Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Fais péter les basses, Bruno !

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 17 avis)

Lorsqu'un petit gars du fin fond de l'Afrique se retrouve embringué dans un casse foireux...


Baru

L’histoire commence dans un petit village africain. Ousmane Traoré, célèbre footballeur de passage au pays, repère un gamin doué d’un talent exceptionnel balle au pied. Le gamin s’appelle Slimane. Ousmane lui prédit un bel avenir sur les terrains de football, mais à une condition : qu’il se débrouille pour faire le voyage en France. Et c’est ainsi que Slimane se retrouve planqué dans la soute d’un avion, saute à terre à l’atterrissage, se met à courir pour échapper aux flics… et devient travailleur clandestin s’acharnant à de ponctuelles besognes. Pendant ce temps-là, Zizou sort de prison. Zizou ? Non, pas le Zinedine adulé des foules. Un autre Zinedine, une véritable ordure. À peine dehors, et après avoir dessoudé celui qui l’a fait coffrer, il décide de se consacrer à son grand projet : mettre la main sur un fourgon de la Brinks et ses sept ou huit millions. À l’origine de ce futur coup, Gianni, vieux truand toujours incarcéré, que Zinedine a côtoyé en prison. Sur les conseils insistants de Gianni, Zinedine demande l’aide, nécessaire à la réussite d’un tel casse, à Fabio D’Alloro. Fabio, surnommé Einstein, est le frère de Gianni, truand lui aussi, mais retiré affaires depuis vingt ans. Pour lui, ce ne serait pas raisonnable d’accepter : il est vieux et n’a pas besoin d’argent. Pas raisonnable, mais tellement tentant... Ni une, ni deux, il décide d’embringuer dans l’histoire Paul et Gaby, 140 ans bien tassés à eux deux, mais toujours prêts à donner un coup de main au Fabio ! Voulez-vous qu’on vous dise ? Tout ne se passera pas tout à fait comme prévu. Et la route des truands va malencontreusement croiser celle de Slimane, qui n’a rien demandé à personne… (texte : Futuropolis)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Septembre 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Fais péter les basses, Bruno !
Les notes (17)
Cliquez pour lire les avis

01/10/2010 | Spooky
Modifier


Par McClure
Note: 3/5

Histoire plus courte mais néanmoins moins réussie et aboutie que L'autoroute du Sud. Baru, ici, s'éloigne un peu de la Lorraine industrielle mais reprend le concept du livre chorale avec un certain nombre de personnages qui vont se croiser et se retrouver dans une histoire de braquage. Sauf qu'ici il montre une moins bonne maîtrise pour amener les situations et celles ci sont plus artificielles et moins bien construites. Les réactions des personnages sont incompréhensibles. Les liens entre eux sont moins naturels, leurs interactions parfois incompréhensibles, notamment le personnage de Zinedine qui outre flinguer ses sbires à peine sorti de prison va immédiatement monter un coup avec un papy braqueur (on invite un peu Lino Ventura ici) pour mieux chercher à l'arnaquer le coup à peine fait. C'est pas que c'est impossible, mais ça passe mal. Tout comme la rencontre avec le jeune africain footballeur. Disons que Baru ne s'encombre pas de pincettes pour faire avancer son histoire. On retrouve le rythme efficace mais c'est plus court donc on essaie de faire encore plus dense et ça passe moins. Le trait est lui toujours aussi bon. Il cadre bien, permet de suivre efficacement les personnages. Le rythme s'en trouve bien accompagné. A lire, ça reste bon malgré tout.

15/11/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Baru nous livre ici un polar étrange, qui se nourrit de plusieurs thèmes – de l’immigration clandestine aux querelles du milieu, en passant par le recyclage de vieux papys : c’est ce dernier aspect qui était le plus prometteurs, et duquel j'attendais le plus (comme pour Les Vieux Fourneaux ou Vieux fou !). Mais, si j’ai lu cet album sans déplaisir, j’ai trouvé que Baru ne laissait pas assez le temps aux protagonistes ou au lecteur de se poser. Les enchaînements sont trop saccadés, sans trop de crédibilité parfois. Il aurait fallu creuser la personnalité de ces « anciens », qui remettent le couvert pour un dernier casse – avec quelques touches d’humour bienvenues. Une lecture pas désagréable, mais qui ne me laissera pas beaucoup de souvenirs, hélas.

