Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Golias

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 9 avis)

Dans une Grèce antique de légende, sur l'île d'Ankinoë, le Prince Golias rêve de voyages tout en s'entraînant avec son compagnon d'armes et en jouissant des douces mélopées de sa soeur. Mais quand son cousin décide d'assouvir ses pulsions les plus sordides, les luttes de pouvoir larvées éclatent au grand jour et remettent en cause la destinée de chacun. S'il veut conserver son rang et sauver la vie de son père, le Roi, Golias va devoir affronter bien des périls... (texte de l'éditeur)


Au temps de la Grèce Antique Serge Le Tendre

Dans une Grèce antique de légende, sur l'île d'Ankinoë, le Prince Golias rêve de voyages tout en s'entraînant avec son compagnon d'armes et en jouissant des douces mélopées de sa soeur. Mais quand son cousin décide d'assouvir ses pulsions les plus sordides, les luttes de pouvoir larvées éclatent au grand jour et remettent en cause la destinée de chacun. S'il veut conserver son rang et sauver la vie de son père, le Roi, Golias va devoir affronter bien des périls...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Septembre 2012
Statut histoire Série terminée (Ou premier cycle en 4 tomes) 4 tomes parus
Couverture de la série Golias
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

26/09/2012 | Mac Arthur
Modifier


Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Note 2,5/5 Ça aurait pu être mieux je suis un peu déçue, j’avais lu le premier tome à sa sortie je l’avais bien apprécié sans le trouver extraordinaire, il est divertissant et promettait une bonne histoire. J’ai attendu la sortie des trois suivants et j’ai été nettement moins emballée, la faute aux facilités scénaristiques, les personnages s’en tirent toujours trop facilement et en plus c’est souvent de manière assez prévisible, pour la surprise on repassera. Par ailleurs la voix-off qui explique ce qui se passe dans les cases est passablement agaçante et ça a tendance à tirer vers le bas la qualité du récit le rendant un peu neu-neu. Les personnages ne sont pas vraiment attachants à part le Sahran et Konios l’amoureux, Golias est un peu insipide et sa frangine est assez tête-à-claques, les autres m’ont laissée indifférente. Connaissant ces défauts seule une relecture dira si je les intègre ou pas du tout et pour l'instant je ne mets pas l'option d'achat. Le graphisme me plait bien et les couleurs sont plutôt jolies, douces et agréables. Seuls peut-être quelques visages sont un peu raides.

28/05/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Par le scénariste de La Quête de l'Oiseau du Temps et le dessinateur d'Arthur ! Ah oui, présenté comme ça, ça me donne vraiment envie de lire la série. Car voilà deux auteurs dont j'aime vraiment le travail. Golias est un pur récit d'aventure mythologique. Le fils d'un roi qui part en quête d'une fleur magique puis de vengeance accompagné d'un ami guerrier, d'un vieux mage nubien et de sa jolie sœur musicienne et un peu magicienne. En chemin, confronté aux machinations du rival du roi, ils affronteront nombre de créatures mythologiques et d'épreuves magiques. Même s'il se déroule dans une île imaginaire, le premier tome reste assez proche de la réalité historique de la Grèce Antique. C'est une introduction à l'aventure assez classique avec le complot d'un rival jaloux qui va forcer le héros à quitter son pays natal et entamer sa quête. C'est surtout à partir du second tome qu'on va plonger pour de bon dans la fantasy mythologique avec un récit qui va prendre des allures d'Odyssée d'Ulysse. Je dois dire que ce tome là m'a un peu refroidi. Il s'y passe beaucoup de choses et cela se passe un peu trop vite. Déjà, avec ce qu'on apprend en fin de premier tome, on se dit que la quête du héros est inutile et c'est difficile de se motiver à le suivre du coup. Heureusement la fin de l'album contourne le souci et donne quand même un résultat concret à sa mission. Il n'empêche que la succession de dangers et de créatures affrontées est trop rapide, allant jusqu'à une par case à un moment donné et ça donne l'impression de survoler l'aventure sans se sentir captivé. Le troisième tome revient sur un récit d'aventure fantasy un peu plus classique dans sa narration. Une terre inconnue, un contexte empli de magie divine et une épreuve à surmonter. On dirait plus un album à la Thorgal avec une histoire indépendante en un tome. Puis vient le quatrième et dernier (?) tome qui conclut le récit de la vengeance du héros, avec cette fois encore une forte implication de la mythologie par le biais d'un conflit avec des centaures. Conclusion satisfaisante même si elle ne m'a pas particulièrement surpris. C'est une série qui m'a plu et diverti mais sous le charme de laquelle je ne suis pas vraiment tombé. Le dessin y est excellent quoique à titre personnel je préférais l'encrage un peu plus épais de Lereculey sur la série Arthur. L'histoire d'aventure est pleine d'envergure et d'exotisme, parfois même un peu trop quand les événements accélèrent un peu trop vite comme dit ci-dessus. Mais je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher aux personnages. Golias est trop lisse, Konios trop gentiment brave, Aeréna trop distante, les méchants trop manichéens... Seul le vieux Sarhan me plait bien mais je trouve son potentiel trop peu exploité au profit des seules bravoures guerrières des deux jeunes héros. Au final, je n'ai pas passé un moment désagréable. C'est une bonne série d'aventure fantasy dans un cadre de mythologie grecque mais elle présente peu de vraies surprises et de personnages mémorables.

