Sunlight

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Au fond d’un gouffre : personne ne vous entend crier


Christophe Bec École européenne supérieure de l'image La vie sous terre

Trois jeunes amis passionnés de spéléo, Kévin, Caro et Emma, décident de partir explorer les ruines d’une mine désaffectée. Mais à peine entrent-ils qu’ils font une chute vertigineuse à travers un puits mal scellé. Pris au piège au fond d’un gouffre où pas un rayon de lumière ne parvient, où il n’y a rien hormis de l’eau croupie, ils n’ont plus qu’une chose à faire : attendre les secours.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Octobre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sunlight
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

15/02/2015 | jurin
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Sunlight, c’est vraiment le récit d’horreur de série B type, à mes yeux. Il est bourré de clichés, de déjà-vu mais accommodés avec talent et maîtrise. Finalement, on se laisse prendre par le récit, on se laisse avoir, on se laisse emporter… car on a la conviction qu’on va obtenir ce pour quoi on est venu : un récit d’horreur fantastique qui vaut plus pour son ambiance et ses personnages (caricaturaux mais on s’en fout, ce sont ceux que l’on attend) que pour l’originalité de son scénario (un peu vide, il faut le reconnaître). Le dessin convient parfaitement au genre. Malgré le côté sombre de cet univers, le trait reste toujours bien lisible. Les personnages sont bien typés et les décors sont suffisamment précis pour que l’on comprenne où on est… et suffisamment sombres pour que l’on devine ce que l’on ne voit pas. Le twist final est bien amené. L’habitué de ce genre de récit ne se fera sans doute pas avoir. Les autres ne sentiront pas le coup venir. A titre personnel, je me suis bien dit qu’il y avait un truc bizarre à un moment… mais sans être sûr qu’il s’agissait d’un découpage volontaire ou d’une simple erreur dans le séquençage. Je n’ai donc pas été spécialement surpris… mais j’ai avancé sans certitude. C’est bien là l’essentiel lorsqu’on lit un récit à suspense. Une bonne pioche. Certainement à emprunter, voire même à posséder si vous êtes amateurs du genre et que relire un récit à suspense en ayant la solution finale (et donc avec nettement moins de suspense, du coup) ne vous refroidit pas.

03/10/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je trouve ce sunlight pas trop mal même si on aura du mal à voir de la lumière au fond de ce trou perdu. Trois amis font une randonnée de spéléologie à leurs risques et périls dans une mine désaffectée. On croit qu'on va s'embarquer dans une histoire fantastique avec une bonne dose d'horreur ce qui est plutôt le fonds de commerce de Christophe Bec. Or, cela semblera assez commun mais l'angoisse est bien présent dans ce huis-clos souterrain. J'ai plaisir à retrouver le dessinateur de la série Elysée République actuellement à l'arrêt. C'est toujours étonnant de voir la différence quand on passe de la couleur au noir et blanc. Le trait est diablement efficace et fait penser à Walking Dead ce qui est une bonne référence en soi. On ne sera pas sous les sunlight des tropiques mais cela vaut quand même le coup !

12/03/2016 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Le pitch est accrocheur et le nom de Christophe Bec est souvent un gage de qualité, notamment quand il crée des récits aux ambiances dérangeantes ou claustrophobiques. Malheureusement, cette fois, ça fonctionne un peu moins bien car il ne réussit pas complètement à mettre en place une atmosphère « flippante ». D’autant que l’histoire manque un peu d’action et de rebondissements. Bec « meuble » donc en développant ses personnages avec de nombreux flashbacks mais sans parvenir à les rendre suffisamment attachants. Néanmoins, il faut bien reconnaitre que l’album se lit sans peine et avec un certain plaisir. La narration est fluide et l’histoire est bien menée, servie d’ailleurs par un dessin noir et blanc de bonne qualité. Au final, Sunlight est une BD sympa et plutôt efficace mais dont la lecture n’est en rien indispensable.

08/10/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un one-shot qui se laisse lire. Comme souvent avec Christophe Bec, je trouve que son scénario est efficace, mais pas du tout mémorable. L'idée que trois jeunes gens sont prisonniers dans une mine souterraine est intéressant sauf que malheureusement les personnages ne sont pas du tout charismatiques. Cela a fait en sorte que je me foutais de leur sort alors que si je m'étais attaché à eux j'aurais ressenti de la tension tout le long de l'histoire. Par exemple, si j'avais souhaité qu'ils réussissent à s'en sortir (ben oui c'est triste lorsqu'un personnage que j'aime meurt) alors que là je ne ressentais que de l'indifférence. Et puis lorsque Bec essaie d'approfondir un de ses personnages, cela n'a pas marché avec moi. Le dessin en noir et blanc est pas mal.

03/07/2015 (modifier)
Par jurin
Note: 3/5

Sunlight est une BD qui introduit une nouvelle collection de one shot en noir et blanc, couverture souple et format comics. La maison d’édition Glénat annonce déjà les trois prochains titres de cette collection « Flesh & Bones ». ce premier one shot nous embarque dans un huis clos souterrain passionnant.Trois amis pratiquant la spéléologie « sauvage » chutent accidentellement dans un puits d’une vielle mine désaffectée. Très vite la lutte pour la survie est engagée, angoisse et désespoir s’emparent de nos jeunes sportifs , Christophe Bec excelle dans ce type de récit , assez vite il installe une ambiance lourde et oppressante dans un cadre assez lugubre. Le scénario est efficace , la lecture agréable ,difficile de ne pas rester la tête dans le guidon au fil des pages, lecture facile mais efficace. Objectif réalisé pour ce premier one shot , même si certaines scènes m’ont semblé proches du ridicule notons aussi un manque de charisme des différents personnages. Le dessin noir et blanc est assez beau ,bien travaillé , dessin type « walking dead » mais en mieux. Une BD distrayante sans plus 3/5.

15/02/2015 (modifier)