Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

De Cape et de Crocs

Note: 4.57/5
(4.57/5 pour 187 avis)

À bord d'un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l'écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte... l'emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines !... Il n'en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu'aux confins du monde.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Animalier Best of 1990-1999 De cape et d'épée Delcourt École européenne supérieure de l'image La Lune Lapins Les loups Les meilleures séries terminées en 2016 Les Renards On en parle... Panthéon (partial et conjoncturel) de bdtheque Vieux gréements

Les deux fiers gentilshommes héros de cette histoire se nomment Armand Raynal de Maupertuis et Don Lope de Villalobos Y Sangrin. Pour des raisons de simplification évidentes, nous les nommerons Armand et Don Lope. Ils ont beau être deux fiers gentilshommes, ils ne sont pas riches pour autant... plutôt fauchés même... en fait au début de l'histoire, nos deux aventuriers sont même obligés de faire les poubelles pour trouver à manger. Mais un jour, en voulant aider un pauvre vieillard en détresse, ils vont s'embarquer dans une bien folle aventure. Ils vont par hasard trouver une bouteille contenant la carte d'un fabuleux trésor ! Destination, les îles Tangerines. Oh bien sûr, la route ne sera pas si tranquille : pirates, batailles à coup de canons, monstres marins, trahison, retournement de situation, duels, naufrages, amour et passion, bref, toute la panoplie de la parfaite aventure sera utilisée. L'aventure se terminera sur les îles Tangerines elles-mêmes... les terribles îles sont connues pour leur brume incessante, leur récifs pointus et leur légendes terrifiantes. Et quel est ce trésor, au fait, qui fait maintenant tourner la tête de tant de monde ? Nos deux fiers gentilshommes ne sont plus seuls sur le coup, et c'est une véritable course poursuite qui a commencé. Accompagnés de leur ami Eusèbe, lapin de son état, ils découvriront sur cette île bien des surprises.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Novembre 1995
Statut histoire Série terminée (1 cycle de 10 tomes + 1 cycle de 2 tomes) 12 tomes parus
Couverture de la série De Cape et de Crocs

10/05/2001 | Alix
Modifier


Par fuuhuu
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur fuuhuu

A mon tour de rajouter un énième avis sur cette série que je viens seulement de découvrir. Un chef d'oeuvre... Ma critique pourrait presque s'arrêter là. Dès les premières planches du premier tome j'ai été sidéré de la qualité des détails. Non seulement les planches sont belles et élégantes, mais même le décor, l'arrière-plan est incroyable et animé. Chaque tome mérite plusieurs relectures tant on passe à côté de détails succulents à notre première lecture. Passons au scénario : Rapidement on est embarqué dans un récit rocambolesque, plein de surprises et rebondissements. J'avais peur que la série s'essouffle à partir du 4e tome. Mais non, ils ont réussi à partir dans une "autre dimension" (pour ne pas spoil où exactement) et le récit a pris une toute autre tournure à ce moment. Nous avons également droit à un peu de tragédie et de combats épiques vers les tomes 8-9 et 10 pour un final grandiose digne des plus grands Marvel. Et que dire de ces personnages tous les plus attachants les uns que les autres. Nos deux compadres prêts à tout pour leur promise et pour la rime, le savant fou, les méchants qui deviennent gentils et les gentils qui deviennent méchants, le lapin, le LAPIN ! Eusebio le lapin est sans doute le personnage le plus intéressant de toute l'histoire (il a d'ailleurs droit à 2 tomes (le 11 et 12) pour narrer ses origines). Mon seul petit bémol dans les personnages est le grand méchant Mendoza qui est à mon goût trop méchant sans aucune nuance. Autre point fort de cette série : le nombre de références à la littérature, à la peinture, à la pop culture, aux comptines, à certains personnages historiques et j'en passe. J'ai lu 3 fois la série à ce jour, j'ai sûrement encore… (lire plus)

