Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Bleach

Note: 3.05/5
(3.05/5 pour 21 avis)

Kurosaki ichigo, shinigami en herbe, doit guider les âmes vers la soul society et tuer les hollows qui menacent le monde.


Fantômes Nekketsu Séries fleuves Shonen Shueisha

Kurosaki ichigo est un garçon presque normal... Pourquoi presque? Parce qu'il peut voir et parler aux fantômes! Toutefois ce don ne l'aide pas vraiment et il trouve sa vie bien fade jusqu'au jour où il rencontre un shinigami(traduction=dieu de la mort) qui lui fait don de ses pouvoirs afin qu'il puisse sauver sa famille pourchassée par un monstre... Commence alors une nouvelle vie pour notre héros lycéen à ses heures, qui doit désormais guider les âmes vers la "soul society", sorte de paradis, et débarasser le monde des hollows, âmes perdues revenues pour se venger. A vous de lire le manga pour en savoir plus. ;) (l'histoire officielle: Adolescent de quinze ans, Ichigo Kurosaki possède un don particulier : celui de voir les esprits. Un jour, il croise la route d'une belle Shinigami (un être spirituel) pourchassant une ""âme perdue"", un esprit maléfique qui hante notre monde et n'arrive pas à trouver le repos. Mise en difficulté par son ennemi, la jeune fille décide alors de prêter une partie de ses pouvoirs à Ichigo, mais ce dernier hérite finalement de toute la puissance du Shinigami. Contraint d'assumer son nouveau statut, Ichigo va devoir gérer ses deux vies: celle de lycéen ordinaire et celle de chasseur de démons. )

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2003
Statut histoire Série terminée 74 tomes parus
Couverture de la série Bleach
Les notes (21)
Cliquez pour lire les avis

26/10/2003 | Gaendoul
Modifier


Ichigo Kurosaki, un jeune adolescent de 15 ans, est capable de voir les fantômes. Un soir, il tombe nez-à-nez avec la shinigami (litt: divinité de la mort) Rukia Kuchiki, dont le rôle est de protéger la ville des mauvais fantômes, "les hollows", et de permettre aux bons fantômes, les "plus", d'accéder à la soul society, l'équivalent du paradis dans ce manga. Mais, suite à l'attaque d'un hollow, la shinigami se retrouve obligée de donner ses pouvoirs au héros. N'arrivant pas à récupérer ses pouvoirs, elle confie à Ichigo la tache de protéger la ville. A ce moment là, en dehors de l'humour (absolument délirant, j'ai du mal à trouver des adjectifs pour le définir tellement il m'a scotché), rien n'indique que ce manga sera bien différent de ses congénères. Le dessin, bien que correct, n'est pas non plus à sauter au plafond. Le renversement survient au bout de quelques tomes. L'auteur ayant pris le temps de bien introduire et développer la personnalité des personnages principaux et secondaires, il démarre ensuite le scénario qui conquerra le cœur de nombreux adolescents à travers le monde : Rukia Kuchiki est enlevée par d'autre shinigamis, et Ighigo, avec l'aide de ses amis, tentera de la libérer. Les 48 tomes (premier cycle), ce qui pourrait paraitre trop long au premier abord, sont largement mieux tenu que chez son rival Naruto; on ne s'ennuit pas en les dévorant. Le dessin, quant à lui, évolue sans cesse. Correct mais sans plus au début, il atteint largement le niveau des meilleurs mangaka vers le milieu du manga. Pour un auteur dont c'est seulement le début de carrière, je tire mon chapeau. L'humour prend une place moins importante, mais reste présent malgré tout. Les combats sont très clairs et faciles à comprendre, comparé a énormément d'autres shonen. Le scénario : Contrairement à beaucoup de shonen, où le scénario est imaginé par l'auteur au fur et à mesure de la parution, un lecteur attentif pourra remarquer que ce n'est pas le cas dans Bleach : un personnage qui fait officiellement son entrée dans le tome 20 apparait en réalité dans le premier chapitre, et une scène du début du manga permet de construire toute la deuxième partie. Ce dernier voit quand même une légère baisse de niveau après la première partie (tomes 1 à 20). Les personnages : Variés, très charismatiques pour la plupart, avec tous un différent (ou énorme) grain de folie contribuent fortement à rendre l'histoire intéressante : on veut absolument savoir ce qu'ils deviennent. Bref, Bleach tire son épingle du jeu grâce à son scénario, son dessin, son humour et ses personnages, d'ou son énorme succès. On regrettera du coup l'apparition d'un deuxième cycle, très probablement démarré dans un but commercial, qui baisse le niveau général du niveau du manga. Mais heureusement, on peut s'arrêter à la fin du premier. Vraiment, très bon manga. A lire jusqu'au bout sans hésitation.

