Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Moréa

Note: 2.12/5
(2.12/5 pour 25 avis)

La DWC est l'une des compagnies transnationales les plus puissantes de la planète, et Moréa Doloniac, bien que de la famille du fondateur, n'est qu'une simple employée.Pourtant, un étrange bilan génétique la conduit dans un traquenard terrible mené par de mystérieux tueurs...


Auteurs Canadiens Christophe Arleston Lanfeust Mag

Cuba, capitale des nouveaux empires économiques, année 2082. La belle Moréa Doloniac est employée d'une des plus grosses compagnies méta-nationales de la planète, la DWC. Elle n'est qu'une vague arrière-petite nièce du fondateur de la boîte, Nathan Doloniac. Pourtant, elle manque d'être tuée lorsque des commandos exécutent, partout sur la planète, les membres de la famille Doloniac. Et, seule survivante, elle se retrouve à la tête d'une des principales puissance économique de cette fin du XXIeme siècle.. Mais, elle le sait, l'attentat qui la visait l'a réellement tuée. Elle est morte. Et toujours en vie. Elle est le jouet de deux factions qui manipulent l'humanité depuis des siècles, les Anges et les Dragons, et qui possèdent des pouvoirs au-delà de ce que l'homme a jamais pu imaginer.. Mais, elle le sait, l'attentat qui la visait l'a réellement tuée. Elle est morte. Et toujours en vie. Elle est le jouet de deux factions qui manipulent l'humanité depuis des siècles, les Anges et les Dragons, et qui possèdent des pouvoirs au-delà de ce que l'homme a jamais pu imaginer...

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2000
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (premier cycle en 5 tomes) 8 tomes parus
Couverture de la série Moréa
Les notes (25)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2001 | Fubuki
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

La lecture du tome 1 démarre bien, ça donne envie d'en savoir un peu plus, même s'il y a un évident côté Highlander dans ce thriller d'anticipation ; le décalage entre le maniement des épées, les leçons de Terkio et la technologie la plus pointue est sensiblement le même que dans la série de films où s'illustra Christophe Lambert. Mais ensuite, ça retombe assez vite et ça ne me passionne guère, surtout que c'est encore de la SF, un genre qui n'est pas parmi mes préférés en BD. L'évolution du scénario n'est pas originale, et les personnages sont vides, on se fout de ce qui peut leur arriver. Quitte à lire une Bd de détente, car c'en est une, je la préfère plus linéaire et moins compliquée, ici, je me suis vite emmerdé. Et pourtant, c'est dommage, car le dessin superbe de Labrosse m'avait séduit, j'aime dans ces Bd modernes, ce style de dessin fluide et lisse, qui me change des graphismes à l'ancienne, de mon époque 70's ou 80's..... mais quand l'histoire m'ennuie, ça n'prend pas. Un bon point : les couvertures refaites en 2011 ont bien plus de gueule que les originales.

04/10/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'aime pas la bande dessinée dite commerciale en général, mais il m'arrive parfois d'aimer certaines de ces séries et je trouve que dans ce domaine les séries d'Arleston sont souvent dans le haut du panier. Sa narration et son découpage sont bons et quand il se force un peu il peu créer une bonne histoire. Ici, j'ai un peu l'impression qu'il se fiche pas mal de la qualité de son scénario. L'histoire ressemble à une version futuriste de Largo Winch avec en prime un combat entre le bien et le mal. Je n'ai pas du tout accroché une seule seconde car rien ne m'a intéressé et le scénario est vraiment trop léger. C'est rempli de scènes d'actions totalement ridicules (notamment le majordome et sa machette) et le scénario est inutilement étiré. J'ai tenu le coup pendant trois albums et je ne compte pas lire le reste.

12/01/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

C'est beaucoup trop léger pour moi. Cependant, je comprends que cela puisse plaire au vu des formes très généreuses de l'héroïne, une sorte de Largo Winch du futur. Cependant, le personnage est totalement "creux" ainsi que dénué de psychologie propre. La lecture est très agréable mais les situations sont trop prévisibles. Quant à faire de Cuba le pôle du capitalisme libre et les USA une sorte de dictature religieuse tiers-mondiste repliée sur elle-même, c'est trop déluré même si au fond, l'auteur le fait sans doute exprès pour faire passer son message. Les Anges sont les méchants et les Dragons sont gentils. Toujours ce combat entre le bien et le mal sans la moindre nuance comme si les choses étaient si simples...

