Welcome back, Alice (Okaeri Alice)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Yôhei, Kei et Yui, en première année de collège, se connaissent depuis leur plus jeune âge. Avec le temps, Yôhei a développé des sentiments envers Yui qui ressent, elle, une forte attirance pour le beau Kei.


Gender bender Kodansha Shonen Transidentité

Une situation qui va mettre leur amitié à rude épreuve juste avant les vacances d’été. Mais voilà qu’à la suite de la mutation professionnelle de son père, Kei quitte brusquement Tokyo pour Hokkaido, mettant un terme à ce déroutant triangle amoureux. Quelques années plus tard, c’est la rentrée au lycée. Yôhei, toujours aussi attiré par la ravissante Yui, est pourtant troublé par une nouvelle élève, très entreprenante, qui n'est une autre que… Kei.

Scénario
Dessin
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Janvier 2024
Statut histoire Série en cours (finie en 7 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Welcome back, Alice © Pika 2024
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

29/02/2024 | gruizzli
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Après avoir découvert Shuzo Oshimi avec son extraordinaire Dans l'intimité de Marie que j'avais adoré, je me suis décidé à me pencher sur ses autres créations. L'auteur semble prendre un malin plaisir à présenter des situations malsaines et étranges, des histoires liées aux questions de genre et de rapport au corps parfois glauque, ce que j'aime bien surtout quand c'est présenté d'une telle façon. Cette nouvelle série prévue en sept tomes exploite les mêmes considérations sur le genre que ce qui était déjà présent dans le manga Dans l'intimité de Marie, avec une personne ne s'identifiant pas au genre masculin mais ne souhaitant pas devenir une femme pour autant. Ce qu'on appellerait "Gender fluide", donc. Et l'histoire commence avec ce triangle amoureux dont l'une des pointes change. Et je parle bien de triangle amoureux, on a bien trois relations à sens unique (d'habitude ce qu'on appelle un triangle amoureux n'a que deux relations). L'histoire de ce premier volume est littéralement juste celle du résumé ci-dessus. Autant dire qu'on est pas dans la masse d'informations, d'autant que l'auteur aime prendre son temps pour développer une histoire et ne pas aller trop vite. J'ai retrouvé ce tempo un peu lent (même s'il se passe pas mal de choses) et surtout l'auteur ne s'interdit pas grand chose. Ça parle sexualité dès le premier chapitre, on évoque la question du genre et d'être bien dans sa peau, mais en plus ça parle et ça avance niveau relations. Pas d'extension pendant des dizaines de tomes de non-dits, de relations larvées. Ça avance, ça avance vite et on sent que l'auteur prépare quelque chose pour la suite. Les thèmes abordés sont sensibles, je pense qu'il est assez difficile de recommander la série à tout le monde. Cela dit, la précision de la part de l'auteur à la fin de la BD ouvre le débat de manière intéressante : la question du masculin et de la représentation sociétale qu'on en attends, en décalage avec son ressenti. C'est une thématique bien dans l'air du temps, et je trouve que l'aborder aussi frontalement aidera sans doute beaucoup de personnes se posant des questions. Peut-être pas salutaire (pas encore, en tout cas) mais un petit apport au débat non négligeable. Une série qui commence donc doucement, mais sans faire seulement un tome d'introduction. C'est déjà entrainant, je me demande où l'auteur va aller et je pense que je ne peux pas vraiment le deviner. Une série qui met en bouche, j'attends de voir la suite pour évaluer le résultat.

29/02/2024 (modifier)