29/04/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je n'avais pas compris de quoi parlait cette BD avant de la lire pour de bon. A lire le titre, je croyais que c'était une chronique sociale comme Baru en a écrit par le passé. En l'entamant et en survolant le résumé, je croyais que c'était juste l'histoire d'un jeune immigré clandestin qui essaie de faire carrière dans le foot professionnelle et se retrouve embarqué dans une sale histoire. Mais en fait, c'est avant tout un polar avec beaucoup d'action et une petite touche d'humour mettant en scène de jeunes et de vieux malfrats qui ont fait un casse et en subissent mutuellement les conséquences. Et dans tout ça, le jeune immigré n'est qu'un élément humain qui s'y ajoute pour ajouter un peu d'épice et d'originalité. L'histoire est bonne. Elle est réaliste, prenante et un peu amusante aussi. J'ai par contre été surpris par la densité du récit et la vitesse de la narration. Il se passe beaucoup de choses et c'est raconté très vite, si vite que parfois cela manque un peu de clarté et que ça apparaît un peu embrouillé. J'ai eu un peu de mal à suivre quelques passages comme la réaction de Zinedine à la fin du casse ou encore le bordel avec ses acolytes en fin d'histoire. J'ai trouvé aussi que la coïncidence était un peu artificielle quand les deux vieux tombent justement sur le petit Slimane et s'attachent à lui. Bref, il y a quelques défauts dans ce scénario et dans sa narration, mais j'ai quand même passé un bon moment.

18/01/2013 (modifier)
Par pewi
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

C'est une bd avec un rythme d'enfer, le scénario va tambour battant de bout en bout. Baru brasse les tourbillons de vies a priori distinctes et qui deviennent chorales à travers cette histoire pas originale mais très bien ciselée. Il livre au passage des points de vue politiques et sociaux par petites touches bien dosées. J'aime bien la manière dont les nombreux personnages passent alternativement au premier plan de l'histoire. Le graphisme est expressif et tranché, il sert à merveille cette course effrénée.

04/12/2011 (modifier)
Par cac
Note: 3/5

Pas mal cette histoire. Ça va de rebondissement en rebondissement dans un braquage où chacun essaie de doubler ses associés. Et à côté de ça un jeune débarqué clandestinement de son Afrique pour suivre un rêve de footballeur se retrouve malgré lui embringué dans la partie. Oui globalement j'ai bien aimé, le rythme est bon, la façon de raconter de Baru n'ennuie pas le lecteur, c'est même plutôt drôle, et son dessin est tout à fait appréciable. Il lui manque un petit quelque chose pour en faire une bande dessinée vraiment prenante et mémorable.

03/07/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop accroché à cette histoire. En fait, si au début, mais après qu'arrivent les malfaiteurs j'ai commencé à décrocher. Peut-être que si les histoires de l'africain qui veut faire du foot et des criminels étaient séparées en deux récits différents j'aurais apprécié, mais elles sont mises ensemble de manière artificielle. De plus, on quitte l'africain pendant un long moment et on ne sait pas trop ce qui lui est arrivé pendant tout le temps qu'on ne l'a pas. Et puis je n'aime pas trop le méchant, Zizou. Je le déteste rien qu'en regardant sa sale tronche, c'est plus fort que moi. Il est trop caricatural à mon goût. On dirait qu'il surjoue chaque fois qu'il ouvre la bouche. J'avais bien envie de le voir mourir dans d'atroces souffrances.

