Alpha

Note: 2.95/5
(2.95/5 pour 37 avis)

Les aventures d'Alpha, jeune recrue de la C.I.A.


Histoires d'espions Troisième Vague

Assia Donkova, est une jeune moscovite résolue qui visite les galeries d'art parisiennes et y recherche de jeunes talents prometteurs. C'est ainsi qu'elle s'est trouvée en présence du peintre Julien Morgan. Au fil des rendez-vous les liens se tissent entre Julien et Assia... Mais la peinture n'est pas la seule occupation de notre belle moscovite... Elle négocie avec un puissant groupe de banquiers afin d'échanger des roubles (inconvertibles) contre des dollars, huit milliards de roubles contre 470 millions de dollars! Assia a donc une deuxième activité, mais cela ne devrait pas déranger Julien puisque c'est son cas également: il est depuis peu employé de la C.I.A. Les trois premiers albums forment une seule histoire, les albums suivants peuvent se lire séparément.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mai 1996
Statut histoire Série en cours 14 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Alpha
Les notes (37)
Cliquez pour lire les avis

17/08/2001 | wayne shelton
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je poste mon avis après la lecture des trois premiers albums de la série, formant une sorte de premier cycle. La série use de pas mal de poncifs du genre (il faut donc ne pas y être allergique !). A savoir des personnages tout droit sortis d’un magazine de mode, des beaux gosses et des pin-up séduisantes, sexy (et dont certaines scènes nous révèlent le peu qu’elle cachaient de leur anatomie). Mais aussi des scènes d’action survitaminées, quelques bonnes grosses fusillades (auxquelles échappent bien sûr le héros, Alpha, et l’héroïne russe – grâce à de multiples plongeons dans les dernières planches !). Bon, ceci dit, l’ensemble est bien huilé, fonctionne assez bien, avec un scénario assez complexe, qui ne dévoile pas trop tôt ses clés. Même si du coup, les multiples retournements de situations dans les dernières pages sont un peu de trop je trouve, avec un effet quasi cartoonesque (malgré la violence) involontaire. Est-ce que Mythic (qui a remplacé à partir du troisième tome Pascal Renard) voulait boucler un scénario qu’il n’avait pas initié, et dont il ne savait pas sortir de façon crédible ? Ces trois albums peuvent s’emprunter, et fournir au lecteur friand du genre un petit moment de détente – comme une honnête série policière. Ils sont en tout cas largement au niveau de bien d’autres séries du genre.

08/02/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Les trois premiers tomes me sont littéralement tombés des mains. Déjà qu'au départ le scénario ne m'intéressait pas trop, cela devient pire quand tout devient inutilement compliqué. Je n'ai rien compris de ce que je lisais et il faut dire que c'était tellement ennuyeux que je n'ai pas fait d'efforts pour essayer de comprendre. J'ai tout de même voulu donner une chance à la série en lisant les trois tomes suivants. Les histoires sont mieux que le premier cycle car je comprenais mieux ce qui se passait, mais encore une fois les récits ne m'ont pas intéressé. Je n'ai pas réussi à m'intéresser à l'univers de la C.I.A. et aux personnages.

23/10/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ce thriller d'action nous plonge dans l'univers des services secrets et des nouvelles relations Est-Ouest, par le biais de cet agent Alpha, de la C.I.A. Car la chute du mur de Berlin et l'éclatement du bloc soviétique en URSS et dans les pays de l'Est ont bouleversé l'ordre du monde, suscitant un nouveau genre d'espionnage et provoquant un nouveau type de "guerre froide". Au fil des épisodes, la série prend une tournure de politique-fiction des plus passionnante où action, suspense et rebondissements se multiplient ; cependant, l'action n'est pas dominante, on n'est pas dans un James Bond. Des séquences de bureau ou de briefing ont aussi leur place. Les dérives meurtrières de puissantes organisations financières, de magnats de l'industrie, de membres de l'ancienne nomenklatura, d'organisations mafieuses, de terroristes, de ripoux et d'espions de tous bords, sur fond de géopolitique mondiale, sont décrites de façon réaliste par les auteurs qui doivent avoir recours à une documentation pointue actualisée, car la série colle à l'actualité. Il faut que la description des lieux soient authentique, finalement, c'est presque aussi difficile en doc que pour une série historique. Ce thriller au ton nouveau a vite récolté un beau succès au sein de la collection Troisième Vague du Lombard ; ce succès est dû en grande partie au découpage dynamique et au graphisme extrêmement minutieux et léché du dessinateur russe Jigounov, précis dans ses décors et donnant vie à des héroïnes sensuelles. Mais un beau dessin a aussi besoin d'une bonne histoire : les scénarios sont d'une redoutable efficacité, les intrigues sont selon la tradition du genre, parfois très complexes (surtout les 3 premiers récits), à tel point qu'il faut une bonne concentration ou les relire 2 fois pour bien comprendre ; elles font penser aux films d'espionnage récents du style de la trilogie Bourne, plongeant dans les arcanes de la C.I.A. et les complots sordides que les médias ne révèlent jamais.

