Sept prisonniers

Note: 2.14/5
(2.14/5 pour 21 avis)

2062.Sur la lune, devenue prison spatiale dont nul ne revient, des condamnés mettent au jour une grotte préhistorique. Afin de faire la lumière sur cette surprenante découverte, le richissime Français Laroche Galouseau décide de monter une expédition. Mais pour être envoyé là bas, il faut avoir tué... Qu'à cela ne tienne, le flamboyant milliardaire est prêt à tout pour parvenir à ses fins, quitte à emmener avec lui six "volontaires désignés"... (texte de Delcourt)


Aventuriers milliardaires La Lune Prisons Sept...

Laroche Galouseau monte une expédition sur la lune, transformée en prison, pour faire la lumière sur une mystérieuse grotte. Il s'attache les services de 6 compagnons . Face à des clans de prisonniers qui ont pris le contrôle de la lune, Galouseau va faire une étrange découverte sur l'Homme.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Février 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sept prisonniers
Les notes (21)
Cliquez pour lire les avis

18/02/2009 | herve
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Poursuivant mon exploration de cette série-concept, je crois bien que je suis tombé sur l'un des plus médiocres albums de la série. Le sujet avait pourtant de quoi être alléchant, ça m'a rappelé un bon paquet de films qui utilisent ce concept de prison lunaire ou spatiale, tels Outland ou Alien 3... Le début démarre donc pas trop mal, le dessin musclé mais sans génie de P. Tandiang aide bien à immerger le lecteur dans un univers brutal et mystérieux, de même que certains détails et certaines idées sont intéressants.. mais très vite, ça bascule dans le n'importe quoi par la faute d'un scénario qui va à vau-l'eau, rempli d'incohérences et de pilules trop dures à avaler (une forêt sur la Lune, tiens donc...). On a droit à une succession de scènes parfois violentes où le sang gicle allègrement ; d'habitude, ça me plait assez, mais là j'ai trouvé que c'était de la surenchère qui n'était là que pour pallier au vide scénaristique. Les personnages ne sont même pas intéressants, et en plus au départ, ils sont plutôt 6 que 7, ce qui décrédibilise le concept de la série Sept. Le décor de la fameuse caverne est mal exploité. Bref, rien n'est développé de façon positive ou sérieuse pour captiver le lecteur, on dirait que tout est balancé n'importe comment pourvu que ça convienne au remplissage du format d'album.. Le potentiel était pourtant louable, les références ciné étaient sans doute inévitables, mais les auteurs auraient pu faire nettement mieux. Si des gars comme Bec et Dorison, habitués des endroits mystérieux et en huis-clos, avaient eu un scénario de ce type entre les mains, ils auraient sûrement fait un malheur... y'a plus qu'à pleurer..

23/08/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Il y avait longtemps que je voulais jeter un oeil sur cette série. Grâce à la médiathèque voilà qui est fait. Ben heureusement que j'ai pas fait d'achat! Si l'idée de départ n'est pas mauvaise, c'est le traitement qui en est fait qui m'a plutôt déplu. Les poncifs de la prison sont au rendez vous avec des références cinématographiques évidentes. Dans le registre SF/Prison je n'ai pas accroché plus que cela. Par curiosité j'irais voir d'autres titres que j'espère meilleurs.

