Zombies (Soleil)

Note: 3.77/5
(3.77/5 pour 26 avis)

Aux États-Unis où un prisonnier du couloir de la mort semble avoir été oublié par tout le monde dans sa cellule en plein milieu d’une apocalypse zombie. A voir aussi : Zombies Néchronologies


Apocalypse et fin du monde Après l'apocalypse... Lanfeust Mag Soleil Survival Zombies !!!!!!

L’être humain ne règne plus au sommet de la chaîne alimentaire. Les zombies lui ont volé sa place et rien ne semble pouvoir les arrêter. Est-ce la fin de l’Humanité ? Pas sûr… pour certains ce n’est qu’un recommencement. Que six milliards d’êtres humains couverts de mouches essaient d’en tuer quelques autres ne change pas grand-chose au sens du mot civilisation. C’est ce que réalise Sam, un homme qui ne doit son salut qu’à Smith & Wesson et à un peu de chance. Il a fui les grandes villes et laissé sa fille derrière lui. Pourtant, maintenant que le silence règne sur les États-Unis, il la croit toujours en vie… Et sa conscience, traîtresse jusque-là chloroformée, lui rappelle que rester humain c’est garder espoir. Il doit la retrouver, il ne survivra qu’ainsi. Autant chercher un brin de paille dans une botte d’aiguilles.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Juin 2010
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (1 tome zéro + 1 cycle de 3 tomes + 1 nouveau cycle) 5 tomes parus
Couverture de la série Zombies (Soleil)
Les notes (26)
Cliquez pour lire les avis

16/06/2010 | Pasukare
Modifier


Par Rip
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Du très bon dans les genres: survival + post-apocalypse Ces BD sont très complémentaires au cinéma et séries, Nous avons en BD ce que nous n'avons ni dans les séries telles que The Walking Dead ou Z Nation ni dans les films du même genre... Une vraie réussite qui tient le lecteur en haleine ! Ce serait bien de classer cette superbe série dans les genres suivants: "survival" et "post-apocalyptique" merci