22/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’adore le premier cycle, complexe en diable, mais raconté d’une manière tellement naturelle qu’il devient aussi passionnant qu’il est logique. La lecture de ce cycle demande une certaine concentration mais dieu que c’est jubilatoire ! A ces trois premiers tomes, j’accorderais sans hésitation un bon 4/5. Malheureusement, suite au décès de Pascal Renard et à l’arrivée de Mythic au scénario, la série va perdre de sa complexité pour s’orienter vers un genre plus accessible. Cette période, qui s’étire du tome 4 au tome 9, est à mes yeux la moins intéressante de la série. Elle offre toutefois des albums solides et Mythic connait son affaire. 3/5 de moyenne pour cette période. A la première lecture, j’avais trouvé le tome 10 guère intéressant. Après avoir découvert les tomes 11 et 12, j’ai franchement revu mon opinion. Non seulement, ce tome 10 est très original dans sa structure (un dossier avec extraits d’interrogatoires et annotations diverses couplé à des passages en bandes dessinées) mais, de plus, il permet finalement à la série de redémarrer sur de nouvelles bases. 4/5 pour ce 10ème tome (qui nécessite cependant beaucoup d’attention durant sa lecture). Depuis le tome 11, Jigounov assure seul le scénario. Et après lecture des deux premiers tomes de ce nouveau cycle (les tomes 11 et 12, donc), je dois bien dire qu’il s’en sort très bien. L’ambiance redevient plus slave et le style de l’auteur me semble se situer entre celui de ses prédécesseurs : on retrouve un peu de la complexité de Renard sans perdre l’efficacité chère à Mythic. En clair, ce cycle me semble de nouveau très bien parti. Notons également la reprise du dessin par Lamquet depuis le tome 12. Pas évident de succéder à Jigounov, mais l’artiste s’en sort bien. Bon, ce n’est pas aussi net, aussi froid ni aussi détaillé qu’avant, mais le travail est soigné et bien dans la continuité de la série. Disons que Lamquet travaille plus dans la suggestion que dans l’hyperréalisme (3,5/5 pour ce début de cycle). Un bon 3/5 de moyenne mais si vous aimez les scénarios complexes de magouille internationale avec multiples intervenants et coups en traître, je vous recommande vivement le premier cycle. Achat conseillé pour l’ensemble de la série car dans sa catégorie « espionnage », elle est à mes yeux une des meilleures sur le marché.

26/08/2010 (MAJ le 03/09/2013) (modifier)
Par kanibal
Note: 4/5

Alpha est pour moi une EXCELLENTE série d'espionnage elle nous fait renter dans les arcanes du pouvoir, les histoires sont bien menées, assez réalistes et fort complexes, cette série est a classer dans la lignée de XIII & co.. mais avec son côté actuel, politique intérieure, géopolitique. Les dessins sont raisonnables. Rien d'extraordinaire mais ils restent plus qu’efficaces et ils s’améliorent de tome en tome et Alpha est un personnage attachant ce n'est pas le grand séducteur comme Largo qui lui se tape une femme par tome. J'ADORE.

04/05/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Bonne série "typée" espionnage. Les cycles sont pas mal amenés, on trouve une palette assez large de sujets centraux, tandis que se dévoile petit à petit la face cachée d'Alpha. Les dessins sont classiques, de bonne facture et collent bien au style de BD. La mise en couleur est bonne et participe à une lecture rapide et fluide. Le rythme est assez "académique". Le gros reproche que je trouve à cette série c'est d'être un poil trop dans cette mouvance Largo Winch et XIII. Après une première histoire en triptyque, les suivantes se bouclent en deux tomes, ce qui permet de bien fouiller le scénario sans en faire de trop. Personnellement, j'aime assez les polars géopolitiques à la Clancy, Follett ou Cusster. Là on est servi. Ca pourrait être plus abouti dans la mesure où l'on a vraiment la certitude que l'on a déjà vu/lu/bu ça quelque part. Il manque la touche d'originalité qui fasse que chaque diptyque nous apporte de la nouveauté. Au lieu de quoi on nous ressert la double identité, le complot etc........ Le T10 fait partie de ces albums merdiques qui ne servent qu'à rapporter 13 euros à l'éditeur. Et l'amateur se trouve lui face au dilemme : acheter ce dossier inutile ou avoir une série incomplète............arg Bon, je suis friand de ce genre donc je colle 3* mais on est plus vers le 2.8/5 que vers le 3.4/5. De même mon conseil d'achat vaut vraiment pour un amateur d'espionnage et de géopolitique. Edit : je viens de me replonger dans l'intégralité de la série, et bien m'en a pris car j'avais réellement en mémoire quelque chose de moins abouti. Pour les T1 à 9, j'a vraiment pris une bonne dose de bon roman d'espionnage. La géopolitique reste malheureusement trop cantonnée à l'immédiat après chute du mur et aurait du aller fuiner du côté d'autres évènements mondiaux. Melgré tout, c'est bien construit, extrèmement plausible et cohérent. Par contre j reste en accord avec mon avis précédent sur le manque de charisme du héros (d'ailleurs toutes ses missions foirent). De même, les auteurs font trop systématiquement appel à la grosse ficèle du "complot interne". Enfin sur ce dossier (T10), je reste là encore en cohérence avec mon pécédent écrit, ou comment présentzer à peu de frais et surtout sans avoir besoin d'une qualité scénaristique, la saison 2 à venir.... Saison 2 qui devient d'ailleurs bien longue à démarrer puisque l'on attend le T12 depuis pas mal de temps.

