Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires - Le Dossier Noir (The League of Extraordinary Gentlemen: Black dossier)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

En 1958, la Grande Bretagne sort tout juste de la dictature de Big Brother. Mina Murray et Alan Quatermain Jr refont surface afin de s'emparer du "Dossier noir" qui raconte l'histoire de la Ligue des Gentlemen extraordinaires.


Alan Moore Auteurs britanniques DC Comics La Ligue des Gentlemen extraordinaires

Après la Seconde Guerre mondiale, la Grande Bretagne a connu une période de chaos qui a permis à Big Brother d'instaurer un régime totalitaire à la suite du coup d'État de 1948. C'est à cette période que la Ligue des Gentlemen extraordinaire ou groupe Murray s'est dissoute et que ses membres ont disparu. En 1958, alors que le pays retrouve une vie normale après la chute de Big Brother, Mina Murray et Alan Quatermain Jr réapparaissent pour s'emparer du Dossier noir qui réunit les documents concernant les activités des différentes Ligues ayant servi l'Angleterre depuis le XVIIe siècle. Tandis que Mina et Alan fuient les services secrets britanniques qui essaient de remettre la main sur le dossier, ils en profitent pour prendre connaissance de ces informations hautement confidentielles.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Octobre 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Ligue des Gentlemen Extraordinaires - Le Dossier Noir
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/02/2014 | Eric2Vzoul
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je conseille de lire cet album avant Century vu que cela explique certains trucs. En fait, si je ne me trompe pas, cet album a été fait avant Century, mais je ne le savais pas parce qu'en français il a été publié après, ce qui est je pense stupide. Ce que j'ai aimé dans cet album est le dossier qui reprend des textes et des bandes dessinées imaginaires. L'histoire en tant que telle m'a rapidement ennuyé sauf pour la parodie de James Bond. Je ne me suis toujours pas attachés aux personnages et si c'est moins compliqué que Century, le scénario m'a laissé indifférent.

24/03/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Eric2Vzoul

Ce Dossier noir constitue un complément que les admirateurs de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires apprécieront. Mais il est surtout indispensable pour quiconque s'aviserait de vouloir comprendre quelque chose à la seconde époque, La Ligue des Gentlemen Extraordinaires Century. Dans cette dernière série, Alan Moore a construit une intrigue extrêmement compliquée, remplie d'allusions hermétiques, qui en rendent le propos à peu près incompréhensible pour le néophyte. Il y est souvent fait référence à un Dossier noir que les éditions Panini ont enfin eu la bonne idée de traduire et de publier. Le fil directeur est constitué par une bande dessinée classique, dans le style des autres séries de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, qui raconte comment Mina Murray, secondée par le pâle Alan Quatermain Junior, réussit à s'emparer du "dossier noir" en piégeant cet imbécile suffisant de James Bond, puis la course poursuite qui s'ensuit à travers la Grande Bretagne. Cette partie de l'ouvrage est correctement réalisée, mais avec les tics habituels d'Alan Moore qui à force de suggérer sans jamais rien expliquer finit par devenir totalement abstrus. Le plus intéressant se trouve entre les chapitres de cette BD. Alternant récits dessinés, extraits de romans illustrés, de pièces de théâtre, de correspondances, des rapports confidentiels, des cartes postales, un schéma en coupe du Nautilus et même une de ces "Tijuana Bibles" auxquelles Moore faisait déjà allusion dans les Watchmen, les auteurs livrent par bribes nombre d'informations qui éclairent enfin beaucoup d'allusions jusque là restées obscures dans les deux cycles de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires. On sent que les deux auteurs se sont bien amusés. Ils se livrent à un exercice de style littéraire et graphique, on réalisant ces différents documents "à la manière de", avec un incontestable talent. Ils prennent autant plaisir à ajouter quelques chapitres aux mémoires de Fanny Hill ou aux aventures du Jeeves de P.G. Wodehouse, qu'à inventer une pièce oubliée de Shakespeare ou à écrire des messages diplomatiques sur des cartes postales absurdes. Le livre recèle des surprises puisque la texture même du papier change entre les différentes pièces du dossier, qu'une "Tijuana Bible" érotique en format original y est insérée et que la fin de l'ouvrage est constituée de planches en 3D que l'on doit lire à l'aide des lunettes fournies. Le Dossier noir est donc un bel objet d'édition. En ce qui concerne son contenu, c'est du Alan Moore : très bavard, incontestablement inspiré, pas toujours explicite, souvent sibyllin. Certaines pièces du dossier me sont tombées des mains. Par exemple la partie censée être un extrait du roman intitulé le grand éternel halluciné écrite dans le style "beatnik" que Moore a vraiment dû écrire sous acide. D'autres m'ont carrément donné la migraine, comme les planches en 3D. Mais dans l'ensemble, les constants changements de style de ce volumineux dossier noir rendent sa lecture assez agréable. Cet album constitue une tentative talentueuse et érudite pour donner de l'épaisseur à l'uchronie multiséculaire qui constitue la trame des différents cycles de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires. Intention ambitieuse, mais pas toujours aisée à aborder, voici une bande dessinée qui vous occupera durant quelques heures.

25/02/2014 (modifier)