Les Aveugles

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Quatre aveugles, sauf un qui triche, se mettent dans l'idée d'aider un chevalier du roi Artus à libérer Merlin d'un sortilège jeté par l'une de ses disciples.


Les Licornes Mythes arthuriens

Quatre aveugles (sauf un qui triche) errent sur le chemins. Ils trouvent refuge dans un ermitage habité par une dame que l'on nomme la nonne anonyme ou Niévenne, c'est selon. Un pauvre chevalier les rejoint. Après une passe d'armes durant laquelle il se coupe l'oreille, il se prend de passion pour les tournesols. Merlin se mêle à tout à ça, nonobstant le roi Artus, sans oublier un goupil et un chat qui jouent comme si tout cela était une pièce de théâtre. Bref, c'est le bordel. Texte au dos de la bd.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1992
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Aveugles
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

14/08/2009 | Miranda
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai un peu mieux aimé que Le Pauvre Chevalier. L'histoire est mieux structurée et j'ai mieux compris ce que je lisais. Je trouve même que les aveugles sont assez attachants et je pense que j'aurais bien aimé si l'histoire tournait uniquement autour d'eux. Car si j'ai bien aimé le début, j'ai commencé à m'ennuyer quand d'autres personnages sont apparus et que le récit est devenu un genre de sous-légende arthurienne. Il y a aussi des passages un peu inutiles incluant celui avec le renard dont je n'ai pas trop bien compris pourquoi il était là. De plus, je n'accroche toujours pas à l'humour de l'auteur et je crois que je ne vais pas lire le reste de son œuvre.

19/10/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Si il y a des petits passages sympas, l'ensemble m'a paru pénible sur la longueur. L'absurde à la Monty Pithon manque de constance et ne va pas assez loin à mon goût. Le dessin est agréable mais les couleurs sont hideuses comparées à celle de nos jours. J'ai lu cette BD il a deux jours et j'en ai déjà oublié l'histoire (que je me suis forcé à finir). Cette BD souffre sérieusement du poids des années, je comprends d'ailleurs pas l'intérêt de la réédition. Je me serai bien passé de cette lecture même si cette BD n'est pas catastrophique. Il faut faire corps avec, ce que je ne suis jamais arrivé à faire...

07/04/2010 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Cette bd peut être considéré comme la suite logique du Pauvre Chevalier même si ces deux tomes peuvent se lire indépendamment. Si le premier opus m'avait laissé sur ma faim, le deuxième rattrape le coup. En effet, les dialogues, percutants et un brin décalés, sont bien trouvés et plus recherchés. De plus, F'murrrrr nous gratifie d'une vraie fin pour conclure l'histoire de ce pauvre chevalier à la "tête de licorne". J'ai d'ailleurs, à plusieurs reprises, trouvé le style narratif de l'auteur dans la même veine des Monty Python's avec "the quest of holy Graal" ou "the life of Brian". A lire !

14/08/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Dans ce one shot on retrouve le personnage du Pauvre Chevalier rencontré dans l'autre bd de F' murrr Le Pauvre Chevalier. Le tout début a un peu d'humour, les quatre aveugles sont assez sympathiques, mais tout de suite le récit prend une allure de légende arthurienne, avec une pointe du Roman de Renart et un passage en rapport avec Van Gogh, à tant vouloir faire d'anachronismes l'humour passe à mon goût à la trappe, où alors il faut être réceptif au genre. J'ai trouvé ce récit assez moyen mais pas aussi mauvais que Le Pauvre Chevalier. Le dessin par contre est sympa et assez épuré. Les couleurs ne sont pas criardes, un peu sombres parfois et elles s'accordent bien avec le récit.

14/08/2009 (modifier)