04/12/2016 (modifier)
Par Raphifty
Note: 4/5

Je ne comprends pas les avis précédents, certes je n’ai pas lu Walking Dead mais je connais très bien la bande dessinée et les films du même genre. Ici, il me semble que cette série possède les éléments scénaristiques et graphiques qui font le succès de ce genre : un homme solitaire, une introspection, un pays ravagé, de l’humour (si si, j’ai souri à la lecture), de l’émotion (désolé mais je trouve la relation entre le héros et l’enfant crédible), la survie et bien sûr de la violence ! Du sang et de l’immoralité, enfin une série adulte qui semble crédible ! Autre bon point, la narration. Elle est développée et intelligente. A la lecture du premier tome j’ai l’impression que le scénario (contrairement à d’autres séries…) ne tient pas sur un mouchoir de poche. Même si le début de l’intrigue est très classique, la suite de l’aventure est beaucoup plus prenante. On y trouve de bonnes idées qui innovent dans un genre très largement exploité (vivre sur l’eau...). Le dessin est sympathique et détaillé, il illustre parfaitement l’aventure. Pour finir, je viens de lire une bande dessinée qui va à 100 à l’heure, c’est jeune et dynamique. Personnellement, j’ai envie de croire que cette série peut nous emmener très loin. A la lecture du deuxième tome, je trouve cette série toujours aussi prenante (la découverte de l'univers en moins). L'intrigue va toujours aussi vite. On pourrait d'ailleurs la comparer à d'autres qui ont des scénarios mous et inexistants. Ici c'est le contraire, ça va vite, très vite. "De la brièveté de la vie" aurait pu tenir en deux tomes tant le scénario est dense. Aucune longueur, l'auteur va à l'essentiel. Le dessin est de mieux en mieux, de plus en plus détaillé, la mise en couleur est bien faite, un régal! Ce deuxième chapitre se termine par un climax bien fichu. Vivement la FIN! Je viens de relire le cycle complet, bon dieu que le premier tome est bon ! Les deux tomes suivants sont beaucoup plus classiques, sympa mais pas inoubliables. J'écris ces quelques lignes 15 jours après la lecture du troisième tome dont je ne me souviens déjà plus de l'intrigue... ce n’est pas bon signe. Je re-feuillette quelques pages... ah oui l'histoire des "fréquences radio qui éloignent les zombies". Finalement je n'ai pas vraiment accroché. C'est trop rapide. Là où j'espérais découvrir une série que l'on comparait déjà à excellent Walking Dead (notamment pour l’interaction entre ses personnages), je découvre une histoire beaucoup trop rapide, qui ne laisse pas le temps au lecteur de s’attacher aux personnages. Par exemple, sitôt arrivés sur l'ile, ils doivent déjà repartir... dommage. La survie, thème central dans les bonnes aventures de zombies n'est plus qu'anecdotique (certainement à cause de l’effet de groupe, de la communauté). Du coup les auteurs inventent une histoire de "mer de zombies" que rien ni personne ne peut arrêter. J'ai envie de dire "il ne suffit que de la contourner pour voir disparaitre les zonzons". C'est simple et ça clôt l'intrigue facilement. Dommage, j'attendais beaucoup de cette série (qui reste quand même très sympa). Tome 0 (spin-off) : « La mort et le mourant » m’a quelque peu déçu : le dessin est moins bon (moins travaillé, la mise en couleur est moins bonne), l’intrigue est beaucoup plus classique. Je pense que ce spin-off se réserve pour une catégorie de lecteurs passionnés par cette série. Pour les autres, l’intrigue n’apporte pas grand-chose à l’univers. Elle se consacre à expliquer l’origine de l’épidémie et la survie d’un personnage secondaire (l'acteur de cinéma). De plus les réflexions répétitives du héros sur d’hypothétiques scénarios de films de zombies m’ont gonflé. Une de temps en temps c’est sympa mais la ça revient à chaque page (le mec est en train de tuer des zombies et il lance à son pote « au fait ton scénario de zombie, il parle de quoi ?! » peu crédible). Mais globalement la découverte de ce tome reste un bon moment de lecture si vous recherchez de l’action zonzon. En revanche ne vous attendez pas à de grosses surprises. Cycle 2 : J'ai refermé le premier tome de ce nouveau cycle avec un peu de déception dans les yeux. Le dessin est toujours bon, mais le scénario est un peu faiblard. Il ne se passe pas grand chose. Les personnages ne sont pas très charismatiques et les zombies sont carrément inexistants. Je crains que ce cycle soit sans surprise. SPOIL ON : l'humanité va encore plus diminuer, pour ne laisser ça et là que quelques survivants, rien de plus. SPOIL OFF. Alors oui c'est un tome d'introduction mais à 15€, il faut avancer. M'enfin je fais confiance a l'auteur et j'achèterai la suite... Pour le moment.

29/06/2010 (MAJ le 01/02/2016) (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Pas mal du tout... Ce qui m'a plu avant tout dans cette nouvelle série, c'est la recherche de la vraisemblance. Oui je sais, c'est une histoire de zombies, et ça n'existe pas, mais bon, je trouve qu'Olivier Péru a fait l'effort de rendre son histoire assez crédible : les survivants qui se réfugient sur les bateaux, les accidents qui surviennent après des méprises (je pense à l'histoire de l'épilepsie)... A côté de ça, il a composé un récit suffisamment fun et rythmé pour qu'il n'y ait pas de temps mort, et avec des personnages relativement crédibles, même si pour l'heure j'ai un peu de mal à les repérer. Par la suite le récit se complexifie, et j'avoue à voir un peu de mal à connecter toutes les parties. Côté dessin je suis un peu moins enthousiaste. Leoni, le dessinateur du tome 0, semble bien en phase avec le sujet des zombies, mais je trouve qu'il y a encore un manque de maturité, surtout dans la morphologie, dans les proportions des corps. Par contre ses pleines pages (simples ou doubles) sont superbes ! Concernant Cholet, c'est le niveau au-dessus, il y a de la vie (!) dans ses planches, c'est très dynamique et fort agréable. Je veux lire la suite.

