Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Macadam

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Enquête dans les milieux d'extrême-droite.


Racisme, fascisme Serial killers

Max Klein est un bon flic. Mais quand on le met en première ligne sur cette affaire de profanation de tombes israélites sous prétexte qu'il serait juif, il sent la magouille ! A peine débarqué dans cette petite ville provençale qui sent bon le thym et le parti d'extrême-droite, où les élus municipaux ont des accidents de chasse, MAx décide de se la jouer en solo. Et ça, ça se paie cher; mais Max Klein est un bon flic, et de nos jours ça n'a pas de prix! Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 1999
Statut histoire Une histoire par tome (les deux derniers tomes sont une bilogie) 3 tomes parus
Couverture de la série Macadam © Glénat 1999

26/10/2009 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai eu les 3 albums en bouquinerie en parfait état, et ma foi, je ne regrette pas cet achat. Je regrette seulement que la série se soit arrêtée là, elle aurait pu continuer à travers des enquêtes très réalistes s'inspirant de l'actualité ou de faits connus comme c'est le cas dans ces 3 albums, dont les 2 derniers forment un diptyque. Dès le tome 1, la série se révèle prometteuse et passionnante, le scénario adopte un ton provincial bien élaboré, l'ensemble est bien construit, c'est une enquête qui apparemment ressemble à un fait divers dramatique comme il y en eut souvent à une époque en France (les profanations de cimetières), mais en y ajoutant des implications d'extrême droite, sujet sensible qui était à la mode à l'époque et qui aurait pu plomber la Bd ; ça débouche sur un polar politique qui se nourrit de ficelles classiques, mais c'est bien maîtrisé, les personnages sonnent vrais, l'enquête n'est pas ultra complexe au point d'en être ennuyeuse, le tout sonne authentique, et ce malgré des facilités et des clichés redondants (le flic qui couche avec sa collègue). Dans les 2 albums suivants, il est question d'un serial killer où Lacaf complique un peu l'intrigue en rajoutant des éléments superflus (anciens de l'OAS, groupes extrémistes...) de façon à donner plus de corps, ça frôle la complication inutile mais la traque reste intéressante et progresse bien, tout se tient correctement, et les personnages sont crédibles malgré quelques facilités scénaristiques. C'est juste le final qui n'est pas à la hauteur, je m'attendais à quelque chose de sanglant certes, mais de moins confus et de moins expédié. Malgré ça, c'est un bon polar, percutant, au réalisme brut, et dont la simplicité fait la force. Le dessin de Lacaf me plait bien, il est beaucoup moins policé que dans Les Patriotes et Les Pêcheurs d'étoiles qui restent ses séries les plus appliquées sur le plan graphique, mais il est bien meilleur que sur Bayard et L'Histoire de Mandrin en BD ; disons que "Macadam" se situe entre les deux, juste avant que Lacaf change de style graphique, qui sera plus fouillis ensuite, en l'état c'est un trait semi réaliste très séduisant, et qui reproduit bien les décors réels lyonnais et de Provence.

18/07/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une bonne petite série policière. Le premier tome est un peu léger côté scénario et il y a un peu trop de heureux hasards mais le personnage central est sympathique et le rythme est soutenu. Le deuxième tome progresse au niveau de l’intrigue et est à mes yeux le plus réussi car, malheureusement et comme le dit Gaston ci-dessous, le troisième se résume à une course poursuite peu emballante. Au niveau du dessin, et bien je trouve que ça a une certaine gueule. C’est pas super joli, pas toujours très précis mais le style que Lacaf emploie ici a une personnalité et un dynamisme qui le rendent efficace en diable. La série est maintenant arrêtée et, au vu du troisième tome, je ne suis pas sûr que ce soit une mauvaise idée. Ceci dit, je pense qu’elle peut procurer sa dose de plaisir via un emprunt en bibliothèque. Pas mal, en somme.

11/08/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Les deux premiers tomes sont des enquêtes policières sympa si on ne tient pas compte des nombreux stéréotypes qu'on retrouve dans les histoires. Par exemple, le flic réussit toujours à coucher avec une belle fille qu'il rencontre pendant son enquête... Le dessin n'est pas très beau, mais il n'est pas moche non plus donc ça n'a pas dérangé ma lecture. Je n'ai pas beaucoup aimé le troisième tome qui est un peu une suite inutile du deuxième tome. Pendant tout l'album, Max est à la poursuite du serial killer qui s'est enfui dans le récit précédent. C'est assez ennuyant et de plus l'auteur rajoute un complot de l'extrême-droite qui utilise la maladie mentale du tueur en série. Comme l'auteur avait déjà parlé de ce sujet dans le premier tome et ça m'a paru comme une seconde couche inutile. Et puis, j'aimais bien la fin du tome 2. Pour une fois, un policier-héros ne gagnait pas....

26/10/2009 (modifier)