Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Griffe blanche

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Découvrez les aventures d'une femme pas comme les autres, dans une Chine fantasmée...


Guerrières Serge Le Tendre

Ce 1er épisode de Griffe Blanche s'ouvre sur la victoire de Taho-le-Vif qui, après une longue traque, terrasse enfin le Dragon-Roi, animal totem de son peuple. Dans un dernier souffle, la créature, une femelle, révèle au jeune homme qu'elle est la dernière représentante de son espèce et que c'était avant tout pour protéger son oeuf qu'elle avait lutté. Taho prend alors conscience que c'est lui qui devra désormais veiller sur ce dernier et l'amener jusqu'à ses frères. Taho hérite d'une lourde mission, car la vie de son peuple dépend désormais de celle de cet enfant dragon ! Accompagné de Griffe blanche, une femme aux cheveux blancs experte en arts martiaux, il va accomplir un long voyage et tenter de racheter sa faute... (texte : Dargaud)

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Avril 2013
Statut histoire Série terminée (un cycle terminé, pas d'autres cycles prévus) 3 tomes parus
Couverture de la série Griffe blanche
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

06/04/2013 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Le Grand A

J’ai longtemps repoussé ma lecture de Griffe blanche, ne trouvant pas les couvertures très alléchantes. C’est assez trompeur sur la marchandise car une fois le livre ouvert j’ai succombé au dessin d’Olivier TaDuc et son style semi-réaliste qui m’a beaucoup rappelé celui de Claire Wendling sur Les Lumières de l'Amalou. Et ce travail à la couleur directe est un vrai régal pour les yeux, c’est vraiment ce que je préfère dans la bande-dessinée. Toutefois si je pouvais faire quelques reproches se serait sur l’absence de dessin en pleine page rajoutant un côté über épique. Je regrette aussi le manque de recherches quant au design des décors car pour une série de fantasy historique se déroulant dans une Chine fantasmée je trouve le worldbuilding un peu bateau. Mais peut être que tout cela va se décanter par la suite, on attend peut être un second cycle après le tome 3. Concernant le scénario, c’est ma 4ème incursion dans une œuvre signée Serge Le Tendre et c’est peut être la dernière. Je trouve ses histoires linéaires et d’une « chiantise ». A part le dessin je ne retiens quasiment rien de ma lecture, comme sur Golias c’est « bof » en résumé. Griffe blanche qui est censée être l’héroïne de cette histoire n’est pas davantage mise en avant que d’autres personnages comme Taho ou Dame Shatira. A moins qu’elle se révèle dans le dernier album je ne comprends pas pourquoi la série porte son nom. Et puis elle ne m’a pas convaincue en guerrière impitoyable et dangereuse. Ses combats son mollassons (mais peut être est-ce la faute au dessinateur, je ne sais pas). Au final ça se laisse lire sans difficulté mais ce n’est pas une série qui révolutionnera le genre. C’est dommage car les histoires de fantasy ayant pour cadre la Chine sont assez rares en BD. Bon je conseille tout de même l’achat car j’ai des critères assez exigeants dans ce genre-là mais je reconnais volontiers que d’autres qui le sont moins peuvent trouver ce récit divertissant. A suivre. MISE A JOUR 17/03/2016 Après avoir bouclé ma lecture de la première trilogie, ma notation ne changera pas ni mon impression générale d'ailleurs. Comme je l'ai dit le dessin est égal à lui-même, du grand art, et une mention spéciale pour Jean Bastide qui officie sur les couleurs du tome 3. Pour moi il est actuellement un des tout meilleurs coloristes. J'ai trouvé qu'il y avait de l'idée avec la révolte de la cité des singes du tome 2 ainsi que les astres flottants du tome 3 et leurs chutes en guise d'Armageddon. Mais cela manque incroyablement d'intensité dramatique, de suspense, ces récits sont divertissants mais ils sont cousus de fil blanc et je les trouve mal ficelés. Je vais me faire un peu langue de vipère mais je me demande sincèrement si cette série aurait trouvé un éditeur si le nom du scénariste n'était pas Serge Le Tendre parce que, clairement, je trouve sa façon de conter une histoire assez désuète, ça manque de punch quoi. On lit Griffe Blanche on dit "ah ouais, cool, c'est banal, mais sympa". Frustrante cette série.