29/01/2012 (modifier)

Ce manga mérite une note bien plus élevée, mais juste pour les derniers tomes français et japonnais je ne mettrai pas plus. Les premiers tomes n'étaient pas extraordinaires mais quand même sympathiques à lire, avec des combats intéressants. Le moment où le manga est le plus bon est durant l'arc du sauvetage de Rukia, ensuite tout empire, les personnages deviennent de plus en plus puissants jusqu'à ce que ça devienne totalement n'importe quoi, les décors sont totalement vides et j'ai presque oublié le scenario, c'était quoi tellement c'est lent et tellement l'histoire enchaine des suites de combats inutiles. Dans les derniers chapitres certains personnages manient des forces tellement massives qu'elle déforment l'espace temps, en sachant ça vous devriez être du même avis que moi non ? Non franchement, je déconseille l'achat de ce manga.

24/12/2010 (modifier)
Par Superjé
Note: 2/5

Qu'est-ce que c'est ennuyant. J'ai acheté le premier tome de "Bleach" pour pas chère dans un vide grenier (et j’ai bien fait) et je me suis tous simplement ennuyé à la lecture. Les dessins sont plutôt moyen, ni bon ni mauvais. L'auteur ne détaille pas trop. Le tout est assez simple, et pas très joli. De plus, il y a trop de « Super Deformed ». Les personnages sont peu attachants et ont un caractère détestable (pour la plupart). Les combats sont assez mauvais... Tous dans ce manga à des airs de déjà vu : au niveau de l'intrigue (bon a la limite, à l'époque je lisais Shaman King qui se passe aussi avec des fantômes, cela explique peut-être mon point de vue) comme au niveau du graphisme. De plus l'intrigue est vraiment pauvre : le jeune rebelle qui est super fort au cassage de fantôme alors qu’il vient a peine d'enfiler son costume d'héros, une histoire de méchant fantôme qui veut se venger etc... Du réchauffé. Je n'ai lu que ce tome, et je m'arrêterais là. A oublier. Après lecture du tome 2 Finalement le tome 2 est sympathique. Le scénario est plus palpitant et le dessin beaucoup plus joli. Cependant je n'ai toujours pas envie de lire la suite. Je rajoute donc une étoile à ma note...

10/02/2010 (MAJ le 29/10/2010) (modifier)

Donc on a un type qui apparait et puis il doit combattre des monstres. Et puis ils deviennent plus puissant. Du coup lui aussi. Mais d'autres personnages se mettent en travers sa route. Du coup il apprend qu'en fait il peut devenir plus puissant. Bref rien de bien nouveau (et je m'en contente si c'est bien fait) si ce n'est un traitement bien paresseux... Plus on avance dans l'histoire (et j'ai quand même tenu une trentaine de tome) moins le dessin est détaillé (décors vide, super pouvoirs symbolisé par... un gros trait blanc sur fond noir...), plus les retournements de situations deviennent navrants (personnage sauvé au dernier moment par tel autre personnage arrivant d'on ne sait où, gentils increvables toujours prêt à combattre après avoir perdu 3 fois leur propre poids en sang...), et surtout -SURTOUT- qu'est ce que ca devient lent..... Bon dieu quand il y a 30 combattants prêt à en découdre ca pourrait être pas mal d'éviter de nous pondre 15 duels repartis sur 5 tomes.... Reste quelques personnages charismatiques et quelques planches sympa (plutôt dans les premiers tomes) mais globalement ca reste un naufrage.

