Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Chaminou

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 8 avis)

Chaminou, membre de la police secrète du Roi, mêne l'enquête dans ce pays végétarien...


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Animalier BDs oubliées Best of 1960-1969 Journal Spirou Yann

L'histoire se passe en Zoolande, le royaume des animaux. Le bon roi Léon XXXVIII (un lion bien sûr) a imposé à tous une nourriture à base de pâtes de légumes et de fruits pour empêcher les animaux du pays de manger leur prochain. Grinchon le léopard (dit le khrompire) n'arrive pas à lutter contre ses tendances héréditaires. C'est la raison pour laquelle il est en prison. Un jour, il réussit une évasion dans des conditions très mystérieuses car les portes de la prison sont ouvertes et les gardiens endormis. Chaminou va mener l'enquête pour le retrouver et va découvrir la face cachée de certaines personalités du royaume.

Scénaristes
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1965
Statut histoire Une histoire par tome 5 tomes parus
Couverture de la série Chaminou
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

09/01/2003 | Steril
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ma note ne vise que l'album "Chaminou et le Khrompyre" de Macherot, n'ayant pas lu les reprises des autres auteurs ; c'est un album qu'on trouve assez facilement en occase, à condition que ce soit la réédition de 1979 (quand même à 25 euros, ou moins si en moins bon état), voire même la réédition de 1989 pas cotée, parce que l'édition originale Dupuis de 1965 est cotée à 200 euros ! Première création de Macherot après son départ du journal Tintin, pour le journal Spirou en 1964, je ne l'ai d'abord pas trouvée si terrible que ça. Il invente un univers sympathique et rigolo, où même les méchants sont amusants, en reprenant les recettes de Chlorophylle, c'est à dire un petit univers animalier au parfum humoristique, calqué sur le modèle humain, où chaminou le chat rusé, chargé de protéger le royaume de Zoolande, est un avatar du lérot malin Chlorophylle. Le tout semble enfantin, mais en relisant cet album, je me suis aperçu que finalement la tranche d'âge concernée était bien celle des 10-13 ans, parce qu'en dessous, ça risque de surprendre les petits. En effet, d'abord le caractère policier est affirmé, et puis certains aspects relatifs aux personnages n'en font pas forcément une vraie série pour les très jeunes enfants comme peuvent l'être Petzi ou Le Scrameustache par exemple. Je reconnais qu'après Chlorophylle, c'est la bande animalière la plus intéressante de Macherot, bien supérieure à Sibylline et d'autres qu'il a créées. Le dessin reste vif et pétillant, caractéristique du style graphique de Macherot. Mais la bande n'a pas eu le succès escompté, boudée par le lectorat de Spirou, et incomprise des dirigeants du journal, elle ne connut qu'un unique récit (avant d'être reprise bien plus tard), et fut justement remplacée par Sibylline qui ne m'a jamais attirée et que j'ai toujours trouvée très puérile. Cet album vaut donc le coup d'être lu, sans s'attendre à quelque chose d'exceptionnel, simplement à un bon moment de lecture..

20/03/2015 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Bof, bof, bof, j'ai entamé tous les tomes et je n'en ai fini aucun, je me suis ennuyée ferme à chacun d'entre eux, ils sont tous longs et très bavards. Pourtant ce n'est pas foncièrement mauvais, ni au niveau graphique ni au niveau des histoires qui recèlent de bonnes idées, c'est juste que ça a trop vieilli et que je ne trouve pas les histoires assez cyniques à mon goût et franchement trop gentillettes. Les personnages sont aussi très naïfs, mais tout cela est normal puisque ça s'adresse à un public jeune. Graphiquement par contre le style me plaît bien et les couleurs un peu vieillottes et criardes ne m'ont aucunement gênée.

25/02/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série qui était plutôt méchante et adulte pour l'époque. Ça a dû créer un certain choc sur les lecteurs du Journal de Spirou de l'époque ! Le ton est un peu noir (des animaux carnivores qui mangent d'autres animaux) et j'aime ça. C'est sans aucun doute la meilleure de Macherot et aussi la plus mature. Un habile mélange d'humour, d'aventure et de critique de la société. Les reprises sont pas mal non plus. Yann nous livre un excellent one-shot assez drôle. En revanche, le dessin de Bodart ne m'a pas du tout convaincu. Je n'aime pas son style. Quant aux deux albums d'Olivier Saive, ce sont des scénarios un peu classiques, mais efficaces. Ils se laissent lire même si ça n'a pas la force de l'album original.