26/09/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Enfin j'ai terminé l'intégralité de la série Sept (saisons 1 et 2 ) et ce n'est pas la première fois que je dis que tous les albums ne sont pas au même niveau, ce one shot de science-fiction en est le parfait exemple , car si on le compare avec Sept Missionnaires (au hasard) il ne lui arrive pas à la cheville. Pourtant pour une fois je vais mettre une note supérieure à la moyenne de BDthèque et je vais tout de suite dire pourquoi . Le fait que cet album soit un récit de science-fiction m'a incité à voir à la hausse ma note car ce genre est très peu utilisé dans la collection Sept. De plus le scénario est loin d'être mauvais, d'ailleurs le début du récit est même très prenant. De nombreuses idées intéressantes font même leur apparition dans ce récit. Mais avant de les citer je vais rapidement rappeler l'histoire de ce one shot. L'action se situe en 2062, la lune est devenue un pénitencier, mais voilà des détenus ont fait une découverte archéologique majeure ce qui va inciter un milliardaire à faire le voyage sur ce corps céleste tournant autour de la Terre et de recruter 6 individus pour l'aider dans sa quête. L'histoire démarre à 100 kilomètres à l'heure, les bonnes idées s'enchaînent très rapidement, je vais pas dévoiler comment le responsable de cette mission fait pour être incarcéré sur la prison lunaire mais j'ai trouvé cela hallucinant. Puis on découvre qu'une société s'est mise en place sur la Lune et celle-ci me rappelle plusieurs films dont New York 1997 ou encore Absolom 2022. Comme je l'ai signalé plus haut, le début du récit est très prenant puis rapidement on tombe dans la médiocrité. L'idée finale est à mon goût très faible. Ce one shot aurait pu être bien meilleur car avec un tel potentiel il y avait moyen de faire beaucoup mieux. Mais cela ne vient-il pas du fait que ce soit un one shot? Effectivement je pense qu'un diptyque aurait été bienvenu. Mais bon c'est le concept de Sept qui veut ça, des one shot, rien que des one shot. En ce qui concerne le dessin je le trouve sympathique mais sans plus. Tout ça pour dire que finalement je conseille la lecture de ce one shot mais pas l'achat. Louez cet album à la bibliothèque ou alors achetez-le seulement si comme moi vous êtes un collectionneur et que vous voulez posséder l'intégralité de la série Sept.

07/03/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 1/5

Dieu que c'est du grand n'importe quoi. Ca démarre plutôt sur une bonne note, cette composition d'une équipe de prisonniers réunis par un original millionnaire pour une mission qu'on pressent délicate et difficile. Et puis on bascule vite dans le foutraque complet, avec une touche de gang post apocalyptique façon Ghost of Mars, un soupçon d'Ocean Eleven, de la SF, de la pseudo science et anticipation, un bloubiboulga des plus indigeste qui se termine par un bain de sang. On ne parvient à s'intéresser ni à l'intrigue, ni aux personnages ni même au background de cette découverte archéologique si particulière. Le dessin, à l'image de ces séries Auchan, est fait rapidement pour séduire le plus grand nombre sans donner de supplément d'âme. Vaut vraiment pas le coup.

14/03/2012 (modifier)
Par Jérem
Note: 1/5

La série Sept ne brille pas par sa qualité et cet opus le confirme encore davantage. Les dessins sont tout juste moyens, l'intrigue est ennuyeuse et acadabrantesque, les personnages lisses et peu intéressants. Ca sent vraiment l'album élaboré à la va-vite dans une optique purement commerciale. A vraiment éviter.

24/10/2011 (MAJ le 24/10/2011) (modifier)
Par alex
Note: 3/5

Pas mal du tout! Je trouve que l'album est un peu sévèrement noté sur BDtheque... Moi qui m'appuie souvent sur les avis avant de me lancer dans une lecture je serais passé à coté d'un album de qualité. Le scénario est intéressant, assez bien tourné ! L'ambiance est forte pour ne pas dire pesante au sein de la prison lunaire sur laquelle se rendent nos 7 prisonniers! Du coté des dessins et des couleurs : c'est propre! Cependant l'album n'est pas exempt de tout reproche puisque comme certains autres lecteurs j'ai trouvé l'histoire insuffisemment exploitée ! J'aurais aimé que la prison soit plus exploitée, que les scènes d'actions soient plus détaillées etc... A lire à l'occasion !

05/09/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Je serais tentée de dire que cet album est excellent, mais son plus gros défaut est d’être un simple one shot et de ce fait, beaucoup de choses restent sous-développées voire tout juste éludées et surtout la fin arrive un peu trop vite, c’est bien dommage car l’univers créé est original et intéressant. J’avais déjà entendu parler de l’ascenseur qui monte jusqu’à la lune dans un reportage TV cela ne m'a donc pas surprise. L'utilisation de villes ou d'îles où l’on parque les prisonniers dans un endroit et livrés à eux-mêmes, le grand secret caché au fin fond d'une grotte... certes ces deux éléments ne sont pas foncièrement novateurs, mais c’est l’ensemble qui donne une air de nouveauté à l'histoire, de plus elle se déroule à bon rythme sans tomber dans l’action pure. Le déséquilibre vient du développement trop rapide concernant ce que cache la caverne, cette partie semble un peu expédiée ce qui provoque une certaine frustration en fin d’album et puis d’autres éléments, comme le clan des femmes par exemple qui n’est que cité mais jamais montré, ou encore une meilleure présentation des clans, manquent au récit. Globalement c’est tout de même une très bonne lecture accompagnée d’un excellent graphisme, aux couleurs informatisées mais très réussies et aux tons chauds très relaxants, bien que l’histoire elle soit plutôt stressante.

