Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Proie d'Hugo Strange (Batman - Proie) (Batman: Prey)

Note: 4/5
(4/5 pour 6 avis)

La police de Gotham déclare la guerre au Dark Knight.


Batman Consensus sur une BD Des méchants super ! One-shots, le best-of Super-héros Univers des super-héros DC Comics

Gotham city est devenue l'antre de la criminalité. Dealers, trafiquants d'armes et tueurs à gages sont des professions à la hausse. Les forces de police ne savent plus où donner de la tête. Entravés dans leurs actionspar une réglementation rigide et inefficace, les flics se sentent frustrés. Comment ne pas passer pour un imbécile lorsque la seule personne capable de faire régner l'ordre est un justicier déguisé en chauve-souris? Pour apaiser les esprits et canaliser les ardeurs de certains policiers et moralisateurs, une seule solution : créer une brigade anti-Batman! Une véritable aubaine médiatique pour détourner l'attention des citoyens de leurs préoccupations principales. Batman est-il réellement sain d'esprit? Quel interêt lui porte le mystérieux Dr. Strange? Qui sont Catwoman et le sanglant rédempteur à l'allure de samouraÏ? Autant d'énigmes qui ne demandent qu'à être résolues...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1992
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Proie d'Hugo Strange (Batman - Proie)
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

16/08/2005 | steamboy13
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 J'ai lu l'édition d'Urban Comics qui reprend aussi la suite de cette histoire fait par les mêmes auteurs que 'Batman-Proie'. La première histoire est très bonne quoique cela m'a pris un peu de temps pour la trouver passionnante. J'ai eu un peu de la difficulté avec les voix-off qui étaient parfois un peu lourdes. L'intrigue est intéressante et j'aime bien le personnage d'Hugo Strange et je trouve dommage qu'il ne soit pas d'avantage utilisé. Le scénario est bien maîtrisé du début jusqu'à la fin et la seule chose qui m’embête est que je ne comprends pas trop ce que vient fait Catwoman dans cette histoire. J'ai un peu l'impression que Moench fantasme sur elle et veut l'utiliser même si cela n'apporte pas grand chose à l'intrigue. La deuxième histoire est parue des années plus tard et l'intrigue est toujours intéressante. On retrouve Hugo Strange, mais aussi l'Épouvantail ce qui permet d'apporter des choses nouvelles et évite de faire un bête remake de la première histoire. Il y a toujours Catwoman qui cette fois-ci est vraiment utile. Un bon comics de Batman.

06/02/2015 (modifier)
Par JJJ
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Un beau Batman ça... C'est peut-être à cause de l'aspect dépassé et trop classique des illustrations que Proie n'a pas été réédité, pourtant cette histoire mérite d'être lue et connue. Il y a quelques bons Batman oubliés, Proie en fait partie. L'histoire est accessible, situé au début de carrière du Batman post Crisis, soit peu de temps après Year One, que ce soit au niveau de la parution ou chronologiquement dans l'histoire du héros. A la lecture c'est très perceptible, pourtant rien ne lie ces deux histoires au niveau du scénario, si ce n'est les rapports "compliqués" que Batman entretient avec la police et Jim Gordon. La trame est simple, on y trouve un Batman qui évolue comme une bête un peu maladroite, tel une chauve-souris bizarrement égarée dans un univers diurne. Le Bad, le méchant, la crapule de l'histoire est intéressant aussi, plutôt rarement utilisé dans les titres Batman parus en VF, pourtant il est l'un des ennemis historiques depuis le début de Batman, il s'agit d'Hugo Strange, un fieffé salopard qui en connait long sur le Chevalier Noir. Le problème de ce type de personnage est que l'on ne peut guère les réutiliser une fois qu'ils ont perdu leur crédit aux yeux des gens qu'ils manipulent. Cette histoire, d'ailleurs, en rappelle d'autres plus anciennes entre les deux vieux ennemis, même si eux ne le savent pas. Oui hein, il s'agit de leur première rencontre depuis la réécriture des origines de Batman. C'est classique, c'est bien, ça enquête, ça castagne c'est Batman comme on l'aime, même si son costume est un peu moins élaboré que ce que l'on voit aujourd'hui, si ses sens sont un peu moins affutés et si sa légende n'est que naissante. Les dessins sont bons, même plus que ça ils sont très bons, le style Gulacy est propre et fluide, il ne colle juste plus avec ce que l'on a l'habitude de voir aujourd'hui. Ne pas oublié que cette BD est parue en 1992 et que les comics qui sortaient en VF de cette qualité, n'était pas légions à ce moment là. Bref, Proie est rare, on a parfois le bonheur de lui tomber dessus dans les bacs des BD d'occasions pas chères, ceux que l'on glisse sous les étals et que personne ne fouille avec vraiment d'attention, ce qui est dommage, mais les petites pépites ne méritent-elles pas un peu de recherche ? JJJ

04/12/2012 (modifier)