24/09/2010 (MAJ le 08/02/2015) (modifier)
Par Jetjet
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Une nième série sur les zombies éditée par Soleil cette fois et dont le titre principal et la couverture du premier tome ne peuvent tromper sur le contenu. On pense tout de suite refermer l’ouvrage tant le sujet convenu a été rabâché jusqu’au dégoût sur tous les médias. De ma première claque dans le genre par le film "Zombie – Dawn of the Dead" de Romero à la saga Walking Dead qui n’ont, à ce jour selon moi, pas été surpassés. Sachant que ces deux monuments ont été copiés, remakés, voire adaptés, que peut-on attendre de cette nouvelle œuvre ? Et bien déjà une approche un peu plus européenne que ce soit dans le traitement du dessin, fort joli et bien mis en scène ou dans le traitement de l’histoire par voix off et qui rappelle à juste titre cet autre chef d’œuvre que je vous recommande en nouvelle : "Je suis une Légende" par Richard Matheson. Le héros ici n’en est pas un et on peut douter de sa santé morale. Bel exemple contemporain de la réussite professionnelle et familiale (il est gros, séparé et promu gérant de son Mac Donalds !!!), cet homme va rapidement s’adapter à son environnement que l’on devine hostile et immoral, évoluant seul tel un pion dans l’échiquier et tour à tour traqueur et fugitif. Sa rencontre avec un enfant de 12 ans va lui redonner un sens à une vie qu’il sent condamnée, mu par l’espoir de retrouver sa propre fille et un semblant d’espoir dans une existence dont il a oublié les règles. Pour le coup on ne sait trop vers quelle issue fatale ou pas les auteurs vont nous amener et c’est ce qui maintient un intérêt qu’on devine croissant malgré le peu de pages et son cliffhanger inattendu. C’est également ce qui caractérise ce thème populaire : les histoires de zombies sont forcément cruelles et celle-ci ne déroge pas à la règle. Les reproches à faire sont que la progression de l’intrigue est à la fois trop rapide et pas assez détaillée mais l’excellente utilisation de la voix off permet de s’attacher et c’est un excellent compromis entre un Walking Dead de plus haut niveau immersif certes, mais à la fois à la narration beaucoup plus lente car développée sur plus de 100 chapitres… Difficile de savoir si la qualité sera encore au rendez-vous (en espérant également que Soleil n’abandonnera pas cette belle série) mais pour une fois qu’une œuvre portant sur les zombies peut intéresser un lectorat étendu et est aussi bien réalisée, il serait difficile de bouder son plaisir de lecture et le pari de coexister dans ce registre particulier sans en dénaturer les originies ni sans copier trop d’œuvres américaines vaut aisément un coup de cœur agrémenté d’un 3/5 qui ne demande qu’à être augmenté. EDIT : A présent que le premier cycle de cette série est achevée, il est enfin temps d’éditer cet avis qui ne concernait que le premier tome et s’est vu compléter par un tome 0 et 2 autres albums sans tenir compte du spin-off « "Zombies Néchrologies" ». Le dessin de Sophian Cholet s’est amplement amélioré, l’auteur mettant un soin particulier à affiner les détails et à multiplier les vignettes comme les plans amples. La couleur en pastel orangée rappelle littéralement un lever ou coucher de soleil constant (référence à la traduction littérale de « Dawn of the Dead » de Romero ?) faisant baigner l’ensemble dans une palette bien plus chaude que l’univers putride décrit. Et voici à la fois le point faible et fort de cette série. D’un côté l’ensemble est très prenant mais d’un autre, une certaine noirceur inhérente à ce genre de récit post apocalyptique fait défaut. Ici on a l’impression que la plupart des personnages sont pétris de bonnes intentions. On passe aussi rapidement d’un groupe à un autre. Plusieurs groupes ? Oui ici les humains s’entendent « presque » tous ensemble et aiment porter des t-shirts de groupes ou de films connus. Autant dire qu’on est aux antipodes d’une série comme Walking Dead. Par contre, Olivier Péru n’oublie pas qu’on évolue dans une série pessimiste… C’est en effet la grande force de cette série. Alors que tout pourrait paraître confortable et finalement peu stressant, il n’a pas son pareil pour redistribuer les cartes et bouleverser les rôles de personnages que l’on aurait pu croire comme étant « protégés ». Il y a également une belle part d’humour noir qui arrive toujours au moment le plus inattendu comme si Péru annihilait tout espoir. L’ensemble forme donc un tout cohérent de grande qualité dont il ne faudrait pas se priver tant cette série a un potentiel de relecture bien plus important que d’un Walking Dead dont on finit invraisemblablement par se lasser. A noter que le tome 0 peut se lire comme un one shot à part entière en relatant le début de l’apocalypse par un des personnages clés de cette aventure. Sophian Cholet laisse volontiers sa place au profit d’un Léoni tout aussi convaincant si ce n’est davantage pour les scènes d’action et de tension. C'est d'ailleurs mon tome préféré à ce jour ! Très divertissant à défaut d’être révolutionnaire et inspiré, si vous êtes fans de zombies, ruez-vous sur cette collection.

