Same Difference

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

Tranche de vie de deux amis.


Top Shelf Productions

Nancy et Simon, la vingtaine entamée, sont amis. Un jour, ils s'avouent chacun une histoire personnelle qu'ils ont du mal à assumer. Simon parle d'une amie de lycée aveugle, qu'il devait inviter à sortir. Il se ravisa à la dernière minute et inventa un prétexte pour ne pas avoir a le faire. De son côté Nancy, qui vient d'emménager dans un nouvel appartement lui confie qu'elle a reçu des lettres d'amour, d'un certain Ben, adressées à l'ancienne locataire de cet appartement. Au lieu de les retourner, poussée par la curiosité elle les a lus et lui a même répondu en se faisant passer pour la vraie destinataire. Elle convainc finalement Simon de partir sur les traces du mystérieux Ben qui habite Pacifica, la ville ou Simon vivait quand il était au lycée. Ils y croiseront Ben, Irene (l'ami aveugle de Simon) et d'autres anciennes connaissances de lycée de Simon. Ce sera l'occasion pour eux de faire le point, à l'aube de leur vie d'adulte, sur leur façon d'envisager leur relation aux autres et de se pencher sur leurs petites lâchetés.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2004
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Same Difference
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

11/10/2004 | okilebo
Modifier


Par Ems
Note: 3/5

"Same Difference" est un roman graphique classique : il a un scénario difficile à définir mais il offre un bon moment de lecture grâce à une bonne narration. On suit deux jeunes américains d'origine coréenne. Il et elle, ont une histoire proche. Celles ci se recoupent même à un moment. En fait, lui a manqué de franchise et de courage en refusant sept ans plus tôt une invitation d'une amie aveugle. Elle joue avec un homme amoureux d'une autre femme en se faisant passer pour elle. L'histoire déroule tranquillement, on voit les personnages réfléchir et évoluer. Il y a beaucoup de non-dits qu'il faut interpréter. L'histoire est assez moraliste sur le fond sans en avoir l'air. Elle est bien traitée et se lit d'une traite comme toute bonne BD. Je conseille ce récit surtout à ceux qui aiment les romans graphiques, pour les autres, la lecture pourra manquer de piment.

16/01/2010 (modifier)
Par Tetsuo
Note: 4/5

Très rigolo petit one-shot qui ne se contente pas juste de faire rire, mais qui va plus loin en décortiquant les relations humaines. Je trouve ce petit album juste et sensible, l’histoire toute simple mais parfaitement menée et franchement réussie. Deux histoires parallèles, Simon parle d'une amie de lycée aveugle qu'il devait inviter à sortir et Nancy lui confie qu'elle reçoit des lettres d'amour adressées à l'ancienne locataire de son appartement, permettent d’entrer en profondeur dans la vie des deux protagonistes et de faire un bout de chemin en leur compagnie. Ce qui est particulièrement réussi, ceux sont les situations, que Kirk Kim croque avec beaucoup d’à-propos. Le trajet en voiture, ou juste avant quand Nancy convainc Simon de l’accompagner sont des moments particulièrement savoureux. Bref, ça sent l’album travaillé et la mise en page hyper soignée elle-aussi. Les répliques font mouches, les héros se vannant sans cesse. Les héros sont franchement attachants, dommage de ne pas apercevoir Ian le personnage du début un peu plus souvent, l’est franchement barré et de ce fait il m’a fait marré alors qu’on ne le voit pas longtemps. J’ai aussi bien accroché au style graphique de l’auteur. Comme il l’a été dit précédemment, c’est un mélange de plusieurs genres qui donne une bonne atmosphère. Et puis, Derek Kirk Kim soigne ses transitions, ne laisse rien au hasard, voulant un rebondissement humoristique ou une petite surprise à chaque fois. C’est plaisant, puisque la lecture se rythme ainsi très agréablement. En plus, la couverture est intrigante, non ?

09/07/2008 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Bonne petite histoire sentimentale de djeuns ado ou post-ados plus précisément. Les personnages principaux sont coréens, je ne sais pas s'il y a brin d'autobiographie de la part de l'auteur, en tout cas Simon se voit un peu comme un loser qui n'a pas avancé dans la vie depuis le collège. Il se tourmente beaucoup pour pas grand chose, se questionne. Ca m'a fait penser à Ghost World dans le traitement et la comparaison ados qui pensent se trouver une tête de turc bien beauf pour en rigoler, ici un homme qui envoie par erreur des lettres d'amour à la nouvelle adresse de Nancy, la protagoniste féminine de l'histoire. Mise en page travaillée, ça sent le manga parfois dans ce dessin, narration et textes plutôt justes. Un bon comics "nouveaux auteurs", même si j'y connais rien en comics.

