Secrets : L'écorché

Note: 3.59/5
(3.59/5 pour 17 avis)

Il est des secrets inavouables. Des secrets honteux ou redoutables, enfouis de génération en génération au sein de chaque famille. Mais vient toujours un moment où tombent les masques et craquent les silences : personne n'est alors épargné.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Auteurs espagnols Handicap La Commune et l'occupation prussienne Paris Peinture et tableaux en bande dessinée Secrets Secrets de famille...

À Paris, quelques années après la Commune de 1871, un couple de bouchers élève comme leur propre fils Tristan, un garçon atteint d'une difformité qui l'oblige à porter en permanence une sorte de minerve, qui lui masque le bas du visage. Tristan devient un peintre fervent, tout en gagnant sa vie aux abattoirs, suivant en cela les traces de son "père". Comme le décrivent les amis de son père : il est dans la barbouille et la barbaque. Sa peinture décrit les corps et dissèque les âmes. Mais la rencontre avec Mathilde, une jeune et belle bourgeoise passionnée par la révolution impressionniste en cours, bouleverse le fragile équilibre sur lequel repose la vie de Tristan. Texte : Dupuis

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Avril 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Secrets : L'écorché
Les notes (17)
Cliquez pour lire les avis

11/04/2006 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

On suit dans ce diptyque quelques personnages et leurs « alentours » sur une cinquantaine d’années, de la Semaine sanglante de 1871 jusqu’à 1821. Sur un arrière-plan très social (la fin de la Commune et les luttes de classes de la « Fin de siècle « et de la « Belle époque »), mais aussi artistique (à l’aube de la « modernité », des impressionnistes aux mouvements du début du XXème siècle), l’intrigue se déroule comme un bon polar, avec un « secret de famille » qui se dévoile peu à peu. L’histoire se lit très facilement – et relativement rapidement, car peu de dialogues et pas mal de cases muettes. Une fois commencée, on ne lâche plus l’intrigue qui, sans être ultra originale, est quand même bien foutue. Le dessin quant à lui, assez gras je trouve (mais la colorisation et les tons dominants – rougeâtres accentuent ce ressenti) m’a un peu rebuté au début, mais je m’y suis fait et lui reconnais finalement des qualités. Au final, un bon diptyque à découvrir.

16/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Un récit douloureux et un peu plus complexe par les liens familiaux qui relient les personnages. Giroud frappe fort encore une fois en tissant une trame utilisant des écheveaux très élaborés et maîtrisés à propos du secret de famille. A la fin, tout s'imbrique parfaitement, et l'on ressort de ce récit un peu étrillé, avec un petit sentiment de malaise, c'est bien dans le style de Giroud de créer ce genre de scénario dense et une ambiance pesante, grave et un peu funeste. Pour l'y aider, il s'adjoint les services de Pellejero qui reproduit un Paris vivant et réaliste partagé entre le petit peuple des Halles et le monde des arts de la haute société, 2 univers très différents et très distancés. Il rate quelques décors de monuments le long de la Seine, mais ce n'est pas bien grave, graphiquement l'ensemble est très louable, la restitution d'époque est parfaite. J'aime bien son trait épais et ses cadrages savants, de même que sa technique de fonds de cases en style aquarelle sur lesquels il plaque les personnages est originale. Un bon récit, mais qui ne figure pas parmi mes préférés dans cette collection Secrets..

08/10/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voila une série thématique que je découvre avec un grand plaisir. A ce jour "L'écorché" est le seul diptyque que je connaisse. Le scénario de cette histoire est ma foi plutôt bien construit et même s'il faut s'accrocher un peu pour suivre l'imbroglio familial qui nous est proposé, l'envie de savoir est savamment entretenue. Sans y toucher et de manière plaisante cette histoire arrive à aborder plusieurs thèmes que j'ai trouvé intéressants, les gueules cassées, le monde de la peinture, la condition du petit peuple qui fréquente les assommoirs et les cabarets, bref une série qui nous embarque dans plusieurs univers mais sans jamais perdre le fil de son propos. Le dessin est sympa je lui reprocherais juste une colorisation un peu terne. Au final une bonne histoire pas forcément indispensable mais qui mérite un petit détour.

