Masqué

Note: 3.11/5
(3.11/5 pour 18 avis)

Bienvenue à Paris Métropole...


Les super-héros 'à la française' Paris

Blessé au cours d'une mission dans le Caucase, le sergent Frank Braffort regagne Paris après six ans d'absence. Il découvre une ville en pleine mutation orchestrée par le Préfet Beauregard : Paris-Métropole. Une ville où le gigantisme rétro fait fureur et où se multiplient les "anomalies", évènements mystérieux que nul ne peut expliquer. Une ville qui va s'emparer de Braffort et lier leurs destins à jamais... (texte : Delcourt)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Janvier 2012
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Masqué
Les notes (18)
Cliquez pour lire les avis

16/01/2012 | Spooky
Modifier


Par Loupgris
Note: 3/5

Le but de cette BD est de copier les super-héros des Etats-Unis et de les transposer en France (à Paris). Du coup, cela se ressent sur toute la BD, scénario, style graphique et impressions. Pour ce qui est de l’histoire, on est dans du comics de base et pas très original : un soldat blessé que l’on recrute et qui se transforme en super-héros. Il est un peu tout perdu car il ne contrôle pas complètement ces pouvoirs et de nombreuses personnes veulent se servir de lui. A cela, on ajoute les méchants nés d’accident industriels. Bref, du bon scénario de comics de base et pas bien original. En revanche, j’ai beaucoup apprécié l’univers, dans un Paris futuriste, pas trop éloigné d’aujourd’hui. Au niveau du dessin, je trouve que le style colle bien à la BD car cela ressemble à du comics. Bien dessiné, traits précis, on ressent bien l’action. Une colorisation plutôt sombre (fortement répandue dans les comics américains de la même époque) met bien en valeur l’ensemble. En résumé, quand la BD franco-belge veut copier les comics américains, cela donne Masqué, une BD pas mal mais sans plus, à l’instar de beaucoup de comics.

04/09/2019 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

J’avais énormément aimé La Brigade chimérique et j’attendais beaucoup de cette série se déroulant dans le même univers. Le début m’a tout d’abord déçu. D’une part, le dessin est très éloigné de celui de Gess, qui donnait beaucoup de personnalité graphique à La Brigade chimérique. D’autre part, l’histoire se déroule à l’époque contemporaine et les liens avec La Brigade chimérique sont extrêmement tenus. Certes, je ne m’attendais pas à une suite mais j’espérais une filiation bien plus évidente. Ces mauvaises surprises passées, j’ai lu les quatre volumes à la suite et je dois reconnaitre que Masqué ne manque pas de qualités. J’ai apprécié le Paris retro imaginé par Lehman ; original et attractif, cet univers m’a bien plu. Si je regrette le trait de Gess, les dessins de Créty sont sympas et dynamiques et l’action est très bien rendue. Côté scénar, Lehman s’en sort bien même si celui de la Brigade était bien plus abouti et inattendu, avec notamment beaucoup plus de personnages. Les albums se lisent vite (peut-être un peu trop) et avec plaisir. Par contre, la fin m’a surpris car il s’avère qu’il ne s’agit que d’un premier cycle. Dans La Brigade Chimérique, on assistait à la fin des super-héros européens. Et bien dans Masqué on assiste à leur retour. Je salive d’avance à la suite que pourrait nous donner un Lehman au sommet de sa forme. Masqué est une série de super-héros agréable et grand public mais dont on peut légitimement attendre une montée en puissance dans un nouveau cycle qui j’espère verra le jour prochainement.

