Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Paroles de poilus

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

La guerre de 14-18 racontée à travers des lettres de « Poilus ». Les soldats, envoyés au front, décrivent leur enfer sous la plume aiguisée d’auteurs de renom. Camaraderie, horreurs de la guerre, situations absurdes… Paroles de Poilus capte des moments uniques, humains ou inhumains de ce terrible chapitre de l’Histoire. Cet ouvrage exceptionnel a réuni, pour ce témoignage poignant, de grands dessinateurs (Alary, Boucq, Gimenez, Lauffray…)


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Collectif Paroles Première Guerre mondiale Témoignages

La guerre de 14-18 racontée à travers des lettres de « Poilus ». Les soldats, envoyés au front, décrivent leur enfer sous la plume aiguisée d’auteurs de renom. Camaraderie, horreurs de la guerre, situations absurdes… Paroles de Poilus capte des moments uniques, humains ou inhumains de ce terrible chapitre de l’Histoire. Cet ouvrage exceptionnel a réuni, pour ce témoignage poignant, de grands dessinateurs (Alary, Boucq, Gimenez, Lauffray…)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Octobre 2006
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Paroles de poilus

31/05/2008 | Erik
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

J’ai lu la version petit format éditée par Librio à prix modique (4 euros). Difficile de noter cette bd qui illustre des lettres de poilus. Comme certains de mes prédécesseurs, je pense que les dessins n’ajoutent rien de plus à l’intérêt du sujet traité. J’aurais pu tout aussi bien lire le recueil des lettres édité par Librio et en éprouver la même satisfaction. Ceci est d’autant plus vrai que chaque histoire commence par une copie de la lettre qu’elle illustre. Je me suis donc contenté de regarder les images par la suite. J’ai bien apprécié l’agencement des lettres suivant les saisons. "Le rêve de Pétain" qui ouvre et clôt ce livre en dit long sur la mentalité des gradés et en dit plus sur le choix du soldat inconnu. Un livre mémoire. A lire.

12/11/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après avoir vu ces derniers jours des superbes reportages sur la première guerre, j'ai trouvé fade et indigeste ce one-shot. Certes l'intention est louable, mais la BD n'est pas le support idéal pour ce type de témoignage. Beaucoup d'auteurs talentueux participent à cet ouvrage mais cela rend l'ensemble d'autant plus "inconstant". J'ai personnellement peiné pour en venir à bout. J'adore les BD documentaires mais celle ci n'est pas passée, les récits sont trop courts, pas assez développés. A découvrir quand même.

16/11/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Voilà un collectif de qualité mais je ne suis pas convaincu par l'intérêt du format BD pour cela. C'est en effet un recueil de lettres de poilus, une correspondance authentique de soldats sur le front vers leurs proches ou dans leur journal intime. Cela prend parfois la forme de poèmes mais le plus souvent ce sont des adresses directes en langage familier à leurs épouses, familles et autres. On y trouve même une lettre officielle vers une administration civile, comme quoi même durant la guerre, la vie et ses petits tracas continuent. Sur le plan historique, c'est très intéressant. C'est surtout cette authenticité et la découverte de la petite biographie de chacun des auteurs de ces lettres qui apportent un plus à cet ouvrage. Le dessin est variable d'un dessinateur à l'autre mais il est le plus souvent de bon niveau. Certaines planches, notamment celles du récit d'intro et de conclusion avec Pétain, sont très réussies. Mais je n'ai pas vu souvent l'intérêt d'illustrer ces lettres de poilus. Certaines histoires tiennent plus de la suite d'illustrations accompagnant le texte sans que l'on puisse facilement passer de l'un à l'autre. Certains auteurs ont même fait le choix de rendre finalement le texte quasiment illisible, préférant peut-être que le lecteur lise la lettre typographiée avant de regarder leurs images. Ce choix-là ne m'a pas plu. Seuls quelques récits à mes yeux réussissent bien à amalgamer texte et BD en un tout qui apporte vraiment une raison à cette adaptation. Ceux-là m'ont bien plu. Les autres m'ont paru dispensables. La version en texte et sans image m'aurait suffi bien souvent. Même si je dois admettre que, sans l'aspect BD, je n'aurais probablement pas lu un tel ouvrage de sitôt.

17/09/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Paroles de poilus était d'abord et surtout un ouvrage de Jean-Pierre Guéno et de Yves Laplume vendu à plus de 1.5 millions d'exemplaires. Un succès tel qu'il fait partie aujourd'hui des programmes scolaires. On y apprend des faits nouveaux qui étaient jusqu'ici cachés, grâce à ces témoignages du passé. L'univers de la bande dessinée permettant de toucher des publics plus larges, le chef d'oeuvre y fut adapté dans ce format en sollicitant une vingtaine de dessinateurs en leur donnant carte blanche. Chaque auteur a choisi l'une des vingt plus belles lettres de paroles de poilus pour donner un sens à ces mots écrits dans la boue des tranchées de la Première Guerre Mondiale. Les auteurs ne sont pas des moindres : Bajram, Guarnido, Herenguel, Gimenez, Lepage... La plupart sont de l'écurie Soleil qui a produit cette adaptation. Ce n'est pourtant pas le genre de la maison. On pourrait aller vite en besogne pour les accuser d'opportunisme. Au vu du résultat et même sur le procédé, je ne suis pas d'accord avec ce point de vue. J'éprouve aujourd'hui beaucoup de compassion pour ces hommes qui étaient des millions de mobilisés qu'on envoyait à la mort. Parallèlement, j'ai beaucoup de haine pour ces états-majors incompétents qui n'hésitaient pas à se servir de la propagande pour masquer la cruelle vérité. On doit avoir un devoir de mémoire pour ne jamais permettre à certains gouvernants avisés de précipiter les plus grandes démocraties du monde dans des guerres monstrueuses. Certaines lettres m'ont fait pleurer tant cette guerre était effroyable de bêtise humaine. D'autres nous poussent à mener une véritable réflexion. Il y a un véritable effort sur le dessin qui colle à cette triste réalité. Je préviens d'avance qu'on a du mal à digérer une telle oeuvre... trop d'émotion. J'ai été captivé, ému et troublé par ces lettres. Je recommande cette lecture.

31/05/2008 (modifier)