01/06/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est sympa comme lecture mais sans le véritable plus qui pousserait à l'achat. On retrouve une bande de vieux malfrats sexagénaires reconvertis qui montent leur dernier coup pour un gros magot. Il est encore question d'argent et d'une certaine amitié entre hommes du métier au milieu d'un club de foot local. C'est une autre idée de la France à savoir celle qui déteste éperdument les forces de l'ordre et dont la moralité serait d'amasser le plus d'argent possible en n'hésitant pas à trahir son comparse par exemple. Oui, encore une fois et mine de rien, il faut adhérer à ces valeurs ... J'aurais aimé que le récit se concentre sur l'histoire du jeune africain qui rêve de jouer au football en France et qui quitte son pays pour réaliser son rêve. Au lieu de cela, il se retrouve mêlé à une sombre histoire qui prend des allures de franche rigolade au bruit des douilles de révolver qui crépitent sur le sol. Une nouvelle chronique social sur fond de vrai polar d'action à l'ancienne. Pour ceux qui aiment les malfrats sympathiques genre Tontons flingueurs.

01/05/2011 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Ouais pas mal du tout cette BD. Je l'ai même préférée aux précédents ouvrages de l'auteur que j'avais lu. Il n'y a pourtant à peu près que du classique mais ça se laisse lire tout seul. 2 histoires distinctes qui vont finir par se recouper, des gangsters qui se défilent aux moments de partager le magot, et forcement il y aura de la vengeance la dessous. L'intrigue est prenante juste ce qu'il faut. La narration est vraiment agréable on enchaîne les pages sans les voir passer. Du bon polar. Au final on passe un bon moment de lecture. J'aurais sans doute mis une étoile de plus si le dessin me plaisait plus et si il y avait eu quelques surprises supplémentaires coté scénario.

26/04/2011 (modifier)
Par Superjé
Note: 3/5

J'en attendais plus d'une BD avec un sticker "Grand prix de la ville d'Angoulême 2010", même si j'ai compris après que le prix était attribué à l'œuvre de Baru et non pas à cette BD en particulier (qui est quand même très bien appréciée). C'est aussi la première BD que je lis de Baru, son univers ne m'attirait pas forcément plus que ça, même si je suis assez curieux en BD. Je pense que j'aurais pu adorer cette BD. Mais je l'ai juste aimée, c'est dû au fait que j'ai mis trop de temps à mon sens pour rentrer dans l'album. Et si j'ai mis trop de temps, c'est la faute à la narration. Je ne suis pas friand de ce genre de narration qui consiste à prendre une scène courte pour un personnage, puis une autre pour un nouveau personnage, etc... Et lorsque l'on retrouve le premier personnage, il y a un laps de temps assez long qui s'est passé depuis la dernière scène. Et à cause de la narration, on prend du temps à apprendre le caractère des personnages et donc à les apprécier. Le reste de l'histoire sur le casse est assez sympathique, même si je trouve que le développement de l'histoire reste confus. Pour le dessin, j'ai pas mal apprécié : un trait rond et assez réaliste, des cadrages classiques, des jolis effets de lumières et des couleurs délavées ! C'est plaisant à regarder. Même si les personnages sont sympathiques, je pense que j'aurais pu peut-être mettre une étoile (maximum) de plus à cette histoire, qui fut agréable à lire, mais pas mémorable pour moi.

16/04/2011 (modifier)

Un récit classique, mais illustré avec le punch qui caractérise Baru, avec une bonne dose d'humour (parfois noir) et une fin inattendue mais assez réjouissante. La mise en couleurs est très réussie, avec de beaux contrastes selon les ambiances et moments. Le trait est toujours aussi nerveux, expressif. Plus court que L'Autoroute du soleil qui était très riche, il laisse moins le temps aux personnages variés (le trio de pépés gangsters, le jeune africain, le jeune et très méchant Zizou avec ses acolytes pas très doués...) de se développer. C'est la petite réserve que j'aurais sur cet album, qui se lit avec plaisir mais un peu rapidement. Le choix du titre reste également un mystère pour moi...

11/04/2011 (modifier)