29/12/2020 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Bien décidé à ne pas me faire enfler, J'ai enfin terminé cette série depuis longtemps commencée. Cette oeuvre créée par Masbou et Ayroles Aurait-elle à son terme pris les lecteurs pour des guignols ? Contre toute attente et après 12 chapitres, Nous ne sommes vraiment pas volés par sa qualité. Si l'aventure et les bons mots vous font rêver, Vous serez ravis par le destin de ces pitres. Car en mêlant romance, gags et animalerie, Le pari était risqué mais le succès au rendez-vous. Grâce au progrès constant au dessin de Masbou, Et du rythme soutenu des rimes de Maupertuis. En résumé, j'adresse un merci aux deux auteurs Pour cette saga intense à nulle autre saveur. Et pour ne rien gâcher, nous apprendrons enfin Par la fin en deux tomes des galères du lapin !

23/03/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Voilà une lecture qui détonne ! C'est impétueux à souhait ! J'adore les dialogues et l'humour fin qui s'en dégage. C'est tout à fait mon style ! Le dessin est véritablement somptueux et tout en nuance. Par moment, c'est même incroyablement divin de beauté. Cela apporte un incontestable Les Plus Grands Super-Heros du Monde à ce récit d'aventure. Il est vrai que c'est un véritable monument de la bd largement plébiscité sur ce site que je n'avais pas encore avisé. J'avoue sans conteste avoir eu beaucoup de mal à me décider pour la lire. La raison ? Les 20 premières pages ne m'avaient pas tout à fait convaincu il y a deux ans et j'avais arrêté net ma lecture. J'avais peur d'un verbiage façon comédia dell'arte tout le long qui m'aurait épuisé dans tous les sens du terme. Heureusement, il n'en est rien. Bien m'en a pris de reprendre la lecture. Comme quoi, je donne raison à tout ceux qui pensent qu'il faut juger une oeuvre après avoir tout lu. Pour la petite histoire, mon cauchemar était de mettre une seule étoile à cette bd auquel cas, je me serais fais beaucoup d'ennemis tant l'objet est sacré. C'est dire que j'ai abordé ma lecture avec beaucoup de crainte. Ma note est donc très sincère car j'ai véritablement ressenti la grande aventure mêlée à de la poésie. C'est un savant mélange qui fait la singularité de cette oeuvre unique en son genre, bien qu'on assiste actuellement à la montée en puissance d'autres bd qui tentent d'imiter le style avec plus ou moins de bonheur (Célestin Gobe-la-lune, Spoogue...). Par ailleurs, je n'avais pas l'impression qu'il y a une baisse de régime dans les derniers tomes. Bien au contraire!… (lire plus)

04/10/2007 (MAJ le 17/01/2017) (modifier)
Par Thobias
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Voilà une excellente bande dessinée humoristique, et intelligente par dessus le marché. C'est pétri de références littéraires (Cyrano de Bergerac, Les fourberies de Scapin, la commedia dell'arte, les Fables de la Fontaine etc.) mais loin de donner un gloubiboulga indigeste cela fonctionne à merveille. Le dessin, pas mal sans être d'une beauté exceptionnelle, sert à merveille un scénario des plus inventifs et particulièrement bien rythmé. Par contre, il est complètement baclé au tome 6, je ne comprends absolument pas pourquoi le dessin s'est autant dégradé sur ce tome là. Tout le sel de cette bd réside cependant dans ses dialogues, souvent en alexandrins, qui sont une franche réussite. Plusieurs personnages mémorables viennent compléter ce tableau, en particulier l'un des deux héros, Don Lope, hidalgo espagnol toujours prêt à en découdre et particulièrement à cheval sur le code de l'honneur ou encore Bombastus savant complètement frappadingue aux inventions improbables (sa première apparition un tromblon à la main en mode Léonard est un des meilleurs moments de la série). En revanche je déplore le personnage de Séléné, ultra-fade et mal dessiné en prime comme si même le dessinateur avait une dent contre elle. Contrairement à l'avis général je ne trouve absolument pas que la série perd en qualité après le tome 5 ou 7, au contraire la seconde partie, le cycle lunaire, est ma préférée et particulièrement les albums 8 et 9. C'est la plus poétique et la plus drôle (chaque contrée de la lune correspond à une figure de style qu'utilise ses habitants, la planche dans laquelle le capitaine Boone réapparaît avec les habbits violets de Lord Boone marquis des trois cratères est ma préférée, la réplique "suivez ce caillou" est énorme de même que la mort héroïque du dit cailloux, le grand discours de Sigognac prêchant la bonne parole aux… (lire plus)

