Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Secrets - L'écharde

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 21 avis)

Secrets est une série qui rassemble des récits d'aujourd'hui ou des charmes de jadis, des chroniques provinciales ou des tragédies lointaines, tous racontent des secrets de famille.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale 1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Les Roux ! Mai 68 Secrets de famille...

Avril 1968. Deux soeurs étudiantes à Paris, sont en vacances chez leurs parents, quand l'impensable se produit. Leur père se pend dans son atelier. Secrets est une série qui rassemble des récits d'aujourd'hui ou des charmes de jadis, des chroniques provinciales ou des tragédies lointaines, tous racontent des secrets de famille. Texte : Dupuis

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2004
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Secrets - L'écharde

08/11/2004 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai testé cette collection Secrets avec ce diptyque, et j'en suis ressorti vraiment enthousiasmé ; je précise que je ne suis pas tellement d'accord avec le classement en genre policier, c'est plutôt du roman graphique.. C'est bien dans le style de Giroud d'échafauder un récit de ce type, aux ramifications et aux racines profondes et douloureuse, où le côté prenant et intense sont sans cesse présents, sans relachement, avec une narration extrêmement bien conçue, claire et pas plombée par des complexités scénaristiques, des longueurs inutiles ou des raccourcis malvenus ; pas de remplissage donc, chaque scène est à sa place. La progression de l'intrigue est remarquable, le fond est bouleversant, et tout s'imbrique de façon parfaite. Le lecteur découvre un premier secret peu valorisant, puis un second secret plus odieux, mais aussi peut essayer de comprendre la souffrance d'une femme, c'est très adroitement agencé, bien écrit, avec des dialogues mesurés, un peu de pathos par endroits mais à dose très légère, sinon ça aurait été insupportable. Le décor des 2 époques est également très bien documenté, Giroud est très fort pour recréer une époque, rappelons-nous la restitution du Paris des années 50 dans la série Mandrill. Tout cet environnement est souligné par un dessin agréable et bien clair, une sorte d'élégance du trait tout en finesse malgré des petits défauts de proportion le plus souvent dans les visages déformés (surtout Marie-Louise et Philippe) ; une élégance qui frôle le semi-réalisme, car les décors ne sont pas toujours ultra détaillés, il y a juste ce qu'il faut, mais l'ensemble s'accorde fort bien au sujet. Giroud boucle donc de façon magistrale un récit parfaitement dosé, avec une certaine pudeur, en mettant en exergue les drames familiaux et les secrets de famille qui peuvent se révéler redoutables, honteux ou intolérables, jusqu'à briser ou désunir des personnes. C'est un sujet ingrat qu'il a su développer intelligemment, et cette histoire va m'inciter à lire quelques autres titres de cette collection.

07/08/2015 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

La formule "classique mais efficace" convient parfaitement pour décrire cette histoire. Les secrets de cette famille ne sont certes pas renversants d'originalité, et nous ramènent une enieme fois aux rafles de juifs pendant l'occupation allemande. Mais l'histoire est remarquablement construite, la narration est parfaite et ne perd jamais le lecteur malgré les sauts dans le temps, et puis surtout l'intrigue est prenante. Giroud maîtrise son art, c'est évident à la lecture de ce diptyque. Le dessin de Marianne Duvivier, qui officie déjà dans cette collection, est élégant et sert parfaitement le propos. Un diptyque plaisant, et à découvrir...

04/07/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas accroché à cette série de la collection 'secrets'. Tout d'abord, je n'ai pas aimé le dessin qui ne me donnait pas du tout envie de lire l'histoire. Ensuite, les personnages ne sont pas du tout intéressants hormis la mère dans le tome 2 et finalement l'ambiance Mai 68 ne m'a pas du tout passionné. Quant au secret, il m'intéressait vaguement au début et lorsqu'on l'apprend au début du deuxième tome, il est assez banal, mais ensuite on apprend un autre secret beaucoup plus intéressant qui aurait pu permettre de rendre l'histoire passionnante, mais l'intrigue ne lève jamais et la fin m'a laissé sur ma faim. Il y a quelques scènes qui m'ont un peu captivé, mais c'est tout.

