Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Présidente

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Et si Marine Le Pen gagnait les élections présidentielles en 2017 ?


Politique

L’universitaire et historien François Durpaire et le dessinateur Farid Boudjellal racontent l’onde de choc qui suivrait en France et en Europe. Aidés d’une équipe d’experts, ils nous font assister à l’inimaginable : l’intronisation de Marine Le Pen, la composition d’un nouveau gouvernement, l’application minutieuse et à marche forcée du programme du Front National. Née de la guerre d’Algérie, la Ve République donne au Chef de l’État les pouvoirs les plus étendus de toutes les démocraties du monde. Comment Marine Le Pen pourrait-elle en profiter ? Quels contre-pouvoirs pourraient s’y opposer en France et en Europe ? La Présidente raconte cette histoire-là. (texte : Les Arènes)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Novembre 2015
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série La Présidente
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/11/2015 | Spooky
Modifier


Par cac
Note: 3/5

Sujet d'actualité, cette bande dessinée d'anticipation parue en 2015 imagine l'arrivée de Marine Le Pen au pouvoir. Trump est président des USA et les personnalités politiques de la campagne qui s'expriment au moment des résultats sont bien, entre autres, Fillon, avec ses affaires, Hamon, Macron ou encore Mélenchon. Sur les premières planches je m'étais dit que les auteurs avaient des sacrés dons de voyance... mais il s'agit en fait d'une version légèrement modifiée publiée en mars 2017, et actualisée avec les derniers événements. Le premier tome aborde la victoire, la passation de pouvoir, la photo officielle puis différents événements comme la fête nationale, et les réformes annoncées dans le programme du FN, tel qu'un référendum pour la sortie de l'Euro, la fermeture des frontières, la sortie de l'OTAN et une dérive vers un état policier avec une surveillance numérique généralisée. Je n'ai pas tout compris concernant les considérations économiques et les conséquences d'un retour au franc. D'ailleurs mêmes les personnages n'y semblent rien comprendre. On suit un quatuor vivant à Belleville, sorte de melting-pot représentatif, avec une grand-mère ancienne résistante qui héberge une femme originaire d'Afrique, cette dernière finit en situation irrégulière et expulsée, ainsi que les petits-fils, un blanc et un arabe. Ensemble ils montent un blog de résistance pour contrer la désinformation du nouveau gouvernement. Intéressant exercice, assez réaliste je pense avec pas mal d'experts de la politique dans la réalisation de cette série. Le dessin photo-réaliste ajoute de la crédibilité au discours. On sera fixé très prochainement sur la vision prophétique ou pas de cet album...