04/06/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Globalement, c'est un type de scénario qui aurait dû me plaire, un scénario qui va loin dans la SF, imaginant une colonie pénitentiaire très spéciale et une mystérieuse grotte préhistorique... sur la Lune. Malheureusement, cela manque beaucoup trop de crédibilité pour être appréciable. Les facilités scénaristiques et les clichés s'accumulent et, arrivé vers la fin, on n'y croit plus du tout. Le dessin est correct mais n'a pas su me séduire. Sans arriver à définir ma gêne, je trouve qu'il manque d'élégance, que ses compositions sont trop resserrées et que la narration graphique n'est pas efficace. L'histoire, au départ intrigante, plonge dans de l'action sans grand intérêt, avec de la violence gratuite et des personnages sans saveur. Cet univers carcéral de SF aurait pu être intéressant mais il est traité, sans soucis de réalisme, comme une jungle où combattent des sauvages armés de sagaies. Quant à la révélation du mystère de la grotte préhistorique, c'est complètement farfelu et très décevant quand on constate que toute l'intrigue est sensée s'appuyer là-dessus. Une déception pour un album qui n'est même pas divertissant.

15/10/2009 (modifier)
Par Seb94
Note: 1/5

C’est le 5ème opus de la collection «Sept… » que je lis et je dois avouer que c’est de loin le plus mauvais! Scénario indigent, histoire bancale, incohérence, fin bâclée et personnages inintéressants au possible… Bref, j’ai expédié ma lecture aussi vite que le scénariste a bouclé son histoire. J’en ferais autant avec cet avis. Et pourtant j’aime la science-fiction… Le dessin n’est ni bon, ni mauvais, encore que je n’aime pas vraiment le rendu des visages, mais bon le problème ne vient pas de l’aspect graphique, mais bel et bien d’un scénario bâclé.

11/09/2009 (modifier)
Par GiZeus
Note: 3/5

Premier contact avec la "série 7" j'ai acheté cet album sur le conseil de mon libraire. J'ai découvert en venant consulter les critiques sur ce site que mon achat pouvait se révéler un mauvais investissement. Cependant, après l'avoir parcouru, je peux dire que mon choix ne s'est pas révélé catastrophique. Moi qui pensait tomber sur un one-shot insipide au vu des critiques lapidaires, je me suis finalement retrouvé à lire une BD chouette mais imparfaite sur quelques points. Ce que j'ai le moins apprécié est le faible développement de l'identité des protagonistes. Autant dire qu'il vaut mieux distinguer et enregistrer rapidement qui est qui, ce qui évite d'avoir à s'interroger sur un protagoniste qui était passé inaperçu. Deuxième point noir, les raccourcis employés par le scénariste. L'action se précipite parfois à tout va sans que l'on soit réellement convaincu d'une décision. Troisième point négatif et de taille, l'initiateur du projet n'est pas très crédible dans son rôle, j'imagine plutôt une personne constituant un commando dévoué pour faire le boulot. Passons maintenant aux points positifs. L'histoire, bien que souffrant des quelques défauts énoncés plus haut, n'en demeure pas moins sympathique et plaisante. Comme le dit Mac Arthur, l'intrigue se met en place très rapidement, ce qui nous met dans le bain presque immédiatement. Le suspens est bien distillé, tout étant dévoilé à demi-mot. La fin est inattendue, mais pourtant pas foncièrement désagréable. Le dessin n'est pas transcendant mais reste agréable à regarder avec ses couleurs éclatantes. Concernant les 3 factions de prisonniers, je l'ai trouvé conforme aux clichés des pénitenciers, c'est à dire qu'ils se regroupent par "race". Au final, on ressort de cette lecture avec l'impression d'avoir assisté à une histoire sympathique mais qui bâclée par un développement censé coller au cahier des charges de l'éditeur. Quelques pages supplémentaires n'auraient pas été un luxe.

06/09/2009 (modifier)