Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Domino

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 6 avis)

Un apprenti d'Artagnan maladroit par CHERET le dessinateur de Rahan. (Tome 1 scénarisé par Greg, puis suivants par Van Hamme)


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières De cape et d'épée Greg Journal Tintin Van hamme Versailles

Domino est un jeune chevalier vivant au 17e siècle. Il est d'allure un peu efféminé mais a un grand succès auprès des femmes. Il joue le rôle d'une sorte d'agent secret au service de la France et du roi, mais a tendance à rater tout ce qu'il fait. Il est maladroit mais finit en général par bien s'en sortir malgré tout. Et puis tant qu'il a droit aux baisers de jolies femmes en guise de récompense, pourquoi se plaindrait-il ?

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1979
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Domino
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

03/03/2004 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série de Chéret pour le journal Tintin en 1973, bénéficiait de la formule des maxi-chapitres mise en place lorsque Greg fut redac-chef du journal ; elle consistait en des chapitres plus longs de 8 ou 10 pages qui avaient leur fin propre, tout en ayant une continuité, à la différence du récit complet de 4 pages, formule trop restrictive ; et surtout, ça permettait une édition en album, ces maxi-chapitres mis bout à bout formaient un 44 planches classiques chez Lombard ou Dargaud. Le scénario du premier épisode de Domino est de Greg, les autres de Van Hamme. C'est une série de cape et d'épée se déroulant à l'époque de la Régence, période courte et peu abordée en BD, mais où l'aspect comique côtoie le ton romanesque qu'on peut rencontrer dans Le Bossu. C'est le temps des bretteurs de fer, des brigands de grand chemin et des cours des miracles ; le héros en est Dominique d'Exclut-Lynapte, dit Domino, garçon encore inexpérimenté mais intelligent, un doux rêveur que son parrain chanoine entreprend d'éduquer en nourrissant l'espoir d'en faire un homme d'épée plein d'audace et loyal, ce qu'il aurait voulu être si Dieu ne l'avait appelé. Mais ce filleul insouciant se complaît dans la maladresse et préfère la séduction des jeunes femmes qui lui tournent autour. Il se trouve bientôt opposé à Justicias et Démoniax, des gredins impétueux qui se jouent de lui, mais qu'il vaincra plus tard grâce à sa chance. Ce scénario un peu léger permet cependant à Chéret d'assouplir son trait, moins vigoureux que dans Rahan, et de changer d'univers. Une bande sympathique et très plaisante, assez peu connue, et que je lisais toujours émerveillé dans Tintin, emporté par ma passion des duels à l'épée...

11/06/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Comme tout le monde, je préfère le tome écrit par Greg aux autres scénarisés par Van Hamme. Ça reste potable, mais on ne peut que regretter la qualité du premier tome. Le problème c'est qu'à l'époque de la série, Greg est un scénariste professionnel depuis longtemps qui a déjà écrit quelques chef d'œuvres alors que Van Hamme était encore un débutant donc la qualité est vraiment inégale. Alors que le scénario de Greg mélange habilement l'aventure et l'humour, les scénarii de Van Hamme font pâle figure en comparaison. Il semble qu'il ait privilégié l'humour au détriment de l'aventure, mais son humour n'est pas très drôle, même si on ne compare pas avec l'humour de Greg. Bref, pour moi le premier tome vaut 4 étoiles alors que le reste vaut à peine 2.5 étoiles. Une autre belle série gâchée. Cela aurait dû rester un one-shot.

08/05/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici à nouveau un personnage dont les aventures servaient avant tout à fournir suffisamment de pages au magazine de Tintin. Mais la première aventure de cape et d’épée de ce héros maladroit fut si réussie qu’une parution sous la forme d’albums lui fut accordée. Il faut avouer que le scénario que Greg fournit pour ce premier opus mélange habilement aventure (un peu) et humour (beaucoup). Le dessin de Chéret est de qualité, sans être révolutionnaire. Les personnages sont bien typés (avec un petit côté caricatural) et évoluent dans des décors simples mais « propres ». Pour les tomes suivants, si le dessin reste d’égale valeur, les scénarios perdent en qualité malgré tout le talent de Van Hamme. Le niveau du scénariste est équivalent à celui atteint sur des séries comme Arlequin ou Mr Magellan (je parle bien du niveau de qualité, et non d’une quelconque similitude entre ces séries). C’est… pas mal et très respectueux du travail de Greg (au niveau du découpage, notamment), mais plus vite lassant. Pour résumer, Domino est une série à découvrir, mais qui vaut surtout par un premier tome très réussi.

