Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Georges Clooney

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Georges Clooney est un super-héros peu commun, sans rapport aucun avec l'acteur américain. Son super-pouvoir ? Exploser des cheeseburgers, éclater la gueule d'une serveuse de Domac, double-niquer une tortue ninja... Au menu : une histoire de crotte, un déferlement de gags, de violence et de fautes d'orthographe qui ne peuvent être que volontaires... What else ?... Ah si ! On pourrait ravoir de la sauce ?


Les super-héros 'à la française' Super-héros rigolos Webcomics

Au programme : combats à la Dragon Ball, références délirantes, du rythme... et surtout une faille spatio-temporelle qui retourne l'univers et provoque un arrêt brutal des fautes d'orthographe ! Drôle, trash et geek, le phénomène échappé d'Internet et de l'esprit de Philippe Valette va vous surprendre. http://georgesclooney.blogspot.com

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2013
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Georges Clooney
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

19/01/2020 | Jetjet
Modifier


Par Josq
Note: 1/5
L'avatar du posteur Josq

Qu'on veuille déconner un peu avec ses potes, OK. Qu'on décide d'en faire un blog BD sur internet, pourquoi pas ? Si ça fait marrer nos potes, il y a pas de raison qu'ils soient les seuls à se marrer. Mais qu'un éditeur aussi sérieux que Delcourt décide d'en faire un album papier, je ne comprends pas. Cette chose était destinée à internet, conçue uniquement pour internet, ne dépare pas sur internet, mais ne mérite absolument pas d'en faire une édition papier. Parce que là, ça dépare... Concernant l'oeuvre en elle-même, je ne conspuerai pas ceux qu'elle fait rire. Tant mieux si elle trouve son lectorat, je peux comprendre qu'on apprécie ce type de délire. Mais pour ma part, je suis totalement hermétique à ce genre d'humour, et il ne faut pas trop m'en demander, ici, c'est au-dessus de mes capacités. Et tous les arguments du type "C'est moche mais c'est voulu", "C'est bourré de fautes d'orthographe mais c'est voulu", "C'est con mais c'est voulu" ne me suffiront pas pour essayer d'apprécier un minimum ce truc de Philippe Valette que je n'ose appeler une BD, par respect pour ce genre si beau. C'est vraiment trop laid, trop con, et trop vulgaire pour moi. C'est volontaire, oui, et ça, j'en ai bien conscience, mais ça ne me donne pas envie pour autant de me plonger dans un truc pareil, quand on a un tas d'autres BD loufoques et intelligentes qui existent à côté. Assumer son mauvais goût ne suffit pas à rendre bon quoi que ce soit. A noter que le tome 2 améliore certains aspects du tome 1, notamment en termes de mise en scène et de timing comique, qui s'y montrent un peu plus efficaces. Rien de bien fou, hein, mais au moins, j'ai eu quelques légers sourires. M'enfin, tant que le mauvais goût reste aussi extrême, je ne peux rien faire pour améliorer mon avis... Bref, si vous aimez l'humour scatologique, (volontairement) con et ultra-délirant, foncez, vous allez adorer "Georges Clooney, une histoire vrai". Sinon, ne faites pas comme moi, passez votre chemin. Ne gâchez surtout pas vos 30€.

20/01/2020 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

"Moche, pas drôle, bourré de fautes" "29,95€ pour cette merde ?" "C’est vraiment honteux de publier ça" Je vous en remets encore ou on s'en tient à ces commentaires flatteurs ? Si on s'intéresse à Georges Clooney de Philippe Valette avec un S sur le prénom pour le différencier de l'acteur américain, voici un peu le genre de réactions piochées sur la toile. Forcément les illustrations associées peuvent choquer au premier abord avec ce style très enfantin réalisé aux feutres se moquant des perspectives, des décors brillant par leur absence ou simplement dessinés d'un trait noir à la main levée et des phylactères bourrés de fautes d'orthographe. Issu du cinéma d'animation, l'auteur souhaitait griffonner sans prétentions les aventures d'un super héros à la ramasse pour faire marrer son entourage avant que Delcourt ne flaire le bon filon et édite ces quelques cases grossières issues de son webcomic et totalisant près de 400 pages par volume. Phénomène de mode ou nouveau genre durable ? Il est encore bien trop tôt pour s'en faire une idée mais le principe d'une série trash cochant toutes les cases du mauvais goût y compris dans son traitement graphique est bien présent. Les amateurs d'un Frank Miller ou d'un Régis Loisel en seront pour leurs frais mais Georges Clooney pourrait être un OVNI culotté non dénué d'intérêt.... Super Héros doté de pouvoirs comme le vol et une force supérieure, ses seules préoccupations sont pour l'heure de retrouver le coupable à l'origine d'un étron laissé dans son salon (rappelant le délicieux pitch de Big Lebowski des frères Coen et son tapis de pisse), de s'empiffrer de double cheese et de reluquer le généreux décolleté d'une serveuse de fast food. On y croise aussi un psychopathe déguisé en tortue ninja et une brigade de flics bien teubés, un singe se promenant les attributs à l'air le majeur bien tendu en permanence ainsi que le diable lui-même ici prénommé Daniel dans le corps d'une chèvre. Si tout ceci ne vous aurait pas encore effrayé, il faut également en venir aux nombreuses agressions volontaires pratiquées sur notre langue française. On n'y parle pas uniquement façon "djeuns" mais avec un certain sens de la vulgarité saupoudré de deux belles fautes d'orthographe en moyenne sur trois mots, rien que cela. C'est donc avec un certain courage ou masochisme que la lecture s'effectue en étant bien conscient que toutes ces tares ne seront jamais corrigées. La curiosité l'emporte finalement grâce à un certain sens du rythme lui conférant un aspect "serial" insoupçonné.... Car oui Georges Clooney arrive malgré tout à remporter l'adhésion. C'est bon, c'est même très bon pour un objet aussi mal fichu. L'oeil s'habitue étonnamment assez rapidement à ces crayonnés d'enfant pas très doué et le contraste des situations en fait un objet assez délirant. Il y a beaucoup de n'importe nawak dans cette galerie de personnages vulgaires et complètement hors de toute raison mais on finit rapidement par se laisser emporter et en rire de bon coeur. Pire, le second tome prolonge de façon bien plus travaillée tous les personnages déjà développés par quelques trouvailles graphiques de bien meilleure "qualitay". Ou comment une oeuvre joue de la culture geek en y mixant pèle mêle Dragon Ball, RoboCop ou les médias actuels (Google, crowdfunding). La méthode n'est pas nouvelle et rappelle souvent la construction d'un gag façon Fabcaro ou Bastien Vives : la répétition de cases identiques en modifiant uniquement certains dialogues. Mais cela fonctionne parfaitement et les dessins semblent même animés par un sens du montage issu de l'animation probablement franchement percutants. Georges Clooney séduit curieusement sur le long terme... Georges Clooney n'a pas la prétention de faire trembler ses nombreux détracteurs. La fin du tome 2 pourrait suggérer une suite qui n'arrivera peut-être jamais et ALORS ? On a si peu l'occasion de se marrer avec un truc aussi culotté qu'il faut laisser une chance à cette série d'exister et de se moquer d'elle-même. Effectivement les bouquins sont assez chers et on est loin d'un artbook sur Mezzo. Mais les amateurs d'humour noir scato bien débilos en auront pour leur pognon, il fallait juste oser. Et vous, oserez-vous lire Georges Clooney ?

19/01/2020 (modifier)