Sentaï School

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Parodie de mangas (plus précisément de séries comme "Les chevaliers du Zodiaque", "Rémi sans famille", "Ken le survivant", "Goldorak", etc.).


Ecoles très spéciales Manfra ou Franga Parodies et pastiches Semic

Cet ouvrage manga (petit format noir et blanc) compile les épisodes parus dans les numéros 1 à 7 du magazine bimestriel spécialisé manga du groupe Coyote, parus entre juin 2002 et juillet 2003. A l'origine appelé "L'Ecole des Héros", "Sentaï School" a démarré dans un fanzine, et a donc déjà son public. En supplément, 20 pages d'histoires inédites sont offertes. Comme un feuilleton américain, chaque histoire (de 16 à 20 pages) a une chute, mais elles se suivent et sont chronologiques. Les mêmes personnages évoluent au cours du temps et des aventures. La Sentaï School a été créée pour former des super-héros. Mais nos jeunes élèves ont des soucis plus qu'ordinaires, comme tous les élèves du monde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2003
Statut histoire Histoires courtes 7 tomes parus
Couverture de la série Sentaï School
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

23/03/2004 | ThePatrick
Modifier


Par R
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Question manga, en France, on n’en fait pas des masses, mais ça se développe. Et les auteurs de sentaï school nous montrent très clairement ici que, quand même, faut pas déconner, on est capable de quelque chose en matière de manga. On a donc un scénario de base tout simple, sur lequel s'appuient tout un tas d'histoires, reliées ou non entre elles, à savoir, un groupe d'élèves hyper-motivés intègrent une école de héros avec l'intention ferme de devenir LES meilleurs. On trouve donc un humour tout simplement génial, le petit détail au fond de la case qui te fait éclater de rire, et des allusions à d'autres séries, anciennes ou récentes, allant de "pokémon" à "Hannibal lecter", en passant par "la petite maison dans la prairie" et "Saint Seya". D'accord, il faut un minimum de culture manga pour tout saisir, mais pas grand chose, et le dessin excellent fait tout pour nous faciliter la tâche. Pour tout amateur de parodies et curieux !

22/09/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Faire une parodie brassant une bonne partie des mangas (y compris les DA de la génération Goldorak), c'est une bonne idée au départ. Ca peut se lire sur quelques gags. Mais de là à en faire une série à pert entière, avec des histoires au long cours... C'est assez lourd. Les gags sont relativement répétitifs, et même s'il y a des choses réellement drôles, on frise vite l'indigestion. Reste quend même le dessin de Philippe Cardona, plus que correct, même si certaines pages sont surchargés de détails et de clins d'oeil. A lire si vous êtes de la génération pré-citée, mais une fois de temps en temps.

21/03/2006 (modifier)
Par Woody
Note: 4/5

Pour moi, cette série est presque culte, à chaque fois que je la relis je suis mort de rire! Les dessins sont très bien faits, ils permettent de reconnaître la parodie du premier coup d'oeil, et les cases fourmillent de détails hilarants. Bon, il faut tout de même un minimum de culture manga pour saisir le principal de l'humour, ce qui peut en dégoûter certains. Sinon, c'est un must.

28/05/2004 (modifier)
Par Perle
Note: 3/5

Tiens ça me fait penser que je voulais le poster celui-ci. Je ne m'attendais pas à des avis si peu élogieux... Moi j'ai été morte de rire à peu près du début à la fin. Alors bien sûr, le concept peut lasser mais je n'ai trouvé les gags ni lourds ni répétitifs... La parodie d'Olive et Tom, en particulier, est à pleurer de rire. Les gags sont assez finement trouvés, alors que l'idée pouvait facilement sombrer dans la facilité... Et c'est le genre de séries qu'il faut lire plusieurs fois pour dénicher toutes les petites allusions... Non, franchement, que du bon ! Par contre, je ne conseillerai bien entendu l'achat qu'à la génération "Club-Dorothée-La-Cinq", les autres risquant de se demander ce qu'il y a de si désopilant dans cet ovni...

23/03/2004 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Ben... C'est franchement pas terrible tout ça. C'est dommage, parce qu'il y avait matière à faire quelque chose de bien plus drôle. Mais là c'est assez poussif :o/ Même quand les idées sont bonnes (le cours de ténébritude et les cours de cape par exemple), le traitement n'est pas bon et les gags tombent finalement à plat. J'aurais été tentée de mettre 1/5. Mais il y a un gag qui m'a vraiment beaucoup fait rire (celui avec Rémi et Princesse Sarah) alors je monte à 2/5. Et puis graphiquement c'est correct.

23/03/2004 (modifier)

Attention, parodie ! "Sentaï School" reprend l'archétype des mauvaises séries japonaises (plus les séries télévisées que les mangas, d'ailleurs, même si des trucs graphiques spécifiques sont repris et détournés), et les amplifie pour en faire un concentré de délire et de ridicule. Sur le principe c'est rigolo. La première page montre un Rémi absolument superbe de naïveté et confondant d'innocence, absolument superbe. Lady Oscar, le grand Stratéguerre, Ken, Spectroman, et même Black Jack ou Batman, sont utilisés. Les mécanismes des différents genres sont repris et mis à mal, avec par exemple des "cours de ténébritude" menés par Albator, une parodie d'Olive et Tom qui fait largement penser à "Shaolin Soccer", un concours de Rubik's Cube No Go, etc. :) L'idée est donc plutôt bonne, même si elle est loin de déborder d'originalité. Par contre, c'est ** très ** lourd. Lire une histoire, ça va. Tout l'album en une fois, c'est impossible. C'est vraiment trop chargé au niveau du dessin qui fourmille de détails, le découpage est parfois très peu clair, et... bin tout simplement c'est un peu répétitif. A consommer éventuellement, à doses homéopathiques.

23/03/2004 (modifier)