04/01/2010 (modifier)
Par GiZeus
Note: 4/5

Peu de shonen arrivent à me tenir en haleine. Bleach fait partie de ceux-là. Le point de départ est certes convenu, mais la suite est prenante. Ce manga bénéficie d'un traitement soigné sur de multiples points. Ce qui saute le plus aux yeux, c'est le dessin. Un trait lisse, des personnages travaillés expressifs, des arrières plans épurés de détails inutiles, bref une sobriété qui sublime le dessin. Côté ambiance, on retrouve une palette de personnages bien différents et aisément identifiables. Chacun possède son caractère propre et je ne crois pas avoir rencontré deux personnages rigoureusement identiques. Les protagonistes bénéficient d'un excellent traitement. Quant aux personnages secondaires, certains sont traités avec brio, d'autres sont mis en avant. Ce qui m'a particulièrement plu, c'est qu'à l'inverse d'un manga bourrin, les héros se remettent en question. Certes, il y a quelques combats qui viennent ponctuer l'aventure, mais ils durent moins longtemps qu'un Dragon Ball, ce qui permet de découvrir plus d'ennemis. En parlant des personnages, je dois mentionner le fait que certains sont véritablement charismatiques. Ce charisme s'instaure notamment via des dialogues d'une douce saveur, d'une justesse qui suscite l'engouement. Certes ils pourront paraitre pompeux aux yeux de certains et en énerver plus d'un mais moi j'aime, j'adore. Pour moi ce sont les dialogues qui font sortir ce manga du lot. A noter l'humour, omniprésent comme dans ce genre de productions. Parfois un peu lourd, parfois excellent, il s'intègre vraiment bien dans ce manga. En conclusion, je dirai que les dialogues savoureux mariés à des dessins sublimés par leur sobriété font de ce manga un excellent représentant du shonen.

23/09/2009 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Cette série démarre bien et je dois dire que j'ai trouvé les dessins assez jolis, et le scénario bien que peu original assez bien ficelé... Tout du moins, pour l'instant. Je n'ai pas encore lu les 4 tomes en ma possession mais cela ne saurait tarder, j'éditerai alors mon message. :) Voilà après lecture des 5 premiers tomes je trouve que cette série se démarque bien des autres mangas actuels, par un style épuré, et une histoire plus réaliste (adieu le superhéros aux super pouvoirs, sans le moindre sentiment, qui veut devenir le plus fort pour sauver tout le monde)... L'auteur insiste bien sur les sentiments divers des personnages... et ne part pas dans une quête absolue de puissance ultime. Bref que du bon pour l'instant, à voir avec la suite... Mise à jour après plus de 20 tomes: Moui bof. Le manga a perdu la plupart de ses qualités de départ et semble n'être plus que l'ombre de lui même. J'enlève donc un point à ma note qui pourrait encore baisser par la suite si rien ne change.

26/10/2003 (MAJ le 16/07/2009) (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Il est également question de rencontre entre un jeune lycéen de 15 ans et d'un Dieu de la mort. Cela me rappelle quelque chose... A croire que c'est cela la recette miracle au Japon pour lancer un bon manga sur les rails. Et une fois propulsé, cela ne s'arrête plus ! L'univers de Bleach peut apparaître comme fécond car divisé en 3 unités de lieux : la banlieue, la société des âmes et le monde creux. Il est également question de super pouvoir que le jeune héros aux cheveux roux devra maîtriser pour combattre les mauvais esprits. Je n'ai pas été happé par l'histoire comme je l'espérais car cela part d'une idée récurrente: un jeune homme un peu différent des autres car il voit des fantômes. Que de l'action et du combat: cela en devient répétitif. Même dans les combats, il n'y a pas de fluidité du mouvement. Quant au héros, il est doté d'une mauvaise humeur constante: il faut aimer. Il y a des mangas que j'aime instinctivement. Ici, ce n'est pas le cas. Je n'arrive pas à voir l'intérêt que cela peut apporter à un public plus mâture. Les thèmes abordés sont peut-être trop classiques. On va dire que Bleach n'est pas dans mes goûts...

10/05/2009 (modifier)
Par AqME
Note: 2/5

Bleach partait sur de bonnes bases. Des dessins accrocheurs avec un héros (Ichigo) qui a plutôt la classe, un scénario sympathique sans être révolutionnaire mais (oui, il y a un mais) c'est long, très long, trop long et un humour débile qui dessert totalement la série. Kon la peluche lion ne sert à rien à part à casser la dynamique du manga, la transition entre le Hueco Mundo et le shinreitei est trop longue et ennuyante et, de plus, j'ai l'impression de relire un remake des chevaliers du zodiaque avec, à la place des maisons des chevaliers d'or, des généraux de secteur.... Bref, c'est plutôt moyen et c'est trop cher pour ce que c'est, dommage car la série possède des atouts non exploités.