14/09/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

C'est une aventure traitée à la manière d'un récit mythologique, une aventure homérique car on est dans une Grèce antique un peu imaginaire, sans allusion à des personnages connus, mais la référence aux dieux est présente, ainsi que les villes comme Ephèse sont vraies, de même que l'intervention de Pégase, d'une hydre et de sirènes sont mythologiques ; ces dernières ont d'ailleurs des allures d'oiseaux de proie qui sont plus près des harpies que des sirènes, mais bon... Est-ce pour tout cela que la série est étiquetée en fantasy ? Il paraît que c'est comme ça quand l'Antiquité n'est pas historique... moi je veux bien. La trame de cette histoire est classique : usurpation de pouvoir par un frère jaloux et envieux, empoisonnement, vengeance du fils, épreuves à subir, voyages à la Jason et les Argonautes... bref rien de bien nouveau, et on se croirait presque dans Hamlet. Mais malgré ces éléments bien rebattus, le récit captive, il y a une sorte de magie qui fait qu'on se passionne tout de même pour le destin de Golias et de ses compagnons. Le récit est bien mené, c'est de la tragédie grecque à l'état pur, même si quelques détails scénaristiques laissent à désirer. Le tout est embelli par le dessin superbe, élégant et lumineux de Lereculey dont le trait ne cesse de m'émerveiller ; il offre de très belles pages, soignées dans les décors et les personnages, de même que son Pégase a vraiment de la gueule. Un moment, j'ai cru que l'humour allait prendre une place prépondérante (avec des noms fantaisistes comme Kaïas ou Krotal), mais non heureusement, il est discret, on est dans l'aventure qui devient très plaisante à lire, à condition bien-sûr d'aimer le contexte antique.

10/02/2015 (modifier)

Avis après les 2 premiers tomes (et je n'irai pas plus loin). Le 1er tome est plutôt bien, l'histoire est certes classique dans une Grèce antique imaginaire où le roi et son fils sont jalousés par l'oncle et le neveu, qui rêvent de prendre leur place. Les personnages secondaires sont sympathiques (le meilleur ami, la soeur, le mage ...). Le dessin est pas mal non plus, même si je trouve quelques visages déformés. Mais il y a déjà quelques accroches, comme le langage qui n'est pas réaliste, notamment dans les phases de combat. Puis est venu le tome 2, et là, j'ai eu du mal à terminer. S'il est l'occasion d'aventures hors de l'île, le fantastique m'a désarçonné, j'ai trouvé l'histoire peu prenante, et le dessin moins soigné. Bref, j'ai abandonné cette série.

07/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Même si elle n’offre rien de spécialement original, cette série est très bien fichue. Le premier atout réside dans le trait de Lereculey. Fin, précis, dynamique, expressif, riche dans ses décors, soigné dans son bestiaire, ce trait me charme d’autant plus que la colorisation est elle aussi des plus soignées. Parfois lumineuse, parfois terne, cette colorisation parvient à créer des ambiances toujours bien à propos en fonction des planches. Ensuite vient un scénario, classique comme je le disais. On se retrouve en plein drame antique avec un roi vieillissant, un frère du roi félon et prêt à tout pour conquérir le trône et des enfants dignes de leurs parents, avec Golias comme héros intrépide mais pas invincible. Ajoutez à cela une quête, des coups en traitre, des rencontres de voyage et vous réalisez qu’il n’y a là rien de neuf…mais que tout est bien présent pour nous faire passer un bon moment. Autre point fort de la série : les multiples personnages, lieux et animaux. L’univers créé par les auteurs est riche à tous points de vue. Les personnages secondaires sont certainement pour beaucoup dans mon appréciation d’ensemble (à commencer par un « méchant » qu’il me plait de détester, essentiel dans ce genre de série). Enfin, la série peut s’appuyer sur les connaissances des auteurs en matière de mythes grecs. Pour preuves, ces sirènes dont la représentation graphique risque d’en surprendre plus d’un… mais qui correspond pleinement à la représentation que s’en faisaient les Grecs de l’époque. Je soulignerai encore l'équilibre existant entre la comédie et le drame. cela pourrait vite devenir grotesque ou mal à propos mais les auteurs parviennent toujours à garder l'église au milieu du village. Ils nous offrent un véritable drame antique (avec tous ses codes) mais glissent régulièrement des notes d'humour burlesque qui rafraichissent l'ambiance. Et à propos de cet exercice d’équilibriste, jetez donc un œil sur la couverture du premier tome ! En avant plan vous y verrez Golias, le héros de ce récit, le visage sombre, le regard dur et fermé. Mais en arrière-plan apparait un satyre coursant une déesse dans un style burlesque… Le ton est donné : le drame est à l’avant-plan mais l’humour, fin et discret, est bel et bien présent. Notons enfin que le troisième tome marque une sorte de tournant dans la série. Ce tome peut en effet se lire d'une manière indépendante. Les personnages sont maintenant bien installés et les auteurs pourraient, si le cœur leur en dit, leur faire vivre des aventures dignes d'Ulysse. Bien fichu, vraiment ! Agréable à lire et sans prise de tête. Pas très original. Mais bien fichu et soigné.

