SangDragon

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

Dans les hautes terres d'Ergwad, le roi Arthmel vient de mourir, laissant son trône au brutal prince Oghor. Ce dernier, craignant de se voir évincé par sa sœur, la princesse Hélia, la fait emprisonner. Son seul crime ? Que la Pyrize, une pierre mystérieuse, l'ait désignée responsable de l'éveil du dragon qui va ravager le royaume...


Dragons Journal Spirou Nouveautés BD, comics et manga

Hélia, rebelle et fougueuse, va s'évader, emportant la Pyrize. Accompagnée de Yoyo, de la race des Khtolls, elle va se diriger vers Kohrmor, la terre des dragons, afin de combattre la terrible créature menaçant son peuple. Elle n'est dorénavant plus princesse. Mais guerrière ! Et elle ira jusqu'au bout d'elle-même, de tous les dangers, de toutes les surprises que lui réserve sa quête.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Février 2024
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série SangDragon © Dupuis 2024
Les notes
Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

13/02/2024 | Ro
Modifier


Mis à part la couverture qui est vraiment très bien réalisé, quelques rares cases médiévales réussies, l’histoire est téléphonée d’avance, l’impression d’être dans un jeu vidéo de 20 ans ou 30 ans en arrière, on ne s’attache à aucun personnage le dessin n’y aidant pas, on va jusqu’à la fin en espérant que… mais hélas.

29/02/2024 (modifier)
Par karibou79
Note: 2/5
L'avatar du posteur karibou79

L'auteur a offert avec Hugo aux jeunes lecteurs de trépidantes aventures moyenâgeuses. Longtemps après, il offre peu ou prou la même chose aux ados. Le ton est tendu, il y a parfois du désespoir et du découragement mais aussi de l'envie et de l'audace. Mais la magie ne prend pas. J'ai la sensation de voir une partie de jeu de rôles où l'action est primordiale au détriment des décors parfois bien vides et d'onomatopées quasi-inexistantes. Si les dragons sont bien détaillés et en mouvement, les humains souffrent d'une rigidité assez poussée, ils devaient avoir la main lourde sur l'amidon. Et puis cette manie de dessiner les visages de 3/4, ça donne parfois le sentiment d'être au pays de Minecraft...

13/02/2024 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Quand un vieux lecteur comme moi ouvre les planches de cet album, c'est avec la nostalgie et le plaisir d'y retrouver l'esprit de l'ancienne série Hugo de Bédu que j'apprécie beaucoup. Les éléments similaires y sont en effet nombreux, qu'il s'agisse du décor médiéval fantastique, de l'héroïne qui ressemble à la Fée Prune, de ces créatures magiques mignonnes et attachantes, ou encore de ce monde parallèle rappelant celui visité dans le premier tome, Le sortilège du haricot. Oui, ça ressemble beaucoup, et moi ça me fait plaisir de replonger dans ce type d'aventure tous publics pleine de magie et de dragons, et de me dire que les jeunes d'aujourd'hui vont pouvoir en découvrir une version moderne. Graphiquement, là aussi, au premier coup d'œil on se croirait dans la série Hugo. Que ce soit la cour royale, le château, la forêt, le monde des dragons et ses îles flottantes, et toutes les créatures, on se croirait revenu quarante ans en arrière et c'est très agréable. Il faut toutefois noter que SangDragon se veut visiblement plus mature et plus sérieux que Hugo qui était une série purement jeunesse. Et force est de constater qu'il y a moins d'humour, et cela se ressent fortement dans le trait moins rond, les attitudes plus raides des personnages et les visages qui sont très fermés, peu expressifs si ce n'est la colère ici et là. L'ambiance parait plus guindée, un peu terne. Seul le sympathique compagnon de l'héroïne, Yoyo, apporte un peu de légèreté, ainsi que leur temporaire monture draconique. Il faut aussi noter le physique un peu lourdaud des dragons eux-mêmes qui les rend assez peu menaçants, malgré les vrais dangers mortels qu'ils causent. Le visage de l'héroïne est également assez étrange, mais cela trouve une explication plus tard dans l'histoire. Si la base de l'intrigue parait assez simple - une princesse trahie par son frère aîné suite à la mort du roi mais qui s'engage malgré tout à aller combattre le dragon qui menace le royaume -, elle gagne un peu en complexité quand on constate la nature des choses et l'origine du danger, ainsi que le fait que frère et sœur ne sont peut-être pas les vrais ennemis qu'ils semblent être. C'est de l'aventure légère à l'ancienne, avec du voyage, des rencontres et de l'action, ainsi qu'une paire de retournements de situations. C'est divertissant mais moins prenant ou amusant qu'on aurait pu l'espérer : la mayonnaise ne prend pas très bien, peut-être parce que l'héroïne est très froide et peu attachante. On notera par exemple une certaine absence d'émotion dans la scène pourtant sensée être tragique vers la fin de l'album. Quant à la conclusion de l'histoire, elle laisse légèrement sur sa faim mais je me dis finalement que ce bel album ferait une bonne introduction à une série plus longue suivant les aventures de l'héroïne dans ce monde de fantasy légère.

13/02/2024 (modifier)