05/05/2009 (modifier)
Par fonch001
Note: 2/5

Tiens, ça faisait longtemps que je n'avais pas abandonné la lecture d'un manga fleuve après seulement 1 tome. Mais il faut dire que ma lecture de Bleach fut particulièrement laborieuse. J'ai même dû m'y reprendre en 4 fois pour le lire ce satané tome 1. La faute à un scénario d'une banalité affligeante. Honnêtement le gars béni des Dieux qui peut voir les âmes... Ça n'attire pas le chaland tant ça a déjà été vu et revu 100 fois (et pourtant des films comme "le sixième sens" ou des manga comme Berserk ont montré qu'on peut se démarquer de la masse même avec ce pitch). Bleach est un manga qui n'a aucune personnalité, un truc plat et insipide muni d'un graphisme piteux comme dans beaucoup de shônen fleuve (Dragon Ball, Naruto....) mais ici sans originalité, sans personnalité identifiable. On y trouve des personnages creux et sans personnalité (eux non plus) dont le seul but dans la vie est évidemment de se battre contre des esprits aussi charismatiques qu'une moule sur son rocher. Saupoudrez le tout d'un humour totalement absent. Bon c'est peut-être moins pire par la suite mais franchement j'ai même pas envie de le savoir. Une lecture asthmatique...

17/03/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Avec Naruto, One Piece, Hunter X Hunter et dans une moindre mesure Shaman King, Bleach fait partie d'une génération de shonen à grand succès public à côté de laquelle je suis passé au moment de leur parution et que j'ai découvert après coup. Autant dire que sa réputation le précédait, mais comme je suis assez bon public pour les shonen, je ne partais sur un mauvais à-priori en entamant la série. Première remarque que je me suis faite et qui est plutôt à l'avantage de Bleach, le public visé est sensiblement plus âgé qu'un Naruto ou un Shaman King. Bien que le héros soit un adolescent de 15 ans, il fait preuve d'une maturité qui n'est pas désagréable, d'autant plus qu'elle est accentuée par le fait qu'il ne sourit que très rarement dans la vie de tous les jours. Du coup, sa rencontre dès le premier tome avec son mentor, une jolie shinigami (jeune de corps mais mentalement très âgée) au caractère très autoritaire, ne se passe pas comme une relation de domination-soumission comme dans trop de shonen où le héros est super-fort au combat mais nul avec les filles : là, Ichigo tient plutôt tête à Rukia sur le plan de la maturité, je trouve ça plaisant et ça me change de certains mangas trop puérils. Les premiers albums sont composés d'histoires relativement courtes, sans véritable trame de fond si ce n'est le fait que Ichigo puisse voir les fantômes et les mauvais esprits et les combattre avec l'aide de Rukia. Les histoires gagnent en complexité et en longueur au bout de quelques tomes. Le dessin est tout à fait sympathique, bien foutu et efficace. Il n'est certes pas très original et manque un peu de personnalité, mais je l'aime bien. Comme beaucoup de shonen, les premiers tomes, même s'ils sont bien, ne sont pas très marquants. La structure en histoires courtes du début ne permet pas des récits franchement originaux ou passionnants. Ca ressemble à une suite de confrontations sans grand intérêt parfois. Seule la thématique de la mort et les quelques réflexions qu'elle implique ne sont pas mauvaises. Heureusement, les personnages sont bons et c'est plaisant de les suivre, malgré le côté un peu rébarbatif de leurs premières aventures. Mais la recette du shonen fonctionne : on finit par s'attacher aux personnages, puis à ceux qui viennent s'ajouter à leur compagnie, et à tout l'univers qui les entoure. Et c'est ainsi que les lecteurs accrochent de plus en plus au fil des tomes, au fur et à mesure que la profondeur grandissante du background permet des intrigues de plus en plus fouillées et prenantes pour le fan. C'est donc un bon shonen, pour un public de grands adolescents ou de jeunes adultes. Pas très captivant au départ, il gagne en intérêt au fil des tomes et repose sur de bons personnages et un graphisme de qualité. (NB : je n'ai goûté qu'à l'arc Hollows/Soul society qui s'arrête au tome 21)

22/02/2009 (modifier)