20/10/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Je perçois comme un ressentiment négatif de la part d’un certain nombre de lecteurs vis-à-vis de cette série pour la seule raison que Masqué est une histoire de super-héros réalisée par des français. Cela dérange, comme si le genre était chasse-gardé des américains et que personne à part eux n’auraient le droit d’apporter sa pierre à l’édifice. Mais il y a quelqu’un qui s’appelle Xavier Fournier et qui a écrit un très beau livre sur l’histoire des super-héros, notamment des super-héros français et dont j’ai appris que les premières figures remontaient d’avant les créations américaines. Donc fût une époque où les français et aussi d’autres européens, racontaient et dessinaient des histoires avec des super-héros comme Fantax, la Dame Masquée, ou Fantômas, etc. Moi j’ai l’impression que les américains ont commencé à totalement vampiriser le genre à partir du milieu du XXème siècle tandis que de notre côté nous avons progressivement lâché l’affaire pour des raisons socioculturelles peut être. "L'Übermensh" dans le contexte post seconde guerre mondiale, ça ne devait pas trop le faire chez nous. Les adaptations télévisés et cinématographiques à succès ont fini d’achever le travail de formatage des esprits et désormais, un français qui voudrait relancer ce genre que l’on avait complètement perdu de vu, on se dit qu’il est fou et que ce n’est pas dans notre culture. Alors moi je salue l’audace de Serge Lehman de tenter ce pari pas des plus évidents. Même si d'autres comme Xavier Dorison sur Les Sentinelles s’y sont déjà frottés par exemple. Au final c’est plutôt pas mal bien qu’il faille avertir le lecteur qui voudrait se lancer dedans. Je pense qu’il est très important de bien lire la série jusqu’au bout des 4 tomes avant de pouvoir en tirer un jugement définitif. D’où l’importance des mises à jour dans nos avis. Je m’explique : ce Masqué s’inspire pas mal mine de rien des Comics US et lire un seul tome est d’une certaine façon comme lire un seul magazine (« issue ») d’une série de comics. On ne peut pas juger une série sur un seul numéro de la même façon qu’on ne se contentera pas du premier chapitre de Batman - Un long Halloween. C’est le même principe ici. Moi j’ai eu l’impression que la série ne faisait ici que les présentations, et qu'à la fin du tome 4 le premier cycle s’achève, on va pouvoir suivre les aventures d’Optimum le héros de Masqué. Je disais que c’est très inspiré des comics US, et quelque part c’est un petit peu une déception car sans trop pouvoir dire comment, j’attendais une vision un peu plus « européenne », une vision plus littéraire et moins cliché des récits de super héros. Lehman reprend pas mal de scènes ou des gimmicks que l’on voit dans les grosses licences Marvel et DC comme le colonel black style Nick Fury, le héros militaire blessé de guerre comme Stark, le fuseur s’apparente au bouffon vert de Spiderman et le duel entre ce dernier et l’Optimum ressemble à s’y méprendre à celui entre Spiderman et l’homme-sable dans le film Spiderman 3. Et sans trop spoiler, Serge Lehman va même jusqu’à faire du cross over avec les univers Marvel et DC Comics. Sans aller jusqu’à dresser une liste on retrouve beaucoup, voire trop de gimmicks aux comics US qui peuvent très vite se transformer en clichés assez gênants. Même si je pige bien la démarche: vous les américains vous avez Superman et ben nous français on va essayé de faire concurrence avec notre Optimum, la Gargouille & co. Mais cela manque peut être d'idées neuves, propres à Lehman. Toutefois, je ne me suis pas ennuyé. Le scénario est solide et je pense que l’auteur en a encore sous le coude pour ce qui est d’aller plus profondément dans la mythologie de Masqué. J’aime bien son idée d’une ville "pensante" et "vivante" comme allégorie d'un corps humain avec ses virus et anticorps... ou plutôt, se serait la ville Paris qui serait bâtie sur quelque chose d’ancien et qui est la source des pouvoirs du héros et de tout les autres « vilains ». Je trouve que là pour le coup on va plus loin que les bêtes affrontements de super-héros américains du type Spiderman ou Superman et qui moi m’agacent. L’origine des pouvoirs et des phénomènes paranormaux ne viennent pas d’une maladresse scientifique ou de la planète truc bidule comme c’est souvent le cas, Lehman leur donne une origine plus mystique et spirituelle qu’on espère il développera. Si la suite voit le jour… L’équipe réunie pour donner vie à ce projet me semble très pertinente. Stéphane Créty est connu justement pour avoir un dessin assez semblant à du comic US. C’est même du pure comics en réalité, il n’y a que le découpage et le format BD cartonné qui font que Masqué est une BD, car sinon je ne vois pas de différence. Son duo avec Hugonnard-Bert à l’encrage fonctionne bien, rien à redire, tout comme les couleurs informatiques de Gaétan Georges qui sont plutôt pas mal elles aussi. Moi je ne suis pas trop fan des graphismes que je dirai « comics commercial et standard », mais là c’est peut être le découpage en case façon franco-belge qui fait que j’ai accroché cette fois-ci. Je n’ai trouvé rien à redire concernant les costumes anachroniques de certains personnages, les nombreuses critiques des lecteurs à ce sujet me paraissent injustes tellement c’est bénin et de peu d’importance, cela se remarque à peine. Ce dessin n’est pas époustouflant mais cela m’a paru sympa. Et puis, les illustrations de couverture de Benjamin Carré que j’admire beaucoup comme illustrateur, sont superbes. On a réunit ici l’équipe idéale. J’ai failli oublier, mais il faut aussi saluer le rythme de publication régulier et dans un espace très court, 1 an pour les 4 tomes, je ne sais pas si cela aurait été possible avec un autre dessinateur que Créty dont on sait qu’il travaille plutôt vite. Là encore il y avait une volonté de se rapprocher d’un rythme US. Voilà, croyez-en quelqu’un qui n’est pourtant à la base pas du tout amateur des super-héros ricains et qui s’est bien amusé avec cette série. On veut contenter les lecteurs comics rompus au genre en assurant le fan service habituel et en proposant un dessin auquel ils sont habitués ; et à la fois essayer d’attirer des lecteurs franco-belges pas habitués au genre avec un contexte géopolitique et socioculturel français, avec des personnages français et une vision plus violente et moins manichéenne. Petit bémol pour conclure, j’espère pour cette série qu’il y aura bel et bien une suite car en l’état il y a encore des questions laissées en suspend et dont on aimerait bien avoir des réponses, notamment sur l’origine, le pourquoi du comment de cette source d’énergie. Il serait très frustrant que la série s’arrête là définitivement.