03/09/2007 (MAJ le 04/03/2008) (modifier)
Par klechko
Note: 3/5

Je n'apprendrais rien à personne en disant que je compare cette série à un Largo Winch version féminine. Les scenarii sont sans grandes surprises voire parfois trop faciles, les dessins et les couleurs semblent peu abouties voire un peu bâclées. Bref, je ne suis pas très enthousiaste envers cette série, alors me direz vous... pourquoi une note de 3/5? Eh bien, bizarrement, lors de la lecture, j’ai trouvé que c’était très distrayant et que parfois, ce n’est pas désagréable de lire ce genre de bd, mais il ne faut pas en attendre plus…

28/11/2006 (modifier)
Par milerre
Note: 3/5

C'est certain Morea n'est la série culte de ces prochaines années, mais c'est une série agréable pour passer un bon moment sans se prendre la tête avec des scénarii alambiqués! Les dessins sont agréables et surtout, les filles sont très jolies! A lire pour tout ceux qui aiment l'univers cyber punk sf!

28/12/2005 (modifier)
Par chocomog
Note: 3/5

Mis à part le pompage sur Highlander et Largo Winch, qui a déjà été reproché à cette bd, je trouve cette bd plutôt sympa. Le dessin est bon à partir du tome 2 (celui du tome 1 est un peu brouillon), et le scénario tient la route sur les 4 tomes parus, même si le 4e tome n'apporte pas grand chose à l'histoire. Bref c'est du pur Arleston, ce qui est selon les personnes un gage de qualité ou non.

27/08/2005 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Moréa", c’est de la BD réaliste avec de la science-fiction et du fantastique. Le scénario de Arleston et Latil est assez sympa malgré les multiples références un peu trop flagrantes (Largo Winch / Highlander / Stargate / James Bond). Le premier tome lance bien l’histoire, le second stagne un peu, et le trois et le quatre reprennent un rythme plus à mon goût. La trame de la série est la suivante : Moréa, à la tête d’une gigantesque multinationale, et « dragon » immortel, doit combattre les « anges » pour veiller à ce que l’humanité ne sombre pas dans le cao. Moi, qui ne suit pas un adepte des BDs réalistes, je trouve le dessin de Labrosse très joli, bien que le tome 1 soit un peu en dessous par rapport aux autres (Mais bon pour un tome 1 c’est largement compréhensible). L’héroïne Moréa est magnifique pour s’en convaincre, il suffit de contempler les très belles couvertures de la série surtout celle des albums 3 et 4. Les couleurs des tomes 1 à 3 de Arpin sont jolies, mais je préfère celles de Labrosse du tome 4 où l’on peut mieux apprécier le contraste entre les ombres et la lumière.

24/06/2005 (modifier)
Par Chatoune
Note: 3/5

J'avais bien aimé le tome 1. Les dessins étaient jolis et l'histoire sympa. J'attendais donc la suite avec impatience. Mais j'ai été relativement déçue par ce tome 2. Les couleurs te sautent au yeux et l'histoire stagne voire recule. Bref, j'espère que le tome 3 remontera le niveau parce que sinon ce serait dommage.

26/05/2003 (modifier)
Par Yriel
Note: 2/5

A la lecture du premier tome j'avais plutôt été intéressé, certes ce n'est pas très original mais bon cela passait pas mal c'était assez distrayant et je ne m'étais pas trop ennuyé, de plus j'avais trouvé le dessin fort agréable. Donc après tout pourquoi pas. Mais voila ensuite est arrivé le tome 2 et la par contre le massacre a eu lieu. Le dessin n'est pas plus mauvais, mais par contre le scénario a pris une de ces claques, c'est simple il n'y a rien quasiment aucune évolution ou des choses tellement ébauchées dans le premier tome que l'on ne voit pas comment elle ne pouvait pas se passer. Mais surtout ce que j'ai eu du mal à supporter ça a été le manichéisme omniprésent et l'anti-américanisme primaire (même si je suis très loin de soutenir la politique actuelle de Bush) je trouve qu'il ne faut tout de même pas exagéré (enfin cela n'engage que moi. Si le tome 3 est du même acabit la note pourrait bien descendre à 1, mais bon attendons...

03/03/2003 (modifier)

Pour commencer, j'ai pas du tout aimé. Je trouve les dessins de Labrosse qui font ont un style comix moches. Je trouve les couleurs fades ce qui m'arrange pas du tout la qualité médiocre du dessin. Le scénario d'Arleston est très décevant, ce qui est dommage. Je ne sais pas comment il à eu l'idée de faire décoller une fusée pour aller sur Mars, à ma connaissance, on ne fait pas décoller une fusée en deux temps trois mouvement. Il va avoir du mal à inventer une suite potable à cette histoire. Bref, à éviter !

27/02/2003 (modifier)