imaginatif, son trait vif et drôle s'inspire de Peyo (il a travaillé au Studio Peyo sur Les Schtroumpfs et Benoit Brisefer), et d'ailleurs, ses Galaxiens rappellent par bien des points les lutins bleus. Un achat idéal pour vos enfants, mais la série s'émousse au vu d'un grand nombre d'albums, préférez les 15 premiers.

01/07/2013 (modifier)
Par Chéreau
Note: 4/5

Achat conseillé... pour des enfants. Le Scrameustache, qui raconte les aventures d'un petit extra-terrestre malin à mi-chemin entre un chat et un chimpanzé, fait partie de ces séries de fond de bibliothèque qu'on ne se lasse pas de lire et relire et rerelire de 6 à 15 ans : personnages attachants, scénarios malins et sans temps mort, univers plein d'imagination, ligne claire, cases et pages construites avec rigueur. De la bonne BD jeunesse de chez le bon faiseur. Bon, au delà de 15 ans, bien sûr, l'intérêt s'émousse. Quoique ça se lise sans déplaisir pour trouver le sommeil...

01/01/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je dois avouer que j'aimais beaucoup cette série quand j'étais jeune, mais je dois constater maintenant que les albums sont souvent moyens voire très faibles. Surtout les 5 derniers. Le dessin et le scénario sont classiques et plairont aux jeunes enfants. Personnellement, je ne suis pas capable de lire un album sans Galaxiens. Ces créatures font sourire et parfois bien rigoler. Sans eux, je trouve les albums ternes et sans saveur. Une série de science-fiction qui ne se prend pas au sérieux pour enfants de moins de 10 ans.

31/08/2007 (MAJ le 22/08/2009) (modifier)
Par Kalish
Note: 3/5

J’ai dû en lire une bonne vingtaine sur le tas. Moi, je trouvais ça pas mal, moins sympa que Les petits hommes mais quand même, les personnages sont attachants. Une série de science-fiction qui se prend pas la tête, l’anti-Caste des Méta-barons en gros. Ca détend et c’est son seul but. Il est vrai que Khéna et le scrameustache manquent de charisme mais les hilarants galaxiens pallient à ce problème. Par contre il vaut mieux éviter les albums concernant uniquement ces petits clowns verts qui sont vite gonflants. A ne pas bouder surtout pour les enfants.

29/08/2007 (MAJ le 15/05/2008) (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

Sympathique sans être révolutionnaire, la saga du Scrameustache se relit avec un petit sourire aux lèvres, et finalement sans déplaisir, bien au contraire. Gos connaît son travail et livre une oeuvre solide et éprouvée, avec ce qu'il faut d'humour et d'action pour ne jamais donner quelque chose d'uniquement ciblé sur un public enfantin. Avec sa bonne bouille de peluche, le Scrameustache s'adapte bien à l'univers de la science-fiction sans trop de facilités et avec suffisamment d'imagination pour créer des mondes intéressants qui se prêtent à la fois à la parodie et l'aventure, bien dans une certaine tradition des éditions Dupuis. Notre personnage écrase de sa présence le malheureux Khéna, un peu fade, c'est vrai, et il évite d'être un héros moralisateur : cette partie est réservée à ce brave oncle Georges, jamais cité, je répare cette injustice, ce brave oncle donc, l'adulte borné et justement moralisateur, qui finit toujours par être dépassé et renvoyé à ses leçons, ce qui permet de terminer chaque histoire sur un sourire et de garder un ton frais qui se moque des épilogues moralistes. Les Galaxiens, eux, lorsqu'ils tirent la couverture à eux sont bien trop proches d'illustres cousins bleus pour convaincre. Certes, après une trentaine d'albums, l'inspiration s'épuise et on trouve des redites, mais si on reprend la série dans sa chronologie, on peut être surpris par sa qualité et son absence de prétention. Bref, la peluche est très fréquentable, ses aventures sont agréables et capables de capter plusieurs publics, ce qui prouve une construction solide et une inspiration bien sentie, qui mérite au moins un petit détour.

31/08/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une série agréable, plutôt ciblée "jeune public". Elle débute dans l'hebdo Spirou n° 1808 du 23 Novembre 1972. J'aimais bien. J'écris bien : "aimais"... Et c'est vrai que, pendant une dizaine d'albums, j'ai apprécié les aventures de Khéna, petit garçon vite entouré du Scrameustache, des Galaxiens et de leurs ennemis les Kromoks. Mais il est vrai que Khéna est un personnage qui fait bien pâle figure. De ce fait le Scrameustache -plébiscité par les jeunes lecteurs- va prendre de plus en plus d'importance et devenir la vedette de la série ; Khéna devenant une sorte de faire valoir -et encore- du gentil extraterrestre. Gos, l'auteur, lancera même une série qui ne concerne que les Galaxiens. Influencé par Peyo, j'ai constaté que ces petits bonhommes verts ne sont pas sans rappeler les Schtroumpfs bleus. Qu'en penser ?... c'est assez efficace quand même. Une bonne "entrée" plaisante qui introduit ainsi le jeune public à l'univers de la science-fiction. J'ai personnellement arrêté de collectionner la série après une dizaine d'albums. Même si le graphisme -clair et précis- est toujours de bonne facture, les scénarios -quant à aux- ne se renouvellent pas ; jusqu'à en devenir un peu lassants. Pas mal quand même. Mais pas tout !...

19/02/2007 (modifier)
Par Martial
Note: 5/5

Je trouve certains lecteurs bien sévères. Cette BD est très sympa et ça détend de lire ça après une journée dure de boulot. Il y a un an que je connais cette série et il ne me manque que 4 tomes. Tous les personnages autour du scrameustache sont attachants. Il vaut mieux lire cela que des BD de guerre. Je souhaite que cette série s'étende au delà du N° 36. Longue vie à cette BD passionnante. Signé, un adulte comblé.

29/10/2006 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 2/5

Comme beaucoup, j'aimais beaucoup Khéna et le scrameustache, quand j'étais enfant. Je lisais ses aventures dans le journal Spirou. A l'âge adulte, je dois bien reconnaître que ce n'est pas terrible. Ce qui a plombé un peu l'ambiance c'est l'arrivée des galaxiens, car les premières histoires n'étaient pas si mal. Je trouve d'ailleurs que les albums le continent des deux lunes, le fantôme du cosmos, la menace des Kromoks sont plutôt réussis et se laissent lire agréablement. Cependant, passé le quinzième album, ça devient limite "sans intérêt" et à réserver uniquement aux moins de 10 ans.

07/10/2006 (modifier)