08/01/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop apprécié le dessin qui selon moi 'manque de vie'. Cela doit être la faute des couleurs. Les personnages se ressemblent parfois un peu trop et j'ai été parfois induit en erreur à cause de ça. Sinon, le scénario est pas mal bien que peu original. Il y a un peu trop de personnages et ça part un peu dans tous les sens, mais cela reste compréhensible. Je regrette seulement que le scénario ne soit pas plus original bien qu'il réserve quelques surprises. C'est le genre d'album que je lis sans m'ennuyer mais aussi sans vraiment me passionner pour l'histoire.

17/10/2011 (modifier)

Une histoire palpitante sur fond de secret familial (thématique de la série). Giroud est un maître en la matière puisqu'il distille savamment quelques révélations au fil des pages de ce diptyque. Au final, on reste les yeux rivés à cette œuvre, voulant à tout prix connaitre l'issue finale du scénario. On s'attache assez rapidement à ce héros dont la difformité reste cachée et qui s'éprend d'une jolie jeune femme organisant des expositions de toiles. Leur histoire personnelle est d'ailleurs beaucoup plus liée qu'il n'y parait... Au niveau du graphisme et de la mise en couleurs, je n'accroche pas vraiment au trait de Pellejero, trop épais, même s'il est vrai qu'il colle parfaitement à l'époque de l'histoire à savoir la Commune. Les visages, notamment féminins, sont ainsi beaucoup trop ressemblant les uns aux autres et seule la coiffure et la couleur de cheveux permettent de différencier certains personnages. L'ensemble reste quand même agréable avec un découpage et des vues très dynamiques. Une œuvre à lire et à posséder sans nul doute. Originalité : 4/5 Histoire : 4/5 Dessin : 3,5/5 Mise en couleurs : 3,5/5 NOTE GLOBALE : 15/20

26/10/2009 (modifier)
Par Violette
Note: 4/5

Un thriller rondement bien mené, Giroud étant un roi en matière d'intrigue palpitante ! Le graphisme est superbe et se marie bien au texte. Oui j'ai été séduite, même si les thèmes ne sont pas nouveaux (le monstre qui rencontre une belle femme à qui il peut plaire... le secret de famille qui brise des vies ... le pauvre qui devient riche...). Je comparerais les deux tomes à une bonne série américaine (au sens positif bien sûr). Le contexte est accrocheur aussi, Paris aux alentours de la Commune, Paris pendant l'Exposition Universelle, Paris la belle et la mystérieuse... Les personnages sont parfois légèrement caricaturés mais, c'est pour mieux nous plaire ! Donc, rien de neuf mais des trucs qui marchent, des recettes qui font mouche !

08/10/2009 (MAJ le 08/10/2009) (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Cette série ne m'aurait absolument pas plu si elle n'avait été dessinée par Pellejero. Les histoires de famille en général ne sont pas ce que je préfère, ou alors c'est qu'elles sont traitées avec originalité et ce n'est malheureusement pas le cas ici, puisque le scénario est trop convenu, trop classique et finalement sans surprise. Mais je reconnais volontiers qu'il est malgré tout très bien mené et j'ai été facilement entraînée dans cette petite saga familiale. Cela dit, Pellejero et son grand talent lui apportent tout de même une ambiance à suspense et beaucoup de réalisme, tant dans le vieux Paris que l'on peut revisiter avec grand plaisir que dans les personnages très expressifs et pour certains attachants. Le découpage des cases est aussi très dynamique, ce qui rend le récit très vivant. Cela dit c'est une histoire que je ne relirai pas, une fois m'a été suffisante.