16/03/2008 (modifier)
Par JAMES RED
Note: 4/5

Chaminou et le Khrompire est sans doute l’œuvre la plus complexe de Macherot et aussi celle qui a le moins vieilli. Elle conserve une extraordinaire modernité. Macherot l’a écrite (avant la série Sibylline) à l’époque où il avait quitté le journal Tintin pour Spirou. Mais Chaminou n’a pas du tout marché. Peut-être que cette histoire de loup carnivore dans un journal pour enfant était trop en avance sur son temps. Il faut dire qu’il pointe une vraie dose de cynisme dans cette bd. Il serait, d’ailleurs, bon qu’une maison d’édition réédite ce formidable album. En fait, Chaminou est une vraie critique de notre société de consommation des années 60. Comme souvent, on se sert des animaux pour décrire nos petits et nos grands travers. L’histoire se passe à New York ; ville, qui avait déjà été évoquée par Macherot dans Clifton. L’auteur retranscrit avec une grande habilité l’ambiance de la ville, intégrant parfaitement sa modernité. Chaminou est un agent secret un peu dépassé par les événements, parfois bousculé par sa secrétaire Zonzon. Celle-ci apporte une vraie nouveauté dans la bande dessinée de l’époque, même si Macherot ne l’épargne pas également. Le gouverneur Crunchblott est d’une rare férocité et n’est pas sans rappeler Anthracite le méchant de la série Chlorophylle. De plus, on voit « toute l’estime » que Macherot portait à la police, puisque celle-ci est profondément ridiculisée. Il n’existe qu’un album signé Macherot, celui-ci a refusé d’en écrire un deuxième malgré les souhaits de Charles Dupuis. La série a été reprise, bien plus tard, par Olivier Saive.

07/03/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Chaminou fait ses premiers pas dans l'hebdo Spirou n° 1353 du 19 Mars 1964. Chaminou ?... Ben, c'est un chat. Un chat qui parle. Il porte monocle et chapeau haut-de-forme. Ce jeune aristocrate est détective ; assisté de la spirituelle mademoiselle Zonzon, un oiseau charmant. Chaminou habite Zoolande, un pays imaginé par l'auteur Raymond Macherot. Le lion-roi Léon le 38ème y gouverne avec sagesse. On vit bien en ces contrées. Il y fait calme, doux, les animaux-habitants vivent en paix et se nourrissent d'un régime végétarien. Mais tout cela est trop beau. De vrais carnassiers vont faire leur apparition et semer une sacrée pagaille, à l'instar du Gouverneur (le loup Crunchblot) et -surtout- le léopard alias l'horrible Khrompire qui vont se faire un malin plaisir à modifier les règles établies. Bien qu'identifiée comme album pour la jeunesse, cette histoire s'apparente au vrai genre policier. Le climat y est -pour les "petits"- vraiment angoissant (nous sommes en 1964) ; ce qui va déplaire aux responsables de Spirou. "Chaminou" en sera écarté après une seule aventure. 25 ans plus tard, ce personnage n'a pourtant pas été oublié. Macherot, d'autres scénaristes et dessinateurs vont redonner vie au détective. Dès 1989 paraîtra une "nouvelle" série, directement éditée en albums chez Marsu-Productions. Personnellement, cette suite, trop décalée dans le temps peut-être, ne m'a plus apporté la joie ressentie lors de la première histoire où Macherot avait tout réalisé. Achat ?... Oui pour le tome 1, « L'original »...

19/08/2006 (modifier)

Bon ça ne fait que peu de temps que j'ai lu cette BD, donc désolé pour les avis précédents que je sent emplis de nostalgie, mais j'ai trouvé cela juste moyen. Ceci dit c'est vrai que certains gags enfantins fonctionnent bien et que dans l'ensemble c'est un travail soigné, tous les éléments d'une enquête menée tambour battant sont présents, c'est une aventure assez rythmée. Le monde dépaysant de Zoolande nous ramène le temps d'une lecture vers notre enfance, ça fait du bien... Au niveau dessins et couleurs c'est là que cela pèche, on sent le coup de vieux pris par cette BD, Spooky a eu le mot juste: c'est suranné. Finalement mon avis est bien moins sévère que ce que je pensais en commençant à l'écrire, comme quoi le temps ne fait rien à l'affaire, une bonne BD garde son charme avec les années. Une lecture vivement recommandée aux plus jeunes!

04/02/2005 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Ah oui, Chaminou !! J'ai lu ça étant jeune, dans les cartons de Tintin et Spirou de mon oncle... C'était une histoire fort sympathique, bourrée d'humour et de rebondissements absolument charmants... J'aime beaucoup le dessin de Macherot, si enfantin, et en même temps incroyablement expressif ; il semblerait très suranné aujourd'hui, mais voilà un album à découvrir !!

24/04/2003 (modifier)
Par Steril
Note: 4/5

Je garde un souvenir impérissable de cette bédé: j'ai bien du la lire 5 ou 6 fois quand j'étais plus jeune. Une enquête policière bourrée d'humour, et qui se laisse vraiment dévorer, par le génial créateur de Chlorophylle et Sibylline... C'est frais et intelligent comme tout...

09/01/2003 (modifier)