01/07/2010 (MAJ le 26/09/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette série. Son rythme est soutenu et, dans le genre zombies, elle tient indéniablement bien la route. Bien sûr, il est difficile de ne pas se référencer à Walking Dead lorsqu’une série du genre apparait aujourd’hui, et on remarquera que les auteurs sont ici plus cléments avec leurs personnages. Je l’ai un peu regretté tant je trouve que cette faculté à dézinguer n’importe quel personnage fait la force de séries actuelles comme Walking Dead, bien sûr, mais aussi A Game of Thrones. Opter pour une certaine mansuétude (toute relative si l’on se réfère au tome 0, le plus impitoyable de ceux que j’ai lus) laisse au lecteur que je suis un goût de trop peu (oui, j’aime le sang, les tripes et les zombies qui bouffent des gosses). Les relations entre les personnages sont crédibles et bien développées. Le tome 0 permet de mieux présenter l’un d’eux. Il n’est pas indispensable à la compréhension de la série mais c’est peut-être bien mon tome préféré. Ceci dit, l’intro du tome 1 est elle aussi excellente ! Le dessin est très bon pour ce type de série. Les personnages sont bien typés en ne risquent pas d’être confondus. La mise en scène est dynamique. Les décors sont soignés. Les grandes cases surviennent au bon moment. Si les auteurs ne commettent pas l’erreur de sortir trop de tomes (6 tomes en plus du tome 0 me paraîtraient être pleinement suffisants), cette série vaut vraiment le coup. Actuellement, je la trouve un poil moins bonne que les premiers tomes de Walking Dead mais supérieure aux derniers tomes parus. Dans le genre zombies, cette série en impose.