26/09/2012 (MAJ le 05/11/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Ben moi je la trouve pas si bien fichue que ça cette série. Alors oui graphiquement c’est plutôt aguichant, comme souvent avec Jérôme Lereculey. Toutefois j’ai déjà vu mieux de sa part. Mises à part quelques planches dans les deux tomes qui méritent qu’on s’y attarde, on tourne beaucoup trop vite les pages à mon goût. La lecture d’un album ne prendra pas plus de 30mn. Un comble pour une série de mythologie fantasy. Une série sans grande ambition au niveau scénaristique, du moins je le pense et je l’espère, car c’est bien à ce niveau-là que ça pêche. L’histoire récupère les plus gros poncifs du récit d’aventure et de la dramaturgie grecque et les fait se mélanger pour un résultat à la limite du navet. Sans oublier les démêlés de l’intrigue qui sont complètement téléphonés. Si on cherche un scénario haletant on fait fausse route avec Golias. J’avais l’impression de replonger dans mon enfance avec les séries télé Sinbad ou Xéna la guerrière. C'est dépassé. Sans trop verser dans le spoiler, les gardes royaux qui acceptent sans broncher la souveraineté de Polynas et la « traîtrise » de Golias fils du roi, c’est juste trop dur à gober et ce pour n’importe quel pékin doté d’un cerveau. Est-ce que c’était trop demander que d’étoffer un peu plus niveau contexte ? Il suffit que Polynas accuse Golias du meurtre de son père pour que par la magie du saint esprit tout le monde le croit et à aucun moment personne ne remet son point de vue en question ? La fille du roi a manqué de se faire violer voire assassiner par son cousin mais visiblement il n’en a cure : un exil pour le cousin au sang chaud, et pour Golias son sauveur… ben il est puni lui aussi, "Oust ! File dans ta chambre jeune gourgandin". Je sais bien qu’on ne peut pas tout mettre en boîte et que souvent il faut trancher dans le scénario en mettant des éléments de côté. Mais ici j’ai eu l’impression que le scénario a été passé à la tronçonneuse tellement les choses sont précipitées. Et les dialogues à base de « canailles !!! » et « maudit » durant un combat, pitié quoi… Franchement je m’attendais à beaucoup mieux.

07/03/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Avec Golias, on retrouve Le Tendre dans toute sa splendeur d'oeuvre digne de La Gloire d'Héra ou encore de Tirésias. Visiblement, le genre mythologie grecque lui réussit fort bien. Le scénario est impeccable dans son déroulement. On est tout de suite happé par la destinée de Golias dans ce monde antique. C'est le début d'une grande aventure épique sur fond de trahison classique du frère du roi. On a véritablement envie de connaître la suite. Outre un récit fort bien mené, on pourra admirer un dessin parfois somptueux. J'ai bien aimé la colorisation ainsi que des personnages expressifs dans des décors magnifiques. On appréciera le moindre détail. Bref, le graphisme sera à la hauteur du scénario. Lorsqu'il y a bonne coordination des deux, cela ne peut que former une grande série à venir. Le second tome était fort attendu. Allait-il confirmer le succès du premier chapitre ? En ce qui me concerne, c'est bien le cas. La fleur du souvenir va marquer un tournant dans la quête de notre héros pour sauver son père empoisonné par son oncle félon. Il faut dire que la soeur de Golias va jouer un grand tôle dans cette aventure sur fond de mythologie. La couverture lui est d'ailleurs consacré à juste titre. Le dessin est magistrale car il nous permet une immersion totale dans le monde de la Grèce antique. Pour le reste, on a hâte de découvrir la suite.

13/01/2013 (MAJ le 02/03/2014) (modifier)
Par Pacman
Note: 3/5

Le Tendre étant l'un de mes scénaristes préférés, je ne peux que mettre trois point de confiance pour la suite de ce récit, même si je trouve que ça part un peu lentement, de façon un peu conventionnelle. Mais bon, c'est un album d'introduction et ne soyons pas trop pressés: je suis sûr que les auteurs ne nous décevront pas

14/10/2012 (modifier)
Par Grey
Note: 4/5

Et bien, il s'agit ici d'une lecture de fantasy historique plutôt agréable ! C'est très agréable quand les mythes ne sont pas présents (centaure, chimère, etc.) mais sont quand même évoqués par les personnages (tel les Dieux). L'histoire de ce premier tome fait une bonne introduction et ça donne envie d'en savoir plus ! Tous les ingrédients sont là pour en faire une bonne série. Par contre, contrairement au commentaire précédent, je n'ai pas "vu" le côté humoristique de ce tome... au contraire, mise à part l'ironie du sort pour certains personnages ! Sinon je le conseille fortement ! Sur ce, je m'en vais méditer ! ^^

04/10/2012 (modifier)