Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Le Mystère Nemo

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Cinq hommes s'enfuient en ballon pour échapper aux Sudistes. Surpris par une violente tempête, ils dérivent pendant plusieurs jours, avant d'échouer sur une île déserte.


Jules Verne

La survie s'organise, mais bientôt, des phénomènes inexpliqués et des coïncidences troublantes se produisent... Sont-ils vraiment seuls ? Quel est donc le secret de cette île mystérieuse ?

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Janvier 2010
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Mystère Nemo © Delcourt 2010

07/01/2010 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

C'est une adaptation libre de l'Ile mystérieuse, l'un des romans les plus captivants de Jules Verne, que j'ai lu il y a bien longtemps. Le tome 1 en reprend toute la trame narrative ; cette première partie est plus tournée vers le récit purement aventureux, avec des thématiques classiques de ce type d'aventure (quête de la liberté, nature exotique et pleine de périls, chasse, survie). Peu à peu, l'aspect scientifique s'impose et se démarque ainsi du roman de Jules Verne, cette science prend de plus en plus de place dans le tome 2 où les naufragés de l'île découvrent une grotte avec des installations et des machineries sophistiquées, on n'est plus chez Jules Verne, on est dans Lost ! il est clair que les événements mystérieux qui surviennent sur cette île se retrouvent dans la série Lost, la Bd conjuguant fantastique et réalité, Histoire et modernité, mais au bout d'un moment, j'en avais assez de ce régime : trop de flashbacks ont eu pour résultat d'éparpiller l'action et de m'égarer un peu, je n'ai pas vraiment apprécié ce parti-pris. Je commençais donc à me désintéresser de cette bande qui était bien partie au début, et le tome 3 achève ce processus par des révélations et un grand déballage aussi abracadabrant qu'alambiqué, et inutilement complexe. D'un certain côté, je m'aperçois que plusieurs Bd scénarisées par Matthieu Gabella m'ont avant cela, franchement déçu : Sept prisonniers n'a pas fonctionné sur moi, Le Bourreau qui est celle qui était le plus à ma portée, m'a vraiment désapointé, le César de la collection Ils ont fait l'Histoire, celui-ci aussi était à ma portée, mais son traitement m'a franchement déçu, quant à La Licorne, j'ose même pas en parler tant cette Bd m'a écoeuré... Au final, ce "Mystère nemo" me laisse totalement indifférent et se termine beaucoup plus maladroitement qu'elle n'avait commencée. Le dessin c'est pareil, je ne le trouve pas joli, j'y décèle une influence manga qui ne me plait pas (les têtes des personnages et les yeux bizarres), sans compter que certaines cases manquent de lisibilité. Y'a donc pas grand chose pour me séduire dans cette histoire revisitée du capitaine Nemo.

22/06/2022 (modifier)
Par pol
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur pol

5 aventuriers échouent sur une ile déserte et commencent à organiser leur survie. Peu à peu d'étranges phénomènes inexpliqués viennent troubler leur quotidien. Quelques passages relatant la vie d'un prince indien se greffent en parallèle à l'histoire. Cet homme ne devrait pas tarder à devenir le grand méchant dans la suite de la série. Encore une BD inspirée par l'œuvre de Jules Verne. Mathieu Gabella signe ici un super récit d'aventures. Le ton est léger, je n'ai pas l'impression qu'on veut nous faire croire à une histoire qui aurait pu être réelle. Le dessin précis, mais un peu fun, et les couleurs vives contribuent bien à ce sentiment. L'histoire est simple, mais le scénario est rondement mené et diablement efficace. Le rythme est fluide, ça se lit vraiment tout seul. Il faut évidemment adhérer au pitch de départ pour entrer pleinement dans cette aventure. Et une fois plongé dedans, l'album se dévore. Que peut-il bien se passer réellement sur cette ile ? Que cache-t-elle à nos héros ? Les premiers éléments de réponses nous plongent dans une ambiance encore plus mystérieuse, parsemée d'une légère couche steampunk, avec le renfort de bien curieuses machines. Intrigues et dessins : tout est bon ! A la fin de ce tome 1 je suis très impatient de lire la suite et d'en apprendre un peu plus sur les mystères de cette ile ! tome 2 et 3 La série se poursuit de la même manière, le rythme est toujours là, les éléments mystérieux aussi et le ton reste léger. Nouvelles péripéties, nouvelles rencontres, c'est presque tout bon ... mais au bout d'un moment cela commence à faire un peu trop. Il y a de plus en plus de technologie et de machines. Une petite couche c'était super agréable dans le premier tome, mais là il y en a un peu trop. D'autant que plus on avance dans le récit et plus on en découvre. (le meilleur exemple c'est lorsque les dites machines sont capables de manipuler le cerveau d'autres protagonistes). C'est un peu moins passionnant et cela coûterait presque une étoile, mais heureusement que je m'étais attaché aux personnages et que ma curiosité avait vraiment été mise à mal par le début. Du coup cette lecture est toujours restée sympa. Et puis j'ai beaucoup aimé la fin, très bien trouvée et pleine de clins d'oeil particulièrement appréciables.

17/01/2010 (MAJ le 09/01/2013) (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Note 2,5. Je suis encore une fois partagée, c'est une lecture distrayante mais sans plus. Je crois que le plus gros défaut vient du peu de profondeur des personnages, ils sont assez bien présentés, mais ils restent bizarrement superficiels et surtout ne sont pas vraiment attachants. Au début de l'histoire il y a un peu d'humour mais celui-ci disparaît presque entièrement au fur et à mesure qu'elle avance, et c'est la seule chose qui rendait les personnages sympathiques. Il laisse la place à la tragédie qui s'impose de plus en plus, du coup le décalage entre le style léger du début et le ton dramatique de la fin est trop marqué et m'a un peu dérangée. Sinon le scénario est bien mené, il y a beaucoup d'action et ce premier tome est assez dense, ça reste une bonne aventure sur fond d'histoire indienne, mais qui, personnellement me laisse passablement indifférente, voilà c'est le mot exact qui me manquait pour qualifier l'effet que me fait ce récit, et je ne suis même pas curieuse d'en connaître la suite. Par ailleurs je n'aime pas trop les récits où l'on trouve des engins technologiquement en avance sur l'époque où ils se déroulent, surtout lorsqu'ils restent dans un cadre historique, évidemment le titre aurait dû me titiller. Graphiquement c'est un peu tout et rien. Il y quelques belles planches ou cases - surtout celles des machines - mais peu et aussi certaines totalement ratées qui sont heureusement peu nombreuses aussi. De plus, globalement l'encrage est trop épais, ça manque de finesse et parfois de détails. J'ai bien apprécié le choix des couleurs, vives mais pas trop.

07/01/2010 (modifier)