21/05/2014 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas mal du tout, voire même franchement pas mal. En tous les cas, c'est le premier récit de zombies qui arrive à me convaincre (fans du genre, méfiez vous donc de mon avis de néophyte....) ! Il me convainc pour commencer par son scénario et sa narration : l'histoire commence alors que les zombies ont déjà envahi le monde, les gens sains se comptent sur les doigts de la main et survivent comme ils peuvent, mus par l'espoir qu'un jour les choses s'arrangent, par la volonté de reconstruire quelque chose ou par la recherche d'un proche qui ne serait pas encore contaminé. Les personnages que l'on suit dans ce premier tome sont tout simplement vraiment sympathiques : le père de famille qui s'accroche désespérément à l'espoir de retrouver sa fille, le jeune garçon qui oscille entre la froide détermination de ceux qui luttent pour leur survie et l'insouciance de son jeune âge. J'ai aussi beaucoup aimé la narration en voie off, très fluide et accrocheuse. Elle rend très bien compte de l'état d'esprit du personnage. Côté dessin, agréable surprise également : c'est propre, c'est détaillé, les couleurs sont agréables, certains angles de vue sont vraiment bien trouvés. Sans être exceptionnel, il est chouette à regarder et sert bien le scénario. Le T1 se termine de manière assez tragique et inquiétante... je lirai la suite avec intérêt, et réviserai éventuellement ma notation en conséquence ! Après lecture du T0 Ce petit spin-off est ma foi plutôt sympathique. Il est axé sur le personnage de l'acteur canadien (qui se trouve alors à Saint Petersbourg pour une tournée promotionnelle autour de ses films de zombies), et se passe au moment où l'épidémie commence à tout dévaster sur son passage. Graphiquement on n'est pas dépaysé malgré le changement de dessinateur, le style est très fidèle à la série mère, et la mise en couleurs aussi. On peut certes reprocher le côté commercial de la publication d'un spin-off une fois constaté le succès de la série, alors qu'on préfèrerait sans doute avoir le T3 entre les mains, mais cet album est plutôt réussi alors je ne vais pas bouder mon plaisir. Après lecture du premier cycle "Premier cycle", le mot qui (me) fâche (un peu)... un peu comme pour les séries télé dont on regarde les épisodes pris au piège dans un scénario addictif et dont on espère une fin grandiose et des réponses à la hauteur des questions posées et dont finalement on ressort à la fois frustré de ne pas tout savoir et content qu'on nous promette une suite... Zombies fonctionnera donc par cycles et (donc) le T3 - dernier sorti en date et tant attendu (c'est peu de le dire) - donne quelques pistes et solutions mais n'est pas la fin que je m'estimais en droit d'avoir entre les mains après ces si longs mois d'attente : il y a toujours des zombies sur Terre / il y a encore des humains non affectés, tout juste sait-on comment les garder un peu à distance. Il y a visiblement un gros et méchant secret dans les hautes sphères mais le lecteur n'est pas encore dans la confidence alors il faudra attendre (et investir) pour en savoir plus. Quelque part je me sens un peu trahie, quand on m'annonce une série en 3 tomes, de savoir que je devrai en acquérir bien plus que cela pour avoir mes réponses. Au moins les auteurs de Walking Dead clament haut et fort que la fin de la série n'est pas prévue au programme... D'un autre côté je comprends qu'on s'accroche à un filon qui marche, c'est humain... et un peu d'humanité au milieu de tous ces morts-vivant après tout, ça ne fait pas de mal ;) Bref, je suis à la fois frustrée et contente car après tout c'est aussi bien qu'une bonne série continue, et puis au rythme de sortie des tomes, ce n'est pas cette série-là qui causera ma ruine...

16/06/2010 (MAJ le 05/12/2013) (modifier)
Par fab11
Note: 4/5

Je donne enfin mon avis sur cette très sympathique série. J'attendais la fin du premier cycle pour vous vanter les mérites de celle-ci. Même si je suis un peu déçu par la fin de ce cycle j'ai tout de même passé un très bon moment en dévorant cette série en 4 tomes (premier cycle de trois tome et un tome zéro ou je devrais dire un spin-off). Bien sûr comme cela a déjà été signalé , on ne peut pas s'empêcher de penser à Walking Dead et lisant cette série qui nous plonge encore dans un monde envahi par les morts-vivants. On pourrait dire : tiens encore un thème maintes fois abordé. Mais finalement ce n'est pas du tout ce qui m'est venu à l'esprit en lisant cette série, car j'y ai trouvé des éléments nouveaux et très peu utilisés dans la plupart des séries traitant de ces créatures très à la mode de nos jours. Olivier Peru nous narre l'histoire d'un personnage hors du commun qui recherche sa fille après la fin du monde tel que nous le connaissions, car il est maintenant aux mains de hordes de zombies affamés. Jusque là vous me direz : et alors, il n'y a rien de nouveau. Mais comme je le disais plus haut le scénariste introduit des nouveautés comme des personnes résistant à l'infection et ne se transformant pas en mort-vivant, mais aussi l'idée que des survivants se réfugient sur l'océan sur des bateaux. Il y a d'autre idées intéressantes mais je ne les citerai pas car vous n'aurez pas envie de vous lancer dans cette série. Le tome zéro lui aussi m'a beaucoup plu, car il traite d'un personnage secondaire de la série initiale mais qui est à mon avis aussi attachant que le personnage principal. Le dessin de Sophian Cholet est plus que correct et il ne cesse de s'améliorer de tome en tome. Même le tome zéro avec un autre dessinateur ne m'a pas déplu bien au contraire. Espérons que le second cycle arrive à m'intéresser autant que le premier, mais comme on dit : qui vivra verra.