23/11/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Moi j'aime quand un grand auteur comme Serge Lehman se met à la bande dessinée. mais pas pour faire comme certains autres, prouver qu'ils n'ont aucun talent et au final appauvrir le media... Non, les gens comme Serge Lehman apportent un vrai plus. Dans une bande dessinée de SF un peu sclérosée qui n'avait plus sorti grand-chose de remarquable depuis Acriboréa ou Orbital (laissons Urban de côté), ça fait du bien de voir des récits qui prennent d'entrée le chemin des classiques du genre. Reprenant le thème du super-héros européen (et même français) qu'il avait déjà utilisé pour La Brigade Chimérique, l'auteur-scénariste nous emmène sur les pas d'un ancien combattant qui va se retrouver confronté à un phénomène qui le dépasse. On se sent tout de suite très proche du personnage, de ses doutes, et l'on se demande bien où ça va le mener... Je suis particulièrement curieux de ces "Anomalies", qui tendraient à prouver que Paris est un être vivant, et que ceux-ci sont des anticorps, les Hommes étant le microbe à éradiquer... Le scénario monte en puissance, on retrouve certains motifs chers à Lehman, qui se sert de la mythologie urbaine parisienne pour étoffer son récit. Un petit goût d'inachevé, puisque le tome 4 clôt un premier cycle, avec de nouveaux questionnements, et du coup on attend la suite... Stéphane Créty me semble être le dessinateur presque rêvé pour un récit de ce genre. Son style nerveux, son découpage à l'américaine et son énergie font plaisir à voir, même s'il ne faut pas minimiser le travail d'encrage de Julien Hugonnard-Bert (qui a travaillé pour Marvel UK) et de coloriste de Gaëtan Georges. Visiblement ces trois-là sont en phase. Tout juste ergoterai-je sur les visages de certains personnages, que je trouve insuffisants. Une nouvelle série courte, à publication accélérée, dont le pitch est excitant et la réalisation efficace. Lehman construit patiemment sa mythologie du super-héros européen.