08/12/2005 (modifier)
Par Piehr
Note: 3/5

J'ai un avis plutôt mitigé sur cet album. Commençons par les bons points : c'est une histoire tendre, qui véhicule des messages de tolérance, d'acceptation de la différence, de compréhension de son prochain, d'écoute. Simon se rappelle de son amitié avec Irène, cette jeune aveugle, avec qui il était, en privé, particulièrement complice, mais avec qui il a fait une erreur de comportement importante, par pur soucis de son égo. Aujourd'hui encore, cela le mine particulièrement, et c'est par cet album qu'il tentera de se repentir. Nancy, pour sa part, se moque du redneck" de base californien, et est prête à traverser la Baie pour en observer un.. particulièrement un : Ben Leland. Pourtant, leur rencontre ne la laissera pas indifferente. C'est bien raconté, même si un peu long a démarrer. Un peu grossier sur le début, on sent une oeuvre "jeune", dans le sens où elle manque de maturité. Pourtant, après les 20 premières pages, pas particulièrement encourageante, on entre dans le vif du sujet, et Kim s'en sort particulièrement bien : on suit les tribulations de ces deux américano-corréens avec amusement, le sourire aux lèvres, parfois. Le dessin est sympa.. pas transcendant, mais sympa. Assez gras, un peu rond, il donne un côté indé' que j'aime beaucoup à l'album, mais si, au contraire de Cha, je trouve que les perso' manquent parfois cruellement d'expressions... dommage. En tout cas, j'aime assez, et le trait de Kim ne pourra que s'améliorer, à mon avis. En fait, il manque tout simplement d'expérience dans la narration de Kim : l'idée est déjà là. En cela, les futures oeuvres de cet auteur mériteront le coup d'oeil, assuremment.

22/07/2005 (modifier)
Par okilebo
Note: 4/5

La première chose qui m'a frappé en lisant cet ouvrage c'est que j'ai eu du mal à le situer dans un genre en particulier. Cet album est, en fait, un mélange de manga et de comics. Je pense que ce mariage est dû aux origines de l'auteur. Oui, Derek Kirk Kim est américano-coréen. On retrouve ces influences également dans le scénario. Celui-ci est plutôt réussi. Le ton est très frais et l'humour est omniprésent. Pourtant, le thème principal du récit est très sérieux. Le scénariste nous sensibilise au regard des autres face aux personnes differentes. Il nous pousse également à nous demander quelle attitude devons-nous adopter face à l'intolérence et aux préjugés. Pourquoi la fierté est-elle toujours plus forte que l'amour et l'amitié? Avouer ses erreurs demande souvent beaucoup d'abnégation. Tous ces thèmes et ses questions sont abordés, ici, avec justesse et subtilité à travers le portrait de deux amis, Simon et Nancy. Ces deux jeunes adultes sont très attachants. On partage leurs petits soucis avec beaucoup de plaisir, nos deux héros étant confrontés à un cas de concience différent. J'ai beaucoup aimé la manière avec laquelle l'auteur présente ses personnages. Pourtant, en lisant cet album, j'ai eu parfois l'impression d'être indiscret tellement leurs confidences sont sincères et réalistes. D'une certaine manière, j'ai eu le sentiment d'avoir vécu les même émotions. La narration n'est pas à négliger. Elle ne manque pas de piment et de plus, le ton est très actuel. D'un point de vue graphique, le traît de Kim est franchement convaincant. On remarque que le dessinateur a déjà acquit une certaine maturité dans son travail. On sent de sa part, une réelle volonté de vouloir bien faire et c'est un pari tout à fait réussi. Comme je l'ai dit plus haut, ses influences sont clairement américano-japonaises. La planche qui caractérise le mieux ce mélange de genres se trouve à la page 47. On y voit un couple (Eddy et Jane). Lui, a un look très américain dans sa démarche et elle, un visage typiquement issu des meilleurs mangas japonais. C'est assez curieux mais la sauce prend bien. J'ai tout de suite acroché à son style de dessin. J'ai bien aimé également certains passages sans textes où les images sont parlantes d'elle-mêmes. C'est un exercice assez difficile et qui demande un certain talent. J'en conclu que Derek Kirk Kim est très doué. Voilà donc une premère oeuvre qui, je pense, ne passera pas inaperçue. Same difference est vraiment un album très réussi et il est clair que je le recomande chaudement ! A lire....................d'urgence !

11/10/2004 (modifier)