03/12/2013 (modifier)
Par js
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ça c'est de l'histoire de zombies bien tournée ! Certes, le scénario n'invente rien au genre et n'innove pas vraiment, mais le rendu final est 'franchement bien'. Juste pour citer : je ne vois pas trop de liens entre Walking Dead et cette série. En effet, elles reposent sur des procédés communs, mais les personnages, l'histoire et les zombies n'ont rien à voir ! Le scénario est rempli de surprises et de rebondissements, ce qui rend la lecture captivante. Le tout est agrémenté de quelques doses d'humour (très bien dosé, bien pensé et efficace) et d'hémoglobine ! Le "prologue" du récit est génial à mes yeux ! Côté dessin, rien à dire, le trait est précis, les visages expressifs, les décors bien retranscrits et les couleurs agréables. La double planche vers la fin du premier tome est impressionnante et augmente l'angoisse (si l'on peut dire) de la situation. Les petits 'hics' : les visages non dessinés sur les vues de loin et le visage trop manga du petit garçon. Une série de zombies excellente dont je conseille vivement l'achat et dont j'attends impatiemment la suite ! --------------------------------------------------------------- Jusque là la série allait bien, le scénario était prenant, quelques passages originaux ; l'ensemble respectant assez bien les codes des films de zombies. Le dessin colle bien et est maîtrisé avec des couleurs bien trouvées pour le cadre. MAIS : le tome 0 est nul ... A quoi sert-il ? Honnêtement, je ne lui trouve aucun intérêt et en regrette presque l'achat... L'histoire est molle, décevante et n'apporte rien de plus à la série... Le dessin reste correct mais il ne sauve pas le scénario.... Tome 0 : à éviter... !

04/07/2011 (MAJ le 24/04/2012) (modifier)
Par kanibal
Note: 4/5

Effectivement on pense tout de suite à Walking Dead. Le seul petit plus de cette bd en comparaison avec Walking Dead c'est que là ont se dit que ça doit puer à des Kilomètres à la ronde, les zombies sont infestés de vers et accompagnés d'une sacrée horde de mouches. C'est sûr en 4 tomes le scénariste ne pourra pas exploiter toute la psychologie des personnages comme l'ont fait les auteurs de Walking Dead, mais Zombies reste un bon divertissement.

27/03/2012 (modifier)
Par jurin
Note: 3/5

Un ersatz de Walking Dead. La moitié de l’album est de bonne facture, ensuite l’auteur tente d’introduire une touche émotionnelle avec l’introduction de Josh gamin de 12 ans. Les relations entre ce gamin et le héros apparaissent très forcées si bien que l’auteur n’atteint pas l’effet escompté. La crédibilité n’est pas toujours au rendez vous, un gamin de 12 ans qui fume comme un incinérateur et qui tue avec le sang froid d’un sérial killer me laisse perplexe. Le dessin est soigné et agréable, je note 2.5 que j’arrondis à trois pour la bonne première partie de ce tome 1. Tome 2 Je regrette mais mon impression n’est guère meilleure que lors du premier tome. À l’image des films catastrophes, les ficelles scénaristiques sont assez grosses, si grosses que le scénario en devient prévisible. Les personnages manquent de charisme, l’histoire est rythmée mais j’ai lu ce tome sans grande passion. Je maintiens ma note à 2.5 en espérant un scénario moins « cliché » dans le tome 3.

27/06/2010 (MAJ le 03/03/2012) (modifier)