19/06/2009 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 2/5

Une série tout de même un peu décevante quand on voit le trio d'auteurs qui l'a animée. Certes, le premier tome est plaisant, Greg étant tout à fait à son aise dans un univers burlesque où l'on retrouve la magie de ses dialogues, et la conjugaison avec Chéret et son traitement réaliste est originale, mais la série s'essouffle sur cinq tomes. Les intrigues ne sont qu'un alignement de gags sans structures solides, et si Chéret est un auteur de très haut niveau, son style nerveux et ses mises en pages bondissantes s'accordent mal avec les dialogues touffus de ses scénaristes et des décors importants. Les situations premier degré et les jungles luxuriantes de Rahan lui convenaient mieux. Si Greg est à l'aise dans l'humour, Van Hamme lui succède avec un certain bonheur, mais le burlesque finit par succéder au surréalisme, et tout ce petit monde finit par tourner en rond sans renouveler l'intérêt, et à sombrer parfois dans la facilité. Bref, même si certaines situations ne manquent pas de saveur, l'ensemble est assez inégal et seuls les tous premiers titres valent vraiment le détour, et constituent une curiosité. A lire à l'occasion, mais cela se laisse bien vite oublier.

29/02/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5

Une très bonne série qui se passe au milieu du 18ème siècle. Sur de solides scénarios de Greg, le héros- une sorte de "Fanfan la Tulipe"- bondissant, mais inexpérimenté, est envoyé dans le royaume de France pour mener à bien diverses missions. Je me suis bien marré à la lecture de cette série. Chéret plante ses décors et y met ses personnages dans des situations dramatiques mais emplies de drôlerie. Et ça marche ! La gestuelle, les mimiques, sont très bien rendues. Ca bondit, se fleurette, se combat de taille et d'estoc... mais toujours dans la bonne humeur. De bons gags, de bons cadrages, des situations épineuses -mais prises avec le sourire-, des personnages hauts en couleurs ; tout est ici réuni pour une série accrocheuse et fort divertissante. Et c'est vrai que j'ai eu très peu le temps de souffler entre deux planches. Très rythmé, "Domino" bénéficie d'un très bon découpage où espions, hommes d'armes, truands, mercenaires ne cessent de se poursuivre dans une mise en pages fort attirante. J'ai suivi avec un réel plaisir, et collectionné, les opus de cette "cavalcade" exécutée par deux très bons auteurs. "Domino" n'est pas fort connu du lectorat. Dommage, vous ratez quelque chose ! Très plaisant. Vraiment.

07/10/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Commençons par le dessin. C'est le style de Chéret (Rahan), c'est-à-dire que les personnages sont plutôt bien dessinés mais sans plus. Quant aux décors, Chéret utilise une étrange colorisation qui donne l'impression que tout l'arrière-plan est surbrillant et flou, lui permettant de s'éviter bien souvent d'avoir à trop se fatiguer sur les détails des décors. Néanmoins, le résultat n'est pas mauvais et la lecture reste assez agréable. Puis au niveau du scénario, il y a deux parties. Tout d'abord Greg pour le premier tome, qui a donné le ton de la série, c'est-à-dire qu'elle mêle les aventures de capes et d'épées à un humour manifeste. Notre beau héros rate bien souvent tout ce qu'il fait et finit bien souvent à crouler sous les baisers langoureux des femmes qu'il a su séduire, parfois sans s'en rendre compte. Ensuite, Van Hamme a repris la série, tout en essayant de garder au mieux la touche de Greg. Pour bien rentrer dans le sujet, il a même travaillé sur le langage pour qu'il soit adapté à l'époque. Mais il n'a pas su s'entendre comme il l'aurait aimé avec Chéret, le dessinateur, tant et si bien que la série n'a pas vraiment marché ensuite (Van Hamme la considère comme le flop de sa carrière). Quoiqu'il en soit, la lecture de cette série reste plaisante et elle est loin d'être mauvaise.

03/03/2004 (modifier)