22/04/2017 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Et si Marine Le Pen gagnait la Présidentielle de 2017 ? C'est sur ce postulat, franchement anxiogène en ce qui me concerne, que François Durpaire, historien et universitaire spécialisé dans les questions de diversité culturelle, a construit son récit. Celui-ci a l'avantage d'être, sinon complet, d'une synthèse intéressante. Nous avons ainsi un rapide rappel de l'ascension politique du Front National, qui n'avait quasiment pas d'existence jusqu'au début des années 1980, jusqu'à 2015, en passant par le "pic" à la présidentielle de 2002. Une fois que MLP passe au pouvoir, Durpaire nous montre donc comment elle et son parti vont composer le gouvernement (avec des surprises et des semi-surprises) puis investir les différents domaines : activité économique (avec sortie de l'Euro), politique d'immigration (avec fermeture des frontières et "priorité nationale" sur les offres d'emploi...), relations étrangères (qui se réduisent à du copinage avec la Russie)... Il manque la politique environnementale, la culture, la justice, l'éducation nationale, l'agriculture... Sans doute par manque de place, même si l'album comporte 150 pages. On voit donc le FN appliquer petit à petit son programme liberticide, le pays se trouvant dans une impasse politique en l'espace d'environ 9 mois, et une alternative encore plus effrayante. Parallèlement nous sommes dans une cellule familiale recomposée, avec une grand-mère ancienne résistante, qui a recueilli chez elle une réfugiée d'origine sénégalaise, et ses deux petits-enfants, lesquels partagent le même dégoût pour le déroulement des évènements et vont tenter, avec leurs armes, de dénoncer et combattre le nouveau régime. Trois choses m'ont cependant un peu énervé. La prétention concernant l'orthographe, puisqu'on nous indique que les extraits du programme du FN sont livrés sans correction. Il eût été de bon aloi de faire de même dans la BD elle-même, car même sans crier à l'excommunication par les extrémistes de l'orthographe, il y a des fautes un peu bêtes. Et puis par ailleurs, imaginez ce que serait le futur, excusez-moi, mais ce n'est pas de l'uchronie (qui est une réécriture de l'Histoire, donc du passé), mais de l'anticipation... Et troisième chose, l'appui presque systématique sur les présentateurs de BFMTV. Je comprends bien cet ancrage, puisque Durpaire a pris l'expertise de certains consultants de la chaîne (sur l'économie, les relations internationales). Mais du coup on a presque l'impression que c'est la seule chaîne d'infos qui existe et qui propose un regard d'expertise croisée. Petit intermède personnel, je pense que c'est celle qui, après TF1, pratique le plus le sensationnalisme et le populisme, alimentant nos peurs et nos haines. Fin de l'aparté. Ceci étant précisé, il s'agit sans nul doute d'un ouvrage précieux, qui concerne notre Histoire immédiate. Espérons -mais ce n'est que mon souhait personnel- qu'il ne soit pas prophétique... Plusieurs mois plus tard, après les tragiques évènements qui ont secoué le pays, la popularité du FN est repartie de plus belle, et nos auteurs ont remis le couvert, pour imaginer l'état de la France à la fin du mandat de Marine Le Pen. Ce n'est bien sûr pas reluisant du tout, les gens sont traqués grâce à leurs smartphones flexibles, les camps de rétention de réfugiés (je réfute le terme de "migrants") sont encadrés par des robots qui tuent au moindre geste déplacé, et des milices citoyennes dont le point commun est des têtes de cochons se constituent... A l'approche de l'élection présidentielle de 2022, la présidente sortante se retrouve face à un représentant de la société civile, d'origine arabe et propre sur lui... Bien trop gênant... Mais son plus grand ennemi est intérieur, et le futur mandat s'annonce encore plus sombre, d'autant plus qu'un nouvel axe (et je n'utilise pas ce terme sans réfléchir à ce qu'il évoque) mondial est en train de se constituer... François Durpaire a changé son fusil d'épaule en ne s'appuyant plus sur les media, mais sur une famille de "bons Français", qui se déchire sur toutes ces questions. Parallèlement nous avons l'histoire de cet homme dont la femme et la fille sont restées au Sénégal, et qu'il ne (re)verra probablement jamais... Pas inintéressant, mais presque anecdotique dans le processus narratif. Les auteurs remettent une couche dans un tome 3 qui aborde les premiers mois de la mandature ayant succédé à celle de Marine Le Pen. C'est difficile à croire, mais c'est encore pire. L'opposition est muselée, on s'approche d'un Etat d'urgence permanent, et le pouvoir se rapproche de certaines multinationales prêtes à construire une société encore plus liberticide et repliée sur elle-même que précédemment. On n'est pas loin du cauchemar sociétal absolu. Le scénario est un peu meilleur que dans le tome 2, l'arrivée de Laurent Muller (jusqu'ici "simplement" éditeur de l'ouvrage) en tant que co-scénariste y est probablement pour quelque chose. La fin de l'album (qui marque peut-être la fin de cette série de politique-(pas-si)fiction(que ça) propose un nouveau virage, avec des acteurs quelques peu inattendus, mais en prise avec l'actualité toute récente. C'est Farid Boudjellal, dont l'oeuvre a toujours été traversée par la mixité culturelle et ethnique, qui se colle aux pinceaux, si je peux dire, puisque l'album est en niveaux de gris. Il émarge ici dans le photo-réalisme, au sens premier puisque son dessin est largement inspiré de clichés existants, ce qui donne un aspect un peu figé aux différentes scènes, et provoque donc un sentiment de malaise. Je ne sais pas si c'est voulu, mais cette ambiance m'a glacé, tout comme le sujet de l'album. Mais tout de même, tout cela fait froid dans le dos...

09/11/2015 (MAJ le 31/03/2017) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

