Les Années Ventoline

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

L'arrivée dans les années soixante-dix d'un médicament, la Ventoline, va révolutionner la vie de l'adolescent. Une véritable délivrance. Grâce à la Ventoline, Mahmoud se sent comme Popeye découvrant les épinards. Hélas, il abuse de l'inhalateur miracle et frise l'attaque cardiaque. Une nouvelle ère commence pour Mahmoud.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Adolescence Autobiographie La Côte d'Azur Maladies et épidémies

L'arrivée dans les années soixante-dix d'un médicament, la Ventoline, va révolutionner la vie de l'adolescent. Une véritable délivrance. Grâce à la Ventoline, Mahmoud se sent comme Popeye découvrant les épinards. Hélas, il abuse de l'inhalateur miracle et frise l'attaque cardiaque. Une nouvelle ère commence pour Mahmoud. Il est envoyé en pension à Nice, dans la clinique spécialisée dans les maladies respiratoires, 'Les Jours plissés', où il sera soigné tout en poursuivant ses études... C'est aussi pour Mahmoud une ouverture vers un autre milieu social. Le petit môme de Toulon, issu d'une famille immigrée et vivant dans un milieu modeste, qui partageait sa chambre avec ses frères, est déstabilisé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Novembre 2007
Statut histoire Série en cours (3 tomes prévus) 1 tome paru
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Les Années Ventoline
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

23/12/2009 | Ems
Modifier


Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

J'avais lu les années Ventoline sans être réellement convaincu. Si Farid Boudjellal se montrait parfois un peu poétique, utilisant une belle langue pour écrire l'histoire de Mahmoud, le rythme choisi était parfois trop désordonné. Ce défaut se retrouve, exacerbé, dans le nouvel album, "Le Cousin Harki". Ici Mahmoud n'est plus qu'un personnage au milieu d'une demi-douzaine d'autres, lesquels semblent errer dans une histoire sans queue ni tête ; on a un peu l'impression d'avoir plusieurs nouvelles graphiques raccrochées tant bien que mal ensemble, pour un résultat un peu désastreux. On décroche assez vite, en essayant toutefois d'apprécier les quelques passages cohérents ou bien écrits. Sur le plan graphique, j'ai l'impression que Boudjellal veut trop bien faire, utilisant des cadrages audacieux ou des constructions un peu inattendues, tombant presque à chaque fois à côté de ses intentions : le dessin est difficile, manque de maîtrise, et les couleurs sont... fades. Un comble pour un auteur présent depuis aussi longtemps dans le milieu... Bof.

03/04/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Cette BD est agréable à lire mais le contenu m'a peu intéressé. Le sujet de l'asthme est traité de loin car il est assez binaire : on l'a ou pas... Il est ensuite difficile de développer. Cette BD fait suite à Petit Polio alors qu'il a grandi mais rencontre ce nouveau problème pour lequel il faudra attendre plusieurs années et l'arrivée de la Ventoline. Il en abusera de suite et mettra sa vie en danger pour ensuite aller en clinique spécialisée. La suite est un roman graphique assez classique où l'on suit le quotidien de quelques personnages. Le dessin ne m'a pas plu, il parait trop chargé à cause des bulles envahissantes et des couleurs mal choisies. Inversement on a le droit à des pages de garde pour les chapitres et quelques doubles pages remplies par un seul dessin. J'aurais aimé une meilleure répartition et un juste équilibre dans les tailles de cases pour plus de lisibilité. Sur le fond ce n'est pas mauvais, mais la forme ne me plait pas. Ce tome peut se suffire à lui-même au cas où il n'y aurait pas de suite.

23/12/2009 (modifier)