16/01/2012 (MAJ le 04/10/2015) (modifier)

une bd de super héro franchouillard, ça n'augure pas le thème que je pourrais apprécier de prime abord et pour tout dire, je me suis laissé tenter uniquement par la couverture très classe. Comme quoi, on a des fois de bonnes surprises car, à la lecture, ce cycle en 4 tomes est plutôt très bien fichu pour placer un contexte propice au futurs diptyques ou one shot. Le dessin n'est pas trop ma tasse de thé mais reste quand même agréable et dynamique. Le parti de faire figurer la ville et l’électronique-informatique comme acteur majeur de l'évolution humaine vers les personnages extraordinairement doués tient bien la route pour ne pas dire très bien senti et les persos sont charismatiques, y compris les méchants, je regrette juste que le main vilain pose trop de perches sur sa nature avant de faire son coming out et quelques incompréhensions comme le silver surfer qui sert pas à grand chose (mais qui sait, dans à l'avenir peut-être). Les protagonistes secondaires sont bien travaillés également, et ça donne une oeuvre réjouissante et donne à réfléchir. Tout bon, en attendant une suite éventuelle avec plaisir.

30/07/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Un indice révélateur : d'après ma médiathèque communale, j'ai lu cette série en mars, et je ne me rappelais même plus de l'histoire, c'est dire si elle m'a marqué, et faut croire que je n'étais pas allé au bout. Bon j'ai tout relu... ben voila, rien ! j'ai rien trouvé d'attirant là-dedans. Quel dommage encore qu'un dessin d'une telle qualité serve un scénario complètement fantoche, auquel je ne crois pas un instant, et bien trop extravagant. Ce trait costaud et élégant me rappelle celui d'Alain Voss à Métal Hurlant, il est séduisant et me plait beaucoup, il était tout indiqué pour ce type de bande, mais voila, c'est le développement qui ne va pas.. Le scénariste crée pourtant un Paris futuriste aux allures étrangement rétro (allusion à Fantomas ?), plein de potentiel et intéressant, mais sans trop détailler cet aspect ; l'ambiance et l'univers mis en place sont donc plutôt bons, mais ça part en live dès que le héros descend dans la caverne sous le bunker, là je n'y crois plus, ça va beaucoup trop loin et ça devient vite confus. Dès lors, et malgré les rebondissements et une suite de péripéties improbables, je m'ennuie et ne trouve aucun intérêt à ce récit. Les personnages sonnent creux, les fameuses "anomalies" ne sont pas clairement expliquées, et la tentative d'approcher le monde des super-héros reste peu crédible ; et ce ne sont pas 1 ou 2 clins d'oeil au Surfer d'Argent et à Superman qui changeront quoi que ce soit... il y a un trop grand mélange de choses que le scénario brasse et ne développe que de façon insuffisante, et qui finissent par former un amas informe vers lequel on ne sait plus vers où aller. C'est vraiment dommage pour le dessin dynamique, aux mise en page et découpage constitués de pleine-pages, de double-planches et de très grandes cases de différents formats. Au final, ben on veut faire du super-héros et c'est pas satisfaisant ; on critique les Ricains quand ils transforment notre Histoire de France, alors qu'on les laissent dans leurs super-héros qu'ils savent rendre énorme, que les Français fassent dans l'Histoire avec tout leur savoir-faire, et chacun sa culture !

03/06/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Autant vous dire que j'avais un peu peur avant la lecture de cette série scénarisé par Serge Lehman dont je n'avais pas du tout apprécié Les Brigades chimériques. Encore une fois une histoire de super héros européens, bof, bof. Et finalement une bonne surprise, tous les reproches que j'avais pu faire sur l'autre série n'ont ici pas lieu d'être. Moins de personnages et l'on se centre plus sur ceux que l'on voit évoluer. Le back ground est vraiment bien étudié, le héros n'est ni noir ni blanc, (aucun rapport avec son costume!). Ajouter à cela un rendu graphique du plus bel effet et au final la sauce prend bien. Malheureusement certains aspects du récit sont un peu mis de côté, l'époque, le contexte géo politique aurait gagné à être approfondi. Mention spéciale aux couvertures très réussies et au petit clin d'oeil à Superman dans le tome 4.

