Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Petits Adieux

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Cela fait sept ans qu’à l’autre bout du fil, Christine éponge les petits malheurs et les grands drames de ce monde. Sept ans qu'elle travaille à Télé-Accueil et console des voix anonymes des misères de la vie. Sept ans que personne ne l'a écouté, elle. (texte de l'éditeur)


Signé

Cela fait sept ans qu’à l’autre bout du fil, Christine éponge les petits malheurs et les grands drames de ce monde. Sept ans qu'elle travaille à Télé-Accueil et console des voix anonymes des misères de la vie. Sept ans que personne ne l'a écouté, elle. Elle en aurait, pourtant, des choses à dire sur les hommes, sur sa vie de mère célibataire avec enfant, sur le combat des femmes. Alors Christine écrit. Sans savoir si elle doit employer la première ou la troisième personne. Il y a tellement de façons de vivre l'histoire d'une vie...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Novembre 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Petits Adieux
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

30/11/2009 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cette histoire ne m'a absolument pas convaincu car c'est banal dans le traitement un peu contemplatif. Par ailleurs, le sujet un peu tabou est amené de façon maladroite. Que dire d'une conclusion qui nous laisse tout deviner. Le mode narratif se veut introspectif mais c'est finalement réellement confus. On ne s'est pas bien ce qui se passe dans la tête de cette femme victime d'une morne vie de couple. Le dessin a du mal à nous faire passer des émotions. Il est trop froid sans doute. Aucune ambiance ne s'installe et on s'ennuie ferme. On oubliera vite alors que le sujet méritait mieux...

23/02/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Un bon scénario, qui s’attache surtout à dresser le profil psychologique du personnage central, mais qui conserve difficilement tout son mystère tant j’ai senti certains rebondissements venir de loin. La narration est cependant suffisamment agréable pour capter mon attention, mais, surtout, il se dégage de cet album une humanité qui m’aura bien plu. Graphiquement parlant, le trait de Magda risque de déplaire à certains tant il est net. Il s’en dégage une impression de simplicité que certains pourraient traduire par … du vide. Je ne fais pas partie de ceux-ci, et j’ai vraiment apprécié cette netteté, cette lisibilité malgré la relative froideur qui s’en dégage. Par rapport à « Charly » (autre série de l’artiste), j’ai trouvé le style de Magda plus fin et plus abouti. Pas révolutionnaire (certainement pas), mais plutôt plaisant, cet album m’a fait passer un agréable moment de lecture, dont je n’ai pu me décrocher avant son terme, du fait d’un personnage central touchant et d’une agréable narration.

30/11/2009 (modifier)