Héros ou criminel, ce Batman ? La question se pose en ville. Le docteur Hugo Strange admire en secret Batman, et le déteste à la fois. Conseiller psychologique pour la police, il va hypnotiser Cort, le chef de la brigade anti-Batman pour le pousser à devenir un justicier hors-la-loi encore plus expéditif afin de faire porter le chapeau à notre héros. Entre Strange le dérangé et un Batman pas toujours sûr de faire le bon choix, un combat psychologique s'annonce. Pas de superméchant ridicule, une bonne intrigue bien solide, et même si le dessin n'est pas à mon goût ça fait le boulot. On retrouve l'univers poisseux et réaliste de Year One à connotation sexuelle, une Catwoman garçon manqué, un Batman pas encore surhumain auquel il est facile de s'attacher. Certaines scènes d'Hugo Strange sont fascinantes de perversité et de délabrement psychologique. Ma première BD Batman, ma préférée avec Year One (qu'il vaut mieux lire avant car Proie lui fait suite !). MàJ : J'avais lu Proie en empruntant un exemplaire à la bibliothèque, probablement une ancienne édition car j'ai récemment acheté la BD qui contient elle une deuxième histoire. Le dr Hugo Strange est de retour et veut se venger de Batman (étonnant !). Mais il ne veut pas simplement se venger, il veut le détruire symboliquement et psychologiquement. Afin d'accomplir cette tâche difficile, il décide de trouver de l'aide auprès d'un autre taré, à savoir Jonathan Crane, enfermé à l'asile, et spécialiste de la peur. Tout un programme ! L'histoire est moins bien menée que la première, le dessin pas toujours heureux (surtout concernant les courbes de Catwoman) ; ça sent parfois la grosse série B. Mais il y a de l'idée et de l'ambition. Même si les expressions grossières des visages font perdre du sel à leur relation ambiguë, le couple Batman/Catwoman avec sa dynamique traditionnelle attraction/répulsion fonctionne bien. L'intrigue centrée sur la peur est aussi une belle idée, touchant évidemment à un thème central du personnage Batman, mais également employée d'une manière intéressante, Jonathan Crane, ancien souffre-douleur, voulant redevenir le maître de la peur, titre que lui aurait volé Batman, ce bourreau des bourreaux lui rappelant de mauvais souvenirs d'enfance. Après dans la BD ça ne se traduit pas toujours de manière très subtile. Une part de l'action se déroule dans une vieille maison abandonnée comme dans les films d'épouvante ; bonne idée selon moi. Seulement on retrouve aussi beaucoup de clichés de ce genre de cinéma, quand on ne tombe pas dans des facilités propres à la BD. Ça reste une histoire tout à fait divertissante, et un complément à Proie, lui faisant suite, que pour ma part je suis satisfait de posséder. Ma note serait de 3/5.

10/09/2012 (MAJ le 04/12/2012) (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Excellent comics, il va vraiment falloir que je m'y mette sur les batman. "Batman - Proie" a un scénario béton, une fois attaquée sa lecture le récit se dévore d'une traite. Les personnages sont bien choisis et apportent tous un intérêt. L'histoire est intemporelle comme le dessin de haut niveau. Il n'est pas fini à l'ordinateur mais il vieillira mieux que les productions actuelles car son trait est parfait et les couleurs sont sobres et discernables. J'ai aimé le côté humain car ce comics exploite davantage les défauts que les qualités. Chaque personnage, dont Batman, a ses faiblesses et ses doutes. Les interactions ne sont pas fortuites mais orientent au fur et à mesure le récit. C'est prenant et divertissant. On sent la maitrise à tout moment, on a beau savoir que Batman ne risque pas grand chose, on ne peut que s'inquiéter pour lui. Une fois passé l'aspect austère du produit, l'immersion est instinctive et complète. A lire absolument, ce comics se trouve assez facilement dans les librairies d'occasion à des prix plus que raisonnable.

05/12/2010 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Je continue mon exploration de l’univers de Batman avec la lecture de Prey (j’ai eu la chance de trouver les 5 comic-books originaux sur eBay pour une bouchée de pain). Et une fois de plus j’ai passé un très bon moment. L’histoire contient tous les ingrédients propres aux histoires de Batman, mais cette fois pas de super méchants, l’homme chauve-souris se retrouve opposé aux forces de l’ordre de Gotham City. Position très inconfortable, mais pas autant que celle de Gordon, qui se retrouve malgré lui opposé à son ami justicier. Les caractères de Batman et Gordon sont vraiment bien développés. Bon, l’histoire fait un peu plus vieillotte que des séries comme Batman - Année 1 ou Batman - Un long Halloween (commencez plutôt par ces dernières si vous voulez découvrir l’univers de Batman), mais si vous êtes fan, essayez de mettre la main sur cette rareté, vous ne serez pas déçu.

03/12/2005 (modifier)

Proie est incontestablement un Batman de bonne facture, les thèmes récurents qui constituent les meilleures histoires du Dark Knight sont ici bien exploités : Batman/Wayne en proie au doute, la police qui veut le stopper par tous les moyens, ses amis les plus fidèles qui semblent perdre confiance, une association forcée avec Catwoman malgré leurs conflits d'interêt etc... Ceci dit l'histoire, se déroulant en début de carrière du Dark Knight est intéressante, l'intrigue est bien ficelée, les méchants de l'histoire ont des personnalités complexes, Batman est mis en valeur et James Gordon est toujours aussi juste. Les dessins de Gulacy sont très bons, son style est old-school mais le rendu est superbe. Les scènes d'action sont très dynamiques et claires c'est parfait. Un bon album qui conviendra aussi bien aux fans de Batman qu'a ceux qui veulent s'intéresser à ce personnage. Malheureusement il n'est pas évident de le dénicher.

16/08/2005 (modifier)