Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Code Mc Callum

Note: 3.83/5
(3.83/5 pour 12 avis)

Le prequel de la série Carmen Mc Callum.


Carmen + Travis Gobelins, l'École de l'Image Le Conflit nord-irlandais Les meilleures séries courtes Prequel Science-Fiction, le best-of

Londres, septembre 2047. Lors d'une soirée mondaine au château d'Azay-le-Rideau, Carmen tue un homme dont le visage et l'identité restent mystérieux. Londres, 7 ans plus tôt. En ce jour pluvieux de mai 2040, les leaders de l'IRA se préparent à signer avec les représentants des grands groupes industriels et le gouvernement britannique un accord de paix historique après 11 années de guerre. En ville, une cellule particulièrement dangereuse et active de l'IRA recomposée semble avoir refusé de rendre les armes. Parmi les 4 irréductibles qui composent cette cellule, une jeune fille de 20 ans répond au nom de code : Carmen. Les origines de Carmen Mc Callum.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2006
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Code Mc Callum

23/04/2006 | herve
Modifier


Par Kalish
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Ha ha, du pur bonheur. Autant je ne suis pas un fanatique de "Carmen McCallum" (même si les derniers cycles commencent à bien me plaire), autant ce préquel est tout simplement génial : - Une mise en scène très bien réfléchie, d’un bout à l’autre des 5 tomes. - Des scènes d’actions jubilatoires et des situations dramatiques qui font mal au bide. - Aucun temps morts, comme d’habitude, avec Duval. - Toutes les réponses aux questions que l’on pouvait se poser sur le passé de Carmen. Côté dessin, l’original Cassegrain a très bien croqué notre mercenaire pour la rendre encore plus attachante que dans la série mère. Et son dessin s’adapte plutôt bien à la mise en scène nerveuse de Duval. Même si il est moins détaillé que le travail d’un Quet, par exemple, la constance de son trait, tout au long de la série, donne beaucoup de cachet. De la pop-corn bd au scénario intelligent. Quand on aime le genre, on est devant un must.

28/01/2010 (modifier)
Par Chelmi
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Chelmi

"Code Mc Callum", le passé tumultueux de Carmen… Comme tous les lecteurs de Carmen Mc Callum le savent, leur chère héroïne avant d’être une mercenaire indépendante, était une terroriste appartenant à l’IRA. Avec cette série, Duval se propose donc de nous raconter les débuts de la carrière de sa jeune aventurière. Voilà enfin, un spin off de l’univers cyber punk de Duval qui vaut indiscutablement son pesant de cacahuètes. Carmen a déjà son caractère bien trempé mais on la sens plus insouciante, plus dévergondée, des facettes qu’on ne lui connaissait pas encore. L’évolution de Mc Callum est très intéressante à suivre. Et l’histoire est vraiment sympa et bien documentée. Vivement la suite. Les dessins et les couleurs de Cassegrain sont bien sûr différents de la série mère (même si on reconnaît parfaitement l’héroïne) mais ils sont de très bonne qualité. Les illustrations sont assez atypiques car il n’y a pas d’encrage et ça donne une impression de couleurs directes bien qu’il me semble que ce soit une colorisation informatisée.

24/04/2006 (modifier)
Par matou
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Un très très bon premier album. Fred Duval ne fait ici que confirmer la bonne impression qu'il me fait (ce qui doit sûrement le rendre très content). Son scénario est d'une rare densité pour une histoire qui se veut résolument tournée vers l'action. Cet album contribue à rendre encore plus crédible le futur qu'il nous présente dans Travis et Carmen. On en apprend un peu plus sur la jeunesse de cette dernière, mais surtout, on y découvre d'autres facettes du personnage. Quant au dessin, je le trouve vraiment sympa, et je suis assez étonné des réactions fortement négatives que j'ai pu lire ailleurs. Certes l'absence d'encrage rend parfois les traits des personnages un peu flous, mais les décors comme les couleurs sont excellents, et à mon avis meilleurs que dans le deuxième tome de Tao Bang. Pour conclure, je suis assez impatient de pouvoir lire la suite des aventures de la jeune Carmen.

23/04/2006 (modifier)