Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Rémina (Jigokusei Remina)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Le Professeur Oguro découvre une planète inconnue apparue soudainement par un trou de ver et le baptise rémina du prénom de sa fille unique. Sa trouvaille est applaudie partout dans le monde et sa fille devient du jour au lendemain l'idole des foules. Mais la planète rémina avale les autres planètes les unes après les autres et menace maintenant notre globe ! Junji Ito s'est résolument investi dans cette dernière production d'horreur, suivie du petit chef-d'o euvre Des Milliards de Solitudes.


Asahi Sonorama Junji Ito L'horreur en bande dessinée Seinen Tonkam

Le Professeur Oguro découvre une planète inconnue apparue soudainement par un trou de ver et le baptise rémina du prénom de sa fille unique. Sa trouvaille est applaudie partout dans le monde et sa fille devient du jour au lendemain l'idole des foules. Mais la planète rémina avale les autres planètes les unes après les autres et menace maintenant notre globe ! Junji Ito s'est résolument investi dans cette dernière production d'horreur, suivie du petit chef-d'oeuvre Des Milliards de Solitudes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Rémina
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

21/05/2010 | cac
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Rémina était encore un des rares Jungi Ito que je n'avais pas encore lu. Il est question d'une planète de l'enfer qui dévore tout sur son passage. C'est assez organique voire horrifique sur une atmosphère de fin du monde. Rémina constitue la souffre-douleur idéale dans un monde qui vénère les idoles avant de les rejeter brutalement. Le thème est assez intéressant mais la mise en exploitation beaucoup trop poussive. On se rend compte que malgré une bonne idée de départ, l'auteur va partir dans tous les sens sans maîtriser les codes de la science-fiction ce qui rendra certaines scènes totalement ridicules surtout pour le final. Par ailleurs, notre héroïne n'est absolument pas charismatique. On a du mal à s'attacher à elle. Bref, Rémina n'est pas la meilleure oeuvre de cet auteur prolifique.

13/07/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Junji Ito est un auteur intéressant et je suis triste de ne pas pouvoir lire d'avantage son oeuvre. Son dessin est excellent pour l'horreur. J'aime particulièrement comment il représente la folie de ses personnages. Cette histoire d'horreur où une planète mystère dévore la terre semble surtout montrer l'horreur dont sont capables les hommes. Après avoir adulé Rémina et son père, la plupart des personnages vont se mettre à les détester et à vouloir les tuer alors qu'ils n'ont rien fait de mal. J'ai un peu l'impression que l'auteur voulait dénoncer plusieurs travers de la société car plusieurs personnages se révèlent être de vrais salauds. Malgré le fait que le gros de l'album peut se résumer à des poursuites, j'ai trouvé que le récit était bien maîtrisé et il y a assez de suspense pour me donner envie de lire jusqu'à la fin. Sinon, l'histoire un peu bonus est sympa, mais pas transcendante.

04/06/2015 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Junji Ito produit encore un bon album horrifique illustré avec un dessin de premier choix laissant paraître les sentiments d'effroi voire de folie des personnages. Suite à l'arrivée d'une planète "dévoreuse" vers la Terre, les scènes d'apocalypse s'enchaînent. Le chercheur prix Nobel qui a découvert cette planète "lécheuse" - titre du 5ème chapitre - et sa fille, Rémina, dont le nom a été donné à la planète, sont la cible d'une horde de fous furieux rappelant l'inquisition avec torches et capuches. Ils les accusent en effet de l'apparition de ce phénomène qui avale toutes les planètes du système solaire et pensent que leur sacrifice sauvera la Terre. C'est bien barré quand même, l'essentiel de l'album est une course poursuite entre Rémina et des assaillants qui deviennent de plus en plus nombreux et finissent par constituer le reste de la population mondiale dans un tour du monde en apesanteur. L'auteur se fait plaisir à dessiner des tas de scènes de destructions, de tsunamis et de léchouille de planète. Rémina représente l'essentiel de l'album et une deuxième histoire beaucoup plus courte est donnée en fin de volume. Cela parle d'étranges crimes se produisant sur des groupes de personnes où les victimes sont retrouvés cousues ensemble par du fil de pêche. Cette nouvelle reste plus anecdotique. Bref un album très bon sur le plan graphique. Après on sait ce qu'on vient chercher comme histoire et donc à ne surtout pas prendre au premier degré, non adeptes du genre passez votre chemin.

21/05/2010 (modifier)