24/05/2014 (modifier)
Par fabfab00
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Une bande dessinée qui sort de l'ordinaire, voilà la première pensée qui me vient à l'esprit pour parler de "De Cape et de Crocs". Les dialogues sont superbes, inspirés du théâtre du 17è siècle sans pour autant être pénible à lire pour ceux qui n'en raffolent pas, et nos héros nous entraînent dans des aventures rocambolesques et bourrées d'humour! Le dessin pour sa part n'est pas en reste, j'aime beaucoup la colorisation, avec un choix de couleur dominante par page ou double-page qui donne un rendu magnifique. Si je dois faire un petit reproche à cette série c'est qu'un ou deux albums de la série sont un peu en-dessous des autres pour le scénario(plutôt vers la fin), mais attention, nous parlons ici d'une série qui place la barre très haut à chaque volume! Dessin: 4.75/5 Scénario: 5/5 (vol 1-7) 4/5 (vol 8-10) Global: 4.5/5 Je recommande bien-entendu!

09/06/2013 (modifier)
Par dut
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je fais une mise à jour de mon avis suite à la lecture de la série complète ! J'ai toujours pris un énorme plaisir à lire cette série, même si je suis pas loin de penser comme Alix concernant la longueur de la série... J’avoue avoir eu un ptit coup de pompe vers le milieu de la série, mais par contre, j'ai trouvé que pour les 3 derniers tomes, c’était de nouveau le top ! La fin est juste parfaite, et c'est en partie pour ça que je garde ma note à 5/5... Cette série, c'est l'aventure à elle toute seule ! C'est original, dépaysant, un peu barré, fantastique, romanesque, drôle, attendrissant... Et on peut continuer comme ça longtemps ! Les dialogues sont savoureux, on ne compte plus les références théâtrales, les vers en alexandrins. J'ai particulièrement apprécié les joutes verbales dont les début des phrases commencent par la dernière syllabe dite par son opposant ! Un petit bémol, à vouloir faire trop poétique, parfois Ayrolles m'a perdu dans ses dialogues, un peu comme au lycée quand je devais lire un livre trop compliqué (oui je suis pas un grand littéraire). Autre grande force de cette BD, ce sont évidement les dessins. C'est vraiment du très très bon que nous livre Masbou. Et les couleurs, ya pas à tortiller du cul, la couleur directe, quand c'est bien fait (ce qui est le cas ici), c'est quand même génial ! On passe par tous les tons de couleurs en fonction de la scène, et ça c'est vraiment agréable à l’œil !! De Cape et de Crocs, c'est, je pense, LA série que je conseillerais, aussi bien a quelqu’un qui lit déjà de la BD, qu'à un néophyte. Vivement le diptyque sur Eusèbe quand même. :)

18/06/2002 (MAJ le 07/01/2013) (modifier)
Par Bdid
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Franchement, une des meilleures BD que j'ai jamais lues... Le dessin est magnifique, le scénario est d'une qualité exceptionnelle, l'écriture est excellente... Les passages écrits en alexandrins sont un pur bonheur, même pour moi qui ne suis pas fan de poésie... De plus, je n'adore pas non plus les séries dans lesquelles les personnages animaliers sont mêlés aux personnages humains mais dans celle-ci c'est tellement bien fait!!! Et puis l'humour, combien de fois l'auteur a réussi à me faire rire, ce qui n'est pas fréquent quand on est face à une bande dessinée (d'aventures de surcroît !!!) Enfin bref, je vous conseille vivement cette BD et je vous recommande de la lire lentement en prêtant attention aux détails qui sont dans les dessins (on trouve plein de clins d'oeil à d'autres oeuvre , de petites blagues au second plan, ...) Ah, quelle chance vous avez, vous qui ne l'avez pas encore lue, profitez-en bien !!!