06/04/2012 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Cette série est pour moi une première approche de la collection Secrets. J’ai été dans l’ensemble satisfait de ma lecture : c’est classique, certes, mais cela reste plaisant à lire. En outre, j’ai apprécié découvrir que le récit se développait en partie dans un contexte socio-politique qui m’était inconnu. Les va-et-vient entre les trois époques du récit sont intéressants à suivre ; ils permettent au récit de respirer et de donner au compte goutte les clés de ce secret de famille. Côté graphisme, l’ensemble est correct, même si les visages des personnages peuvent me sembler par moment disgracieux. Au final, cette première série me donne envie de continuer la collection. C’est appréciable de retourner un peu dans des histoires de famille, de retrouver des albums classiques mais néanmoins réussis… Je vais me ruer sur Secrets : L'Angélus, qui semble mettre d’accord la plupart du lectorat sur sa qualité.

06/08/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Je n'avais pas lu quelque chose d'aussi "puissant" depuis bien longtemps... Enfin une vraie histoire prenante sans raccourcie ! :) Quelques scènes bien senties, des personnages au caractère bien trempé et un encrage dans un Paris soixante-huitard plus que réaliste: tout semble réunie pour nous faire passer un moment d'anthologie. Ce n'est pas tant le dessin qui m'a conquis mais le scénario de Giroud digne des plus grands secrets de famille. Tout se tient dans un numéro d'équilibriste parfait. C'est du grand art ! Cette histoire brille par son intelligence ! Même le titre trouvera sa justification dans le second tome de ce diptyque palpitant. Que dire également du découpage quasi-cinématographique ? Cela ferait sans doute un très bon film.C'est véritablement une lecture jubilatoire garantie avec un final riche et émouvant ! :) Note Dessin: 3.5/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4/5

09/07/2007 (MAJ le 02/05/2010) (modifier)
Par tolllo
Note: 3/5

Voici encore une histoire de famille merveilleusement mise en scène par Giroud, cette collection « secrets » est des plus intéressantes. J’ai cependant quelques réserves sur ce diptyque. En effet, il manque un peu d'action : il n’y a pas une multitude d’évènements importants dans le premier tome. Excepté la mort du père expédiée en 3 coups de cuillère à pot. Deux jeunes sœurs - qui sont les pierres angulaires de cette histoire - vivent à Paris. Elles ont quitté leur campagne depuis peu. Les évènements se passent en mai 68. Mises à part ces circonstances particulières bien retranscrites du point de vue historique, il n’y a pas d’aventure, pas d’action, pas de vrai nœud familial à dénouer. Du moins pas d'authentiques cachotteries sanglantes et inavouées dans ce premier tome. Oui bien sûr on se demande un peu ce qu’a bien pu cacher ce père suicidé. Pourquoi a-t-il mis fin à ses jours. On se pose la question, mais la curiosité n’est pas aussi forte, aussi attractive, aussi maladive, que dans les autres séries « secrets » lue récemment. Finalement, tout prend forme dans le deuxième tome. C’est à se demander si la très longue présentation était absolument nécessaire ! Personnellement, je trouve qu’elle ralentit quelque peu l’histoire…rien de très grave cependant. Enfin les énigmes se multiplient et deviennent intéressantes dans cette deuxième partie ! Enfin, une des sœurs fait des trouvailles ! Enfin elle en apprend plus ! Là, de découverte en découverte, pas à pas, elle peut comprendre ce qui s’est passé. Un évènement après l’autre, un bout de secret dénoué en amenant un autre, son histoire et celle de sa famille reprend forme après avoir été estropiée. Et on se retrouve encore une fois face à un très bon scénario ! Un scénario bien ficelé, un peu long à commencer, mais historiquement intéressant. De très joli dessin, excepté pour les personnages. mai 68 assez bien retranscrit tout comme cette famille. Des Personnages intéressants mais moins passionnants que dans d’autres de la série "Secrets" : Secrets : Le serpent sous la glace et surtout l’exelant Secrets : Samsara. (13.5/20)