22/06/2014 (MAJ le 17/03/2016) (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Je suis déçue car après le premier tome qui semblait être de la pure fantasy avec des dragons comme j'aime, il faut attendre l’avant-dernière page du troisième tome pour qu’un seul d’entre eux daigne remontrer le bout de sa gueule enfarinée. Entre temps on a une histoire de guerre des clans et de vengeances personnelles, qui sont plutôt dans la veine d’un médiéval fantastique pas très passionnante par ailleurs, avec la scène de l'attaque des singes que j'ai trouvée assez incongrue. J’ai décroché au fil des pages et survolé la deuxième moitié du troisième tome juste pour le plaisir des yeux. Un petit mot pour Griffe Blanche qui porte le nom de la série, elle m’a trop ennuyée celle-là, trop parfaite, trop sûre d’elle, elle m’a gonflée pour résumer et puis je n'ai jamais pu me faire à sa tronche. C’est dommage car le dessin est totalement dans mes goûts, de belles couleurs chaudes, des personnages expressifs, de jolis décors et surtout une constance absolue, il n’y a ni dégradation ni amélioration, c’est parfait pour rentrer dans un univers.

16/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Taduc et Le Tendre se retrouvent après Chinaman et restent dans le Chinois si l'on peut dire, avec cette épopée bien construite aux allures de western asiatique. D'après Spooky, l'action se passe dans une Chine fantasmée, moi je veux bien, on est tellement mal informé sur la Chine médiévale que c'est sûrement le cas, et aussi l'aspect fantasy historique est assez marqué, et ce dès le début qui démarre en force avec l'épisode du dragon. Je m'attendais encore à un décor japonais, avec des rivalités entre tribus et seigneurs rythmées par des combats incessants et ennuyeux, et je suis agréablement surpris ; d'abord, ce n'est pas au Japon mais en Chine ancienne, et le récit exploite la lutte de clans contre un despote cruel et expansionniste. Pour égayer cet aspect politique, Le Tendre y mêle des dragons, des traîtres malfaisants, des héros au coeur pur, une pincée de vengeance, un zeste de fantastique et une pointe d'humour qui détend l'atmosphère. Un cocktail bien dosé et plaisant à lire, une aventure mouvementée avec beaucoup d'action, où Taduc produit un dessin soigné, avec de belles images de décors montagneux, de monastères et citadelles perdus, et quelques belles scènes de bataille (celle avec les singes étant assez réussie). Son trait est fin, superbe, proche des derniers Chinaman, j'ai beaucoup aimé.. Le Tendre réussit à construire un arrière-plan politique autour d'un trio de héros, tout en préservant un apport mythologique. Les rapports humains sont intéressants, même si dans les 2 premiers tomes, Griffe Blanche qui donne son nom à la série, n'a pas le statut d'héroïne à part entière, son rôle est un peu en retrait, presque égal à ceux du facétieux Tao et du lieutenant Foudre, sorte de beau gosse qui en pince pour la belle combattante. Mais dans le tome 3, Le Tendre met la jeune femme plus en avant, et donne certaines clés manquantes qui permettent d'apprécier vraiment cette série très distrayante, avec des personnages ayant une réelle épaisseur et des décors d'une grande richesse. Une belle série que j'ai envie de voir se continuer..