05/11/2011 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Aprés la lecture de 11 tomes Une série qui comporte du bon et du moins bon avec des scénarios souvent complexes possedants un brin d'action, de magouille, de complot et d'espionnage, mais aussi pas mal de texte. J'ai trouvé que le premier cycle (T1,2,3) était le moins bon de tous la faute à une histoire trop embrouillée mais après ça s'améliore nettement à partir du tome 4 et j'ai particulièrement aimé les diptyques des tomes 6, 7 et 8, 9 : deux histoires bien prenantes qui pourraient très bien arriver de nos jours ; le 10ème album quant à lui se résume à un dossier sur le héros pas franchement passionnant ; le tome 11 se révèle trés prometteur et j'attends la suite avec impatience. Au niveau des dessins, ils ressemblent assez au styles des Largo Winch ou XIII et sont de bonne facture même si je trouve parfois les expressions des personnages un peu figées. Bref une série qui ravira les amateurs du genre mais qui risque de laisser indifférents les autres.

04/11/2011 (modifier)
Par Dogue-Son
Note: 2/5

Si, côté dessin, on peut reprocher des visages difficiles à différencier et souvent inexpressifs, la qualité globale est là, avec des décors fouillés, un trait précis, des couleurs agréables et un découpage maîtrisé. Par contre, côté histoire et personnages, il y a quand même de sacrés lacunes. Le personnage principal s'avère perdu dans ce monde de l'espionnage tant il a bien souvent les réflexes du boy-scout. Décaler le caractère du personnage de son milieu d'évolution n'est pas critiquable en soi, mais point trop n'en faut. Par ailleurs, il y a peu de personnages secondaires réellement capables de contrebalancer cette impression. Les histoires sont plutôt bien agencées, mais il y a quand même plusieurs tomes parfaitement vides. Au final, une lecture quand même agréable, mais il y a mieux, beaucoup mieux.

03/09/2011 (modifier)
Par AqME
Note: 2/5

Je lis rarement des séries sur des évènements réels ou historiques. Pourquoi? Et bien parce que je baigne depuis un petit moment dans l'univers fantastique et que j'ai besoin de cela pour m'évader un petit peu. Néanmoins, j'aime la BD et j'ai eu la possibilité de lire les "alpha" et je dois dire que le bilan est assez mitigé. J'ai trouvé les dessins assez accrocheurs malgré une redondance dans les visages et sur les mimiques et expressions faciales. De plus, il n'y a pas de traits charismatiques, les héros restent assez classiques et aucune caractéristique ne ressort de leur personnalité. Un point noir qui gâche tout de même l'identification au héros et empêche un petit peu l'entrée dans les différents scénarios. Les scénarios sont très alambiqués et parfois pour pas grand chose. Mais il faut avouer que les idées sont là et que parfois on ne comprend rien et on est agréablement surpris lorsque l'on arrive à la fin. Mais je comprends que l'on peut être rebuté par ces histoires complexes et parfois sans grand intérêt. Un autre défaut est que tout cela se passe avec des soviétiques ou des agents du KGB. A croire que le scénariste est resté bloqué dans les années 70 et que l'idée de complot fomenté depuis la guerre froide reste une grande possibilité. Sinon les tomes se lisent assez facilement et le tout est fluide. Cela reste plaisant mais pas renversant. Au final une série moyenne qui manque cruellement de background et de charisme pour ses personnages principaux mais qui reste honnête et devrait combler les passionnés d'espionnage et autre complots politiques.

22/01/2011 (modifier)

Je suis accroc à cette série. Bien que certains tomes soient un peu en-deçà, les trois premiers valent tout particulièrement le détour ! ... tout comme le dernier, "Fucking Patriot", qui semble amorcer un virage important dans cette série. Vivement la suite !

22/11/2010 (modifier)