09/09/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Au début de ce « Secrets : l’écharde », le dessin de Marianne Duvivier ne me plaisait guère. Il était certes élégant et très lisible, mais manquait cruellement de profondeur et de détails. Heureusement, la qualité allait aller crescendo pour atteindre un niveau tout à fait appréciable à la fin du second tome. Au niveau du scénario, il faut bien avouer que ce secret ne m’a guère semblé mystérieux, tant les révélations étaient prévisibles (surtout sur les prétendus liens de parenté des deux héroïnes). Il n’empêche que l’album est plaisant à lire, grâce principalement au soin apporté par Giroud à son scénario. La narration est très fluide, les flash-back sont limpides, l’enquête est en constante évolution. C’est incontestablement un travail soigné, à défaut d’être original. Au final, ce diptyque fut agréable à lire, mais guère surprenant. Pas mal, quoi …

06/08/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Encore un album de la série "Secrets" à mon actif, alors que j'avais décidé de jeter l'éponge après Secrets : L'écorché. Et bien en fin de compte, je peux dire que j'ai bien fait de changer d'avis car ce " Secrets : L'écharde " sort nettement du lot grâce à son scénario à plusieurs niveaux avec des éléments dévoilés presque jusqu'à la dernière page et surtout (et ce n'est pas rien), grâce à la vraisemblance de son point de départ (j'entends par là LE secret). Et pourtant un mot dans les premières pages met tout de suite sur la voie et m'a fait un peu peur quant à la capacité de cette histoire à m'intéresser sur les 90 pages restantes. Au final cet indice précoce ne gâche rien et Franck Giroud produit ici un scénario intéressant, bien construit, avec un mystère à deux niveaux qui donne à cette histoire une dimension que je n'avais pas trouvée dans les autres opus de la série. Le format "diptyque" convient parfaitement au présent exercice, je n'ai trouvé aucune longueur ni raccourci désagréable au cours de ma lecture On (re)trouve au dessin Marianne Duvivier qui a aussi œuvré sur Secrets : Pâques avant les Rameaux. C'est loin d'être le style que je préfère avec ces visages (parfois) et ces morphologies (souvent) pour le moins approximatifs, mais les arrières plans sont plutôt bien réussis si l'on excepte quelques perspectives surprenantes (on va dire que c'est un style) et les couleurs sont agréables à l'œil. Bref, rien d'insurmontable quand l'histoire est intéressante et crédible. 4/5 pour l'histoire, 2/5 pour le dessin. Le meilleur de la série en ce qui me concerne.

17/06/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Première histoire de la série "Secrets" que je lis. Je peux tout de suite m'avancer sur le fait que les autres séries passeront entre mes mains. Au delà du côté sérieux du sujet, la lecture est plaisante. J'ai apprécié le dessin et les couleurs. Le récit est dense, rythmé. L'intrigue est bonne, et l'enchaînement des informations bien géré. Globalement ça semble tout bon et pourtant je me limite à une note moyenne : cela est du au type de récit : quand on a eu toutes les cartes en main, j'imagine qu'une nouvelle lecture n'a plus la même saveur.... A découvrir tout de même. Quant à l'achat : ???

27/12/2007 (modifier)
Par Kalish
Note: 3/5

Je suis un grand adepte de Frank Giroud et de sa nouvelle série ou collection, ses histoires sont touchantes, voir choquantes, on est souvent surpris et on en ressort avec l’impression d’avoir lu quelque chose de grand même si ce n’est pas notre style. Il sait inscrire ses petites histoires dans la grande avec brio. Encore une fois il y arrive magistralement, même si comparé à ses autres œuvres, j’ai trouvé tout ça un peu prévisible. Associé à un dessin inégal, j’ai trouvé ça juste pas mal même si je pense garder cette histoire en mémoire.

29/10/2007 (modifier)