04/10/2014 (modifier)

Note réelle 4.25/5 Vous allez me dire pourquoi tu n'as pas mis 4/5 alors ???? Et bien pour remonter la note final de Masqué qui n'est pour moi pas assez représentative de la série. En effet, les illustrations, l'intrigue, les personnages et l'histoire n'est pas si mal !!! Juste quel dommage que ce soit si court !!!! Lehman a bien su transposer les héros américains dans une France futuriste tout en y ajoutant sa touche perso !

29/05/2014 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Evénement de ce début d'année, Masqué arrive en grande pompe chez Delcourt. Cette série doit marquer l'histoire du super héros à la française. 4 tomes sortiront en un an, et soulignons la performance, il seront tous réalisés par le même dessinateur ! Le dessin, justement, parlons en. Il est parfaitement adapté à l'ambiance de la saga. Le trait soigné et précis met en lumière un Paris rétro-futuriste qui a bien belle allure. C'est simple que ce soient les décors, les personnages, leurs vêtements, les véhicules, ou les mystérieuses anomalies, tout est réussi. Cela permet de rentrer très facilement dans le récit. On est vite imprégné de l'atmosphère de celui-ci. De nombreux éléments servent à décrire la situation, le contexte politique dans lequel on évolue. Cet univers est remarquablement imaginé. Le petit plus, ce sont ces "anomalies", de curieux phénomènes technologiques que personne ne semble pouvoir expliquer. La construction narrative de ce premier tome permet de se familiariser avec tout ça, de bien situer l'action, et cette mise en bouche est plutôt alléchante. Tout ceci mériterait presque 4 étoiles. Seulement voilà, tout ceci ne constitue qu'une belle introduction. 48 planches de mise en bouche. Il n'y a pas encore de vrai évènement notable qui constitue le moteur de l'intrigue (hormis les toutes dernières pages). C'est tout juste si on aperçoit l'ombre d'une cape de super héros pour le moment. Ce début est tout ce qu'il y a de plus prometteur, je serai un lecteur attentif de la suite et ma note montera si celle-ci propose des péripéties haletantes. Après lectures des 4 tomes Le verdict final est : bien mais pas totalement enthousiaste. Les 2 premiers tomes sont une vraie réussite. Visuellement j'adore et je suis vraiment rentré dans l'histoire. On trouve ici tout un tas d'éléments que je trouve absent de la plupart des récits de super héros. Il y a une vraie mise en place, une introduction vraiment détaillée sur la genèse de cette histoire, sur l'origine de nos super héros. C'est plutôt prenant et le scénario ne manque pas de qualités. Le tome 3 m'a déçu. Des pages et des pages de combats entre super héros et super vilains. Certes il en faut dans ce genre d'histoire, mais là ce n'est pas passionnant. J'ai l'impression que l'histoire n'est pas développée ici, Il n'y a plus de profondeur dans le scénario. Je n'ai pas aimé le personnage de la gargouille et d'une certaine manière je trouve qu'il y a trop de méchants, Le 4e tome conclut lui plutôt bien la série (le cycle ?). Pas impossible que je me laisse tenter par la suite, si suite il y a.

17/01/2012 (MAJ le 26/08/2013) (modifier)
Par kekillaz
Note: 2/5

Bonjour à tous, Bien que je connaisse et visite le site depuis longtemps, je me lance dans mon premier post. Et celui-ci sera loin d'être élogieux. En effet, bien que l'idée de base soit alléchante (La naissance d'un super héros dans un Paris futuriste) et pleine de promesses, j'ai trouvé les deux premiers tomes assez décevants. Tout d'abord le dessin. Bien que très lisible, je l'ai trouvé globalement terne et un peu trop classique (je pense que le choix d'un artiste avec une patte plus singulière aurait facilité l'immersion du lecteur dans la ville et l'univers en général). Ensuite j'ai trouvé que les personnages manquaient cruellement de charisme et de style (chose essentiel pour moi dans un comics). Enfin, je rejoins l'avis de puma à propos du fait que des européens s'attaquent au genre "super-héros". Après avoir acheté les deux premiers tomes, j'hésite vraiment à me procurer les autres.

05/03/2013 (modifier)