17/08/2009 (modifier)
Par montane
Note: 5/5

J'ai eu l'occasion de rencontrer Ruben Pellejero dans un festival qui m'indiquait qu'il ne se sentait pas capable d'écrire des scénarios dignes de ce nom, et c'est la raison pour laquelle il travaillait avec des scénaristes. En lisant le dernier album de Bilal Animal'z, je me suis dit que ce dernier devrait en faire autant... Pellejero se contente donc de dessiner et il le fait très bien. Un dessin clair, un trait limpide servi par de superbes couleurs au service d'un découpage très cinématographique. Un dessin au service d'une superbe histoire, une des meilleures que j'ai eu l'occasion de lire ces derniers temps. Giroud nous entraîne dans le Montmartre du début du siècle, le Montmartre des artistes peintres dont l'un d'eux semble avoir des liens avec une famille très bourgeoise de l'époque. Les auteurs nous montrent ainsi la face cachée d'une grande famille de l'époque prête à tout pour cacher les turpitudes de l'un de ses membres. Une superbe histoire en deux volumes à lire de toute urgence.

22/06/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Troisième tentative pour moi dans la série "Secrets" (après Secrets : Le serpent sous la glace et Secrets : Pâques avant les Rameaux) et ce n'est toujours pas super folichon, même si du point de vue de l'histoire, c'est celle qui m'a le plus convaincue sur les trois. Le point de départ de l'intrigue est donc cette fois beaucoup plus crédible que dans les deux autres histoires de la même série que j'ai déjà lues. L'époque et le lieu (Paris entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème) m'ont bien plu aussi, avec les quelques événements historiques ou culturels de l'époque que l'on retrouve évoqués au fil des pages. Malheureusement c'est visuellement que le bât blesse : j'ai trouvé les couleurs très sombres, l'art de Tristan un peu trop "sanglant" (en tous les cas plus que nécessaire), et certains personnages difficiles à différencier les uns des autres (surtout au moment où les fils sont sensés se démêler, finalement c'est presque plus confus juste après). Le style graphique dans l'ensemble est assez spécial, d'un genre vers lequel je ne serais pas allée a priori, mais très en accord avec le thème de la peinture présent tout au long de cette histoire, ce fut plutôt une bonne surprise malgré tout. Mais en définitive, je vais m'arrêter là pour cette collection, je ne dois pas être compatible avec ce genre d'intrigues…

21/05/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Une histoire passionnante! Jugez-en vous même: au printemps 1900, le peintre Tristan Paulin souffre d'une malformation qui l'oblige à dissimuler le bas de son visage et le prive de l'usage de la parole. En butte au mépris des autres, perturbés par des origines familiales qu'il devine douloureuse, il apaise ses tourments quand il rencontre Mathilde, une jeune galeriste qui se refuse à lui mais qui s'éprend de son travail. Au-delà de leur passion pour la peinture, le destin de ces deux personnages ont toujours été étroitement mêlé. Le dessinateur Ruben Pellejero au sommet de son art joue avec talent d'une riche palette de couleurs pour traduire la variété des situations vécues par son personnage principal : un sombre artiste-peintre infirme et muet. Ces couleurs dans le Paris des années impressionnistes donnent toute sa puissance d'évocation à cette histoire de secret familial fascinante. Le trait est flamboyant pour le grand plaisir de nos yeux. Je suis un lecteur non seulement ravi par un dessin quasi-sensuel et la violence des couleurs mais également sous le charme d'un scénario traité avec intelligence. L'un des meilleurs Giroud assurément! L'intrigue est si subtile qu'elle entraîne le lecteur de surprise en rebondissement. Les ramifications de ce secret familiales sont véritablement insoupçonnées. Une histoire envoutante qui mêle avec brio révolution picturale et drame familial! Par ailleurs et pour ne rien gâcher, nous avons là l'alliance parfaite entre la beauté du trait et la rigueur de la narration! A posséder absolument! :) Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4.5/5 - Note Globale: 4.25/5

22/07/2007 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)