22/07/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’aurais aimé faire montre d’autant de verve qu’Ayrolles pour vous donner l’envie de lire cette magnifique série… mais je n’ai pas son talent… Aussi vais-je me contenter de vous en décrire l’ouverture. Sur la page de présentation (vous savez, celle où l’on renseigne les noms de auteurs), un petit dessin, comme il est de coutume, nous présente une scène de théâtre, rideau baissé. Première page, le rideau se lève et très rapidement nous allons avoir droit aux trois coups. L’un est asséné sur scène tandis que les deux autres se donnent dans le public et résultent de petites scénettes d’arrière-plan. Au terme de ces trois coups (auxquels on ne fait pas spécialement attention à la première lecture) apparaissent enfin les deux personnages principaux… Si ça, ce n’est pas de la construction scénaristique soignée, je n’y connais rien ! Longtemps, la série va être à l’image de cette ouverture, emplie d’humour, de richesse en profondeur, de finesse dans la construction et l’emploi de clins d’œil. Comment oublier l’entrée en scène d’Eusèbe ? Comment ne pas savourer le second rôle offert à Bombastus (mieux connu de nous sous son nom de Paracelse) ? Comment passer sous silence ces pages bonus, divines surprises qui closent ou ouvrent ces albums ? Bon, le passage sur la lune s’avèrera un peu longuet. Certes on retrouve toujours les personnages avec plaisir mais l’action vient à manquer tandis que les clins d’œil ont alors parfois tendance à étouffer le souffle épique du récit. Mais le final arrive à temps. Le dernier tome conclut magistralement la série. Les fils se recoupent, comme dans le plus fin des vaudevilles. N’oublions pas non plus la belle part apportée par Masbou. Son dessin léché et sa colorisation très lumineuse sont partie prenante dans la réussite de la série. Les personnages sont… (lire plus)

10/07/2012 (modifier)
Par raistlin
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

165 avis et une série déjà classée comme culte, à quoi pourrait bien servir mon avis ? A rien du tout, j'en ai conscience : il n'y a plus lieu de convaincre là où la célébrité méritée parle d'elle même... Ah si, Carne y sangre, je sais à quoi pourrait bien servir mon avis !!! A témoigner de ma gratitude !!! Merci à vous, auteurs de cette magnifique série intelligente et imaginative !!! Merci de redonner au lecteur ce simple plaisir du texte, de lui faire profiter de ce soin méticuleux jusqu'aux intérieurs de couverture, de l'ébahir sur ces joutes verbales ahurissantes et délirantes, de lui rappeler tout cet héritage littéraire immense, et de le transporter dans des aventures rocambolesques tenant ce même lecteur captif (et ô combien heureux de l'être) de sa lecture !!! Et quel talent de nous faire nous sentir tout à la fois dans une pièce de théâtre, dans un roman, dans de la poésie, le tout au travers d'une BD qui peut prétendre fièrement en défendre le genre ! C'est un croc !… C'est une cape !… Que dis-je, c'est une cape ?… C'est De Cape et de Crocs ! Et tant pis si c'était facile ou déjà fait, l'ivresse de ma lecture à peine achevée sera mon excuse !

11/06/2012 (modifier)
Par zébu
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

J'attendais d'avoir lu la totalité des albums pour donner mon avis ; et bien comme beaucoup je trouve cette série formidable ; à posséder absolument et à classer au panthéon de la BD. Nous voila face à une superbe histoire très bien écrite et merveilleusement contée renfermant un univers original et incroyable peuplé d'innombrables personnages vraiment attachants ; mais aussi de l'aventure, de l'action, beaucoup d'humour, des histoires d'amours contrariées, de la poésie, de nombreuses références à des films ou des oeuvres littéraires; le tout desservi par de très beaux dessins (quoique d'un style assez spécial). Bref, une série impressionnante de maîtrise qui parvient à nous séduire tout au long de ses 10 tomes ; une des rares qui plaira aussi bien à un public féminin que masculin et de toutes générations confondues ; en deux mots : chapeau l'artiste.

29/05/2012 (modifier)