05/11/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Voici donc la nouvelle série de Serge Le Tendre et Olivier TaDuc, le duo gagnant de Chinaman. Celle-ci prend pied dans une Chine médiévale fantasmée, avec une ambiance de fantasy assez marquée : magie, dragons, animaux humanisés, de nombreux éléments typiques parsèment le récit. Celui-ci nous conte les aventures d'un trio, mis en place à la fin de ce premier tome, dont Griffe blanche n'est qu'un élément. En effet ce premier tome s'ouvre sur Taho et se termine sur lui, jeune spécialiste des dragons dont le destin va connaître un virage surprenant. On ne sait pas grand-chose sur Griffe Blanche, sinon qu'elle est étrangère, adepte des arts martiaux et disciple d'un maître mystérieux (ce qui me rappelle un peu Le Moine fou, de Vink), et qu'elle est accompagnée par un animal légendaire... Dans le deuxième tome les personnages se placent les uns par rapport aux autres, il se passe pas mal de choses... Le récit est assez linéaire, même s'il me semble qu'il y a un ou deux petits raccourcis. Le tome trois voit l'aboutissement du récit, avec un recentrage sur Griffe blanche, mêlant épopée et drame intimiste. Le Tendre connaît son affaire, toutefois, et nous livre un récit très divertissant. Le boulot graphique d'Oliver TaDuc est de grande qualité, son trait clair et maîtrisé s'adapte tout à fait à cette intrigue alternant action et (petites) séquences de discussion. Le travail sur les couleurs est impressionnant aussi, étant réalisé en couleurs directes, art dans lequel TaDuc est passé maître. Ses paysages sont magnifiques. Une série où souffle presque en permanence l'épopée, somptueusement dessinée.

06/04/2013 (MAJ le 27/08/2015) (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une histoire de dragons ! Cela ressemble dans l'intrigue à ce que j'ai pu déjà lire sur le sujet. On va encore avoir droit à un jeune orphelin qui sauve le royaume grâce à l'oeuf d'un dragon. En sus du défaut d'originalité, le scénario semble assez mal construit. Pour autant, le divertissement est assuré et permet d'échapper à la médiocrité. Le dessin semi-réaliste permet de rehausser également le niveau. Griffe blanche utilise les mêmes ingrédients qui ne sont pas très originaux mais qui permettent d'assurer le spectacle. Bref, au final, c'est plutôt moyen et convenu en ce qui me concerne.

23/11/2013 (modifier)

3/5 pour démarrer en attendant les tomes suivants, mais ça pourra augmenter si ça reste à ce niveau. On retrouve ici Serge Le Tendre et Olivier TaDuc, comme sur Chinaman, pour un univers fantasy, très bien retranscrit et envoûtant. Griffe Blanche est mystérieuse et ne semble pas avoir le 1er rôle, contrairement à Taho, jeune garçon embarqué dans une folle aventure où se mêlent dragons, magie et arts martiaux. Le récit et le dessin sont très clairs et fluides. A découvrir.

04/11/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une série qui me semble partie sous les meilleurs auspices. Aux commandes, un duo d’auteurs qui a déjà fait ses preuves et c’est un fait que l’on sent dans ce scénario une certaine complicité. Et quand deux auteurs de ce calibre s’amusent et se régalent, et bien, cela tombe sous le sens, ils nous amusent et nous régalent. Le récit se veut léger. Le trait se fait caricatural. L’univers est résolument d’obédience médiéval fantastique à la sauce nipponne. Les planches se font spectaculaires quand le besoin s’en fait sentir. Griffe Blanche donne son nom à la série mais elle se fait discrète dans ce premier tome, laissant ainsi à d’autres personnages tout l’espace nécessaire pour démontrer leur importance. Tout au plus apporte-t-elle ici une touche occidentale au récit (quoique…) Les bases de l’intrigue sont posées, les clans nous sont présentés, les enjeux et intérêts nous sont dévoilés. Que demander de plus ? De l’action ? Rassurez-vous : il y en a ! Du pur divertissement, mais du divertissement de qualité ! A suivre, sans nuls doutes.

13/05/2013 (modifier)