La Présidente est une oeuvre de politique fiction comme je les affectionne. Elle part du postulat que c'est Marine Le Pen qui va gagner les élections présidentielles de 2017 en France. Ainsi, l'auteur pense qu'elle réussira à franchir le fameux plafond de verre dont les médias ont tant parlé. Le constat actuel est pourtant que son parti dispose que d'assez peu d'élus sur l'ensemble du territoire, que les scores aux différentes élections ont considérablement varié avec un maximum de 24,86% aux élections européennes, voir 28% au premier tour des régionales avec une nette déficience sur les réserves de voix. Il est vrai qu'un tiers des français sont plutôt favorables à ses idées. Il suffit juste que je regarde autour de moi: il y a ma hiérarchie professionnelle composée de hauts cadres et non des piliers de comptoir, ainsi que la plupart de mes collègues ainsi que des connaissances proches auxquelles je n'aurais jamais pensé et enfin certains membres de ma propre famille. Bref, ils sont déjà bien implantés dans la société avec des idées telles qu'on est chez nous, la préférence nationale, l'arrêt de l'assistanat etc... Pourtant, j'ai un peu de mal à y croire. le scénario se base sur un affrontement entre Marine et Hollande. Or, ce dernier vient de se retirer de la course il y a quelques jours de cela. Par ailleurs, un autre ancien président de la République, de droite cette fois-ci, n'a pas passé le cap des primaires de son parti dont il était pourtant également le chef de file. Bref, plusieurs des hypothèses de l'auteur ne se sont pas vérifiés pour réunir les conditions à l'élection de Marine le Pen. Pour autant, il n'avait pas vu l'émergence de Juppé alors qu'en 2015 il était le grand favori des sondages. Il voyait Fillon à la présidentielle mais avec des candidatures dissidentes à droite et au centre (Bayrou). De plus, il voyait l'élection d'Hillary Clinton aux Etats-Unis sans prévoir la vague du populiste Donald Trump. On ne peut pas dire qu'il avait tout faux ou parfois, cela a dépassé ses prévisions. J'avoue que moi-même, je ne pensais pas qu'il y aurait un Brexit ou une élection américaine qui porterait un milliardaire mégalomane à la tête de la première puissance mondiale. Le constat que je me fais est sans appel: tout est désormais possible. Si cela n'a pas lieu en 2017, alors cela pourrait se produire en 2022. Bref, c'est une lente marche inexorable vers une fausse nouveauté pour des jeunes qui n'ont jamais connu les années noires. Je me suis demandé ce que penserait le tiers des français qui lirait cette bd très engagée dans un combat contre l'extrême-droite. Ils ne vont pas aimer, c'est certain et ils diront que c'est une caricature haineuse et mensongère. Mais après tout, c'est bien l'échec de la droite et de la gauche qui vont conduire à ce résultat déplorable. Je pousse le raisonnement plus loin: à quoi sert de lire cette bd si on est déjà convaincu que cela serait un mal pour le pays ? Est-ce une énième alerte salutaire et lucide ? J'avoue quand même avoir été assez surpris par la fin du premier tome. C'est une thèse qui a été jusqu'ici peu exploitée et qui est très intéressante. Je ne la dévoilerais pas pour ne pas spolier et vous donner l'envie de la découvrir. Cela fait peur, c'est tout ce que je peux dire. C'est une projection dans l'avenir qui est cohérente, intéressante également et bien imaginé. C'est assez riche et documenté. J'ai bien aimé la lettre de Fati à l'attention de la mamie bienveillante Antoinette qui fut jadis une résistante. Je comprends fort bien ces français de coeur ayant un nom d'origine étrangère et qui se verront peut-être chassé du seul pays qu'ils ont connu. Est-ce que l'on tombe pour autant dans le catastrophisme ? Seul l'avenir nous le dira. Cependant, on ne pourra pas dire qu'on nous avait pas prévenu. Il y a d'ores et déjà trop de signes nauséabonds.

04/12/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une bd politique-fiction qui montre ce qui pourrait se passer si Marine le Pen devenait présidente. Il y a des passages intéressant dans cet album. J'aime bien notamment la réaction des personnalités face à l'élection de Marine le Pen quoique ça m'ait un peu ennuyé que lors de la garden-party qu'on ne nomme pas tous les invités car n'étant pas français je ne les ai pas tous reconnus et je ne suis pas certains d'avoir bien reconnu certains d'entre eux. Malheureusement, il y a aussi des passages moins intéressants. Je n'ai pas trop compris les passages sur l'économie et je ne me suis pas attaché aux personnages fictifs qu'on suit tout le long de l'album. Et puis c'est qui ce gros méchant qui sort de nulle part vers la fin de l'album ? J'ai eu aussi parfois de la difficulté avec le dessin. Au final un bon album, mais avec des défauts qui font en sorte que cet album ne m'ait pas trop marqué.

23/10/2016 (modifier)
Par yaglourt
Note: 2/5
L'avatar du posteur yaglourt

Un bon exercice de politique-fiction, donc une bonne idée sur le fond (malgré qu'une victoire du FN en 2017 paraisse aujourd'hui irréaliste). Par contre c'est catastrophique sur la forme : textes lourds et didactiques, dessin figé, impersonnel voire raté pour certains personnages. Donc c'est un essai manqué pour moi.

17/12/2015 (modifier)